Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Mer 5 Jan 2011 - 23:42

Da a écrit:@ $$$.XV2,
Barnabé parlait de ce qu'il a sur lui.
Pas de ses éventuelles "réserves" financières.

La monnaie en EDC, c'est pour se dépanner en cas de problème de cartes, se payer une chambre d'hotel non prévue, etc...
Les réserves étrangères et l'or (à la maison, dans un coffre bancaire,etc..), c'est éventuellement en vue d'un effondrement de l'euro ou une autre joyeuseté économique.
C'est tout à fait ça. En France, je ne vois pas bien ce qui pourrait me rendre nécessaire une monnaie étrangère dans le courant de journée, ce qui justifierait de la placer dans l'EDC !


Maintenant, si c'est pour prendre des $, amha, mise plutôt sur le franc suisse, tu réduiras les risques, amha (pour moi, le dollars est celui qui a le plus de chance de s'effondrer actuellement, mais je ne suis pas un expert).
Le franc suisse présente de plus l'avantage d'être une monnaie d'un pays riverain, donc largement présent et accepté dans les bureaux de change. Pourtant, la Suisse a des fragilités, et notamment d'avoir beaucoup prêté aux Pays d'Europe de l'Est. Ca fait déjà 2 ans qu'on a été averti contre le risque de défaut sur ces emprunts suisses... sans beaucoup d'effet pour le moment... Il y a aussi le fait que l'incertitude sur l'économie, et la levée progressive du secret bancaire, font que les déposants étrangers retirent une partie de leurs billes, ce qui fragilise les banques suisses.
Sur un forum économique, voici les devises qui ont été citées récemment comme "solides" en ce moment : Norvège, Australie, Nouvelle Zélande et Canada. Bon c'est beaucoup moins riverain de la France, donc on s'expose à une possible difficulté à les changer, mais ce sont des monnaies qui ont une certaine solidité.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Athea le Jeu 6 Jan 2011 - 0:52

Ca alors, j'ai même pas vu que le dollar australien s'était apprécié par rapport au USD!! AUSD > USD!!!
En même temps, le dollar américain est + connu et s'échange quasiment partout même en K2KK en insistant un peu, bon si vous êtes pressé le commerçant vous gruge un peu mais fallait avoir un EDC ou un BOB correct Rolling Eyes .

Utilité de l'argent en cas de catastrophe?
Sur du court terme, pallier à ses besoins primaires (EDC ou BOB explosé) : se nourrir, avoir un toit, s'éloigner de la zone sinistrée, la monnaie du pays c'est mieux, un peu de troc aussi, 1000$ ou € pour 1 ou 2 personnes c mieux que rien.
Sur du long terme, je ne sais pas, ça risque de se casser la figure, dans un 1er temps faire les achats qu'on a reporté (nourriture supplémentaire, essence, outils, médoc?...) et aprés? comme dit Grosminet échanger soit du matos (troc) soit ses services.

Mes deux aces bounce

PS : Suite au tsunami en 2004 en Indonésie, un peu comme pour les longues files dans feu l'URSS, y avait plus rien à acheter, même si vous aviez de l'argent... par contre dés que vous atteigniez un lieu où tout marchait, le système reprend son cours...

Athea
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 500
Localisation : Océan Pacifique
Date d'inscription : 02/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Mar 3 Avr 2012 - 10:52

A propos d'avoir du cash sur soi, mais dans la vie courante. Je trouve que l'une des situations les plus désagréables dans la vie courante, c'est de se trouver dans l'impossibilité de payer (portefeuille oublié ou volé, CB non reconnue...). Ca n'arrive pas souvent, mais ça arrive. Exemples :
- on est dans un magasin, on s'est fait servir et empaqueter les achats, et au moment de payer...
- on est à la caisse de la supérette, du supermarché ou du magasin bio, et pareil, pas de moyen de paiement.
- on est à un péage, plusieurs voitures derrière soi, et on se rend compte qu'on n'a pas de moyen de paiement
- on est à la caisse de la station service, et...
- on est au restaurant et au moment de l'addition...
Les 3 derniers cas sont particulièrement désagréables car on ne peut pas annuler l'achat : on a déjà voyagé sur l'autoroute, rempli le réservoir ou mangé le repas, on ne peut pas faire machine arrière.

De ce point de vue, avoir du cash sur soi et dans la voiture est quand même très utile.

Dans la voiture, on peut garder quelques billets bien planqués , et des pièces dans la boîte à gants. 10 à 20 € en pièces ne posent pas un gros risque de vol (éviter de les laisser en vue quand même) et ça peut bien dépanner pour payer un péage ou un parcmètre. On ré-alimente de temps en temps en y déposant sa menue monnaie. Pour les billets, il vaut mieux que ça soit un peu planqué pour résister à une fouille rapide en cas de vol "à la roulotte" comme disent les policiers. Genre, sous la moquette (mais pas sous les pieds, risque d'eau qui traverse la moquette quand on rentre avec les pieds pleins de neige), derrière un élément en plastique qui se déclipse...

Sur soi, il faut que ce cash soit à l'abri du vol (pas dans le portefeuille principal), mais aussi à l'abri des oublis, machine à laver, etc. Le plus simple me semble être une ceinture porte-billets. Il s'en fait de tous les styles, y compris "habillées". Ca remplace donc totalement une ceinture normale. Quelques billets bien pliés dans cette ceinture peuvent permettre d'avoir du cash pour faire face à beaucoup de situations diverses et variées.

C'est sûr qu'il faut pouvoir mettre ces 3 sous de côté, mais bon, c'est une épargne comme une autre, et en fait ça rapporte à peine moins qu'un livret A. Entre avoir quelques sous sur soi qui rapportent zéro mais peuvent dépanner, et ces mêmes sous sur un livret A qui rapporte 2,25 %... De toute façon on ne parle pas de gros montants, pour cet argent "toujours sur soi" (les gros montants éventuels, ils seront plutôt chez soi si on prévoit, comme le recommandent une partie des intervenants, d'avoir une réserve de cash). Et de toute façon, en cas de gros coup dur on peut toujours taper dedans.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Ven 3 Oct 2014 - 8:16

Je conseillais de n'avoir que des petites coupures (50 euros maxi).

Fait divers récent : un couple de Guinéens a essayé de payer ses courses avec un billet de 500 € dans un centre Leclerc. Résultat : 20 heures de garde à vue. Le billet était vrai mais personne n'a su ou voulu le vérifier avant d'appeler la police.
http://www.lavoixdunord.fr/region/douai-interpelles-pour-avoir-voulu-payer-leurs-courses-ia16b0n2409441

La caissière et les responsables ne devaient pas connaître la méthode TRI (Toucher, Regarder, Incliner) : https://www.banque-france.fr/la-banque-de-france/billets-et-pieces/notre-monnaie-leuro/authentifier-les-billets-en-eur/comment-authentifier-les-billets.html
Ils se reposaient sur le détecteur de faux billets tout en pensant qu'il n'est pas fiable à 100 %. C'est stupide, car la méthode TRI est déjà super fiable (je crois qu'aucun faux ne passe tous les tests), et si on y ajoute le détecteur à UV, on a bien une certitude à 100 % contrairement à ce qu'affirment ces responsables.

C'est un joli cas de criminalisation du cash et de délit de faciès. Donc, à retenir : si on ne veut pas se faire remarquer, en France : billets de 20 et 50 €.

A noter que le commerçant a toujours une base légale pour refuser un gros billet : l'obligation pour celui qui paie de faire l'appoint (c'est à dire de payer le montant exact, sans rendu de monnaie). Cette obligation n'est presque jamais appliquée, mais enfin elle est dans la loi, donc ça peut servir de base légale pour refuser un paiement avec un gros billet.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par strinkler le Ven 3 Oct 2014 - 10:08

je conserve toujours un billet de 20€ sur moi. il est plié et roulé le plus serré possible, glissé dans un bout de cellophane le tout glissé dans un petit bout de gaine thermo rétractable avec une cordelette attaché a mon porte clé de voiture.
je ne me déplace jamais sans mes clé donc j'ai mon billet. j'en ai mis un sur le porte clé de madame elle m'as regarder d'un drôle d'œil, je lui ai dit que c'était un porte bonheur.

 

le plus drole, c'est quand je donne mes clé au garage ... avec le billet. personne ne s'imagine ce qu'il y a dedans.

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 708
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par troisgriffes le Ven 3 Oct 2014 - 18:20

Je dirais billets de 5,10 et 20 euros pour être sure qu'ils soient acceptés partout.
Ce qui n'est pas le cas du 50 roros(trop de faux et vide le fond de caisse des petits magasins).

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par agralil le Sam 4 Oct 2014 - 0:35

c'est assez rare de refuser un 50 quand même, sauf le matin, aux premiers clients, qui ne prennent qu'un café ou un croissant, là, oui, sortir 50 ou 100€; c'est un bon moyen de tester la diplomatie du commerçant (comment refuser poliment de 50 façons un mode de paiement pour les nuls)

le seul gros défaut du 50, c'est qu'en cas d'urgence (voir pire) si on doit payer une personne qui annonce ne pas pouvoir rendre la monnaie ... on perd plus qu'avec de plus petites coupures 

je préfère donc avoir des 5 et des 10€ sur moi, si je dois ... encourager quelqu'un a me rendre un service, sortir trois billets froissés en annonçant que c'est tout ce que j'ai sur moi est plus facile que sortir un gros billet ... et demander la monnaie mm

ma première raison d'avoir du cash étant les rares fois ou la cb ne fonctionne pas du tout (ou le cas hypothétique ou le système plante complément, de quoi faire un plein et trois courses d'appoint)

j'imagine qu'en cas de problème majeur, les commerces ne seront de toute façon pas ouverts plus de quelques minutes

autour d'azf, ils ont du fermer fissa, pour rentrer chez eux, et retrouver leurs familles ... ou pour limiter les risques que des clients se blessent, pour ceux qui ont eu des dommages
reste les stations services/taxi/médecins/pharmaciens/autres qui acceptent surement plus facilement quelqu'un capable de payer cash tout de suite que quelqu'un qui promet de repasser plus tard, quand les services reviendront 
(voir tous les autres services non officiels que l'argent peux rendre en situation tendue)

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Philippe-du-75013 le Lun 6 Oct 2014 - 9:37

agralil a écrit:c'est assez rare de refuser un 50 quand même, ..........
Je vis dans un quartier parisien très classe moyenne avec des commerces souvent assez gros et avec du débit, sans compter les deux supermarchés, je ne m'étais jamais posé la question. A Villeneuve Saint-Georges (94),  ville très pauvre, j'ai failli rester sans manger avec un billet de 50 euros et rien d'autre sur moi. Il n'y a que l'ignoble bar PMU que je souhaitais justement éviter qui les a accepté sans sourciller pour une boisson + sandwich, c'était une leçon.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1151
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Rammstein le Lun 6 Oct 2014 - 20:17

...j'ai failli rester sans manger avec un billet de 50 euros et rien d'autre sur moi.

Syndrome typiquement français quand même... En France je suis toujours surpris de voir des proches faire leurs courses de la semaine avec même pas 20 euros en poche, et régler des achats modiques avec leur CB. C'est impensable dans les pays encore peu touchés par la crise, et surtout n'ayant pas encore diabolisé le cash. L'argent liquide reste encore le meilleur moyen de faire la nique à Visa et consort, qui s'engraissent sur chaque transaction.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par troisgriffes le Lun 6 Oct 2014 - 21:08

@Rammstein:

Puisque tu parle de diaboliser le cash:

Voici un article intitulé "Supprimer le cash pour juguler les récessions" de mr Santi qui explique que c'est à cause
des méchants particuliers qui ont du cash que les politiques des banques centrales ne fonctionnent pas.

Voici des morceaux choisis:

"répercutés aux clients des banques, lesquels - étant dans l'impossibilité de convertir leurs avoirs bancaires
en cash - seraient dès lors motivés à dépenser au lieu de conserver des comptes bancaires"

"une relance de la consommation et de l'investissement de la part de citoyens qui seraient dès lors confrontés
à deux choix : payer une taxe sur leur compte bancaire ou dépenser leurs espèces menacées d'être disqualifiées !"
notez  le "!" jubilatoire...

Sa conclusion:

"Acceptons donc de sacrifier un petit peu de liberté au profit de la cohésion nationale, de l'intérêt public,
et d'une croissance pérenne" zinzin

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20141006trib06f0751ac/supprimer-le-cash-pour-juguler-les-recessions.html

Bon,il a des circonstances atténuantes et peut plaider l’aliénation mentale car il a été trader . mrsgreen

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Ven 3 Juil 2015 - 10:49

Bonjour,

une petite réflexion suite au bank holiday en Grèce. Dans une situation comme ça, ce qui est rare, c'est le cash. Les gens aimeraient bien continuer à acheter, à échanger, mais leur argent est bloqué à la banque et ils ne peuvent retirer que 60 € par jour.

Quand on compare avec ce qui s'est passé à Chypre mais aussi dans les printemps arabes et Argentine, il en ressort que :
- la première nécessité dans un "bank holiday" (sans autres troubles graves), c'est d'avoir du liquide. Une somme équivalente à 15 j, 1 mois ou 3 mois de dépenses, ça c'est à chacun de voir. Attention aussi au fait que garder du cash à la maison, c'est un risque important par rapport aux cambriolages ; et que le vol d'une somme importante de liquide à votre domicile ne va probablement pas être couverte par votre assurance (aucune preuve que c'était chez vous + possible accusation de négligence de conserver autant de liquide sans avoir un coffre etc.). Vous êtes prévenus.
- dans presque toutes les crises récentes (Argentine, printemps arabes, Chypre, Grèce), la monnaie n'a pas perdu de sa valeur. Donc ce n'était pas un problème d'hyperinflation, ce n'était pas le spectre des brouettes de billets qui ne valent plus rien.
Un petit détail : dans le cas de l'Argentine, le peso a été dévalué. Mais celui qui était un peu attentif, avant la crise, savait que le problème était que le peso avait la parité forcée avec le dollar, et que c'était "trop", que le peso aurait dû être dévalué. Donc, celui qui était attentif, il gardait des dollars en liquide, pas des pesos.
Dans le cas de la Grèce, SI jamais elle devait sortir de la zone euro, de façon similaire à l'Argentine, la monnaie fortement dévaluée serait la neo-drachme. L'euro serait la monnaie du riche, à savoir le reste de la zone euro. Donc, les grecs qui auront des billets en euros préserveront leur argent. Ceux qui auront laissé leur argent sur leur compte en banque se verront appliquer une conversion forcée en neo-drachme très désavantageuse. Donc avoir du cash en euros n'est pas un mauvais choix.
- les métaux précieux ne sont pas vraiment un bon choix, à ce stade de la crise. Les vendeurs ordinaires ne seront pas intéressés pour être payés en or, ou alors à des taux très avantageux pour eux (genre vous vendre 100 € de marchandises contre une pièce en or qui vaut 200 €). Pour ce qui est de convertir son or en argent liquide, pas sûr que les boutiques qui font ça habituellement seront ouvertes et fonctionneront encore. En plus, en France, la loi dit que tout achat de métal par un pro doit être payé par chèque, donc ils auraient beau jeu de vous remettre un chèque, ce qui vous fera une belle jambe en plein bank holiday.
- les objets pour le troc, pareil que l'or (voire pire). La personne à qui vous voulez acheter quelque chose risque de vous répondre "tu veux troquer ? Eh mec, c'est pas le tiers monde ici ! Je veux des euros !".

En résumé, en cas de crise monétaire avec "bank holiday" comme la Grèce est en train de vivre :
-  le premier besoin, c'est d'avoir du cash pour faire face aux dépenses courantes.
- ensuite bien sûr, avoir des réserves d'eau et de nourriture pour faire face si les magasins sont dévalisés et/ou non approvisionnés, si le réseau d'eau tombe en panne etc... Mais là-dessus, on est déjà bien fournis sur ce forum.
- ensuite, l'or peut avoir un intérêt : préserver la valeur en cas de dévaluation ou d'hyperinflation ; réserve de valeur compacte si on devait fuir le pays ; voir monnaie de troc dans une économie où les monnaies papier auraient perdu toute valeur.
- ensuite encore, bien plus tard, dans une économie très dégradée, les objets de troc peuvent revenir en usage.

Mais on n'arrive à ces deux derniers usages (l'or et les objets de troc) qu'après une crise carabinée et assez longue. Or, même si c'est le début d'une crise carabinée et longue, les gens n'en ont pas conscience, au début de la crise. Donc, dans les premières semaines, le cash restera roi. Tous les gens continueront à dire des choses comme "quand les banques ré-ouvriront" "quand je toucherai mon salaire", etc. Ils s'accrocheront à l'ancien système, au rétablissement de l'ordre. L'espoir fait vivre.

Donc, que la crise soit passagère (bank holiday de quelques jours) ou beaucoup plus grave et durable, la bonne réserve de valeur pour continuer à se fournir et à commercer pendant les premières semaines, c'est l'argent liquide.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Aristote le Ven 3 Juil 2015 - 11:19

Barnabé a écrit:donc avoir aussi une petite réserve en pièces d'or et d'argent (les plus connues), achetées au prix du métal à peu près, qui gardent généralement leur valeur même au travers des pires crises. C'est ça le bon investissement-métal. Voir l'article publié récemment par je sais plus qui sur le site web sur les pièces or et argent.


Il est clair que les métaux comme l'or, l'argent ainsi que le platine, permettent de conserver un pouvoir d'achat en période délicate. Il protège contre l'inflation et les dévaluations provoquées par les crises du secteur bancaire.
La monnaie papier on finit par l'utiliser pour démarrer le feux de son poêle.
Avant ça, les conserves de nourriture peuvent aussi jouer ce rôle.
Mais l'or peut-être aussi mal adapté dans un premier temps pour acheter des produits courants, c'est pourquoi il est nécessaire d'avoir aussi des pièces en argent.
Un premier stock de pièces pour assurer la subsistance divisé en petite unités pour les achats quotidiens.
Un second stock destiné à l'investissement pour traverser le temps et protéger votre patrimoine jusqu'à ce qu'une nouvelle monnaie soit frappée.
Infos inspirées d'un livre de "James Wesley Rawles"

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3265
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Catharing le Ven 3 Juil 2015 - 12:27

Je reste malgré tout dubitatif quant au stock de pieces d'or et d'argent,n'ayant pas vecu de crise majeure,je ne pense pas que le fait de payer en or ou argent soit compatible dans certains endroits avec une attitude low profil.
Sauf à connaître votre "fournisseur" (et encore,l'avidité et une situation dégradée changeront certainement les comportements ),le fait de sortir de l'or ou de l'argent pour payer risque fort d'attiser la convoitise.
Encore plus,si les transactions ne se font pas loin des regards indiscrets (il me semble que ce point est évoqué par Selco et FerFal dans leurs récits))
Le plus réaliste d'après moi ( encore une fois il ne s'agit que d'une réflexion personnelle),serait d'utiliser le troc et de savoir si possible,ce que peut rechercher votre vendeur potentiel pour son usage personnel ou suite à la demande d'un autre client.
Le forum fourmille de sujets sur le troc,le choix des objets à stoker en vu d'échanges ,la question qui reste en suspend c'est l'échelle de valeur des objets à échanger ou a acheter.
Certains seront sans doute prêts à payer un Napoléon pour une cartouche de clopes ou quelques piles ...

Sinon une réflexion concernant la Gréce,vu le battage médiatique qui est fait sur le fait que les touristes n'ont pas de limite de retrait et que la plupart arrivent en Grece les poches remplies de liquide,il y a fort à parier que le nombre de vols et agressions augmente...

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Résilient le Ven 3 Juil 2015 - 12:51

Catharing a écrit:Le plus réaliste d'après moi ( encore une fois il ne s'agit que d'une réflexion personnelle),serait d'utiliser le troc et de savoir si possible,ce que peut rechercher votre vendeur potentiel pour son usage personnel ou suite à la demande d'un autre client.

Assez d'accord avec toi : le troc reste une bonne méthode, notamment si on prend le temps de connaître son entourage (amis, voisins, autres) et ses petites addictions (tabac, alcool, autre).

Perso, j'ai toujours au moins deux kilos de tabac à rouler en réserve, en provenance de Belgique (moitié prix d'ici), et j'ai pris soin de choisir celui qui est fumé par les gens que je connais. Par ailleurs, j'ai commencé à en cultiver pour maîtriser un peu le process de production.

De la même manière, je me fais un petit stock de gnôle, parce que l'alcool, par chez moi, c'est, disons...important...

L'important, c'est aussi de maîtriser un peu le prix des choses "avant-crise" (pour avoir une idée des "équivalences" en termes de prix pour troquer honnête) et d'essayer de déduire celles dont les prix vont monter en cas de rupture de normalité (certains médicaments, savon, PQ, briquets, essence, piles...) pour disposer d'un petit "stock de troc" ayant une vraie valeur et "troquer utile".

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.

Résilient
Animateur

Masculin Nombre de messages : 532
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Ven 3 Juil 2015 - 13:06

Je parlais, dans mon message d'aujourd'hui, de l'importance du cash dans une crise comme la crise grecque actuelle. C'est le sujet du fil me semble-t-il "Rôle de l'argent en cas de catastrophe". J'avais dûment choisi ce fil comme étant le plus adapté, sachant qu'il existe des fils sur le troc et d'autres sur les métaux précieux.

Vous préférez parler de l'or, de l'argent, et du troc, en rebondissant non pas sur le message du jour mais sur un message qui est en première page du fil et qui date de 2010... Libre à vous, mais j'avoue que ça me dépasse ! Rolling Eyes

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Aristote le Ven 3 Juil 2015 - 13:12

Le troc a une place fondamentale dans la problèmatique même si on s'écarte cependant du sujet : Rôle de l'argent en cas de catastrophe.

Mais effectivement, cela voudrait dire au bout du compte que rôle de l'argent deviendrait minime et qu'il serait remplacé par le troc.
Que vaut une boite de cassoulet face à un kg d'or quand on à faim.

Encore faut-il pour cela avoir quelque chose à échanger...

http://www.le-projet-olduvai.com/t1940-le-troc-et-la-charite

Concernant le troc et sa valeur d'échange, amha la libre concurrence la déterminera.

Mais je pense aussi que la valeur des choses dépend du stade et de l'ampleur de la dépression que l'on vit.


Dernière édition par Aristote le Ven 3 Juil 2015 - 13:15, édité 2 fois (Raison : Coiffé au poteau par barnabé)

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3265
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Ven 3 Juil 2015 - 13:22

Aristote a écrit:
Barnabé a écrit:donc avoir aussi une petite réserve en pièces d'or et d'argent (les plus connues), achetées au prix du métal à peu près, qui gardent généralement leur valeur même au travers des pires crises. C'est ça le bon investissement-métal. Voir l'article publié récemment par je sais plus qui sur le site web sur les pièces or et argent.
J'essayais, dans mon message du jour, de tirer les enseignements de la crise grècque actuelle. Je ne comprends pas bien pourquoi tu préfères citer une petite partie d'un message situé en première page, et qui date de 2010, pour parler des métaux précieux.

Aristote a écrit:Il est clair que les métaux comme l'or, l'argent ainsi que le platine, permettent de conserver un pouvoir d'achat en période délicate. Il protège contre l'inflation et les dévaluations provoquées par les crises du secteur bancaire.
La monnaie papier on finit par l'utiliser pour démarrer le feux de son poêle.

Pour le moment, on en est loin. Si tu as une brouette de billets en euros dont tu ne sais pas quoi faire, avant d'allumer ton poêle avec, je veux bien te les racheter à vil prix.  dévil

Je résume mon post du jour, puisqu'il ne devait pas être assez clair :

Pendant au moins plusieurs semaines, le cash reste roi. Les métaux précieux ou les marchandises pour le troc, c'est bien, pour plus tard. Tant que la crise ne s'est pas considérablement durcie et que les gens n'ont pas vraiment intégré le changement, c'est l'argent liquide qui reste le plus utile.

Dans presque toutes les crises récentes, ce qui manque aux gens pour échanger et payer ce qu'ils ont besoin de payer, c'est du cash : Argentine, printemps arabes, Chypre, Grèce...

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Aristote le Ven 3 Juil 2015 - 14:12

Aristote a écrit:La monnaie papier on finit par l'utiliser pour démarrer le feux de son poêle.

Il s'agit bien là d'un stade final ... Smile


Barnabé a écrit:
Pour le moment, on en est loin

c'est exact et heureusement cela met un peu de temps.

Prenons comme exemple la république de Weimar en 1929




Une trop grande quantité de monnaie, supérieure à la production du marché,
et la volonté des acteurs économiques de dépenser au plus vite leurs liquidités vont
accélérer le phénomène inflationniste

Les facteurs qui vont engendrer l’hyperinflation sont multiples: lourd déficit
commercial, multiples emprunts à l’étranger avec une monnaie faible (le Mark se dévalue
rapidement), vitesse de circulation de la monnaie, indexation des salaires. La dévaluation
du Mark est spectaculaire: en 1914 1 US $ vaut 4,20 Marks, le 21 octobre 1922 il faut 4430
Marks pour un US $, 49 000 le 31 janvier 1923, 53 000 000 le 7 septembre et 4 200 000 000
le 20 novembre 1923.


http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-monnaie/
Le cours du dollar atteint 11,7 milliards de mark en novembre 1923.


En 1924, une nouvelle réforme monétaire crée le Reichsmark, monnaie convertible en or ou en devises. Malgré la crise économique et la panique bancaire de 1930, le Reichsmark ne fut pas dévalué

On voit bien qu'au bout du compte qu'une monnaie qui devient inutile est remplacée par une autre monnaie dont le cours est assujeti à celui de l'or ..valeur de référence.



La suppression des billets privés, le rétrécissement de volume des moyens officiels
de paiement et le gel du crédit amènent une stabilisation du Mark après sa dévaluation de
novembre 1923 (dévaluation de douze zéros: 50 000 000 000 Marks = 0,05 Marks –
Renten-Marks = monnaie fiduciaire de transition -).


Un phénomène intéressant Les tarifs postaux suivent aussi l'inflation
Voici quelques lettres exceptionnelles ou spectaculaires qui illustrent cette période et les
difficultés rencontrées pour affranchir son courrier au bon tarif et qui représentent une
mine pour tout philatéliste amateur d’histoire postale.
La poste n’a pas toujours pu suivre l’inflation et fournir des timbres au bon tarif ce qui a
entrainé d’invraisemblables affranchissements multiples et souvent multicolores. De
même les particuliers et les entreprises qui avaient des timbres en stock les ont utilisés,
sans compter les philatélistes qui ont affranchi leur courrier avec une multiplicité de
valeurs. Les administrations n’ont guère la possibilité d’acheter des timbres au détail ou en
petite quantités pour des raisons de comptabilité. Ainsi on trouve des affranchissements
très spectaculaires avec des timbres de service (Dienstmark) dés le début de période
d’hyperinflation.

 



________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3265
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par victor81 le Ven 3 Juil 2015 - 14:17

barnabé, combien d'argent liquide conseille tu d'avoir en stock? un mois de salaire?

________________________________________________________



victor81
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : cathar
Loisirs : detection
Date d'inscription : 13/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par argoth le Ven 3 Juil 2015 - 15:13

Je suis d'accord avec Barnabé sur le fait d'avoir une certaine somme en liquide en permanence.

Ceux qui ont tous leur sous à la banque, on tous leurs sous confisqué par avance. clind'oeil

Pour moi, avoir l'équivalent d'une semaine d'argent, est un minimum, ça permet déjà de pallier à toutes les petites emmerdes ou plaisirs de la vie. Panne électrique, on ne prend pas votre carte monsieur, tiens il y a une vente de garage au bord de la route arrêtons voir (argent liquide seulement). Petite entreprise qui fonctionne encore seulement en liquide (crème à glace), etc.

Avoir plus, peut vous permettre de vous protéger dans des cas comme la Grèce, par contre de l'argentine à la Grèce, il était évident que quelques choses se tramait. Ça fait plus de 3 ans que la Grèce vivote. Donc qui que se soit qui y vit et n'a pas prévu de garder 1 ou 2 mois en liquide bas voilà quoi..... Je ne vois pas l’intérêt de garder énormément d’argent liquide en se moment au canada au vu de la situation. Par contre si j’étais a porto rico, je commencerais à y pensé.

Pour les assurances, faite le tour, discuté, négocié. Ils assurèrent un risque pour un montant. Si votre assureur n'offre pas ce que vous rechercher, allez voir ailleurs. A titre d'exemple, mon assureur couvre jusqu'à 1000$ en argent liquide dans mon portefeuille à condition que j'aille au flic et que je reviens avec une déclaration de vole qui mentionne le montant, pas besoin de preuve photographique, de ticket de caisse ou autre. Pour un vol dans ma maison, je suis couvert jusqu'à 10 000$ pour : bijoux, métaux précieux, argent liquide, sans condition. Au delà, je dois avoir une preuve de possédé les dits bien (déclaration d’expert, photo, preuve d’achat), en dessous c'est déclaration au poste de police et sur l'honneur. Et c’est inclus dans ma police d'assurance de base. (pas de surcharge) Pas besoin de coffre fort, de déclaration d’expert, de payé plus cher. J’ai choisi cette assureur, parce que c’est celui qui m’offrait le plus d’avantage (feux, vol, vandalisme, etc), au meilleur prix, tout en aillant une réputation excellente dans le règlement en cas de problème.

Quelqu’un qui ne garde pas de liquidité d’une manière ou d’une autre, sous prétexte de risque de vole. A mes yeux c’est quelqu’un qui n’a pas fait son boulot en amont. Habité dans des zones à haut risque, assureur de merde, etc…. Bien sur on a pas toujours forcément besoin de garder de grande somme en liquide non plus, tout dépend de la situation ou on se trouve.

Après chacun y fait bien comme y veut. clind'oeil

A+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Ven 3 Juil 2015 - 15:14

Aristote : je ne vois absolument rien dans la politique monétaire européenne qui puisse conduire à l'hyperinflation. Je ne crois pas avoir lu d'analyse convaincante sur ce risque appliqué à l'Europe. Même en cas d'éclatement de la zone euro, je ne pense pas qu'on aurait une hyperinflation. On est loin des causes qui ont poussé Weimar ou le Zimbabwe à l'hyperinflation.

Cela dit, ce risque a été amplement décrit et traité sur ce forum. Voir par exemple la section "hyperinflation" de mon méta-fil sur or et argent, monnaies d'échanges, hyperinflations et crises monétaires :
http://www.le-projet-olduvai.com/t5672-or-et-argent-monnaies-monnaies-d-echange-troc-hyperinflation-et-crises-monetaires

Chacun fait ce qu'il veut et se prépare comme il veut, mais moi je pense que l'hyperinflation est un risque lointain et très peu probable. Pas nul, non, la monnaie fiduciaire reste fragile, mais quand même très peu probable. Les bank runs et bank holidays sont un risque bien plus probable, comme nous le montrent les exemples récents : printemps arabes, Chypre, Grèce...

Victor81 : je ne saurai recommander quoi que ce soit. Ce que je peux dire :
- raisonner en termes de besoins en dépenses courantes, plutôt que de salaire. A supposer qu'on doive payer tous ses "fournisseurs" en liquide, combien nous faudrait-il par mois ?
- compter aussi des besoins ponctuels : et s'il se passe tel truc, de combien aurais-je besoin en plus ?
- bien lire son contrat d'assurance habitation sur la question de la couverture des espèces en cas de cambriolage. Montant maximum, preuves acceptées, précautions à prendre... J'ai une amie qui a été cambriolée de ses bijoux. L'assurance les a remboursés sur la base de bijoux fantaisie (alors que c'était du massif), parce qu'elle n'avait ni facture ni expertise. Et pourtant, on ne parle pas de montants monstrueux. Au pifomètre, ils ont remboursé 3000 € sur la base du fantaisie, alors que ça aurait été 10 ou 12 000 € sur la base du massif.
Or, c'est quoi la facture pour du liquide : un ticket de retrait ? Et après, qu'est-ce qui prouve qu'on l'avait chez soi et non pas dépensé entre temps ? Vous voyez bien le risque énorme qu'il y aurait à avoir, par exemple, 10 000 € en liquide chez soi. En tout cas, bien bien regarder ça, après c'est trop tard.
Il y a une augmentation des cambriolages avec la crise, et garder beaucoup de cash à la maison est vraiment très risqué.
Après, si on veut vraiment aller par là, ça se discute avec son assurance : on augmente le niveau des garanties (donc on paie plus cher d'assurance), mais il demande généralement des efforts sur la sécurité du domicile : porte blindée, alarme, coffre. Ca chiffre vite à 8 à 10 000 € d'équipements et de pose. Donc, à moins d'être très riche, on ne va pas suivre cette piste de l'hyper-sécurisation du domicile pour pouvoir y conserver beaucoup d'argent.
- bien bien planquer, en évitant toutes les cachettes connues des cambrioleurs. J'en ai déjà parlé sur ce forum. Attention aussi à l'effet écureuil : lorsqu'on a trop de cachettes et qu'on oublie où elles sont.

La bonne somme à garder chez soi, à mon humble avis, c'est celle où on ne pleurera pas trop si on rentre chez soi et qu'elle n'y est plus. C'est déjà suffisamment traumatisant d'être cambriolé, si en plus on vient de se faire piquer une grosse somme en liquide...

A noter aussi, je l'ai déjà écrit dans ce fil, qu'on peut avoir un peu de liquide ailleurs que chez soi, pour les besoins ponctuels et soudains : dans une ceinture cache-billets, dans la voiture, un ou deux billets pliés dans un kit de survie...

Je viens de relire ce fil, et il est vraiment bien. Je te suggère de le relire aussi, victor, pour te faire ta propre idée. Tous les intervenants ne sont pas d'accord mais c'est justement ça qui fait la richesse et l'intérêt de l'ensemble.


Dernière édition par Barnabé le Ven 3 Juil 2015 - 15:32, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Catharing le Ven 3 Juil 2015 - 15:32

Je ne partage pas ce point de vue quî implique une sorte de classement ,cash,métaux precieux et troc.
La crise grecque ,dure depuis un moment ,le troc et l'échange de savoir-faire c'est révèlé vital pour bon nombre de grecs dés les premiers mois .
N'oublions pas non plus ,un point important , tout le monde n'a pas forcemment la possibilité d'avoir du cash..et dans ce cas ,c'est la démerde qui permet de survivre et pour certains  cela dure depuis plusieurs années en Gréce ou en France d'ailleurs.
Cela ne remet pas en cause l'importance d'avoir du cash pour ceux qui peuvent en avoir mais ce n'est pas l'unique alternative ,heureusement pour ceux qui n'ont que leurs bras ou leurs savoirs pour survivre.

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Barnabé le Ven 3 Juil 2015 - 15:42

Catharing a écrit:Je ne partage pas ce point de vue quî implique une sorte de classement ,cash,métaux precieux et troc.
La crise grecque ,dure depuis un moment ,le troc et l'échange de savoir-faire c'est révèlé vital pour bon nombre de grecs dés les premiers mois .
N'oublions pas non plus ,un point important , tout le monde n'a pas forcemment la possibilité d'avoir du cash..et dans ce cas ,c'est la démerde qui permet de survivre et pour certains  cela dure depuis plusieurs années en Gréce ou en France d'ailleurs.
Cela ne remet pas en cause l'importance d'avoir du cash pour ceux qui peuvent en avoir mais ce n'est pas l'unique alternative ,heureusement pour ceux qui n'ont que leurs bras ou leurs savoirs pour survivre.

- Des savoir-faires monneyables : oui, et on en déjà parlé plusieurs fois sur ce forum.

- Du troc avec des objets stockés : ça se discute. La France est un pays d'abondance relative. Les gens ont plein de choses chez eux, souvent bien plus que ce qui est nécessaire à leurs besoins immédiats. En période de crise, les gens essaient de revendre leurs objets pour rentrer quelques euros. Je fais de temps en temps les vide-greniers, et j'ai l'impression qu'ils sont de plus en plus nombreux, et que les prix sont de plus en plus bas. Il y a une sorte de surabondance de biens d'occasion : trop de gens qui vendent, pas assez qui achètent, ce qui me semble assez logique en période de crise économique. Attention donc à l'"efficience" économique du troc : si c'est pour revendre un objet pour une valeur dix fois moindre que ce qu'on l'a payé initialement, il y avait peut-être moyen de stocker cette même valeur de façon plus efficace...

- Ne pas avoir les moyens d'avoir un peu de cash : certes, ça peut arriver. Mais sur ce forum, on s'adresse quand même à des gens prévoyants. Avoir une épargne de précaution fait partie de la prévoyance. Avoir une partie de cette épargne en cash pour pouvoir faire face à un bank holiday qui se prolongerait : je ne dis rien d'autre que cela.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par troisgriffes le Ven 3 Juil 2015 - 18:52

Ahma,il y a une différence à faire entre le moldu de base et un Olduvien(ne) normalement préparé(e).
Le moldu qui a un bocal de cornichon et un paquet de pâtes dans le placard va tout de suite
être impacté par un bank holiday car il n'aura rapidement plus de pépettes pour faire ses achats en flux
tendu.
L'olduvien(ne) a des semaines/mois/années de réserve alimentaire,de sapes,de médocs et
d'équipements divers et variés donc un besoin d'achat immédiat bien moindre voir nul.
Par définition ce que tu as déjà,tu n'as pas besoin de l'acheter.

Si la situation se prolonge,genre mouise de 10 ans pour toi alors que pour les autre ça va,
là c'est un autre problème et,amha, c'est pas quelques billets dans le tiroir à chaussettes qui y changeront grand chose.
Là cela serait l'or/argent métal et/ou le troc(qui inclus le savoir-faire).

Malgré tout,je garde 300 roros en petites coupures pour les imprévus.

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rôle de l'argent en cas de catastrophe

Message par Philippe-du-75013 le Ven 3 Juil 2015 - 22:24

Trois cent euros en coupures, c'est à peu près ce que j'ai avec 20 $ d'un retour de voyage et jamais changés.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1151
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum