Lombricompostage - Faire son terreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Jeu 16 Avr 2009 - 13:09

Coucou les amis,

Petit retour d'expérience.

Bon le compost tout le monde connait je ne reviens pas dessus ?
Je voudrais vous faire part d'un autre moyen (similaire) d'obtenir du terreau très riche et un élevage de vers de terre par la même occasion. EN gros c'est du lombricompostage de "laisser faire" dont je vous parle qu'il est possible de faire en terrasse, balcon (à condition de récupérer 2/3 vers)

Je consomme du café à la cafetière à piston. C'est à dire que je m'achète du café en grain chez un torréfacteur et que je le mouds moi même grossièrement pour que ce soit adapté à la cafetière piston (infusion de café). Je me retrouve donc avec pas mal de café grossièrement moulu et partiellement infusé. En général je l'entrepose dans un pot de conserve en verre jusqu'à ce que le pot soit plein puis je le vidais au compost (je savais que le café, avec le carton, est probablement ce que les lombrics préfèrent). Jusqu'à ce que je me dise que cela ressemblait vraiment à de la terre (y compris odeur) + champignons.

Du coup l'année dernière j'ai fait quelques recherche sur le marc de café et son utilisation au jardin (souvent conseillé comme engrais, complément de compost, répulsif). J'avais trouvé notamment que dans je ne sais plus quel pays (angleterre je crois) des agriculteurs et jardinier récupérait le marc de café reservé à leur intention dans des cafés et qu'ils utilisaient tel quel comme engrais pour leur culture exigeante. J'avais vu aussi que des producteurs de café cherchaient à revaloriser les déchets de cette manière. Il faudrait que je retrouve tout cela.

Du coup j'ai tenté une expérience avant l'automne dernier. J'avais un sac de terreau (pour rappel ils sont troués au fond), il restais à peine de quoi remplir un petit pot je l'ai donc laissé et complété par la même quantité de mon marc de café vieux de quelques semaines, j'ai bouchonné vaguement le haut du sac et mis le tout dans un recoin de ma terrasse (même pas sur la terre et pas du tout à l'abris de l'eau, par contre protégé du soleil) et je l'ai oublié...

Il y a quelques jours j'ai rempoté et utilisé ce fameux mélange (j'avais oublié que ce n'était plus seulement du terreau). Impossible de me servir sans découper un vers de terre en 2, ça grouillait (ils sont donc venu seuls, je précise que j'ai une terre très riche en lombrics). J'ai ensuite trouvé un grain entier de café et ça a fait tilt.

DU coup je prolonge l'expérience, je vide mon marc (toujours vieux de plusieurs semaine ) direct dans le sac en question j'ai ajouté du carton de rouleaux de pq et de la vielle terre, j'utilise aussi ce sac de terreau comme poubelle de la terrasse, j'y mettrais les coquilles d'escargot vides ou écrasées (difficile de ne pas écraser d'escargot chez moi... Crying or Very sad ) et on y mettra parfois quelques épluchures quand on la flemme d'aller au compost au fond du jardin. J'ai posé le tout dans un vieux bac à chat (pour récolter le "jus" qui fait un super engrais liquide), en mettant quelques cailloux au fond pour pas que le sac trempe de trop si cela se remplit par la pluie (je l'ai abrité le plus possible). Donc en gros c'est le principe du lombricompost à la "j'en ai marre de vivre". Le seul truc c'est l'aération, il ne faut pas trop remplir le sac et idéalement le remuer de temps en temps (comme un compost) mais un sac de terreau "respire".

Le même système peut être fait dans un gros pot de fleur (troué au fond) à condition de recouvrir de terre.

Je vous tiens au courant.

Des expérience similaire, des suggestions ?


Dernière édition par Raffa le Ven 17 Avr 2009 - 10:14, édité 3 fois

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par supercureuil le Jeu 16 Avr 2009 - 14:03

moi le la lombriculture ça m'intéresse plus dans l idée d'avoir des appâts pour la pêche au cordeau. C'est plus pratique que faire des vibration dans le sol avec une bêche. Le souci c'est que je ne boit pas de café (et hop une addiction en moins). Par contre il parait que les restes de poisson font également un engrais tres riche. A essayer.


Dernière édition par supercureuil le Jeu 16 Avr 2009 - 14:59, édité 1 fois

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Jeu 16 Avr 2009 - 14:54

les arrêtes tu veux dire ?

Sinon ici plus de précision (c'est starbucks la chaîne de café qui met de côté son marc pour les jardiniers, gratuitement)

  • Coffee grounds and composting
  • Grounds for your garden
  • Coffee and gardening
  • The Starbucks coffee compost test
    Use of Starbucks coffee grounds in amending mineral soils up to 35 percent by volume coffee grounds will improve soil structure over the short-term and over the long-term. Use of the coffee grounds at the specified incorporation rates (rototilled into a 6- to 8-inch depth) will substantially improve availabilities of phosphorus, potassium, magnesium and copper and will probably negate the need for chemical sources of these plant essential elements.


Dernière édition par Raffa le Jeu 16 Avr 2009 - 15:33, édité 5 fois

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par supercureuil le Jeu 16 Avr 2009 - 15:00

faute de frappe, je voulait dire les reste de poisson

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Le_Celte le Jeu 16 Avr 2009 - 15:14

Raffa a écrit:les arrêtes tu veux dire ?

Sinon ici plus de précision (c'est starbucks la chaîne de café qui met de côté son marc pour les jardiniers, gratuitement)

  • Grounds for your garden
  • Coffee and gardening
  • The Starbucks coffee compost test
    Use of Starbucks coffee grounds in amending mineral soils up to 35 percent by volume coffee grounds will improve soil structure over the short-term and over the long-term. Use of the coffee grounds at the specified incorporation rates (rototilled into a 6- to 8-inch depth) will substantially improve availabilities of phosphorus, potassium, magnesium and copper and will probably negate the need for chemical sources of these plant essential elements.

Quel dommage que des "starbucks" dans mon coin il n y en ai pas...enfin...tout bien réfléchit quelle BENEDICTION que dans mon coin il n y en ai pas...dévil

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Skeld le Jeu 16 Avr 2009 - 21:09

Dans un "4 saisons du jardinage bio", il y a un article complet sur le lombricoposteur. Je retrouve le numéro demain.

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Ven 17 Avr 2009 - 10:00

Le titre a été changé clind'oeil Je pensais que vous connaissiez le lombricompostage en fait, je rajoute donc ces quelques liens bien complets. Pour rappel le lombricompostage peut se faire n'importe où, y compris en intérieur, sans odeurs si c'est bien fait.


Je voulais juste témoigner du fait que cela peut se faire sans lombricomposteur en "laisser faire" et aussi que le café (et peut-être d'autres) est un excellent déchet pour cela, mais aussi comme engrais direct (comme terreau brut mélangé a de la terre) .

Pour rappel le café est la deuxième boisson la plus bue au monde (après l'eau et, heureusement, avant le coca)... il y a donc matière... actuellement essentiellement jetée. D'autant que c'est tout autant les déchets de production que le marc de café (déchets de consommation) qui sont concernés.

"Après la chute de la société", il y aura peut-être plus guère de café ici. Mais ces infos restent pertinentes pour les zones productrices.

Exemple ici
Un agriculteur innovateur cultive pour nourrir les réfugiés
M. Rueda - Oui, je cultive le café. Un grand nombre de mes voisins
le cultive aussi. Mais dans le passé, nous avons toujours considéré la pulpe
de café - la partie externe du fruit - comme déchets. Après avoir enlevé
le grain - nous jetions simplement la pulpe dans le fossé ou dans la rivière.
Quel gaspillage! Je crois que tout peut être utile - rien ne devrait être
considéré comme déchets. Alors je me suis demandé : " Comment puis-je utiliser
la pulpe de café? "
Animateur - Et vous avez pensé à vos patates douces?
M. Rueda - Oui, j'y ai pensé. J'ai labouré les buttes de plantation
et j'y ai mélangé la pulpe de café. J'ai utilisé un demi-seau de pulpe de
café dans chaque butte. J'ai bien mélangé la pulpe et la terre. J'ai laissé
le tout en place pendant une semaine - pour que cela se décompose. J'ai
ensuite planté des patates douces. J'ai obtenu d'excellents résultats.
Animateur - Vous voulez dire que vous avez eu une bonne récolte?

M. Rueda - Une très bonne récolte. Cette méthode a doublé la production
végétale.
Animateur - Alors cela a donné de meilleurs résultats que le lisier
de porc.
M. Rueda - Oui, bien meilleur.

Et en attendant on a beaucoup de déchets de café ici, que ce soit dans des chaînes internationales de café, dans des cafés locaux et de village ou chez le voisin clind'oeil

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Capausoleil le Ven 17 Avr 2009 - 11:06

Raffa a écrit:(ils sont donc venu seuls, je précise que j'ai une terre très riche en lombrics).
Je pensais que pour faire du lombricompost, il fallait des vers d'une autre espece que ceux qu'on trouve communément dans la terre, du genre de ceux des marchand de materiel de peche !
Sur les videos/reportages sur le lombricompost on voit des vers bien rouges et plus petits que les notres !
Mais bon...si ça marche aussi avec les vers "ordinaires" tant mieux !

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Ven 17 Avr 2009 - 11:40

en fait j'ai plusieurs espèces de vers chez moi, de brun à rouge en passant par le rosée, de différentes tailles, de là à dire lesquelles. Lombric est un terme générique. Les vers dont tu parles sont le vers de fumier (Eisenia foetida), ou le vers rouge (Lumbricus rubellus) fréquents dans la litière des sous bois humide (j'en ai un a 15 m et je pratique le paillis) ou le compost (j'en ai un aussi) on les appelle des vers épigées (de surface quoi, et effectivement j'en ai régulièrement qui se ballade sur ma terrasse qui est accessible directement (j'ai des plantes sur la terrasse, donc des déchets végétaux au sol). Tiens faudrait pitet que je me lance dans la détermination... Mais de fait ceux qu'il y a dans mon sac sont plus petits, plus fins, plus rose-rougeâtre que ceux qui rappliquent dès que je plante quelque chose.

Voir ici (INRA)

Ceci dit, le lombricompostage étant destiné en grande partie aux urbains, ils doivent se procurer des vers, et donc ils n'ont souvent à leur disposition que ceux qui sont élevés pour les pêcheurs ou pour les lombricomposteurs commerciaux.

Dans mon cas c'est qui veut du bon café en échange de ses déjections est accueilli à bras ouvert lol!, s'ils sont venus c'est que ça leur convient clind'oeil

Voir encore ici (fao)


Dernière édition par Raffa le Ven 17 Avr 2009 - 12:57, édité 2 fois

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Invité le Ven 17 Avr 2009 - 11:52

Raffa a écrit:
Dans mon cas c'est qui veut du bon café en échange de ses déjections est accueilli à bras ouvert lol!,

j'arrive pour le café!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Ven 17 Avr 2009 - 11:55

heu... Oui mais non lol!

Enfin si le café pas de problème Very Happy mais les déjections j'aime autant que tu les gardes (mange de la viande + vit à Paris + infirmière dans l'entourage c'est pas bio du tout pour mon jardin ça ! Déjà les miennes je préfère pas fumeur )

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Vindiou le Ven 17 Avr 2009 - 22:38

Bonsoir,

J'ai fait un peu de lombriculture, les vers petits et fins dont parle Raffa sont des eseigna foetida, les vers de fumiers, lorsque vous voyez un anneau à un tiers du corps, c'est qu'ils sont en age de procréer, en vieillissant ils perdent leur anneau. Si vous voyez des petites billes (taille d'une tête d'épingle) de couleur jaune pale à jaune vif, ce sont les oeufs. Un truc à faire attention, lorsque vous utilisez du fumier de cheval, c'est de ne pas mettre le crottin sur votre lombriculture lorsque vous venez de vermifuger vos chevaux sinon c'est la catastrophe... Sinon prévoyez un écoulement pour l'eau (le ver se noie) et il n'aime pas la lumière de soleil.
Pour démarer un premier cheptel posez une planche sur un sac plastique à même le sol (terre + feuilles mortes) et au bout de deux ou trois jours une colonie se sera installée.
Je vous déconseille d'aller chez un marchand de pêche pour acheter de gros vers américains (alimentation différente du vers de fumier) pour votre cheptel ils n'ont plus généralement le fameux anneau dont je parle plus haut. Donc ils ne se reproduiront pas. Je vous déconseille aussi le grand lombric que l'on trouve dans les potagers, lui il aime la profondeur.

Ne faites pas des tas de plus de 30 cm de haut ils vivent près de la surface. Une bache étanche au sol pour qu'ils restent et une bache non étanche dessus pour que l'eau de pluie passe, sinon arroser un peu par temps sec. lorsqu'ils ont tout mangé (le compost ressemble à une terre brune qui sent bon) faites un tas à coté de crottins ou de vieux fumier et ils vont y aller tout seuls, pas besoin trier.

________________________________________________________
La Politique en deux lignes :
La phrase ci-dessous est vrai
La phrase ci-dessus est fausse

Vindiou
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 43
Localisation : Gardanne
Emploi : Fonctionnaire
Date d'inscription : 13/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Lun 7 Sep 2009 - 16:34

Avant de me faire botter le cul je fais mon petit devoir et vous donne des nouvelles de mon lombricompost à la j'en ai marre de vivre, qui s'est "amélioré" cet été dans le sens où il est un peu plus présentable. Je vous le décrit (oui je sais un jour il faudra que je fasse des photos de tout cela).

Le lombricompost est près de ma porte du jardin sur la terrase
il se compose, du bas vers le haut


  • d'un sous pot large et peu profond
  • d'un grand pot vert foncé d'une 30aine de cm de haut
  • d'un "pot à suspendre" rond vert foncé aussi qui se positionne à l'envers pile poil sur le grand pot ce qui fait son couvercle. Comme ce pot à suspendre est assez grand il y a donc un espace largement suffisant en dessous pour que l'air circule. De plus il est muni de 2 gros trou de la taille d'une pièce de 50cent environ qui laisse passer en partie la pluie
A l'intérieur

  • un sous pot plus petit dans le fond pourqu'en cas de pluie abondante le niveau d'eau n'atteigne pas le lombricompost. Il n'est pas totalement ajusté de sorte que l'air circule aussi par là (si pas d'eau), ou l'eau éventuellement excédentaire
  • Mon sac de terreau (celui dont je parlais ci-dessus) dont le haut est roulé pour faire la bonne taille et largement ouvert
J'y mets donc uniquement du marc de café vieux de plusieurs semaine (afin qu'il soit en partie "attaqué" par des champignons et plus digestes je suppose clind'oeil, le marc en attente est dans un petit seau dans un coin) ainsi que de la vielle terre de pot ou du jardin quand je transplante et de temps en temps du carton de pq coupé en petit bout. J ene mets pas de gros morceaux de rien (sauf parfois les racines encore présentes dans mes pots) puisque ces bestioles là n'ont pas de dents. Je jette un oeil régulièrement ajoute un peu d'eau si le dessus me semble trop sec et plante un baton par ci par là pour aérer dans le fond.

Y'a pls bestioles dedans, dont mes fameux lombrics. Ca ne grouille pas forcément mais je supppose que la présence de scolopendre en est en partie la raison (prédateurs), enfin quand je viens me servir je coupe toujours un lombric donc y'en a suffisament tout de même clind'oeil et je me vois pas faire la chasse au scolopendre. Dans tous les cas je vois toujours plusieurs jeunes minuscules vers. SInon cela sent très bon la bonne terre et absolument pas le café clind'oeil

Je m'en sert donc pour ensemenser en vie du sol mes pots de fleurs en mélange avec du terreau ou de la terre. J'en mets aussi un peu quand je transplante.

Je ne le met pas au soleil direct histoire que ça ne cuise pas (le lombricompost est chaud - mais pas autant qu'un compost) par contre je pense "matelasser", entre le pot et le sac, de papier déchiqueté et carton cet hiver car il peut faire très froid (on peut atteindre les -15 voire plus so...). Oui c'est la marmite norvégienne qui m'a inspirée pour ce coup là clind'oeil

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Jeu 14 Avr 2011 - 14:46

Petit retour express sur mon lombricompost qui, définitivement fonctionne très bien.

Il a passé l'hiver sans soucis, a servi de dépôt provisoire du gros compost du fond du jardin par temps trop froid ou trop humide. Cette couche de protection hivernale a sans doute permis une bonne isolation du froid. Toujours est-il que là il grouille de lombrics, plus d'une dizaine par petite poignée.

Ils sont toujours alimentés de café et carton et de tout ce qui est mou et petit (déchets d'après repas par exemple). Aucune odeur désagréable.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Lun 12 Mar 2012 - 11:12

Petite mise à jour... toujours dans la philosophie du laisser faire ...

Je suis très satisfaite de mon lombricompost sus-cité comme déjà dit. Pour rappel, j'ai commencé mon lombricompostage de laisser faire en mélangeant terreau et café dans un sac de terreau que j'ai laissé traîner qqs mois sur la terrasse. Le sac a ensuite été placé dans un pot de fleur de 30 l avec aération et écoulement dans le fond et couvercle bombé et aéré sur le dessus. Situé près de la porte, à l'extérieur il ne dégage aucune odeur et a supporté jusqu'à présent toutes les conditions climatiques. Le lombricompost n'est toujours pas plein, je m'en sers pour rempoter et planter. Le jus sous le pot est récolté et dilué pour les arroser.

Bien qu'il soit près de la porte, selon les conditions climatiques et le courage, c'est encore trop loin de la cuisine Very Happy Cet hiver j'ai donc décidé de tester le lombricompost à l'intérieur, dans le coin poubelle, toujours avec 0€ d'investissement et minimum de contraintes : il s'agit simplement d'empilement successif de pot de plastique de récup (troué, ceux que l'on a quand on achète une plante) tous de la même taille (peut-être 2 à 4l pour ceux que j'utilise ? - à vérifier ce sont les pots "moyens").

Un morceau de tissu coincé entre 2 pots fait le fond : écoulement possible, aération par l'écart entre les 2 pot et impossible aux bestioles de s'échapper. J'ai rempli le premier pot avec une pelleté de mon lombricompost "père", avec microorganismes et bestioles dont lombrics puis mon fameux café et qqs déchets de cuisines, qqs cartons de pq, un morceau de papier kraft sur le dessus pour ne pas attirer les mouches. Un couvercle en carton troué sur le dessus du pot et c'est partit. Quand la quantité de déchets atteints un peu plus que la moitié du pot, hop, j'en met un autre par dessus (puis il se tasse). J'y mets le café et les petits déchets de cuisine. Quand j'ai de grande quantité, cela va au lombricompost extérieur, ou au compost du fond du jardin.

J'ai commencé le 15 décembre. je suis à 5 pots (mais mon mode de vie fait que je produits peu de déchets). Le premier pot est maintenant de la terre (rien à reconnaître si ce n'est les morceaux de coquilles d'oeufs, tout est noir), 2 lombrics, des oeufs. C'est très didactique car chaque pot est à un état d'avancement différents, avec des bestioles/champis différents: je m'éclate au microscope Smile

Par contre c'est à optimiser car le dernier pot commençait à partir en live (problème d'aération, lombrics tranquilles dans les premiers pots, avec encore assez à manger donc peu d'intérêt à grimper etc.). Même si pas encore d'odeur désagréable (aucun problème sur ce plan jusque là, même du contraire clind'oeil ). Il est donc parti directement au lombricompost père, et le contenu du premier pot mélangé au dernier pour relancer le truc d'en haut. Mais la bonne saison reprend : cela m'a permis de passer l'hiver pénard au chaud, on verra pour l'optimisation l'année prochaine :p

Ah oui, pour ne pas avoir à récupérer un éventuel jus sous "la tour de babel" clind'oeil j'ai mis le tout dans une jardinière, avec des fleurs "odorantes" (elles n'ont pas aimée, mais une survit), La prochaine fois, je pense y mettre de l'ortie à la place, pour la soupe. Pour savoir la taille des pots nécessaire, évaluer la quantité de déchets produits. Dans mon cas il m'a fallut 5 pots pour 3 mois, il me faudrait la taille au dessus, pour faire un pot par mois. Évidemment ça peut-être tout et n'importe quoi, pas forcément des pots. Respecter juste aération et écoulement. Aération importante en haut pour sécher un minimum les déchets les plus frais.

Conclusion définitive indéniable du lombricompostage : applicable par n'importe qui, n'importe où, pour en refaire de la terre et cultiver à bouffer (et des lombrics clind'oeil ).

ah oui, autre truc, un moyen de conservation des légumes racines : dans le compost mûr.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Ash le Lun 12 Mar 2012 - 23:27

Testé par un proche, un lombricompostage qui a pris plusieurs fois le gel (léger cependant -5°C au pire), ça continue, encore et encore...

Merci Raffa pour les infos !

Question, quand tu dis petits déchets de cuisine, tu parles de petits morceaux ou de petite quantité ? Tu découpes les gros morceaux s'il en est ?

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Lun 12 Mar 2012 - 23:46

Et ben les 2 : café, thé et tisanes, épluchures diverses (en morceaux effectivement), restes alimentaires après repas, carton découpé, coquille d'oeufs écrasées, ce genre de chose. Pour les épluchures, comme je nettoie plus que j'épluche et que je conserve une partie des fanes séchée, au final y'a plus grand chose.

Les grosses quantité d'un seul truc je mets plutôt au compost dehors. Par ex, quand je reçois les poireaux, je coupe une bonne partie du vert pour mieux les conserver (dans le sable). Avec plusieurs poireaux d'un coup cela fait beaucoup de vert: une partie est cuisinée, une partie est séchée et une partie est destinée au compost. S'il y en a trop d'un coup pour le lombricompost soit je fait sécher pour incorporer au fur et à mesure, soit je mets au compost extérieur.

En fait, c'est débile, mais je me garde simplement en tête que les lombrics ne mastiquent pas et qu'il faut leur prémacher le travail clind'oeil

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Ash le Lun 12 Mar 2012 - 23:59

Merci ^^

Promis, je m'y mets aussi de manière personnelle dès que je suis un peu stabilisé, à moins que t'aies une astuce pour faire du lombricompostage de poche ou de voyage clind'oeil

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lombricompostage - Faire son terreau

Message par Raffa le Mar 13 Mar 2012 - 0:05

Pas vraiment "de voyage" mais si il y a des pots de fleurs ou de la terre sur "le chemin", si c'est pas des déchets trop dégeu: en surface comme paillis ça marche bien aussi (mieux de cacher derrière des plantes pour les premiers jours mais cela sèche puis se transforme vite, franchement ça ressemble à du paillis normal) Cette technique, appliquée au jardin (c'est à dire composter sur le terre et non en composteur) a même un nom maintenant Rolling Eyes "lasagne gardening" (lasagne pour les couches successives de déchets clind'oeil ... ).

Un système intermédiaire est d'enterrer un pot de fleur troué au milieu d'un autre pot (avec des plantes), de le remplir de déchets orga (et lui faire un couvercle), puis de le laisser là 3 mois.

Bon amusement en tout cas, et bon élevage de lombrics

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lombricompostage

Message par Mutof le Ven 6 Déc 2013 - 19:43

http://www.le-projet-olduvai.com/t2392-lombricompostage-faire-son-terreau

Je lombricomposte depuis quelques années. Mon lombricomposteur en vidéo :


Mutof
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 183
Localisation : Belgique - Liège
Emploi : Développement communautaire
Loisirs : SF
Date d'inscription : 16/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/channel/UCghvKNxyRFjx4S2zi6axvLA

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum