Pollution des circuits d'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pollution des circuits d'eau

Message par Raffa le Mer 18 Mar 2009 - 14:16

Il s'est passé quelque chose il y a quelques jours en Wallonie d'intéressant, en tout cas pour moi qui ne fait pas de stocks d'eau potable.

L'eau de distribution de plusieurs communes a été contaminée par des solvants la rendant impropre à la consommation pendant plusieurs jours . 2200 points de raccordement ont été touché.

Les services concernés ont été avertis par les habitants eux-même (odeur et goût).

Le reste des habitants ont été avertis de l'incident par des agents de prévention communaux, via le site Internet et par des informations diffusées via des micros.

Il y a eu des distributions d'eau au porte à porte et quelques points de distributions.

Il était autorisé de se laver avec l'eau polluée "à condition qu'elle ne dégage pas d'odeur particulière".

Au rétablissement de la situation les conseils suivants ont été donné

"Nous demandons aux personnes concernées par cet incident de purger leurs installations tant que l'eau présenterait encore une odeur afin de renouveler aussi des réserves telles que le boiler (eau chaude). Moyennant cette précaution, l'eau est à nouveau propre à la consommation humaine sans restriction".

Rien de postapocalyptique comme on peut le voir, mais ennuyeux tout de même clind'oeil L'origine de la pollution est toujours inconnue. Conclusion pour moi qui ne me tracassait pas outre-mesure de notre approvisionnement en eau, je ne me suis pas posée la question de sa contamination potentielle et de sa potabilité (si on admet que les nitrates sont potables) Rolling Eyes

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par tarsonis le Mer 18 Mar 2009 - 14:54

Pareil pour moi il y a deux ans, à ceci près que l'approvisionnement des villages a été coupé pendant deux jours !
Si l'on a pas fait de stocks, on s'aperçoit très vite de la nécessité au jour le jour ! Mais sur le coup, j'avais installé peu avant la saison des pluies un système de récupération d'eau sur la gouttière d'un ancien poulailler (plus utilisé depuis 10 ans), relié à une citerne (à peu près 8m3). Cela m'a permi d'assurer la plupart des besoins : rinçage, nettoyage des mains, douche sommaire, mais aussi l'intérêt de conserver quelques centaines de litres d'eau, comme dans le cas que tu décris (pollution déjà avérée de tout le système), donc plus de stock possible, ou bien l'arrêt total du fonctionnement de l'eau comme mon cas) : contamination à la source, panne d'électricité, etc....
Pour ceux qui habitent une maison (comme un immeuble en fait....) un truc intéressant : à cause de la hauteur de la colonne d'eau, il y a plusieurs litres encore présents dans le système, on peut donc les récupérer en purgeant avec un robinet à la cave (à hauteur de l'approvisionnement). Il faut bien entendu couper la vanne d'approvisionnement qui vient du circuit municipal avant, sinon l'eau repart dans le cricuit en sens inverse (mais pas toujours !) : de quoi faire une dizaine de litres d'eau potable !fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Blaise le Mer 18 Mar 2009 - 16:53

Il parait donc être un minimum de stocker au domicile :
- un filtre à eau de type Katadyn
- des pastilles types Micropur
- quelques bouteilles d'eau minérales en faisant tourner son stock.
- une citerne de récupération des eaux de pluie, comme la décrit Tarsonis, pour ceux qui dispose d'un jardin.

Blaise
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 01/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par un ptit breton le Mer 18 Mar 2009 - 16:55

Pour rester dans la paranoïa ambiante du forum , je me dis que les terroristes connaissent bien un ou deux produits toxiques et inodores et là se serait une forme d'action pour eux que de polluer un réseau d'eau.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par billebaude le Jeu 19 Mar 2009 - 5:41

bjr,

Dans mon coin depuis quelques mois il est mis en place une étude sur la protection des captages d'eau.
Il doit s'agit d'une des directives découlant de la nouvelle loi sur l'eau et la protection est en fait une protection du périmètre autour du captage qui est souterrain (source).
En gros ça consiste, selon le relief, à déterminer une zone ou se trouve interdites toutes activités humaines ou culturales, zone qui peut être assez étendue.
ça risque de passer assez mal vu qu'en certains endroits il y a des pâtures ou des champs cultivés et que les paysans du coin ne sont pas chauds pour se faire interdire de pouvoir faire ce qu'ils veulent sur leurs terres.
a+

billebaude
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 62
Localisation : Limousin
Emploi : en recherche
Loisirs : lecture, jardinage, bricolage, pêche, chasse
Date d'inscription : 29/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par un ptit breton le Jeu 19 Mar 2009 - 9:40

Pour résoudre ce probléme, par chez moi se sont les communes qui ont achetés les terrains et les ont plantés d'arbres. A mon avis il y a un budget aussi.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Barnabé le Jeu 19 Mar 2009 - 11:52

Blaise a écrit:Il parait donc être un minimum de stocker au domicile :
- un filtre à eau de type Katadyn
- des pastilles types Micropur
- quelques bouteilles d'eau minérales en faisant tourner son stock.
- une citerne de récupération des eaux de pluie, comme la décrit Tarsonis, pour ceux qui dispose d'un jardin.

Petite précision :
les filtres type Katadyn et les pastilles type Micropur sont inefficaces contre une pollution chimique telle que celle du cas rapporté par Raffa. Ils ne sont pas inutiles pour autant, pourvu qu'on ait une autre source d'eau. Il faut donc aller chercher de l'eau qui ne serait polluée "que" par des agents pathogènes : source, ruisseau, fontaine, en remplir des récipients (qu'on aura prévu à l'avance) puis les traiter avec filtre et/ou pastilles afin de fabriquer de l'eau potable en remplaçement de celle du robinet.

Je suppose que tu étais au courant, mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde, donc je préfère préciser.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Blaise le Jeu 19 Mar 2009 - 18:55

@ Barnabe

Ahhhhrrgg ! zarbi zarbi zarbi zarbi


Je sais qu'on en a déjà discuté longuement ici... mais pour moi ceci n'est pas clair.

Je suis d'accord pour les pastilles de traitement de type Micropur ou Aquatabs : pas d'efficacité sur les éléments chimiques.

Mais pour les micro-filtres ?

Le tableau du Cimed spécifie clairement que les filtres à 0.2 microns sont efficaces "++" pour la "Purification physico chimique" désolé

Alors qu'en est-il réellement ?

Blaise
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 01/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Rammstein le Jeu 19 Mar 2009 - 20:39

Cela doit fonctionner sur les plus grosses molécules (hydrocarbures ?). Mais les molécules plus petites que l'eau passeront dans le filtre (seuls le benzène et le pyralène me viennent à l'esprit, si quelqu'un a d'autres exemples).

Dans le cas d'une pollution chimique, il faut mettre en œuvre une grosse usine à gaz (j'ai posté un schéma quelque part sur le forum), ou procéder à une distillation partielle (en gros un tiers du volume pollué reste plus ou moins consommable une fois distillé, au-delà on distille le polluant).

J'ai souvenir que des pollutions à grande échelle du réseau d'eau se sont produites lors des bombardements de l'OTAN sur la Serbie. Si quelqu'un à des infos sur le sujet...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Barnabé le Jeu 19 Mar 2009 - 23:13

Salut, pas trop le temps ou l'envie d'appronfondir, mais il faut garder à l'esprit qu'on mesure la taille d'un atome en angstroms soit 10^-10 m. Une "petite" molécule va donc être du niveau du nanomètre 10^-9m. La filtration à 0,2 microns est donc environ 2000 fois plus grosse que la taille d'un atome et 200 fois que celle d'une petite molécule.

Donc comme dit Rammstein, en première approche, les très grosses molécules seraient peut-être filtrés filtrées, mais pour tous les autres produits chimiques, c'est niet. De toutes façons la plupart des très grosses molécules sont solides à l'état courant ou alors non miscibles à l'eau, donc on revient à la notion que quand un polluant chimique est mélangé dans de l'eau, il ne faut pas espérer le filtrer. Il y a plein de très petites molécules potentiellement toxiques, à commencer par l'acide chlorhydrique, le cyanure ou le méthanol !

Il faut se rappeler qu'une molécule est composée d'atomes, mais qu'une cellule vivante est elle-même composée de nombreuses molécules. Si la molécule a la taille d'une brique, la cellule vivante a la taille d'une maison !

Aussi, un filtre fait pour filtrer les cellules vivantes ne filtre par les molécules chimiques qui sont beaucoup plus petites. Déjà qu'on lui reproche de ne pas filtrer les virus, qui sont une forme de vivant très petit mais beaucoup plus gros qu'une petite molécule !

Bon, le tableau du CIMED n'est pas facile à interpréter à cause du caractère imprécis de l'appellation "pollution physico-chimiques, particules en suspension". Ce terme regroupe deux choses de taille très différentes :
- la pollution physico-chimique, à mon avis ça décrit tout pollution par des atomes et molécules toxiques ; et là-dessus les filtres ne sont pas efficaces ;
- Une particule, c'est un solide de quelques microns à quelques dizaines de microns, c'est donc une particule solide, sur laquelle des polluants chimiques peuvent éventuellement être aggrégés ou absorbés. Vu la taille de ces particules, les filtres sont efficaces.
A mon avis, mettre les deux dans la même colonne est erroné et trompeur.

Il faut retenir que pas grand monde n'est capable d'apprécier la pollution chimique, quand il se retrouve face à de l'eau et à son filtre, et que cette pollution peut tout à fait être invisible et inodore. Il faut être au moins ingénieur chimiste avec du matos de labo pour pouvoir déterminer la nature de la pollution et si le filtre va être efficace (la réponse étant non dans 99,9 % des cas).

Donc face à une pollution chimique, la seule réponse sensée, c'est de prendre l'eau ailleurs !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Skeld le Jeu 19 Mar 2009 - 23:52

Barnabé a écrit:Si la molécule a la taille d'une brique, la cellule vivante a la taille d'une maison !
Voire d'une barre d'immeuble ... mais une seule mauvaise brique qui s'approche et l'immeuble s'effondre.

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Raffa le Ven 20 Mar 2009 - 10:34

les virus qui sont une forme de vivant

hum, le débat (passionnant) n'est pas clos sur la question clind'oeil mais c'est HS...

Intéressant votre discut... Ceci dit, amis parano clind'oeil ; il est peut-être bon de rappeler que l'eau de distribution est déjà polluée par des substances chimiques que les stations d'épurations sont incapables de filtrer (molécules pharmaceutiques par exemple, arsenic, les nitrates et pas mal de trucs sympathiques dans le genre)... que l'eau pure n'existe quasi plus et que nous fonçons droit dans une pénurie d'eau potable à l'échelle mondiale... So... je crains qu'il faille s'habituer à boire de l'eau (la moins) contaminée (possible), sauf pour ceux qui auront les moyens de se payer de "l'eau de synthèse" et ceux qui auront la chance d'avoir une source non contaminée clind'oeil

Le risque, en dehors d'une intoxication aïgue liée à une pollution importante et subite (et là moi aussi je préfère prendre l'eau ailleurs que prendre le risque de boire une eau filtrée), c'est, à long terme, le cancer, les troubles de la reproduction, les maladies dégénératives... soit les mêmes risques que pour l'alimentation "moderne", les produits que la plupart d'entre vous utilisez et l'air de nos habitations pollué par tout ce que nous avons entassés dedans.

Petit tableau intéressant

Risques sanitaires liés à l'eau potable en France
Produit / Agent pathogène
Maladie Risque en France
Rôle de l’eau distribuée dans l’exposition
Population à risque
Risque infectieux

Microbes entériques

Gastro-entérites, hépatite A,

ulcère et cancer de l’estomac

Localement préoccupant

Faible à moyen selon le lieu

Populations alimentées par des très petites unités de distribution (campagne, montagne).
Personnes immunodéprimées.

Legionelles et plus particulièrement
L. pneumophila

Légionellose

1 500 cas annuels

10-30 % (douche)

Personnes âgées ou immunodéprimées, fumeurs…

Risque toxique

Sous-produits de désinfection

Cancers colorectal, de la vessie

Localement préoccupant ;
en régression

~100 %

Populations alimentées par des eaux de surface (retenue, lacs, rivière) ; fœtus

Arsenic

Cancers de la vessie, du rein, de la peau, du poumon

Localement préoccupant ;
en régression

~100 %

Certaines populations d’Auvergne, de Savoie…

Plomb

Saturnisme (retard mental…)

Faible

Faible actuellement

Enfants
Populations précaires (exposition par les peintures anciennes…), foyers
alimentés par des canalisations en plomb et une eau peu minéralisée
(Vosges…)

Nitrates (NO3-)

Méthémoglobinémie

Absence de cas rapportés

Faible à moyen

Nourrissons, femmes enceintes

Pesticides

Cancers, effets reprotoxiques, effets neurotoxiques

Risque non établi (exposition environnementale)

Très faible, exposition essentiellement par les aliments

Agriculteurs, particuliers utilisateurs (plantes…), résidents proche de zones d’épandage

Résidus de médicaments
Aucun effet spécifique connu à ce jour
Risque non établi

Très faible

Source : ce tableau a été établi par l’InVS sur la base de la littérature internationale et de ses propres travaux.
Source

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Canis Lupus le Ven 20 Mar 2009 - 12:42

Pensez toujours au filtre à charbon actif :
Wikipédia a écrit:Décontamination de l'eau potable : le charbon actif retient un grand nombre de composés organiques, tels les pesticides. Cet usage représente 20 % du marché mondial ;

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Raffa le Ven 20 Mar 2009 - 14:49

Rammstein a écrit:J'ai souvenir que des pollutions à grande échelle du réseau d'eau se sont produites lors des bombardements de l'OTAN sur la Serbie. Si quelqu'un à des infos sur le sujet...

Intéressant sujet...

Au cours de l’opération « Force alliée », des éléments vitaux de l’infrastructure industrielle de la Yougoslavie ont été délibérément visés et bombardés par les forces de l’OTAN. Ceci a eu un double effet sur les populations civiles locales. Premièrement, des installations vitales, comme par exemple des installations de traitement des eaux usées, ont été mises hors de fonctionnement. Deuxièmement, la pollution persistante, occasionnée par la destruction des installations, n’a pas été traitée pendant des mois, et risque de toucher un grand nombre de civils sur une zone très étendue au cours des années prochaines.

[...]


La zone avoisinant le complexe industriel de Pancevo souffrait déjà d’une pollution chronique avant les bombardements de 1999. Par exemple, des prélèvements du sol et des eaux souterraines pris sur le site de l’usine pétrochimique ont révélé la présence de solvants chlorés (par exemple, le
trichlorométhane, le tétrachlorométhane, le trichloroéthane, le dichloroéthylène, le trichloroéthylène, et autres) qui sont des
sous-produits non désirables souvent associés à la production du PVC (polychlorure de vinyle). A la raffinerie, il existait déjà une pollution par le pétrole avant les bombardements. De plus, des éléments témoignent d’un déversement de mercure antérieur aux bombardements de l’OTAN, beaucoup plus important que celui occasionné par ceux ci, et d’une contamination par les PCB (polychlorures de biphényle) dans le canal d’évacuation. Finalement, il y a eu, quelques années avant le conflit, un important déversement de 1,2-dichloroéthane. Tous ces facteurs sont venus entraver les tentatives d’évaluation de l’impact de la contamination résultant exclusivement des bombardements.

Les bombardements des installations de Pancevo ont duré plusieurs semaines et ont profondément perturbé la vie à Pancevo. On estime qu’environ 40 000 personnes ont quitté la ville après un premier bombardement du complexe pétrochimique en avril 1999 dont 30 000 ne sont revenues qu’en juin, après la fin des bombardements. De plus, une interdiction temporaire a été imposée sur la pêche dans le Danube près de Pancevo jusqu’à l’automne de la même année. En outre, le ministère serbe de la Protection de l’environnement humain a recommandé de ne consommer aucune denrée cultivée dans les zones autour de Pancevo, puisque des pluies abondantes avaient lessivé la suie et les autres matières émises par les incendies à Pancevo sur les zones agricoles avoisinantes
[...]
Il existe quatre problèmes écologiques majeurs directement liés aux bombardements de l’usine pétrochimique HIP Petrohemija par l’OTAN.

1.Le 18 avril, une cuve de stockage de chlorure de vinyle a été touchée par une bombe de l’OTAN, enflammant les 440 tonnes de matériaux stockés à l’intérieur. Vingt tonnes supplémentaires de ce carcinogène reconnu, entreposées dans des wagons pour le transport, ont par ailleurs été incendiées. Il faut également noter qu’il y avait deux cuves de stockage de chlorure de vinyle sur le site, une vide et une pleine ; seule la pleine a été
détruite.
2.Lors de l’endommagement indirect par les bombardements de cuves de stockage de 1,2-dichloroéthane, 2 100 tonnes de ce produit chimique se sont déversées : une moitié dans le sol, une autre dans le canal
d’évacuation.
3.L’usine de chlore et de soude a été très endommagée, laissant échapper 8 tonnes de mercure métallique dans l’environnement. La majorité (7,8 tonnes) a été déversée à la surface du site alors que les 200 kilogrammes restant se sont répandus dans le canal d’évacuation. La plus grande partie du produit qui a été déversé sur le sol a été récupérée, mais ce n’est pas
le cas pour le mercure qui s’est répandu dans le canal.
4.L’usine de traitement des eaux usées qui était utilisée par la raffinerie et l’usine pétrochimique a été sérieusement endommagée au cours du conflit. Les dégâts ont été provoqués par un afflux soudain dans l’usine d’une quantité de matières dépassant sa capacité. En avril 2001, près de deux ans après la fin des bombardements, l’usine de traitement ne fonctionnait qu’à 20 % de sa capacité. Le réceptacle le plus important de tous ces polluants a été le canal d’évacuation qui se jette dans le Danube, le cours d’eau le plus important de cette région.
[...]
Environ 75 000 tonnes de pétrole brut et de produits pétroliers ont brûlé et 5 à 7 000 tonnes se sont répandues sur le sol et dans le réseau d’assainissement. Les déversements ont contaminé 10 hectares de
sol à l’intérieur du complexe de la raffinerie.
[...]
[s'en suit l'autre exemple puis un rappel des protocoles de l'otan]

Il semblerait que les attaques des installations industrielles du type de celles décrites dans notre rapport soient interdites en application de ces critères. Les dommages étaient étendus parce que la pollution de l’air, causée par les bombardements de Pancevo, a voyagé sur des centaines de kilomètres
jusqu’à Xanthi, en Grèce. Les effets sont durables parce que les demi-vies de certains des produits chimiques sont de l’ordre de plusieurs décennies. Enfin, les effets des attaques peuvent être considérés comme graves du fait de la perturbation économique qui a résulté des bombardements et des dommages potentiels aux cours d’eau situés autour ou adjacents aux installations.
Source

Voir aussi
Sriram Gopal et Nicole Deller, Precision Bombing, Widespread Harm : Two Case Studies of the Bombings of Industrial Facilities at Pancevo and Kragujevac During Operation Allied Force, Yugoslavia 1999. Takoma Park, Maryland : Institute for Energy and Environmental Research, novembre 2002. Sur le web : www.ieer.org/reports/bombing/index.html.

Ici un autre article (unesco)

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par un ptit breton le Ven 20 Mar 2009 - 15:38

Pour Raffa:

Tu cites le risque des médicaments comme trés faible et sans aucun effet connu à ce jour.
Pourtant il me semble que des relations ont été faites entre la fertilité des hommes buvant de l'eau aprés traitement en station d'épuration et ceux qui boivent une eau pompée en nappe phréatique et/ou en bouteille.
La raison est simple, les premiers boivent de l'eau où se trouvent des hormones notamment la pillule contraceptive des femmes et cela affecte leurs testicules.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Raffa le Ven 20 Mar 2009 - 16:21

Coucou breton.

Je n'ai pas dit que pour ma part je considère ce risque comme très faible. L'impact des médocs, en particulier les perturbateurs endocriniens, sur la faune aquatique je le connais depuis longtemps hélas Sad

Par contre inutile d'accuser spécifiquement les femmes mrsgreen , ormis la pilule il y a une quantité effroyable de perturbateurs endocriniens dans les médicaments (et les produits de synthèse, les engrais, les pesticides, les rejets des usines de traitement de déchets,...), à effets oestrogéniques ou anti-oestrogénique, y compris ceux consommés par les hommes. (et entre nous soi dit certaines huiles essentielles en sont aussi)

Il s'agit de l'avis scientifique de l'institut de veille sanitaire français estimant l'exposition acceptable ou non (c'est toujours cela il n'y a jamais de risque nul). En l'occurrence, il est vrai que le rôle de l'eau de consommation dans l'exposition aux "médicaments" en général, et aux perturbateurs endocriniens, est très faible par rapport aux autres (médicaments présents dans la viande et le poisson, sa propre médication, ce que j'ai cité plus haut etc.) cf titre de colonne.

C'est la même chose pour les nitrates. SI on accepte des valeurs aussi élevée désormais (50, c'était 25 il y a pas encore si longtemps, y'a 40 chez moi...) c'est parceque l'exposition aux nitrates vient principalement de l'alimentation (et qu'on ne peut pas faire autrement surtout, les eaux sont trop contaminées dans de nombreux endroits... ) Cette pollution par les nitrates vient de l'agriculture. Et ils ont omis de signaler le risque de cancers gastriques (en particulier chez les gros mangeurs de protéines).

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par un ptit breton le Ven 20 Mar 2009 - 17:42

Salut Raffa,
je disais pas ça pour toi, j'ai vu que tu citais une source cyclops qui peut étre source à discution. Pour ce qui est de la pilulle c'est ce que j'avais lu parce que c'est de l'hormone pure et que les stations d'épuration n'ont aucun systéme pour filtrer ces produits.
Là ou j'habitais avant j'ai eu des taux de nitrates jusqu'à 65 mg et l'eau en sortie du robinet était blanche avec une forte odeur de chlore . DD bon appétit!!!!

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Raffa le Sam 21 Mar 2009 - 13:18

clind'oeil on en discute justement Very Happy je voulais juste bien préciser (par rapport à ta phrase) que ce n'était pas mon avis (et que je partage pas nécessairement celui de l'INVS) et surtout préciser le sens du "très faible" qui concernait la part de responsabilité de la consommation d'eau dans l'exposition à ces substances, et non le risque lié à ces substances.

Pour ce qui est de la pilulle c'est ce que
j'avais lu parce que c'est de l'hormone pure et que les stations
d'épuration n'ont aucun systéme pour filtrer ces produits.

Les hormones naturelles sont dans le même cas, pilule ou pas clind'oeil on retrouve nos hormones dans les eaux (et l'homme aussi secrète des oestrogènes) et la pilule n'est pas le seul médicament contenant des hormones de synthèse C'est ce que je voulais dire. (par contre il est vrai que dans certains pays la pilule est le moyen de contraception le plus répandu, comme en France, et donc l'importance relative de la pilule doit être plus conséquente). Et là on en vient à un sujet qui me tient à coeur : il faut absolument arrêter de faire nos besoins dans l'eau, pour plein de raison mais celui-ci en est un d'importance ! (tiens d'ailleurs, c'est intéressant aussi de voir la concentration en drogues diverses dans les eaux usées cela permet d'avoir une estimation du nb de toxicos dans une ville clind'oeil )

Sur la pilule, il n'y a pas encore de preuves suffisantes - quelques étude ne suffisent pas en la matière - concernant l'implication directe des hormones dégradées présentes dans l'eau potable sur la fertilité masculine en raison des très nombreux autres causes potentielles, notamment les perturbateurs endocriniens présent dans notre environnement et alimentation. Par contre il est parfaitement exact que la fertilité masculine est en régression depuis plusieurs années dans les pays développés et qu'un certain nombre de pathologies hormonales sont de plus en plus fréquentes, chez l'homme comme chez la femme.

Ceci dit sur la questions des médicaments dans l'eau voir ces deux sources pour plus d'info

Notamment

Exposition humaine et risques pour la santé
Evaluation du risque lié à la présence de résidus médicamenteux dans
l’eau potable très complexe, vu les très faibles doses trouvées (<100 ng/
l) :
. effets synergiques (phénomène rare avec les micropolluants orga-
niques), additifs ou antagonistes,
. accumulation possible dans les graisses,
. exposition in utero,
. voies d’action multiples,
. effets à moyen ou long terme,
. nombreuses molécules en cause.
A priori, risques pour la santé très faibles : la quantité de principe actif
ingérée pendant 70 ans avec 2l d’eau du robinet est généralement infé-
rieure à une seule dose thérapeutique journalière (au maximum équiva-
lente à quelques jours de traitement).

Pour ce qui est des nitrates, si tu vis en Bretagne effectivement courage (put*** d'élevages de porcs intensifs hors sol et leurs tonnes de lisier - et autres joyeuseté DD - stockés à l'air libre et épandus n'importe comment, tout ça pour fournir de la viande à peine consommable, le tout au prix de notre dignité...) Pour ceux qui ne seraient pas vraiment au courant de ce qu'implique leur tranche de jambon quotidienne lire ici par ex.

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par un ptit breton le Sam 21 Mar 2009 - 14:56

(put*** d'élevages de porcs intensifs hors sol et leurs tonnes de lisier - et autres joyeuseté DD - stockés à l'air libre et épandus n'importe comment, tout ça pour fournir de la viande à peine consommable, le tout au prix de notre dignité...)

Si au moins les paysans en tiraient un revenu convenable et les salariés de l'agroalimentaire un salaire décent, mais non pas du tout. ( j'arrétes là je fais faire mes tracts quotidiens.....fumeur )

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Raffa le Ven 24 Juin 2011 - 11:05

Depuis le 26 mai, les Fuxéens sont au régime sec : la mairie a interdit la consommation d'eau du robinet depuis qu'on a découvert les traces d'un solvant. Le problème pourrait encore durer un mois. Enquête.
[...]
Toute la population s'est mise à acheter de l'eau en bouteille. Le magasin Casino, place du Champ de mars, assure vendre « quatre fois plus d'eau que d'habitude ». Pour les personnes âgées, c'est du sport lorsqu'il faut monter le pack de dix bouteilles d'eau minérale au troisième étage. La solidarité s'organise. « Nous montons l'eau de Maria, une dame âgée qui habite un appartement près du nôtre. On l'aide quand elle en a besoin », confie Ramon, responsable du bar à vins le « Vertigo », en plein centre de Foix.[...]
Le restaurateur a décidé de ne pas faire payer les clients. Il ne tire plus l'eau du robinet et ne sert que de l'eau en bouteille qu'il achète. « Je me fais livrer environ 20 packs par semaine, dit-il. ça représente un budget mais je n'ai pas envie de faire payer l'eau ».[...]
Dans le cadre de l'enquête sur l'origine de la pollution au tétrachloroéthylène dans la nappe phréatique qui alimente la ville de Foix en eau potable, quinze sites ont été répertoriés comme étant potentiellement polluants. «Actuellement, on sait qu'au moins 20 litres de solvants ont été déversés dans la nappe phréatique». Patrick Gauthier, directeur des services techniques de la ville de Foix[...]

15 000 euros par semaine.C'est ce coûte à la ville de Foix l'indemnisation de 18 centimes par habitant, décidée en conseil municipal pour compenser le fait que la population doit depuis un mois consommer de l'eau minérale en bouteille.

Source

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par tarsonis le Lun 15 Aoû 2011 - 5:35

Haute-Saône : 15.000 personnes privées d'eau potable

Les habitants de 17 communes de Haute-Saône et du Territoire de Belfort sont privés d'eau potable.
En cause : la présence dans les eaux de bactéries responsables de gastro-entérite.

15.000 habitants de Haute-Saône et du Territoire de Belfort en sont donc réduits à l'eau plate. Mais en bouteille de préférence. Les abonnés du syndicat des eaux de Champagney, en Haute-Saône, sont en effet invités à ne plus consommer l'eau du robinet.
[...]
Alors, jusqu'à la pratique de nouvelle analyses et la publication des résultats, prévues pour jeudi prochain, les habitants des 17 communes concernées ne doivent plus boire d'eau du robinet. Cette eau peut en revanche être utilisée pour se doucher ou encore laver la vaisselle ou le linge. Mais pas question de l'utiliser en cuisine ou pour se laver les dents.
Des bouteilles sont mises à la disposition des usagers. Insuffisamment, surement. Comme le rapporte L'Est Républicain, décrivant de nombreuses scènes sortant de l'ordinaire, les habitants des communes concernées ont littéralement dévalisé les supermarchés pour faire leur stock d'eau potable ce week-end.
12 communes sont concernées en Haute-Saône : Chagey, Châlonvillars, Champagney, Chenebier, Couthenans, Échavanne, Échenans-sous-Mont-Vaudois, Errevet, Frahier-et-Chatebier, Mandrevillars, Plancher-les-Mines et Plancher-Bas. 5 communes du Territoire de Belfort : Argiésans, Banvillars, Buc, Evette-Salbert et Urcerey.

"Témoignages" en question : Haute-Saône : eau potable polluée
Vendredi après-midi, les communes concernées ont distribué une information aux habitants d’Argiésans, Banvillars, Urcerey, Buc et Évette-Salbert.
« Dès que nous avons été avertis, vendredi après-midi, nous avons utilisé un autre réseau d’approvisionnement lorsque c’était possible », précise Hugues Reymond, responsable du service exploitation eau et assainissement à la Communauté de l’agglomération belfortaine. « Argiésans est désormais approvisionné via Bavilliers par la CAB et Évette-Salbert via Sermamagny par le syndicat des eaux de Giromagny. » Pour autant, par mesure de précaution, l’interdiction de boire l’eau du robinet n’a pas été levée.

Dès l’ouverture des commerces, samedi matin, les clients remplissaient les chariots de packs d’eau. Le magasin Netto de Châlonvillars, le plus proche d’Évette-Salbert, a vu son rayon eau se vider durant la matinée.

« J’avais fait les courses hier, mais j’ai trouvé le papier ce matin dans ma boîte », confie Marie-Pierre, d’Evette.

« J’ai racheté deux packs ; entre les fruits et légumes à laver, la boisson et mes quatre chats, il faudra bien ça ! »

Noël, d’Evette, a fait le trajet deux fois hier matin. « En tout, j’ai acheté huit packs. Pour moi d’abord. Et je suis revenu pour mes voisins, âgés et seuls en ce moment. Au magasin, c’était un peu la panique. Certains pensaient que l’eau avait été contaminée par la bactérie E.-coli »
Pour se brosser les dents et laver les légumes, l’eau de source est bien suffisante… », ajoute-t-il.

Mais en fin de matinée, elle devenait introuvable chez Netto. Les clients ont donc dû se rabattre sur les marques, plus chères.[...]
« Je suis venu tout de suite chercher des bouteilles », glisse Vincent, de Chenebier, « mais je n’ai eu l’info qu’en milieu de matinée. Il n’y avait rien dans la boîte quand j’ai pris le journal ce matin. »
[...]

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution des circuits d'eau

Message par Petrus16 le Lun 15 Aoû 2011 - 14:35

Salut,

Pas d’eau potable à Royan

Depuis mercredi, il est interdit de boire de l’eau du robinet dans cinq communes de Charente-Maritime : Royan, Saint-Georges-de Didonnes, Médis, Saujon et Semussac.
L’eau de l’usine de traitement de Chauvignac est à nouveau légèrement trouble.
Pour pallier cette restriction des usages de l’eau, les communes concernées ont organisé aujourd’hui une distribution de bouteilles d’eau minérale.

Hier Veolia et la Compagnie des Eaux de Royan ont prioritairement servi les maisons de retraite et les hôpitaux.

Allez, buvez du vin!

Petrus.

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum