Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Sam 4 Juil 2015 - 10:36

Toujours à propos de la crise grecque, je réalise qu'il y a plusieurs temps :
- bank holiday actuel. Là, ce qui rend service à un Grec, c'est d'avoir des réserves en euros, en petites coupures, pour la vie de tous les jours.

- scénarios de sortie de la zone euro, à la mode argentine : bank holiday qui se prolonge ; quand les comptes en banque sont rouverts, ils ont été convertis en neo-drachme. Soit par le taux de conversion, soit par un haircut sur les avoirs, soit par la hausse des prix qui suit (soit un peu des 3...), les Grecs se rendent compte rapidement que le pouvoir d'achat de ce qu'ils avaient sur leur compte en banque et leurs livrets d'épargne a été divisé par 2 ou 4.
Là, ce qui permet d'éviter la paupérisation liée à ce changement de monnaie c'est d'avoir converti ses avoirs dans une devise étrangère (USD, CHF, NOK...)... ou de l'or... ou des billets en euros, mais l'euro aura quand même sans doute baissé de 10 à 25 % par rapport aux autres monnaies, affecté par cette sortie de la Grèce. Donc les autres monnaies et l'or restent de meilleurs choix.

- en cas d'éclatement total de la zone euro, là ça secouerait beaucoup plus. Probable que l'euro perdrait d'abord beaucoup avant d'être remplacé par de nouvelles monnaies nationales. Au total, nos avoirs en euros risquent de baisser fortement (x2 à x4). Là, la seule solution, ce sont les monnaies étrangères et l'or.

Donc, si je résume bien, la préparation idéale du Grec qui a de l'argent de côté c'est :
- disons 1000 € en liquide pour faire face à un bank holiday prolongé.
- le reste de ses avoirs : panaché entre CHF, USD, or, et pourquoi pas quelques avoirs hors zone euro (par exemple des actions d'entreprises US, canadiennes ou asiatiques). Pour des sommes importantes on a sans doute intérêt à ouvrir un compte bancaire dans le pays dont on veut acquérir la monnaie.

En plus bien sûr d'avoir de l'eau, de la nourriture, des médicaments de première urgence, des savoir-faire monnayables, d'être inséré socialement, etc.

Les Grecs riches l'ont compris depuis longtemps. Ca fait plusieurs années que les fonds quittent le pays. Les jours avant le bank holiday, il y avait plusieurs centaines de millions d'euros qui quittaient les banques grecques tous les jours, et pourtant il n'y avait pas de bank run au guichet, les gens ne repartaient pas avec des valises de liquide. Donc, la plus grande partie de ces retraits devait se faire par virement vers des comptes à l'étranger.

La question est : est-ce que nous serons les Grecs de demain ? Ou bien est-ce que la crise va s'arrêter à nos frontières ?

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Mar 14 Juil 2015 - 15:29

Les Grecs attaquent leur 3e semaine de fermeture des banques.

Certes, ils peuvent retirer 60 € par jour. A condition d'avoir une carte bancaire, de pouvoir se déplacer, de trouver un distributeur approvisionné, et d'avoir le temps de faire la queue. Et d'avoir des sous sur leur compte, évidemment.

Voilà une info qui contribue à alimenter les réflexions du président fil : combien de temps peut durer un bank holiday dans l'un des pays riches et développés de la zone euro ? Réponse : au moins 3 semaines.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par troisgriffes le Mar 14 Juil 2015 - 20:58

Barnabé a écrit:"Voilà une info qui contribue à alimenter les réflexions du président fil : combien de temps peut durer un bank holiday dans l'un des pays riches et développés de la zone euro ? Réponse : au moins 3 semaines."

Je mettrai un bémol à cela car ce "bank holiday" suit une longue période de récession et de chômage massif
qui a amenée les grecs à un certain niveau de débrouille et a une intériorisation de la situation.
Chez nous le tout CB étant beaucoup plus développé et les gens n'ayant pas pour plus d'une semaine de nourriture
au mieux en générale,je doute que cela se passe de façon aussi zen et durable.

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum