Pour un BOB rationnel...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Mar 13 Oct 2009 - 15:26

Salut à tous. Je suis nouveau sur le site, mais pas nouveau en matière de survie, bivouac etc... Par mon expérience militaire sur le terrain, je vais tenter de faire une approche rationnelle du BOB (appelé PACKO dans mon jargon).
1) il doit être le plus léger et le plus compact possible
2) Doit permettre de survivre pendant 3 jours, temps maximum nécessaire pour rallier un abri à pied (on peut faire entre 30 et 50 KM/jour suivant l'entrainement, donc sur 3 jours 90 à 150KM)
3)Ne contenir que de l'utile (because 1) doit être léger et compact)
4)etre bien fait (un beau sac est un bon sac)

Tout d'abord le sac : très important choix. Je suis étonné de voir des membres du forum utiliser des sacs F1 qui ont fait leur temps, quand je le trimbalais je traitais ses concepteurs d'antimilitaristes... Son seul avantage : il est quasi inusable, mais il casse le dos, n'a pas de poches hors mis au-dessus, pas compartimenté...

Donc, choisir un sac de qualité est la 1ère chose à faire, pas trop gros parce que plus c'est gros plus on va mettre de l'inutile (cf règle 3 et 1). Un sac de 90L max est largement suffisant pour un raid de 3 jours. Je conseille particulièrement les sacs à usage militaire plutôt que de rando et surtout le SOF de bl*ckh*wk mais attention au prix ! Le mieux est d'améliorer la capacité d'emport avec un brêlage ou gilet tactique hélas pas trop discret. Pour la discrétion utiliser un gilet type reporter avec plein de poches. Je conseille un sac poubelle assez grand pour doubler le sac à l'intérieur (sympa pour passer une rivière ou s'il pleut) et un morceau de tapis en mousse (permet de tenir le sac droit, et donc votre dos aussi). Placer au dessus tout ce qu'on utilise le plus souvent.

Puis définir ce qu'on va emmener : eau, abri, nourriture, outils, hygiène, change, dans cet ordre !

L'eau : une réserve de 1,5L en gourde métallique dans le sac (si elle gèle on peut la mettre sur le feu) et 1L en gourde US accrochée au brêlage/ceinture. 2,5L couvrent les besoin en eau pour une journée, après passer au micropur, léger et peu encombrant mais limité dans le temps. La pompe filtrante est plus lourde mais filtre plus et mieux. L'idéal est de prendre les deux (3jours peut-être mais si plus longtemps ?). La gourde doit avoir un quart de type américain qui peut se chauffer sans brûler les lèvres. La gourde US peut avoir un bouchon type NBC pour s'adapter sur un masque à gaz équipé d'une interface d'alimentation liquide (une paille quoi !).
Les bouteilles plastiques sont fragiles et encombrantes.

Abri : pas de tente, pas de tunnel de couchage, tout ça est bien trop lourd et long à mettre en oeuvre (surtout en pleine nuit, fatigué, gelé, affamé...) et à enlever. Préferer une bâche camouflée avec des sardines solides pas celles en alliage fer blanc/cochonium moulé usiné dans la masse, plutôt celles qui se vissent dans le sol (en plus d'être solides pas besoin de maillet), et si vous préférez les bouts de bois taillés, imaginez-vous tailler ça en plein nuit, avec les mains gelées, fatigués... Au moins taillez les comme un harpon pour mieux les ancrer. Pour le couchage, pas de tapis de sol, un hamac est très bien et permet de s'isoler du sol, il y en a des minis qui pèsent rien et coûtent peanuts. En plus c'est vite rangé. Le sac de couchage : un léger qui fait jusqu'à -8° en confort, dedans on place une couverture de survie et un sac à viande qui ne sert pas à avoir plus chaud mais juste à ne pas pourrir le reste quand on dort avec les rangers. La bâche sera dotée de 2 ficelles de paracorde pour la fixer aux arbres au moyen de noeuds coulants. En été, on peut emmener une petite moustiquaire à la place la bâche.

Nourriture : les rations de l'armée française sont un modèle et se trouvent facilement. Sinon on peut se confectionner les siennes. Je m'étonne que personne ne pense aux nouilles chinoises : pas cher, léger, nutritif, cuit vite et avec peu d'eau (qui se transforme en bouillon donc pas perdue). Avec ça de la soupe en sachet, boîtes de conserve individuelles, des bonbons ou caramels, café thé ou lait en poudre, des barres de céréales. Eviter les repas complets en poudre, c'est dégueu et sans eau... Certes c'est léger mais pendant la guerre du Golfe les ricains échangeaient 6 rations ricaines contre une française... Emmener du chocolat aussi, c'est nutritif et c'est un bon réconfort et un bon objet de troc (ce point est plus important qu'on croit). Eviter tout ce qui est périssable à court terme, remplacer le pain par de l'azyme ou des biscuits salés (au soja c'est mieux). Pour le moral les mini saucissons en sachet sous vide sont bien.

Outils : une pince outil type lea*****man, un couteau fixe solide de bonne taille (genre camilius ou kabar), un couteau à couverts (fourchette et cuillère). Un réchaud : ceux à pastilles sont bons mais longs à partir et sentent fort, privilégier un à gaz avec cartouche détachable. Pas de gamelle : le quart convient à cet usage. Une lampe frontale à led, l'idéal serait une lampe manivelle avec un bandeau et des filtres de couleur. Une boussole genre Sylva simple à utiliser, de la paracorde (usages divers : compter les pas, mesurer, accrocher, faire un garrot...), un briquet tempête ou un bloc de magnésium. Un crayon de bois, un stylo bic et un carnet dans sac ziploc. En hiver, une chauferette à charbon. Un bout de paracorde de 10 cm avec un noeud à chaque cm pour faire des mesures précises sur une carte. Un sifflet, un miroir de signalisation en métal. Une pelle pliante (les chiottes). Hors-mis le réchaud et la pelle l'outillage devra être sur vous, comme ça si vous perdez le sac vous avez de quoi vous débrouiller un peu. Et bien sûr une carte de la zone à couvrir protégée dans un ziploc ou un porte carte (sans itinéraire tracé dessus : imaginez si vous perdez la carte et qu'elle tombe entre les mains d'un punk façon ken le survivant...en règle général, apprnez votre itinéraire de base par coeur et improvisez suivant la situation, pour le carnet utiliser pour noter des infos juste le temps de les mémoriser et détruisez vos notes... Je sais je suis parano).

Hygiène : savon de marseille, pansements et compresses, petites doses de bétadine et super glue. 1 ou 2 mouchoirs en tissu propres. Une serviette (chez US*C il y en a qui se compressent et sèchent vite), brosse à dent et dentifrice. Fil et aiguille (pour les ampoules aux pieds). Un rouleau de PQ. Aspirine ou paracétamol, anti diarrhéique (à prendre sans eau pour économiser). A noter : le rouleau de pQ peut faire une compresse d'urgence. Un pansement compressif.

Change : une tenue complète et 2 paires de chaussettes. Une veste polaire pour le bivouac, un poncho imperméable (qui peut servir de tapis de sol ou d'abri, de préférence porté plié dans une sacoche accrochée à la ceinture ou au brêlage), un coupe vent léger en sympatex (le gore tex est lourd, s'il fait froid, le sympatex et la polaire dessous), en hiver un bonnet et des gants (on perd 30% de chaleur par la tête). Une écharpe camouflée genre filet barracuda (tient chaud et sert à camoufler rapidement un objet ou son visage sans se barbouiller de terre).

Et voila ! Après on peut avoir dans les divers : un rouleau de chatterton armé, une petite radio portative avec une oreillette (permet d'écouter en étant discret), un ou deux cyalumes (pour marquer sa position, éclairer un tunnel : on le lance au loin, ça permet de savoir ou sont les parois et d'économiser sa frontale, ensuite on va le chercher et on recommence) de petite taille, en été on peut remplacer la gourde US par un camel bak (pas en hiver car ça gèle vite dans un camel bak), une bougie (pour la nuit de bivouac), un rappel du code morse sur une feuille protégée dans un ziploc (utile pour le sifflet et le miroir), les cigarettes/tabac sont un excellent objet de troc (un copain a vu un type faire payer des bouffées de cigarettes à Sarajevo pendant la guerre civile).

A savoir que plusieurs objets ont d'autresd emplois : le hamac peut servir à faire un brancard ou transporter des objets, un gibier, pêcher... Le stylo et la paracorde peuvent faire un garrot à tourniquet, un couteau planté dans un arbre est un excellent support de bougie, le sac poubelle peut faire une bouée de fortune ou une gourde...

Ce bob est prévu pour un TRD (three-days raid), c'est pourquoi on y trouve pas de trucs genre kit de pêche (ça demande du temps de pêcher), clef USB de survie administrative (utile juste au point de chute, et encore après un black-out total...) ou autre accessoire de piégeage. Ce BOB permet de vivre 3 jours sur le terrain, en déplacement, parer au plus urgent. Si le déplacement dépasse 3 jours, il faut improviser, mais des choses sont durables comme le nécessaire d'abri, les vêtements (on lave, on sèche on remet). Si on connaît l'environnement, pas de soucis pour la nourriture (insectes, baies, fruits se laissent attraper). Le bob est plus lourd en hiver (plus de vêtements chauds). J'ai mis la radio en divers car je pense qu'il est toujours possible d'obtenir des infos sur son chemin, soit en questionnant les personnes croisées (à éviter cependant en période de troubles, surtout si vous ne possédez pas de moyen "hors charte"), soit en observant son environnement (des feux ou explosions se voient à des kilomètres, la présence de toxiques est souvent révélée par des changements dans la végétation, des cadavres d'animaux etc...). C'est en divers parce que la radio est certes très utile mais pas vitale dans un premier temps.

Je compte ensuite un poste axé sur la marche et le bivouac. Donnez-moi vos avis et n'hésitez pas à me dire ce que vous prendriez en plus ou enlèveriez, je n'ai pas la science infuse du survivalisme même avec mon expérience militaire. Merci d'avoir lu ce loooong post

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par matthioux le Mar 13 Oct 2009 - 16:41

Merci pour ce rappel.
J'attends la suite

matthioux
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 255
Localisation : côte varoise
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par supercureuil le Mar 13 Oct 2009 - 18:23

bien résumé, mais apporter un peu de bouffe avec soit est bon pour le moral, on sait que quoi qu'il arrive on pourra casser la croute avant de dormir, et ça ça aide a marcher.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)
avatar
supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 35
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Mar 13 Oct 2009 - 19:21

Salut supercureuil ! Le point bouffe est abordé dans la composition du bob. Je passe rapidement dessus, parce que j'y met seulement le fil conducteur : éviter le lyophilisé pour les plats principaux, et prendre du léger et nutritif et qui se cuit vite pour économiser le gaz (d'où l'attrait des ramen qui en plus ne demandent que 20cl d'eau). Et je pense que tout le monde connaît les boîtes individuelles de cassoulet, chili, lentilles et autres boeuf carottes plus pâté etc... Tout le monde connaît les caramels aussi. Le seul hic : les produits laitiers. Dans les rasquettes française il y a du fromage en boîte, j'ai jamais vu l'équivalent dans le civil.

J'ai oublié ! Pour le laitier, je ne vois rien d'autre que le lait
concentré en boîte ou en tube. Je conseille le lait concentré sucré en
boîte, on le passe au bain-marie à l'avance et ça devient un sorte de
crème caramel pas mauvaise.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Barnabé le Mar 13 Oct 2009 - 23:00

Salut,

ton post est intéressant, mais en le mettant dans "suggestions et nouveautés" avec comme titre "pour un BOB rationnel", es-tu en train de suggérer que jusqu'à présent on n'avait pas une approche rationnelle du BOB sur ce forum, et que heureusement que t'arrives pour nous mettre sur le bon chemin ?

Il y a quand même pas mal de gens qui ont réalisé leur BOB avec une approche rationnelle et à partir d'une expérience parfois conséquente, avec photos à l'appui, et déjà pas mal de discussions à ce sujet ont permis d'améliorer encore les modèles. A priori un BOB de plus, même rationnel, devrait aller dans facta non verba, non ? Je dis ça sans animosité aucune, j'aime juste bien comprendre.


Quelques remarques sur certains points :

SAVAGE a écrit:
Donc, choisir un sac de qualité est la 1ère chose à faire, pas trop gros parce que plus c'est gros plus on va mettre de l'inutile (cf règle 3 et 1). Un sac de 90L max est largement suffisant pour un raid de 3 jours.

Effectivement, très très largement. Les MUL tiennent une semaine avec un sac de 5 kg tout compris, et ça rentre dans un sac de 28 ou 30 litres en général. C'est vraiment une question de point de vue, de forme physique, d'âge, etc. Je te propose de lire le fil quel sac à dos ? où il y a déjà pas mal d'échanges sur ce sujet et qui montre bien les différences d'approche. Je ne prétends pas qu'une approche soit meilleure qu'une autre, mais juste que si on part sur 90 litres, il faut savoir aussi qu'on part sur un sac de 15 kg grand minimum, plutôt 20 voire 25kg, ce qui est un peu extrême pour 3 jours. Cela montre d'ailleurs qu'il n'existe pas un seul BOB rationnel, car si emporter un tel sac peut être rationnel pour un jeune homme bien entraîné (les avantages d'avoir un matériel varié et adapté à beacoup de situations dépassant largement les inconvénients d'un sac lourd et encombrant), ce ne l'est pas pour une personne plus agée, peu entraînée ou qui souffre des articulations, car dans ce cas la légereté deviendra une priorité absolue sous peine de ne plus réussir à avancer du tout.

Le mieux est d'améliorer la capacité d'emport avec un brêlage ou gilet tactique hélas pas trop discret

Tu veux dire emmener encore plus que 90 litres ?
Par ailleurs, un gros sac avec un brelâge dessus = se prend dans les branches quand on coupe en sous-bois.

Puis définir ce qu'on va emmener : eau, abri, nourriture, outils, hygiène, change, dans cet ordre !

Si je comprends bien, c'est de la priorité la plus élevée à la moins élevée ? Dans ce cas, un point à rajouter en tout premier dans l'ordre des priorités : la protection thermique. On n'est pas forcément habillé chaudement au moment où on attrape le sac et où on évacue. Il faut donc avoir des vêtements chauds, c'est une priorité tout à fait... prioritaire (en climat défavorable on tient 3 heures sans protection thermique, même pas eu le temps d'avoir soif). A ce sujet, plutôt d'accord avec les vêtements chauds et étanches que tu prévois dans "change", seulement moi je les mettais en priorité la plus élevée.

A propos des vêtements, un de mes regrets c'est qu'il n'y a pas de chaussures dans mon BOB. Or, on peut très bien se retrouver dehors de chez soi quasiment à poil avec le BOB (évacuation hyper urgente pour cause d'incendie déjà avancé, par exemple). Idéalement il faudrait une bonne paire de grolles dans le BOB, de façon à pouvoir les enfiler à la place des tongs ou des pantoufles ou des rien du tout qu'on portait au moment de l'évacuation...

L'eau : une réserve de 1,5L en gourde métallique dans le sac (si elle gèle on peut la mettre sur le feu)
Je suis pas chaud pour la gourde de l'armée française, elle aussi conçue par des anti-militaristes à mon avis, là aussi on a déjà une discussion sur ce forum sur le sujet, à retrouver.

après passer au micropur, léger et peu encombrant mais limité dans le temps. La pompe filtrante est plus lourde mais filtre plus et mieux. L'idéal est de prendre les deux
La pompe filtrante minimaliste, c'est une paille filtrante. Ca peut être intéressant pour compléter les micropur (par exemple pour aspirer de l'eau dans une anfractuosité de rocher ou une flaque). J'en ai une dans le BOB mais pas encore testée.

Les bouteilles plastiques sont fragiles et encombrantes.

Pas trop d'accord non plus. Pour casser une bouteille en plastique d'une bonne marque (genre Volvic au hasard), il en faut beaucoup. C'est pas plus encombrant qu'une gourde, dans le sac à dos en tout cas. Par contre c'est vrai que c'est pas pratique à porter à la ceinture.

un hamac est très bien et permet de s'isoler du sol, il y en a des minis qui pèsent rien et coûtent peanuts.

Salut, pas d'éxpérience (dormi une seule fois dans un hamac), mais l'inconvénient que je vois, c'est que le sac de couchage sous soi est forcément tassé donc moins isolant. Quand c'est entre soi et un tapis de sol, c'est pas grave car le tapis de sol fournit une isolation supplémentaire. Quand on a cette couche tassée contre un hamac en maille qui laisse passer le vent bien froid d'une nuit d'hiver, ça donne quoi ?

Le sac de couchage : un léger qui fait jusqu'à -8° en confort, dedans on place une couverture de survie et un sac à viande qui ne sert pas à avoir plus chaud mais juste à ne pas pourrir le reste quand on dort avec les rangers.
Comment positionnes-tu la couverture de survie, et comment fais-tu pour ne pas finir trempé par la transpiration qui s'y condense ?

Le duvet est le poste où on peut économiser beaucoup de poids en prenant du vrai duvet, mais c'est de l'overkill pour un BOB qui n'est pas censé servir souvent. C'est bien la différence entre un matos de rando haut de gamme mais qui sert souvent type MUL, et un sac d couchage à pas cher pour le BOB.

Eviter les repas complets en poudre, c'est dégueu et sans eau...

En même temps ça évite de transporter l'eau ! Perso je reste fidèle à l'approche de François Couplan : transporter de la nourriture contenant le moins d'eau possible ; l'eau on la trouve en cours de route.

A ce sujet, si tu remplaces les rations de combat par des rations de survie de 2000 et quelques calories (une par jour) tu gagnes beaucoup de place et de poids. Là aussi, différence d'approche ! On veut 3 jours gastronomiques ou 3 jours les plus légers et rapides possibles ? Avec les rations de survi on peut même économiser tout ou partie de réchaud, les couverts etc.

Emmener du chocolat aussi, c'est nutritif et c'est un bon réconfort et un bon objet de troc (ce point est plus important qu'on croit).

Ca craint beaucoup la chaleur, or le BOB doit pouvoir servir tout au long de l'année. Préférer les tablettes qui sont emballées dans un sachet plastique étanche (chocolat bio par exemple) plutôt que alu qui va fuir. Au moins, tant que c'est pas entamé, ça peut fondre puis refiger, le résultat n'est pas beau mais toujours commestible et n'a pas fui.

Dans le même esprit, les mini-saucissons quand le BOB sera resté 4 à 5 ans au fond du placard, bof... et pour les produits laitiers, on peut très bien s'en passer pendant 3 jours !

Un bout de paracorde de 10 cm avec un noeud à chaque cm pour faire des mesures précises sur une carte

Je comprends pas, d'une part j'ai déjà de quoi mesurer avec les graduations sur le côté de la boussole plaquette, et d'autre part la paracorde c'est très gros à utiliser, par rapport au tracé d'une carte. Tu veux pas plutôt dire un des filins intérieurs de la paracorde ?

Une pelle pliante (les chiottes).
Pas besoin. Un coup de talon pour creuser le trou, quelques coups pour reboucher et quelques poignées de feuilles mortes par dessus. On parle bien d'une évacuation, donc on chie là où on est, simplement en se plaçant à l'écart des chemins et des cours d'eau, mais on va pas creuser des feuillées pour une compagnie !

Un pansement compressif.
J'en ai ajouté un récemment à mon presque EDC, qu'est-ce que c'est encombrant ! Dans son paquet étanche, c'est gros, c'est boudiné... En secourisme on apprend qu'on peut faire la même chose avec un paquet de kleenex et une bande de tissu. Je me tâte pour garder ou pas le pansement compressif.

(à éviter)

clef USB de survie administrative (utile juste au point de chute, et encore après un black-out total...)

Le point de chute t'es pas sûr d'y arriver, et le black-out total est une des possibilités pour lesquelles on essaie de se préparer...
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Canis Lupus le Mar 13 Oct 2009 - 23:27

Ça ressemble à...un BOB .

Je pense que Barnabé a déjà relevé la majorité des points curieux, merci à lui !

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par mado le Mer 14 Oct 2009 - 9:06

Précision technique/emplacement du post : aucun nouveau ne peut poster dans l'espace "newbies" sans l'aval des modos.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado
avatar
mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 63
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par tarsonis le Mer 14 Oct 2009 - 9:35

Salut SAVAGE !
Je pense qu'il serait intéressant de nous décrire ton parcours :
Ton BOB semble être prévu pour atterrir en trois jours (150km) sur un point de chute.
Est-ce que ton chemin est plutôt urbain/semi-urbain/forestier/rural/etc (avec une combinaison de chaque) ?
Est-ce que tu suis un itinéraire précis : une route, une voie ferrée, un GR, ou autre ?
Pour ma part, c'est du urban->rural->forestier (avec ou sans GR, en fonction de la cata)->rural

Avec ces détails, chaque membre peut facilement voir ce qui est important, ce que l'on peut ajouter ou retirer de ta liste. Un BOB urbain risque d'être complètement différent d'un forestier. On ne rencontre ni le même climat, ni les même ressources....
Est-ce que ton point de chute est un endroit déjà aménagé, une habitation, une cabane (voire une grotte, histoire de passer le plus gros de la vague) ?
Enfin, est ce que tu envisages un périple en solo, ou penses-tu emmener plusieurs personnes avec toi (enfants, amis, famille...) ?

J'apprécie pas mal le côté multifonction des éléments de ta liste. D'ailleurs, as-tu une liste dans ton BOB de ce que tu as dedans, ainsi que ses fonctions ? Cela pourrait être utile dans la mesure où tu te fais accompagner par un non-survivaliste (essayer d'expliquer le fonctionnement d'un filtre katadyn avec une plaie ouverte dans la jambe...).

Au niveau des ajouts, je trouverais intéressant de mettre:
-des comprimés de vitamines (non effervescents ). Dans le cas d'une alimentation bouillie (les nouilles, donc carencées), d'un stress important ainsi que d'un effort physique aussi intense que brutal, tu risques d'avoir un coup de pompe. Avec ces cinq ou six comprimés sous Ziplouc, tu n'alourdis pas ton paquetage et mets une chance de plus de ton côté.

Pour la bouteille en plastique, chacun sa méthode, mais elle a le petit avantage de pouvoir être tordue dans pas mal de sens donc utiliser toutes sortes de sources (lavabos, ruisseaux, etc...).

Au sujet du tabac : es-tu fumeur ? C'est un très bon moyen de troc et a toujours fonctionné à condition qu'on en soit pas mal détaché...

Ce qui m'étonne un peu dans ton BO est que tu n'as pas de partie électricité. Bon, on peut très bien s'en passer mais je vois que tu as quelques éléments au jus. Donc sous quelle forme transportes-tu ton électricité : piles (dont la date de péremption arrive plus vite qu'on le croit...), chargeur solaire, chargeur à manivelle ?

Enfin, au sujet de ta radio : quel genre ? A manivelle ? Quelles sont les plages qu'elle recoit : AM (au minimum pour les plages internationales), FM, OC ... ?

Bonne continuation !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8249
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Mer 14 Oct 2009 - 12:05

Salut Barnabé. Tout d'abord, désolé si certains ont pensé que je savais mieux que les autres comment constituer un bob, ce n'est pas le message que je voulais apporter...

Vraiment désolé. donc quelques précisions : pour le sac j'ai écrit 90L MAX, bien sûr on peut prendre moins lourd (j'ai testé un 46L très bon et suffisant). Un 90L est la limite max acceptable à mon avis, je dis ça parce qu'on voit des 110L ou plus. Pour le poids on s'en sort très bien avec 15kg pour 3 jours.
Pour le brélâge je le comptais dans le poids total emporté, et j'ai bien écrit améliorer et non augmenter, il permet de délester le sac de petites choses, il est utile quand on le porte sur soi et non sur le sac (et comme ça on l'accroche pas dans les branches !). Il suffit qu'on perde son sac et au moins on a pas tout perdu, il reste ce qu'on a sur soi (donc glisser dans une sacoche une petite ration et des barres de céréales).

Pour les priorités, oui je le vois dans cet ordre, l'eau en 1er parce qu'on peut survivre un petit moment sans nourriture, mais bien moins sans eau.
L'abri parce qu'on ne peut pas toujours trouver sur la route de quoi s'en faire un. Les outils parce qu'on ne peut pas les trouver non plus.

Nourriture : désolé mais pour avoir essayé en conditions climatiques rudes (hiver à -15 dans la montagne) les repas lyophi, je peux dire que c'est pas le top. Et puis c'est pas plus léger q'un paquet de nouilles chinoises. Il existe aussi (testé aussi) les rations lyophi dans l'armée française, celles des pilotes : on se casse les dents dessus, certes l'apport nutritif est là, mais ça cale très peu l'estomac. On a de quoi survivre mais on a pas l'impression d'avoir mangé, et là le moral en prend un coup... Pour le chocolat, j'ai pas précisé désolé mais oui je pensais à des tablettes sous vide qui se conservent très bien.

La gourde : je n'ai pas précisé la française ! J'ai dit métallique, car j'ai connu le cas de ma gourde US ou l'eau gèle dedans, et là impossible de chauffer sur un réchaud (ni de casser la glace pour la mettre dans le quart et chauffer le tout), d'ailleurs c'est pour ça que je conseille de la mettre dans le sac (enroulée dans la serviette par ex) pour pas que ça gèle (et la nuit avec soi dans le duvet). Et puis la gourde française est pas si mal que ça quand même. Pour le camel bak, j'ai bien vu un copain avec le sien gelé en hiver.

Pour les vêtements chauds, j'ai inclus ça dans le change, en indiquant qu'il vaut mieux un coupe vent léger et une veste polaire, ça permet d'adapter le nombre de couches suivant la température.

Pour le duvet oui léger, la couverture de survie si t'en as pas besoin dedans tu peux l'enlever (principe des couches), et puis la transpiration en hiver quand on gèle à -15, c'est pas le plus gros problème (un coup de serviette sorti du duvet et hop), ça deveint plus embêtant sous climat tropical (mycozes).

Pour le hamac, testé aussi, c'est à mon avis la meilleure solution : poids ridicule, isolé du sol, facile à mettre en oeuvre et rapide à enlever, à poser (désolé j'ai pas précisé) le plus bas possible sans toucher le sol, au passage les matelas autogonflants se gonflent vite mais prennent un temps fou à dégonfler (testé aussi !) et puis avec la bâche tendue au dessus du hamac, le vent est coupé.

La pelle pliante : sert pour faire un chiotte de fortune sans se pourrir les chaussures, mais aussi en cas de besoin à se faire un trou pour se camoufler, enterrer ses détritus, et autre (comme dépanner un véhicule embourbé ou faire un levier solide).

Les mini saucissons : je pense que la rotation des stocks de nourriture concerne aussi celle qui est contenue dans le BOB ?
Les chaussures en cas d'urgence : pour éviter de sortir à poil de chez soi en cas d'urgence (incendie etc) à ce moment là à part dormir tout habillé...

Les produits laitiers c'est vrai que pour 3 jours... Et puis j'ai eu un trou de mémoire (à 28 ans déjà, merde...) : moi je prenais des petites crèmes M**t- Bl*nc, c'est en boîte, c'est bon (pour la faim et le moral).

La paracorde à noeud, c'est bon pour suivre un tracé (testé aussi), sur on peut aussi utiliser un bout de ficelle, et puis les graduations d'une boussole c'est pas toujours lisible en pleine nuit (mieux vaut éviter d'allumer la lampe) alors qu'avec les noeuds on se sert de ses doigts comme yeux de rechange, et puis on peut mesurer d'autres choses avec. A noter qu'un brin de paracorde de 50 cm sur la boussole ne sert pas à l'attacher au cou mais à évaluer une distance en visant un objet de taille connue : l'extrémité du brin dans la bouche, on tend le brin, on mesure l'objet avec les graduations et après c'est la formule du millième et on connaît la distance. Et puis l'attrait d'une ficelle graduée, c'est qu'elle se casse pas comme une règle, ne se déforme pas et se met facilement au fond de la poche ! J'espère ne pas être "hors charte" en disant ça, mais c'est le moyen de mesure des artificiers militaires sur le terrain.

Pour le compressif, j'ai dit que le rouleau de PQ peut faire une compresse d'urgence (sauf qu'après faut se torcher avec des feuilles d'arbre !).

Un oubli important : dans les outils (à conserver sur le brêlage donc) : un petit monoculaire de poche permet de planifier un itinéraire en cours de route, repérer du mouvement au loin etc...

Quant à la clef USB, je pense qu'en cas de crash total, on sera plus occupé à essayer de survivre et reconstrruire qu'à prouver à untel qu'on a bien travaillé 2 jours en intérim en 1982, donc à part au point de chute et juste pour les docs vraiment importants...

Voilà et désolé encore si certains ont cru que je pensais savoir mieux que tout le monde, j'aurais dû mieux choisir mon titre... Pour m'expliquer sur ces points j'ai développé ce que je voulais dire dans les post que je comptais éditer après : marche et bivouac, donc pardon si dans le futur il y a des répétitions.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par supercureuil le Mer 14 Oct 2009 - 12:28

tu sais pour la clé usb, ça prend vraiment pas de place, et crois moi avoir plein de document sous la main, et bien ça peut énormément te simplifier les chose pour la suite

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)
avatar
supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 35
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Mer 14 Oct 2009 - 13:07

Salut Tarsonis ! Désolé mais tu as répondu quand j'ai posté ma réponse. Bon je vais éclairer tes questions ! Et merci pour l'appréciation multifonction (c'est le but recherché).

D'abord mon parcours : j'ai déménagé il y a peu donc je n'ai pas encore de nouveau point de chute. Je vais donc décrire l'ancien : Début en petite agglomération de 2000 âmes, puis forestier et rural pour atterir en milieu forestier (maison de 30m2, puits, étang, groupe électrogène).

Mon parcours : environ 35km en utilisant un itinéraire longeant les routes le plus possible mais dans la forêt le long des routes (quelle chance il y en a presque tout le long !), distance de sécu vis à vis de la route :100m. Plusieurs sources et cours d'eau en chemin, possiblité de petits détours pour tomber sur des étangs (il est plus facile de polluer une source qu'un grand étang).

A mon avis, un BOB uniquement urbain est limité, car en cas de crash rester dans une ville est un piège mortel : à la campagne on peut cultiver, et les habitants sont souvent plus chaleureux, et puis les gens malintentionnés sont plus méfiants (ils savent qu'il y a souvent un moyen "hors charte" dans une ferme !). Donc je crois qu'il vaut mieux fuir la ville au plus vite.

Pour la compagnie, avant je comptais partir seul, mais depuis je me suis marié donc mon épouse sera là, avec le même BOB que moi mais ça en plus : des tampax et une plaquette de pilules.

Pour les vitamines tu as raison, j'en emportais avec moi pour les périodes de plus 3 jours (en général 10 jours non-stop).

Bon, le matos emporté peut paraître énorme pour un périple de 35 km, mais si mon point de chute est compromis, j'ai de quoi me retourner (j'avais d'autres point de chute en réserve, une ferme abandonnée entourée de forêt, une troglodyte et un local de pompage souterrain).

Pour l'adaptation du BOB, j'ai précisé que c'est plus lourd en hiver parce que les vêtements chauds rajoutent du poids, c'est impensable de partir en toute saison avec le même matos.

Pas de liste dans mon BOB : tout dans la tête car si la liste est égarée, je veux pas qu'on sache ce que j'ai avec moi et attirer les convoitises. Mon épouse sait ce que j'ai dedans, et je la forme au fur et à mesure à l'emploi de tous ces objets, c'est la seule solution viable si je disparais ou suis blessé.

Pour le tabac : j'ai arrêté depuis 2 ans et demi, pas de blem et c'est pour le troc (cf la petite histoire à Sarajevo de mon pote).

Pour l'électricité, l'idéal serait du tout manivelle (achat prochain) car je pense que ces petits panneaux solaires doivent être fragiles (non testé, mais vu le prix j'irai pas en balancer un de 10m pour savoir...), et puis comme tu dis, c'est pas vital. Les piles se déchargent vite en plein hiver (à -15, j'en ai eu qui duraient 2h au plus, bon c'était pas du hait de gamme). Pour la radio, je vais en faire l'achat, je pense une à manivelle FM/AM.

En ce qui concerne le parcours, je comptais faire un post marche ou j'aurais expliqué la planification "improvisée" et la marche tactique seul où à plusieurs.

PS : euh, Mado tu veux dire que j'ai pas posté au bon endroit ? Si c'est ça désolé...

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Barnabé le Mer 14 Oct 2009 - 17:29

Salut,

merci beaucoup pour tes précisisons.

Juste un tout petit conseil : utilise la touche "entrée" de temps en temps pour créer des retours à la ligne, c'est quand même plus facile à lire !
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Blaise le Mer 14 Oct 2009 - 19:11

Absolument. Désolé mais tes deux précédents posts sont illisibles . Embarassed


Concernant les bouteilles en plastique :
Le BOB doit être toujours prêt, non ?
Deux bouteilles garantissent d'avoir sans perdre de temps 3 litres d'eau potable. Ils faut juste les renouveler régulièrement, plusieurs mois de stockage tout de même.


Pour les nouilles chinoises :
Leur utilisation a été évoqué plusieurs fois ici, ne sois pas étonné.


De l'argent liquide stocké dans le BOB ?
avatar
Blaise
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 01/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Canis Lupus le Mer 14 Oct 2009 - 19:19

Blaise a écrit:Absolument. Désolé mais tes deux précédents posts sont illisibles .
Je m'en suis occupé !

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Jeu 15 Oct 2009 - 8:36

ARRRGH !!! Désolé et merci Canis lupus !

bruit => supprimé. Mado.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Jeu 15 Oct 2009 - 11:26

Réponse à Blaise pour les bouteilles plastiques : bien en été mais en hiver, ça gèle et explose la bouteille... A l'armée les chefs nous filaient des bouteilles plastique qu'on s'empressait de transvaser au plus vite dans les gourdes. Et aussi si tu te casses la figure (pendant une descente à pic par ex ou que tu heurtes une paroi avec ton sac pendant un rappel), la gourde ne se casse pas aussi facilement qu'une bouteille.

Ensuite le "toujours prêt" OK, mais remplir 2 gourdes ou au moins celle sur le brêlage va prendre 1mn... Et si on a vraiment pas le temps avec le katadyn ou les micropurs, on a de l'eau potable, mais franchement je crois qu'on a quand même le temps de remplir ses gourdes.

Par exemple, nos chefs avaient l'habitude de changer leurs plans au dernier moment, on partait en salle d'instruction et d'un seul coup les ordres avaient changés :

"on part en raid 3 jours, toute la section rassemblée dans 10mn max !!!"

La section comptait 36 gars, il fallait regagner les dortoirs et parfois changer de vêtements et aussi remplir les gourdes.

Dur au début, mais après on finissait même en avance !

C'était une façon de nous tenir prêts constament, un bon entraînement pour la rapidité de réaction.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par supercureuil le Jeu 15 Oct 2009 - 20:08

Ça me rappel, leur petite phrase fétiche, a la fin des instructions, ils rajoutaient :

"Vous perdez déja du temps !!"

Donc un bon bob c'est surtout un bob prêt ! l'eau en bouteille tu peut la mettre dans la gourde plus tard, rien ne presse, tu peux te trimballer 3 kilomètre avec une bouteille dans la main et la verser dans un coin tranquille.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)
avatar
supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 35
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Jeu 15 Oct 2009 - 20:56

Ouais, enfin marcher en terrain accidenté ou même plat avec une bouteille en main, pas terrible... Et puis dans ce cas là tu te trimballes avec une gourde vide donc un poids inutile.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par supercureuil le Jeu 15 Oct 2009 - 22:50

tu habite sur une falaise ? moi je parle de quitté ton domicile vite fais avec une bouteille d'eau dans la main. Et ta fameuse gourde vide elle ne la reste pas longtemps puisque apres une fois un peu éloigné, donc pas forcement tres loin tu vide la bouteille dans la gourde.

je dit ça pour ceux qui refuse de mettre une bouteille direct dans le sac.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)
avatar
supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 35
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Ven 16 Oct 2009 - 8:06

Je crois qu'on a tout à parier que lors d'un crash important, et qu'elle qu'en soit la cause (catastrophe naturelle ouin dustrielle, attaque des zombies de la planète Enusia 4...), la panique aidant, avec tous ceux qui voudront partir en bagnole, les pillards, las casseurs etc..., on va se déplacer en terrain accidenté. Avoir ses deux mains libres peut alors être utile...

Bon, admettons aussi que les autorités aient coupé l'eau, c'est sûr pour remplir une gourde... Mais il reste l'eau déjà dans les canalisations du domicile et surtout celle contenue dans le ballon d'eau chaude et le réservoir de la chasse d'eau (il y a un post là-dessus sur le site).

Donc même en cas d'empoisonnement de l'eau potable, je pense qu'on a une marge de manoeuvre suffisante.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Da le Ven 16 Oct 2009 - 10:05

Chacun son son truc, mais perso, je reste sur l'idée de 2 bouteilles dans le Bob, avec 1 ou 2 gourde vide.
Tu ne perds ainsi pas de temps à aller chercher l'eau de toilettes ou du ballon, qui en plus, peut quand même te refiler la tourista.
De plus, si le réseau d'eau est contaminé, la plupart du temps, tu le sais après, cad que tu n'es pas sûr que l'eau de tes toilettes, et même du ballon, n'est pas elle même contaminée...

Mais sinon, tu as raison, vaut mieux avoir les mains libre en cas d'évacuation...
avatar
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Ven 16 Oct 2009 - 11:38

Non, l'eau du ballon va pas te filer la tourista. Celle des toilettes, peut-être, mais faut pas la prendre dans la cuvette ! lol.

Plus sérieusement, pour les bouteilles, à ce moment là il vaut mieux transvaser avant de partir et pas pendant le trajet alors qu'on a bien d'autres choses à faire.

Avoir les mains libres pour évacuer est nécessaire, comme je dis avec la pagaille on aura certainement à fanchir des obstacles imprévus (barricades, véhicules en travers...). D'où aussi la nécessité d'avoir unsac compact avec des charges équilibrées.

A ce sujet je crois que tout bon survivaliste devrait s'entrainer au franchissement d'obstacles, pour ça c'est sûr que ceux ayant reçu une formation militaire même succinte partent avec un sacré avantage.

Mais ça, ça rentre dans le topic sur la préparation physique, fermons la parenthèse.

Pour la conta du réseau, à moins de faire sauter une usine chimique près d'un fleuve, cela demande une quantité assez conséquente de produit toxique, donc plutôt difficile à envisager pour un groupe terroriste.

Et si une usine saute, il y a encore une marge suivant la localisation, la force du courant, la quantité de toxique déversée et ta propre localisation.

Par contre ils coupent d'abord, ils avertissent ensuite de la raison pour laquelle ils ont coupé. Le tout réside dans la rapidité de réaction des gars qui vont couper... Et là, c'est raisonner dans l'inconnu !

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Da le Ven 16 Oct 2009 - 11:50

"Pour la conta du réseau, à moins de
faire sauter une usine chimique près d'un fleuve, cela demande une
quantité assez conséquente de produit toxique, donc plutôt difficile à
envisager pour un groupe terroriste."

Elle peut-être accidentelle, et cela arrive beaucoup plus souvent qu'on ne le croit. Depuis que je suis en Belgique, j'ai bien vu 5 ou 6 alerte sur des patelins à cotés de Liège. Les gens se réveillent avec un camion qui annonce que le réseau est contaminée, et qu'il ne doivent pas boire l'eau du robinet. Avec un peu de malchance, si ils ont tiré la chasse dans la nuit ou utilisé un peu d'eau chaude, et toutes les "sources" sont susceptibles d'être contaminées.

Donc pour moi, ce n'est pas un risque à prendre, étant donné le prix et l'encombrement des bouteilles. Sans compter que pour l'eau de la chasse et du ballon d'eau chaude, des bactéries peuvent se développer sur les parois, donc je maintiens: je préfère l'eau en bouteille (pas tous les jours, mais en réserve).

En plus, si tu veux remplir ta gourde avant de partir, bouteille ou robinet, ça revient au même, mais si tu n'a pas le temps de la faire, tu sera bien content d'avoir de la flotte dans le bob.

A la rigueur, tu peux conserver de la flotte dans une gourde pendant 6 mois avec un pastille micropur, comme ça, tout le monde est content Very Happy.
avatar
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par SAVAGE le Ven 16 Oct 2009 - 11:57

et bah voilà ! C'est sûr, 6 mois avec le micropur ? Je savais pas... Merci pour l'info !

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour un BOB rationnel...

Message par Jocelyn le Ven 16 Oct 2009 - 12:21

SAVAGE a écrit:et bah voilà ! C'est sûr, 6 mois avec le micropur ? Je savais pas... Merci pour l'info !
Savage, tu acceptes une info sans en savoir l'origine? Cela m'étonne.

6 mois avec micropur, 6 mois sans additif (juste l'eau), 1 an sans additif, 6 mois avec quelques goutes de javel... chacun a se petite idée non?

Quelles sont vos sources? (sans jeu de mot)

Voici ce que dit la Croix-Rouge canadienne:
Entreposage de l'eau
Suivez les instructions de votre service de santé publique local à cet effet. Assurez-vous que les contenants sont de qualité alimentaire (par exemple, des bouteilles de deux litres de boissons gazeuses avec des capsules à vis étanches, des sceaux fermés ou des contenants en émail). Fermez les contenants hermétiquement, étiquetez-les et entreposez-les dans un lieu frais et sombre. Changez l'eau tous les six mois.
Si vous prévoyez utiliser de l'eau potable ou de l'eau de source commerciale, laissez-la dans son contenant hermétique original. Changez et remplacez l'eau commerciale au moins une fois par année. Une fois ouverts, les contenants ne doivent pas être stockés de nouveau.

Pour résumer, de l'eau
- potable
- se conserve 6 mois
- sans additifs
- dans un récipient hermétique
- de qualité alimentaire
- stocké dans un endroit frais et sombre

De l'eau
- en conditionnement commercial (eau minérale)
- scellé
- se conserve 1 an
dans les mêmes conditions
avatar
Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum