Survivre sans matériel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Survivre sans matériel

Message par Sol Leck le Jeu 3 Déc 2009 - 16:15

La survie sans matériel est la plusdure des survie.

Les stratégies et techniques que je
vais décrire sont pour la plupart tirées ou adaptées du livre
« Aventure & survie », par John Wiseman
(ex-instructeur SAS) paru aux éditions Hachette Pratique, et je les
ai toutes expérimentées sur le terrain.

C'est donc du solide, du concret, duvérifié.

L'idée du « sans matos »doit toujours être présente à l'esprit du « survivaleur »
potentiel, car à moins d'avoir toujours un kit de survie sur soi
(comme moi par exemple), c'est bien souvent dans cette configuration
que l'on se retrouve en situation de survie.




  1. Le premier réflexe à avoir est
    de s'éloigner de tout danger potentiel (incendie, bord de falaise,
    cinglé qui veut vous bouffer tout cru...)



2.Il faut ensuite réfléchir. Il est important de le faire avant que le froid ou la faim ne sape toutes vos réserves d'énergie. Le but est d'établir un plan de survie. Une fois ce plan établi, il faut le suivre et ne pas s'en écarter. Car après quelques jours sans manger et avec un sommeil pas toujours génial (les nuit sont souvent froides), le raisonnement d'une personne,même entrainée, n'est plus très fiable.Voici un petit truc pour établir debons plans de survie:
Agir de façonplanifiée est une des clés de la survie, quel que soit la quantité
de matériel embarquée.
Quelqu'un suréquipé peu mourir plus surement qu'un type à poil s'il ne suit
pas un plan raisonné.
Il existe d'autres mnémotechniques que le PLAN, le SURVIVAL (en anglais) est un
exemple, bien qu'il soit plus adapté à une survie militaire (cacher
sa présence).

3.La troisième étape est l'action, en suivant le PLAN bien entendu. C'est là qu'est la principale différence entre survie avec matériel et sans. Il faut s'adapter à la situation, improviser et tirer partie de chaque détail. En premier, la protection. Sans matériel, les dangers habituels sont encore plus grands : S'il fait chaud, la déshydratation vous guète, s'il fait froid il faut aussi compter sur l'hypothermie. Et sans feu ni récipients pour faire bouillir l'eau, les parasites et infections diverses sont à prévoir. Il faut donc s'attendre à une dégradation de l'état de santé rapide, et si vous ne faites rien, votre espérance de vie ne dépassera pas quelques heures...
La priorité va donc à l'abri et au feu. Dans la forêt, les matériaux de constructions sont nombreux, faire un abri sera facile. Si il n'y à rien pour en construire, il faut profiter du moindre trou, rocher... à condition qu'il n'y ai pas de risques d'avalanches ou de montée rapide des eaux. Les abris et cabanes on déjà du êtres traités, je ne vais donc pas revenir dessus, une seule chose compte: faites de vôtre mieux.
Vient ensuite le problème du feu, et un feu est INDISPENSSABLE.
Faire du feu sans matériel est un véritable défi, et il faut ruser pour y parvenir.
Voilà quelques astuces pour allumer un feu sans allumettes, briquet, etc.
Sans matériel ne veux pas dire tout nu : il est possible d'utiliser les lacets des chaussures pour faire un arc, si vous portez des lunettes et qu'il fait beau vous pouvez vous en servir pour concentrer les rayons du soleil... improviser est le maître mot. Si vous avez de bons yeux et des chaussures à scratch, il reste toujours la solution des silex frappés l'un sur l'autre (mais c'est vraiment pas facile) ou alors il faut fabriquer une corde avec les moyens du bord : utilisez des ronces, des tiges d'orties ou de fougères. Écrasez les, et tressez les fibres obtenues. Cette ficelle « nature » et une branche souple permettent de fabriquer un petit arc qui vous facilitera la vie. Voilà pour la source de chaleur, il vous faudra aussi de l'amadou, ça tombe bien il y en à plein à l'état naturel : écorce de bouleau, copeaux de résineux, champignons séchés et écrasés, duvet d'oiseaux (ou leur nid), les pommes de pin broyés... L'amadou doit être le plu sec possible, alors protégez le. Fabriquez des outils rudimentaires, en silex, en bois...il seront utiles par la suite.


Bon ça suffira pour aujourd'hui, si vous avez des questions n'hésitez pas, je sais que je suis pas toujours très clair mais j'ai pas mal d'expérience dans ce type de survie.

La suite viendra.

Sol Leck
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par supercureuil le Jeu 3 Déc 2009 - 17:18

Slt, n'y vois aucune agression, mais, l'amadou c'est un champignon séché, l'amadouvier pour etre plus précis, il ne faut pas tout mélanger. Source wikipédia.

Il faut de préférence l'avoir récolter a l'avance et fait séché pour le rendre utilisable; par contre oui les autre matériaux que tu a cité sont facilement disponible et facile a enflammé;

Et faire deu feu n'est PAS INDISPENSABLE, ça l'est uniquement si le climat l'exige, faire du feu demande énormément d'effort parfois, ramasser suffisamment de bois, l'allumer, et l'entretenir, de plus si l'on ne souhaite pas être repérer c'est fortement déconseiller.

On ne peut pas résumer une situation de survie , a faire un abri, et faire du feu.

Par contre tu a raison sur une point très important, s'éloigner du danger, et réfléchir. On doit d'abord parer au besoin primaire, donc être en sécurité, boire et maintenir sa température (chaude ou froide) , comment se tirer de la, et après manger, suivant la durée de situation.


Il n'y a pas de plan tout fait, il faux acquérir certaines techniques et connaissance de base, pour les appliquer de manière rationnelle en fonction de la situation.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Sol Leck le Jeu 3 Déc 2009 - 17:34

no problemo, j'y vois pas d'agression !!!
Je connais l'amadouvier, mais le mot amadou est devenu générique et désigne l'allume feu de façon générale (en tout cas c'est ce qui est dit dans le livre) mais bon à l'avenir pour éviter la confusion je parlerai d'allume feu et pas d'amadou.
Par contre je considère le feu comme indispensable, et j'ai mes raisons.
Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un cas particulier : pas de matos!!
Et un feu devient tout de suite necessaire (je développerait plu tard).
Ceci dit : je suis d'accord, une situation de survie ne se limite pas à établir un campement.
Ce petit article n'est pas terminé, je l'ai juste posté pour voir ci c'était asse clair (il me parait très fouillis)
Merci de me donner ton avis, ça fait avancer le chmilblik!

Sol Leck
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par supercureuil le Jeu 3 Déc 2009 - 18:41

de rien, mais n'oublies pas que la survie c'est pas forcement au milieu de la pampa, ca peut aussi arrivé dans une ville dévasté par un tremblement de terre, par exemple.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Sol Leck le Jeu 3 Déc 2009 - 19:15

Entièrement d'accord, mais en ville même ravagée par un tremblement de terre, il est relativement facile de récupérer des vivres et du matériel.
La survie s'en trouve simplifiée.
j'aurait peu être du préciser que ces techniques sont plus adaptées au milieu rural. (forcement, je sort jamais de ma cambrousse alors c'est ce que je connait le mieux )

Sol Leck
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par supercureuil le Jeu 3 Déc 2009 - 19:22

je pense que le problème de la survie, on pense tout de suite a survivre perdu au fond des bois, mais on est bien forcé de reconnaitre que nous somme pour la plupart dans des zone habité ou il est facile de trouvé des habitations.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Le_Celte le Jeu 3 Déc 2009 - 19:25

Il est clair que si on en arrive a être perdu au milieu de nulle part avec "la b*te et le couteau"(et même pas le couteau en fait!), c'est que quelque part soit on a vraiment pas de chance, soit on est pas très malin...

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par grosminet le Jeu 3 Déc 2009 - 19:31

le livre de Wiseman, qui parle des requins et des serpents, consacre aussi beaucoup de pages au piégeage.
Quant aux plantes commestibles, ce sont celles des USA, ce n'est pas transposable à 100 % en Europe.
Bref, mon avis est que quitte à acheter un livre, préférez Couplan !

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par deux mains le Jeu 3 Déc 2009 - 20:20

Un peu HS:
En Belgique, survivre dans les bois tient du masochisme, ils sont tellement petits qu'on butte sans arrêt sur un village.
Effectuer un trajet "hors vue" tiens de la gageure!

________________________________________________________
Si nul n'est lésé, fait ce qu'il te plaît.

deux mains
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 20/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Barnabé le Jeu 3 Déc 2009 - 20:43

grosminet a écrit:

Quant aux plantes commestibles, ce sont celles des USA, ce n'est pas transposable à 100 % en Europe.

Ce serait très étonnant pour un auteur anglais !

Wiseman fait référence, mais il faut lui donner son contexte : c'est un instructeur militaire de survie.

Couplan est à l'autre extrême : un partisan de la "survie douce" et végétarienne !

Plutôt que de dire qui est mieux, il faut lire et deux et retenir ce qui nous convient, à chacun dans son contexte personnel.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Le_Celte le Jeu 3 Déc 2009 - 20:48

J ai un livre de Mr Couplan et il est vrai que c'est interressant mais très théorique.
Pour avoir essayé de manger des racines de fougères Aigle cuites sous la cendre comme il le mentionne en disant que les amérindiens le faisaient, je suis sur qu'il a lu ca dans un livre sur le far-ouest mais n'a jamais essayé lui même...
c'est absolument dégeulasse! (et pourtant je suis pas difficile et ai mangé des trucs en apparence bien pire)

Les jeunes pousses de la même fougère, cuite à l'eau sont par contre très bonnes et ressemble à des asperges (juste un brin gluantes)

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Barnabé le Jeu 3 Déc 2009 - 21:17

Le_Celte a écrit:
Pour avoir essayé de manger des racines de fougères Aigle cuites sous la cendre comme il le mentionne en disant que les amérindiens le faisaient, je suis sur qu'il a lu ca dans un livre sur le far-ouest mais n'a jamais essayé lui même...

Si j'ai bonne mémoire, Couplan a passé du temps avec les indiens d'amérique, partageant leur vie et étudiant notamment leur utilisation traditionnelle des plantes.


Dernière édition par Barnabé le Jeu 3 Déc 2009 - 21:45, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Sol Leck le Jeu 3 Déc 2009 - 21:24

Le_Celte a écrit:Il est clair que si on en arrive a être perdu au milieu de nulle part avec "la b*te et le couteau"(et même pas le couteau en fait!), c'est que quelque part soit on a vraiment pas de chance, soit on est pas très malin...

Le Celte
Loi de Murphy : si t'as 2 problèmes attend toi à en avoir un 3ème, et de préférence là ou personne ne pourra t'aider

Sol Leck
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par grosminet le Ven 4 Déc 2009 - 9:20

oui, Wiseman est anglais mais il a voulu faire un guide universel, il parle donc des régions polaires, des déserts, etc, plein de choses inutiles pour nous. Comme son nom (à moins que ce soit un pseudo) l'indique, et bien qu'il soit Anglais, Wiseman a sagement choisi de s'adresser au public américain, le plus friand de survivalisme.
Je possède son livre ainsi que le "vivre en pleine nature" de Couplan, j'ai donc comparé les plantes comestibles et les toxiques qui sont présentées. La divergence est assez conséquente (je dirais 20 à 30 % à vue de nez)

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Le_Celte le Ven 4 Déc 2009 - 9:32

Barnabé a écrit:
Le_Celte a écrit:
Pour avoir essayé de manger des racines de fougères Aigle cuites sous la cendre comme il le mentionne en disant que les amérindiens le faisaient, je suis sur qu'il a lu ca dans un livre sur le far-ouest mais n'a jamais essayé lui même...

Si j'ai bonne mémoire, Couplan a passé du temps avec les indiens d'amérique, partageant leur vie et étudiant notamment leur utilisation traditionnelle des plantes.

Le mythe des amérindiens vivant encore de nos jours sous le tipis dans la nature à la vie dure je vois...mais bon je comprend c'est vendeur!

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par Sol Leck le Ven 4 Déc 2009 - 11:05

heuu, je veux pas faire le rabat joie, mais on s'éloigne pas un peu du sujet là?
l'idée de départ est d'exposer des technique de survie pouvant êtres employées sans disposer de matériel, pas de déterminer ce qui est comestible ou non ni de savoir qui à écrit le meilleur livre.

Sol Leck
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 02/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par mado le Ven 4 Déc 2009 - 13:26

Sans matériel implique un peu de connaissances ; c'est donc une bonne démarche de savoir où piocher, il me semble.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Feu et silex ?

Message par ghp le Sam 7 Mai 2011 - 11:52

Sauf erreur de ma part, on ne peut pas faire de feu avec du silex.

Deux silex frottés l'un contre l'autre ne produisent que des
étincelles "froides", très instables, qui sont incapables
d'enflammer quoi que ce soit. Il faut produire l'étincelle aen frottant le silex à de la pyrite (ou de la marcassite) qui produit des étincelles chaudes (d'ailleurs le nom "pyrite"
provient du grec pyros - feu). Des éclats de sulfure de
fer sont arrachés à la pierre et qui deviennent incandescents durant quelques secondes,
échauffés par le choc. Toute la difficulté réside ensuite à recueillir ces étincelles sur un support
inflammable comme de l'amadou, un champignon
fréquent dans la forêt et
qui pousse sur les arbres. Les étincelles tombant sur l'amadou vont donner des
braises, qu'il suffit ensuite d'enflammer avec des herbes sèches.

ca implique quand même de savoir reconnaître et trouver :
- du silex
- de la pyrite
- de l'amadou
Et d'être familier de la technique.

Il est plus "facile" de frotter une
tige de bois sur une planchette (bois fibreux et tendre
comme le lierre, le saule, le tilleul, ou laurier). Le résultat
n'est pas garanti, et il faut beaucoup frotter avant d'obtenir une chaleur suffisante.
Surtout si il fait humide !

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par modl le Sam 7 Mai 2011 - 16:41

Amateur de tir aux armes de jet préhistorique, je plussoie ghp. J'ai des silex, de la pyrite à la maison, mais malgrè des essais dans des conditions optimales (à savoir un seau métalique dans mon garage, pas un pet d'air pour enquiquiner...), je n'ai toujours pas réussi, alors qu'avec le firestell de Nature&Découverte (pourtant pas la référence dans le domaine...), je n'ai jamais échoué !!! cheers
Ensuite, je suis comme Cavernator. A ma ceinture de pantalon, j'ai en permanence une petite pochette en cuir avec couteau, de quoi allumer du feu, pince, ficelles... et le zippo de l'autre côté.
Donc, faudrait que je me sois enfui à poil (ce qui m'arrive rarement, même coursé par un mari jaloux... ) pour en ressentir le besoin.
Par contre, la maîtrise de ses techniques comme le propose Sol Tech peut être intéressante, voire même enrichissante, car ne nous faisant plus (ou beaucoup moins) dépendre des techniques modernes. Pour la ficelle pour faire un arc, je ne connais qu'une personne qui a fait un arc dans ces conditions : taillé au silex, ficelle en ortie... tout ça pour la beauté du geste. C'est d'après lui long et difficile, ne resoud pas le problème des flèches, de leur pointe et je ne parle pas de l'entrainement pour arriver à tirer avec. Pour les archers, vous savez qu'un arc nouveau se régle, et vous devez vous-même vous habituer à cet arc. Je suis une brêle en tir, mais les bons que je connais me parle souvent de 500 tirs pour "sentir" l'arc (je rappelle que je tire en instinctif, sans viseur). Le facteur d'arc préhisto et sa corde en ortie n'est pas sûr que la corde puisse tenir 50 tirs (oui, cinquante)...

modl
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 47
Localisation : POITOU
Loisirs : tir à l'arc, bricolage...
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre sans matériel

Message par MonteRosso le Sam 7 Mai 2011 - 19:33

on en revient au TSM là mrsgreen

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum