Bûches en papier journal : retour d'expérience

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Mer 7 Oct 2009 - 11:25

Dans le fil sur l'installation d'un poële j'ai parlé des bûches en papier journal, comme combustible gratuit.
Depuis, j'ai un peu fouiné sur le net et il apparait très nettement que les compacteurs de buches sont des grosses merdes à éviter absolument.

Reste la technique du manche à balai.
Je vais donc essayer.

J'ai choisi de tester le trempage du papier pendant une heure, 2h30 et 5 heures.

1er constat : le papier remonte à la surface, il faut donc poser des pierres pour le maintenir totalement immergé.
2eme constat : les encres se barrent et les mains sont noires...

Ensuite, au bout d'un seule petite heure, il se déchire entre les doigts lorsqu'on tente de le sortir de l'eau. J'ai donc laissé tomber la technique de l'enroulement feuille par feuille, pour les prendre par paquets.
Du coup, il est impératif d'immerger le journal sec bien "empilé", c'est à dire les feuilles séparées (et pas enchevêtrées comme elles le sont dans les journaux) et bien alignées les unes sur les autres. cela demande donc un peu de préparation du papier sec.
Ensuite, après le trempage, il faut égoutter quelques instants, puis l'enroulement se fait simplement en posant les feuilles sur une surface plate et lisse, ce qui permet en appuyant bien le manche d'enlever un peu d'eau. Toute autre technique d'enroulement donne un résultat catastrophique.
Résultat : une belle buche que j'ai mise à sécher au vent.
Les autres trempent à l'heure qu'il est.

(expérience à suivre)

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Mer 7 Oct 2009 - 13:46

le trempage du papier journal pendant 2h30 ne donne rien de plus qu'en 1 heure. La consistance est la même, la confection de la buche n'est ni plus facile ni plus difficile.
Toutefois, une éventuelle différence apparaitra peut être au moment de la combustion : j'ai lu qu'avec la technique du papier maché (c'est à dire en confectionnant des briques pressées au compacteur), on obtient un carburant homogène, tandis qu'avec le simple trempage sans déchirage ni pétrissage, les buches auraient tendance à s'éclater au feu et le papier à s'envoler dans le conduit de cheminée.

Je vais quand même faire une 3eme buche après 5 heures de trempage.
Ensuite, le séchage dure, parait-il, au moins 15 jours.

J'ai marqué mes buches de manière à pouvoir les identifier lors de la crémation, et ce afin de pouvoir indiquer quelles différences éventuelles les séparent

(à suivre)

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par luxferrrare le Mer 7 Oct 2009 - 14:03

grosminet a écrit:il apparait très nettement que les compacteurs de buches sont des grosses merdes à éviter absolument.

Mon homme en ayant déniché un à la déchetterie, je vous confirmerai (ou infirmerai) cette affirmation.

A bientôt !

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

a

Message par BigBird le Mer 7 Oct 2009 - 15:02

grosminet a écrit:... Depuis, j'ai un peu fouiné sur le net et il apparait très nettement que les compacteurs de buches sont des grosses merdes à éviter absolument.
Si tu te mets à prendre pour argent comptant tout ce qu'on peut lire sur le net, alors on est mal barré !

Quelqu'un qui a essayé et qui a échoué, c'est peut-être aussi par ce qu'il s'y est mal pris, ou que son papier a été trop détrempé, ou qu'il a utilisé du papier "moderne", peu (ou pas du tout) propice à être recyclé de la sorte.
en effet, il y a papier et papier, et plus le papier est (du point de vue imprimeur) de "mauvaise" qualité (structure grossière, irrégulière, sans traitement de surface, de faible grammage, ...), et meilleur il sera pour une transformation en buche.
Pour info, j'ai dû passer commande à un fabricant de papier il y a quelques années (je cherchais une qualité de papier bien particulière), et je leur avais demandé au préalable de me communiquer leur catalogue avec échantillons,
ce fabricant m'a envoyé son cataloque contenant plus d'une centaine de références, et dont certaines contenaient 0% cellulose de bois !
Tout ça pour dire que la matière première récupérée (ici le papier) va être déterminante quant au mode et processus de fabrication de ta buche : temps de trempage, essorage, compactage, séchage ...
par exemple, si tu prends un papier qualité "waterproof" (100% de synthèse), le trempage sera parfaitement vain et donc inutile ...
à mon avis, c'est plus là qu'il faut voir en cas d'échec (la matière première), plutôt que d'incriminer l'outil à compacter de nos grand-pères qui a déjà eu l'occasion de faire ses preuves, notament pendant la dernière guerre .

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Mer 7 Oct 2009 - 15:14

les différents témoignages ( ici et ) trouvés sur le net d'utilisateurs de compacteurs ne faisaient pas référence à la qualité du papier (tu as toutefois parfaitement raison, BigBird, d'en parler, car c'est important : seul le journal convient, pas le papier glacé des publicités ni le "papier A4 de bureau" blanchi au chlore) mais à la machine elle même (le plus souvent achetée entre 10 et 15 euros dans les camions qui font les marchés et les parkings du monde rural).
Ces compacteurs sont jugés de mauvaise qualité, cassant facilement, et nécessitant (quand ils marchent) un effort très important pour presser le papier détrempé.

Avec la méthode du manche à balai, aucun effort physique n'est requis, et la confection d'une bûche prend 30 secondes.

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Jocelyn le Mer 7 Oct 2009 - 15:31

grosminet a écrit:Avec la méthode du manche à balai, aucun effort physique n'est requis, et la confection d'une bûche prend 30 secondes.
Je suis totalement étranger au sujet, mais je souhaitais ajouter que d'un point de vue extérieur, la méthode du manche à balai favorise la débrouille et donc l'autonomie. Cela évite d'acheter un objet supplémentaire, donc économie d'argent et d'espace de stockage, et moins de consommation (donc moins de pollution et de dépendance à un système). Même à efficacité égale, c'est la méthode que je favoriserai si j'avais à choisir.
Concernant un simple objet cela peut sembler peu de chose, mais on conditionne son comportement par des habitudes.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par BigBird le Mer 7 Oct 2009 - 16:12

là-dessus, on est bien d'accord, les marchands de compacteurs qui surfent sur la mode écolo pour vous vendre des erzatz d'appareils à 15-20 roros et qui vont vous péter dans les pattes aprés 1 ou 2 semaines d'utilisation, il vaut mieux passer son chemin !

par contre, une vieille presse à briquette trouvée en chinant dans un vide-grenier ou autre braderie, ça peut le faire,
ou alors (tant qu'à investir), autant visez plutôt un modèle pratique et increvable, (type comme ci-dessous par exemple).


sinon, comme Jocelyn, le coup du manche à balai me semble une solution trés séduisante, et à coût 0, donc tout indiquée pour un surviveur !

Tiens-nous au courant de la combustion des bûches obtenues, dés que tes premiers essais seront secs.

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Mer 7 Oct 2009 - 18:28

ça y est, les 3 buches sont faites.
1ère constatation : aucune différence pour la confection, quelle que soit la durée de trempage
2ème constatation : les buches trempées 2h 30 et 5h peuvent être facilement ôtées du manche à balai (qui est en bois), mais PAS la buche trempée 1 heure, qui colle toujours au balai comme de la glue après 8 h de séchage.
Par conséquent, lorsqu'on envisage une production massive, à moins d'avoir une grande collection de balai, il vaut mieux laisser tremper 2 h 30 afin de les réemployer de suite.

Les 3 buches sont mises à sécher dans le garage, pour éviter bien sûr la pluie et le dépot de rosée matinal.

(à suivre dans quelques jours à propos du séchage)

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Lun 12 Oct 2009 - 17:44

Après 5 jours entiers de séchage (2 après midis au soleil, le reste du temps dans le garage, météo oblige), mes 3 buches ne sont pas sèches.
Je veux dire par là que l'extérieur est sec, mais pas l'intérieur (j'ai enlevé les manches à balais).

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Dim 1 Nov 2009 - 17:27

Après presque 3 semaines, quelques enseignements sur mes bûches de papier :

1/ sans soleil, le séchage au sec dans un lieu non chauffé (mon garage) prend du temps. Mais ça y est, c'est sec, après 3 semaines. Il est donc souhaitable de confectionner les buches à la belle saison pour pouvoir les faire sécher au vent et au soleil.

2/ bien que la buche soit faite de papier à 100 %, ce n'est pas du tout ce qui convient pour allumer le feu !
C'est bel et bien une bûche, qui se place dans le feu une fois qu'il y a de la braise.
Elle ne s'embrase pas, elle se consume doucement. Elle produit très peu de flamme.

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Raffa le Dim 1 Nov 2009 - 17:41

et au niveau chaleur ? Et fumées ? et durée ?

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Dim 1 Nov 2009 - 19:30

ah oui, j'ai oublié plusieurs choses :

la durée de combustion est assez longue, presque 2 heures pour des buches d'à peine 10 cm de diamètre total (moins le trou du balai)

du fait qu'il n'y a presque pas de flamme, le dégagement de chaleur est réduit, mais l'avantage est que ça entretient bien le feu, et le propage à ce qui est posé par-dessus

pour la fumée, rien de particulier à signaler, pas plus que pour les cendres

dernière chose, j'avais fait des buches avec des durées de trempage variable du papier. Résultat : aucune différence. J'en conclue qu'une bonne heure d'immersion suffit.

voila !

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par para le Jeu 5 Nov 2009 - 12:52

@Grominet.

Ce n'est pas vraiment lié au sujet des buches papier, mais j'ai une question concernant le chauffage au poele.
Je refais actuellement une porte de cave pour la renforcer contre l'effraction.
En cherchant du bois de récupérartion un dimanche matin dans une zone industrielle, j'ai été surpris de constater qu'il y a des quantité enorme de bois qui sont jeté en tant que "dechet":
-Palette cassée, chutte de bois de construction, caisse de transport, vielle porte en chene etc...
Du coup je me posais la question: y a t'il des risque à utiliser du bois de récupération pour se chauffer avec un poil???
Evidement il faut le recouper/reconditionner et se tapper la collecte , mais c'est gratuit...

para
Membre

Masculin Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 16/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Da le Jeu 5 Nov 2009 - 13:21

Attention: la plupart du temps, ce bois a été traité, d'où des rejets pas top dans l'environnement. De plus, ce sont pas mal de résineux à mon avis, qui sont déconseillés dans la cheminée (mais je ne sais pas pour le poêle).
Maintenant, ICI, ça n'a pas l'air de les soucier...
Perso, je garde les palettes et tout le bois de récup pour le bricolage (faire le bac à compost, cible de tir à l'arc, ou des grands pots à fleurs).
Pour la cheminée, je préfère le bois vraiment "fait" pour brûler.
Mes deux cents...

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par para le Jeu 5 Nov 2009 - 22:38

Pour ce qui concerne les produits de traitements rejetés dans l'air en cas de combustion, je pense que ces matériaux finissent de toute facon à l'incinérateur (ok y a pe des filtres)


Dernière édition par para le Ven 6 Nov 2009 - 12:33, édité 1 fois

para
Membre

Masculin Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 16/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par grosminet le Ven 6 Nov 2009 - 8:55

je pense qu'il faut distinguer les poëles et inserts d'une part, et les cheminées à foyer ouvert d'autre part.
Dans les poëles et inserts, la combustion est totale, et l'évacuation des gaz se fait par un tube en inox de faible diamètre, tandis que la cheminée brule incomplètement et possède en général un large boisseau en briques réfractaires.
Comme le fait remarquer Da, le problème est au niveau des produits chimiques que ce bois de récupération peut contenir (peinture, lasure, vernis, etc) qui se déposeraient dans le tube des inserts au lieu de rester dans les cendres de la cheminée ouverte (si j'ai bien compris...)
Pour le bois de résineux, il n'y a aucune contre indication, si ce n'est qu'il faut laisser sécher le bois plus longtemps (3 ans au minimum) avant de le bruler.
En ce qui concerne les palettes, je m'en sert pour l'allumage comme du petit bois, sans souci depuis des années.

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par campagnol le Ven 18 Déc 2009 - 22:21

dans les bois de récup, il faut absolument proscrire traverses de chemin de fer et poteaux téléphoniques et autre bois goudronnés qui bouchent systématiquement les conduits de fumées d'un dépots noirâtre, trés rapidement, avec risques d'intoxications au monoxide de carbonne: j'ai donné.....
donc prudence, mais il y a aussi du bon bois à récupérer

campagnol
Membre

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 64
Localisation : morvan, france
Emploi : éducateur
Loisirs : archéologie
Date d'inscription : 11/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Le_Celte le Dim 20 Déc 2009 - 19:45

Eviter, même si on se retrouve "à la dèche" de ne se chauffer QUE au bois de palettes.
Je l'ai fait plusieurs années, ca brule très vite et chauffe bien, trop bien...du coup j'ai une fois fait fondre le déflecteur de mon poêle...une autre fois c'est carrément le corps du poêle qui a fendu en deux...

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Pichnouf le Mer 10 Fév 2010 - 12:55

Hello!

Ce week-end, je suis allé faire du bois avec mon père et un de ses potes. Le gars a une technique qui m'a bien plu pour faire des buches papier:
Il récupère les botins téléphoniques que les gens de son hameau ne veulent pas. Il arrache la couverture, les fait tremper dans une caisse d'eau, puis sécher. Sous l'effet de l'humidité, le papier se gondole, le bottin s'ouvre comme un millefeuille.
Ensuite, un bouchon de mélange à tronçonneuse sur la tranche du botin, une allumette et on peut lancer rapidement un feu avec du bois même très froid et un peu humide.

Cam'

Pichnouf
Membre

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 35
Localisation : Villeurbanne
Emploi : AVS
Loisirs : cf. centres d'intérêts
Date d'inscription : 31/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 17:34

Pichnouf,

Tu parle d'un feu pour se chauffer, poele, cheminée???...ou plutot d'un feu pour éliminer les "résidus" d'une coupe de bois en extérieur.

Si c'est le cas, rien de neuf sous le soleil, chiffon au bout d'une perche, "Mélange/huile", et le feu démarre méme quand il neige...Woouuuufff.

(si c'est le cas, composter les branchages, c'est plus sécuritaire, niveau incendie, et pollution atmosphérique)...non?

Si c'est pour l'intérieur, c'est une trés mauvaise idée.

@+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par Pichnouf le Mer 10 Fév 2010 - 18:59

Hello!

Effectivement, je parle d'un feu de chauffage "outdoor"; ici en l'occurence brûler du branchage/nettoyer pendant une coupe de bois.

Comme tu dis, rien de très nouveau dans le fait d'allumer un feu, par contre c'était la première fois que je voyais une buche-botin en action.
Très durable, permet une bonne régularité et un chauffage de l'air dans le tas de bois constant. Et justement, pas de "Woouuuufff"!

Ok, je me rend compte maintenant que le fil est dédié aux buches en papier pour une utilisation en poele. C'est vrai que la buche botin ne convient absolument pas à cette utilisation.


Cam'

Pichnouf
Membre

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 35
Localisation : Villeurbanne
Emploi : AVS
Loisirs : cf. centres d'intérêts
Date d'inscription : 31/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t2761-buches-en-papier-journal-retour-d-experience

Message par strinkler le Dim 31 Mar 2013 - 20:29

je m'interoge depuis longtemps sur cette pratique, il me semble que ca represente beaucoup de travail, entre la recup et la preparation pour etre efficasse.
je me pose aussi une autre question, pourquoi mouiller le papier avant de le laisser secher? pourquoi ne pas simplement faire des rouleaux serre avec un fil?

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 707
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par un ptit breton le Dim 31 Mar 2013 - 22:14

Salut,

de mémoire on en a déjà parlé. Argoth peut étre ???

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bûches en papier journal : retour d'expérience

Message par argoth le Mar 2 Avr 2013 - 14:47

strinkler a écrit:je m'interoge depuis longtemps sur cette pratique, il me semble que ca represente beaucoup de travail, entre la recup et la preparation pour etre efficasse.
je me pose aussi une autre question, pourquoi mouiller le papier avant de le laisser secher? pourquoi ne pas simplement faire des rouleaux serre avec un fil?

un ptit breton a écrit:Salut,

de mémoire on en a déjà parlé. Argoth peut étre ???

Heu peut être?, mais je crois que je peux peut être répondre à la question. C'est une question de densité (si je peux dire), l'érable et le chêne brule plus longtemps que le sapin, parce que le bois est plus dense. Pareil ici pour ton papier, si tu le mouille le roule bien serrer et le laisse sécher. Il prendera cette forme et la gardera plus longtemps. Il brulera (un peu) plus longtemps, parce qu'il y aura moins d'air entre les feuilles et le feu mettra (un peu) plus longtemps pour se glisser entre les feuilles. Si tu fais que le rouler avec un fil bien serrer, certe elle sera dense, mais aussi tôt que le fil aura brulé, ton rouleau vas tout se défaire et ton papier brulera très rapidement. Tu gagenra quand même en temps comparativement à quelqu'un qui ferait que balancer le tas de journeaux comme ça dans la fournaise.

Moi, c'est lorsque j'ai beaucoup de petit rondin (du genre je dégage un secteur de ma foret pour laissé poussé certain arbres), il m'arrive des attacher tous ensemble, il se transporte mieux et il brule plus longtemps que si je les balance tous éparse dans ma fournaise. (C’est peut être de ça que tu voulais parler ptit breton?)

Au plaisir

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Se chauffer à très bas prix !

Message par tchenophilo le Mer 2 Avr 2014 - 12:59

Voici une méthode que j'ai testé il y a longtemps mais je l'avais oubliée. Dans mon cas, il suffisait d'enrouler des papier journaux très serrés et de les mouiller. Ici, c'est bien mieux !


Se chauffer pour pas cher

tchenophilo
Animateur

Masculin Nombre de messages : 487
Age : 47
Localisation : Liège
Emploi : Insertisseur d'emploi (j'aide les gens à en trouver)
Loisirs : Tout ce qui touche à la mécanique, léectricité et miam miam swaf !
Date d'inscription : 31/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum