Survie à long terme, arbres fruitiers

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par tarsonis le Mar 7 Déc 2010 - 20:19

Salut !
Une partie du thème a été abordée ici : Survie à long terme, arbres fruitiers clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8249
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par lykos69 le Mar 7 Déc 2010 - 20:43

Bonjour,
J'ai déjà eu cette idée et j'y travaille d'ailleurs mais dans un mode plus égoïste : à savoir pour ma famille.
En effet, pour avoir expérimenté d'avoir donné des lieux de collecte à certaines personnes et découvrir les lieux systèmatiquement vidés à l'époque des récoltes (en plus on n'est pas en période de disette), je ne m'aventurerai pas à planter des trucs à des endroits "communs".

Cependant, j'ai décidé depuis qq temps de m'essayer dans la greffe de fruitiers sur des arbustes sauvages "paumés" et aussi de planter, toujours dans des endroits improbables et abandonnés, des topinambours.
Au pire si ca ne réussit pas tant pis et au mieux j'ai une réserve de nourriture sans avoir à la surveiller.
Etant donné que le topinambour se multiplie sans pb et est relativement méconnu de la population, cela garantit d'avoir toute les chances de garder le potentiel d'une réserve sauvage.
Je suis en train de chercher les plantes "low profil" (celles qui n'ont pas un aspect évident de légumes) que je pourrais utiliser pour ensemencer la verte en toute discrétion.
Pour l'instant, j'ai pour candidat le topinambour, le pois tubéreux (ou gesse tubéreuse) et la bardane, mais je vais chercher d'autres plantes dont le ratio temps de ceuillette/energie apportée est intéressant.

Si vous avez des plantes à me citer, n'hésitez pas (pas les classiques comme pourpier ou orties Very Happy ).

Je vous conseille aussi d'en faire autant dans votre région en choisisant bien les endroits (lieux sains et pas trop en évidence --> faut penser aux récoltes discrètes).
C'est un peu le rêve d'avoir un garde manger sans entretien et auto fertile Rolling Eyes

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par $$$.XV2 le Mar 7 Déc 2010 - 20:52

Salut lykos69,
Super idée que de planter des légumes méconnus je n'y avait jamais pensé...
Tiens je viens de voir un site sur les légumes anciens si cela peut t'intéresser ici il a l'air bien fait.
avatar
$$$.XV2
Membre

Masculin Nombre de messages : 286
Age : 35
Localisation : Paris/Sarthe/Ariège
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par Petrus16 le Mar 7 Déc 2010 - 21:47

Bonsoir,

lykos69 a écrit:
Pour l'instant, j'ai pour candidat le topinambour, le pois tubéreux (ou gesse tubéreuse) et la bardane,
Je souhaiterai faire une petite réserve concernant le topinambour. Avec le temps, les plantes ont tendance à dégénérer (deviennent plus petites). De plus, leur copain le taupin risque de proliférer rendant difficile les implantations suivantes.

C'est un peu le rêve d'avoir un garde manger sans entretien et auto fertile
Prends un cochon, pour nettoyer les topinambours....

A+

Petrus.
avatar
Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par Canis Lupus le Mar 7 Déc 2010 - 22:44

Facta non verba : tu m'as rappelé que j'avais prévu de transplanter de très jeunes pommiers et pêchers. J'y suis allé cet après-midi et le paysage c'est donc enrichi d'une trentaine de portes-greffe et pêchers de vigne. C'est un terrain communal mais je m'en moque car j'ai tellement profité des pommes qui tombent depuis des années sur les terrains publiques que je peux bien planter des arbres fruitiers pour les générations futures.

J'ai prévu d'aller agrandir ma plantation sauvage de topinambour pour la troisième année consécutive. Je ne choisis pas forcément des coins paumés car si je quitte le coin je veux que les habitants puissent se servir aussi.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par MonteRosso le Mer 8 Déc 2010 - 1:50

tarsonis a écrit:Salut !
Une partie du thème a été abordée ici : Survie à long terme, arbres fruitiers clind'oeil

Ah oui, désolé, je ne suis pas tombé dessus à temps... c'est un fil un peu en doublon en effet, tu peux coller les sujets si tu le souhaites, ça fera de la place et améliorera le traitement du sujet et sa lecture.

Pour continuer le sujet, dans ma région corse, il y a redevenus sauvages (ou sauvages) des :
orangers/clémentiniers, amandiers, figuiers, arbousiers, châtaigniers, oliviers, figuier de babarie, mures, pruniers, cerisiers, poiriers, pommiers... et suivant l'époque, la cueillette est vraiment importante. Il est clair que tu peux y survivre aisément.
Merci aux anciens.

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"
avatar
MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1569
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponses

Message par lykos69 le Mer 8 Déc 2010 - 19:56

Re
$$$ (foutu pseudo !),
Merci pour ton lien, il y a aussi ce site :
Ici

Petrus,
Mon but n'est pas de faire de la "culture surveillée" mais d'ensemencer des espaces oubliés en laissant les plantes se débrouiller seules.
En repassant de temps à autre, je peux voir si ça a marché ou pas.
Si ça marche pas ou que ça se fait bouffer par les bestiaux ...tant pis
Si ça marche ça me fait un lieu de production de ressources alimentaires "gratos" sans entretien et sans avoir une pancarte placée au dessus avec "Bouffe dispo ici" si j'ai pris soin de sélectionner des légumes ou plantes sauvages pas ou peu connues des urbains.
J'avais lu l'histoire d'un mec qui se promenait dans la cambrousse avec son couteau à greffer sur lui et qui,au fur et à mesure des années, avaient greffé des quantités incroyables d'arbres en procédant,au hasard de ses promenades,à des expériences un peu bizarres (juste pour voir en somme).
Ce genre d'expérience peut se faire aisément par chacun de nous : on prend un fageot de greffons sous le bras quand on va se balader et en fonction des arbres (même dans l'improbable) on tente la greffe. Si ça le fait on a un fruitier dispo dans un lieu improbable et que l'on sera seul à connaître.

A +

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par MonteRosso le Jeu 9 Déc 2010 - 0:29

c'est une très bonne initiative.

De même par chez moi, les bergers ont durant leurs promenades de troupeau toujours entretenu les châtaigniers, quand bien même ils ne profitaient pas directement des châtaignes.

l'idéal serait de mettre à proximité des arbres dont les productions de fruits s'étalent dans le temps de manière à augmenter la durée de cueillette/récolte.

Un investissement à 10-20-30 ans ? mais un acte concret, responsable et philanthrope;

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"
avatar
MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1569
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par volwest le Jeu 9 Déc 2010 - 0:33

Oui…de la permaculture quoi.
avatar
volwest
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 246
Localisation : Montana
Date d'inscription : 24/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://lesurvivaliste.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par Petrus16 le Jeu 9 Déc 2010 - 10:36

lykos69 a écrit:
Petrus,
Mon but n'est pas de faire de la "culture surveillée" mais d'ensemencer des espaces oubliés en laissant les plantes se débrouiller seules.

Autant pour moi, mais je réagissait en fait par rapport à un "jardin classique".

Petrus.
avatar
Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par lykos69 le Jeu 9 Déc 2010 - 20:46

Monterosso,

Tu dis "Un investissement à 10-20-30 ans ? mais un acte concret, responsable et philanthrope;" ...
Pas vraiment !
10,20-30 ans c'est si tu plantes l'arbre (et encore ça dépend des arbres !), en greffant c'est une histoire de quelques années au max.
Enfin, j'éclaircis mon propos : tout dépend de la greffe que tu fais et du niveau où tu la pratiques (sur le tronc ou sur les branches) car rien n'empêche de laisser l'arbre à l'originale et de greffer que quelques branches (ça rajoute à l'aspect "low profil" de l'arbre).
J'ai le souvenir du jardin de mon grand-père qui avait 3 fruits différents sur le même arbre. Comme j'étais trop jeune pour me poser la question, je présume qu'il a greffé plusieurs greffons sur le même arbre et donc pas travaillé au niveau du tronc.

On a la possibilité d'essayer gratuitement et avec encore le temps matériel de le faire sans contrainte (notre survie immédiate ne dépend pas de ces expériences) alors autant en profiter pour expérimenter et acquérir les compétences dans ce domaine.
De plus, quelques soient les résultats de ces expériences, les réussites ajouteront encore quelques petits avantages à nos plans de secours.
Pourquoi ne pas exploiter ce truc pour prévoir des "réserves sur pied" le long des itinéraires Bis quand on a une planque.
Tant qu'on a encore le temps de voir venir c'est le genre d'investissement financier/temps consacré qui est le plus rentable possible puisqu'il ne coûte quasiment rien (quelques tubercules, graines, greffons) ne bouffe pas de temps en entretien préparation et en plus permettra peut-être de manger sur le trajet et/ou au point de chute sans avoir eu une méga intendance genre rallye Very Happy .
Comme dit volwest, c'est un peu de la permaculture : tu plantes le tubercule, la graine ou tu greffes --> ça pousse pas ben c'était pas adapté --> ça pousse alors j'essaie de voir les conditions (ensoleillement, plantes annexes, hygrométrie, qualité du sol ...) et je tente de reproduire pour voir.
Donc j'acquiers des connaissances sans faire de gros efforts (juste de l'observation) qui peuvent s'avérer utiles en finale et cerise sur le gateau j'ai un garde manger dispo.

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par Da le Ven 10 Déc 2010 - 9:40

Pourquoi ne pas exploiter ce truc pour prévoir des "réserves sur pied" le long des itinéraires Bis quand on a une planque.

Faut-il encore être en bug out au moment de la récolte. Ça me parrait un peu illusoire, d'autant que cela te demandera quand même un minimum d'investissement en temps et en matériel: trouver un endroit bien planqué pour éviter que d'autre réfugier se servent, entretenir un minimum, vérifier à intervalles réguliers que ton arbre magique n'a pas été arraché ou autre...

Si tu tiens vraiment à avoir des réserves dispo sur un itinéraire de bug out, quelques tuyeau PVC/conteneur façon Rammstein, une boite de cassoulet et 1L de flotte, et tu enterres. Y a aussi la cueillette sauvage, ou le repérage des ressources dispos le long de tes itinéraires.
avatar
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par lykos69 le Sam 11 Déc 2010 - 11:43

Da tu écris : "Si tu tiens vraiment à avoir des réserves dispo sur un itinéraire de bug out, quelques tuyeau PVC/conteneur façon Rammstein, une boite de cassoulet et 1L de flotte, et tu enterres. Y a aussi la cueillette sauvage, ou le repérage des ressources dispos le long de tes itinéraires"

Cela prouve que tu n'as pas compris le fondement de mon idée ! (sans méchanceté)
Tout bêtement parce que c'est de la cueilette sauvage !!!
En réalité on donne un coup de pouce au sauvage en implantant une plante qui n'y était pas d'origine.
Maintenant pour le choix des plantes (et c'est aussi pour cela que je ne parle pas des "légumes feuilles/fleurs), je privilégie avant tout les racines, les bulbes et les tubercules parce que ce n'est pas trop sujet aux différentes saisons.
Autant cela ne sera pas facile de trouver certaines plantes à certaines périodes de l'année autant pour ce qui est des racines ça peut le faire.
De plus il y a une densité apport de nourriture-calories plus importante que les feuilles fleurs.

Le choix des plantes doit donc se faire en fonction de la rusticité des plantes ou de leur intérêt en tant que sauvage, de leur possible adaptation et de leur profil discret.
Par exemple, planter des pommes de terre en sauvage ...pourquoi pas mais la plante va-t-elle survivre en milieu naturel ? ne va-t-elle pas être vite identifiée en temps que ressource possible par un autre ?
Alors que partir sur du topinambour, du pois tubéreux, de la bardane c'est garanti que ça resiste en milieu naturel puisqu'elles en proviennent ou sont connues pour être résistantes, elles ne sont pas identifiées comme source de nourriture potentielle (faut déjà connaître la plante) et elles n'affichent pas ouvertement leur qualité de source de nourriture (car faut fouiller dans le sol pour trouver la source alors qu'un fruit ca se voit).

Dans cette optique, je vais aussi tester l'iguame qui peut s'avérer intéressant et pourquoi pas la betterave (si ça peut s'adapter au sauvage).

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survie à long terme, arbres fruitiers

Message par lykos69 le Lun 13 Déc 2010 - 22:39

Pour donner un tuyau à ceux qui voudraient tenter, je me suis aperçu que de nombreuses plantes qui étaient cultivées ou entretenues jadis sont devenues des plantes sauvages voire des mauvaises herbes actuellement.

Pour vous donner une idée consulter ceci
On peut ainsi que certaines plantes sont tombées dans l'oubli et pour d'autres on ne sait même plus à quoi cela pouvait servir.

En recherchant justement le capitulaire (que je connaissais) je suis tombé sur ça, y'a des articles pas mal sur ce blog ... à voir.
Notamment le piège à piafs.

A +

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum