Tremblement de terre des Abbruzes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tremblement de terre des Abbruzes...

Message par Raffa le Sam 22 Aoû 2009 - 21:32

Vous vous souvenez du tremblement de terre en Italie en avril ? PLus de 100 morts et 1500 blessés, qqs dizaines de milliers de sans abris obligés de quitter leur logement en pyjama.

C'est à ces sans abris que je vous propose de vous intéresser... qqs mois plus tard

+ 1mois
France 24 | Les sinistrés des Abruzzes reconstruisent leur vie | France 24


La pluie battante, les nuits froides en cette zone de montagne sont devenus le quotidien des 40 000 sinistrés vivant désormais sous les tentes montées dans toute la région par la Protection civile. Le stade de rugby de L’Aquila a été transformé en campement d’urgence. [...] C’est dans le gymnase d’une école de police en périphérie de L’Aquila que se joue le destin des sinistrés et l’avenir de cette région : le centre névralgique de l’assistance et des opérations de reconstruction. Politiques, techniciens, avocats, pompiers et militaires y travaillent tous réunis sous le même toit.

"On a l’urgence de transférer la plupart de ces personnes qui sont dans des tentes vers des logements qu’on pourrait qualifier de ‘normaux’", affirme Agostino Miozzo, directeur général de la Protection civile nationale.

"L’urgence c’est d’arriver à avoir cette solution avant l’hiver." Tel est l’engagement du Premier ministre, Silvio Berlusconi. [...]
Reprendre le chemin de la normalité, c’est aussi retrouver celui de l’école pour des milliers d’enfants, même sous les bâches. [...]

Source

+2 mois
Croix-Rouge suisse - Abruzzes : gigantesque cuisine mobile pour les sans-abri

Plus de deux mois après le violent séisme qui a frappé l’Italie, la Croix-Rouge distribue chaque jour des repas chauds aux sans-abri.

A l’approche de la saison touristique, 23 000 personnes logées dans des hôtels sur la côte adriatique depuis le séisme dévastateur du mois d’avril doivent retourner dans leurs villages largement détruits dans la région de L’Aquila. Les sans-abri, dont le nombre s’élève désormais à 59 000 avec le retour des déplacés, sont hébergés dans des tentes. La Croix-Rouge italienne est responsable de leur ravitaillement.


Source

+3 mois
Les sinistrés encore sous les tentes - Italie : les oubliés de l'Aquila - Marcelle Padovani - Monde - nouvelobs.com

Sur les 4 500 terremotati (1) que la Protection civile a relogés dans le campement de Piazza d'Armi, 1100 sont encore là en ce début juillet, à quelques jours du G8 qui doit se dérouler à L'Aquila. Découragés. Prisonniers de leurs tentes. Passant d'interminables journées assis sur leurs chaises devant leur «domicile», entre une poubelle et un sèche-linge. Brûlés par le soleil, parce qu'il n'y a pas un arbre et qu'à l'intérieur des tentes la température atteint 40 degrés.
Les familles avec enfants ont été évacuées sur la côte. Mais ceux qui demeurent sous les tentes bleues marquées «ministère de l'Intérieur» sont les plus démunis : vieillards, femmes seules, immigrés, drogués et prostituées. Avec tout ce que cela implique de tensions. [...]

Le découragement est alimenté par l'incroyable bureaucratie mise en place par le patron de la Protection civile. [...] selon Alessandro Tettamanti, l'un des responsables du comité «3 e 32» (l'heure du tremblement de terre) : «Les camps sont de plus en plus
isolés. C'est par la presse que nous avons appris la délimitation de 29 zones de
reconstruction. Mais on ne sait toujours pas ce qu'il s'agit de construire, ni
pour qui et ni quand.»

Autour des campements, la protestation ne cesse de s'amplifier.[...]
Source

+4 mois (deb août)
«La vie reprend mais la peur reste»

Quatre mois après le séisme qui a ravagé les Abruzzes et fait 308 victimes, 25 000 personnes vivent toujours sous tente. Parmi elles, Jacqueline, une Sédunoise établie à Tempera, et son mari. Même s’il confirme que Silvio Berlusconi tient ses promesses de reconstruction, le couple n’est pas près de rentrer à la maison.

Bien que leur villa ait plutôt bien résisté à la furie de la terre, elle a été déclarée provisoirement inhabitable, à l’instar de la plupart des habitations de Tempera, élégante banlieue de L’Aquila de 500 âmes. A 68 ans et respectivement 81 ans, Jacqueline et Enzo ont donc été contraints de rallier l’un des deux camps de sinistrés du village dressés par la très efficace protection civile italienne. C’est là, dans une tente heureusement climatisée de quinze mètres carrés que vit le couple depuis ce 6 avril de triste mémoire, entouré de ses quatre enfants et huit petits enfants, eux aussi privés de toit. «On nous a proposé une chambre d’hôtel au bord de la mer mais on préfère rester près de la maison», confie Enzo, sourire aux lèvres et moral au beau fixe malgré ces conditions précaires. «Dans notre région, les gens n’ont pas l’habitude de se plaindre», [...]

C’est dans cette volonté qu’Enzo affirme avoir puisé la force de recommencer à vivre. Passé l’état de choc, il a nettoyé la maison (trois bennes de gravats et de marchandises détruites), réparé ou remplacé le mobilier endommagé, redonné un semblant de vie au jardin. «Il a été formidable», relève Jacqueline, admirative, qui a aménagé une cuisinette dans le garage.

Profondément angoissée par les petits mouvements de terre qui secouent encore quotidiennement la région, elle ne se risque que très brièvement à pénétrer dans les autres pièces. [...] Les sismologues estiment qu’il faudra près d’une année pour que la région retrouve sa stabilité. Une situation qui incite les familles les plus aisées à construire à leurs frais de coquettes maisonnettes en bois dans leur propriété ou à s’installer dans une caravane. [...] Pour l’instant, Jacqueline n’imagine pas rentrer définitivement chez elle avant l’hiver, comme l’a promis aux rescapés Silvio Berlusconi peu après le séisme. Un engagement que le président du Conseil italien semble tenir, au dire d’Enzo. «Les chantiers se multiplient et les ouvriers travaillent vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les infrastructures, les routes, le gaz, l’électricité sont peu à peu remis en état.»

Après avoir organisé le G8 à L’Aquila début juillet et fait construire pour l’occasion 1500 appartements préfabriqués qui ont été attribués à autant de familles sitôt leurs éphémères locataires partis, Sua Emittenza multiplie les apparitions dans la région. [...]

Quatre mois après le séisme, rien n’a changé ou presque. Pour les habitants, tout est à reconstruire «Le plus dur est de croire à l’avenir. Le tremblement de terre a ruiné le travail d’une vie» Il voudrait parler mais les mots ne sortent pas. [...] Submergé par l’émotion, ses yeux noirs remplis de larmes, il finit par dire «basta» d’un large geste du bras.

[...]
La suite est plus encourageante
Source

Ecouter aussi A L'Aquila, on attend le «miracle» / August / 2009

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum