Partir de la ville - Passer par les égouts

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par KrAvEuNn le Mer 2 Juin 2010 - 6:40

De la part de Catalina :

Bonjour,

Quelques précisions sur le sujet, fruit de mon expérience personnelle dans les catacombes de PARIS.

J'y suis allé trois fois de nuit, avec un groupe de 20 personnes (autorisées) dont un guide :

_ à chaque fois, nous sommes entré par un boyau, dont l'entrée se situait dans le même secteur, mais pas au même endroit, car régulièrement bouché par les autorités compétentes, et aussitôt recreusé par les cataphiles quelques mètres plus loin.

_ notre groupe n'était composé que de personnes plus ou moins sensibilisées aux milieux hostiles, donc pas de souci de condition physique, psychologique ou médicale.

_ même avec un habitué qui avait un plan, on a réussi à se perdre plusieurs fois, jamais très longtemps mais quand même.

_ la circulation est la plupart du temps assez éprouvante, car les galeries dépassent rarement les 1m75, donc on marche un peu courbé.

_ le niveau de l'eau varie beaucoup en fonction du lieu et du moment , donc pas évident de prévoir... on passe en quelques mètres d'une zone sèche à 1m20 d'eau, avec juste la place de la tête pour respirer. A plusieurs dizaines de mètres sous terre, l'eau est glacée même en saison douce.

_ je n'ai jamais vu de rats dans les catacombes, ce qui ne veut pas dire que l'endroit soit sain. Il y a des zones à "thèmes" qui ne respirent pas l'hygiène (pratiques sexuelles entres autres).

_ quand on ressort à la surface, on est dans un état totalement imprésentable, les rampers dans la boue après le bain n'arrange rien.

_ il y a des accès régulièrement bouché par les autorités, et systématiquement des trous sont percés par les cataphiles, donc il faut parfois emprunter des boyaux d'un diamètre de 40 à 50 cm seulement pour continuer la progression.

_ il est vrai que dans certaines galeries, le nom des rues du dessus sont inscrites pour se repérer, mais pas dans toutes, loin de là.

_ le risque de rencontrer des "hostiles" ne doit pas être négligé, mais nous n'avons rencontré que des jeunes en mal de sensations, ou bien qui aiment s'adonner à l'ésotérisme en fumant quelques .

En résumé, si certains envisagent cette option à PARIS, il faut distinguer deux situations :

1 = rester dans les catacombes X temps en attendant que ça se calme.

2 = utiliser les catacombes comme une partie de l'itinéraire de l'évac.

1ère option :

dans l'absolu, c'est jouable, vu qu'il y a des salles toujours sèches, haute de plafond (4 mètres).

Mais celà requiert des conditions très restrictives :

_ avoir un accès (libre) aux catacombes très près de chez soi

_ avoir reconnu et connaitre parfaitement le trajet jusqu'à la zone de (sur)vie, ainsi que les différentes issues de secours

_ avoir le matériel nécessaire pour se "libérer" des passages obstrués au cas où...

_ être suffisamment nombreux et "équipés" pour défendre sa zone de vie, car ces lieux sont
relativement fréquentés au regard de l'interdiction totale de circulation; onest rarement les seuls à avoir eu la super bonne idée à laquelle personne n'a pensé...

_ avoir "jouer" le scénario au moins une fois dans les conditions réelles pendant la durée estimée avec tous les protagonistes, afin de déceler les problèmes psy, matériels et morals d'un tel isolement pendant plusieurs jours...

2ème option :

c'est tout aussi jouable, avec les mêmes conditions et précautions que pour la première option, mais alors la prépa devient très gourmande en temps, car le ratio "heure de prépa/mètre parcouru" est vraiment énorme. Là où en surface, on va mettre une demi-journée à reconnaitre plusieurs kilomètres à vélo par exemple, il faudra autant de temps pour reconnaitre quelques dizaines de mètres sous terre...
De plus, il faudra prévoir un contenant étanche pour ses affaires de rechange, car dans le cas d'une évac, les fringues que l'on porterait pour traverser les catacombes seront bonne à jeter à la sortie...

Et puis tout ça est encore assujetti au type de personnes que l'on évacue : les catacombes pour des enfants en bas âge, c'est pas impossible, mais faut vraiment que ça tire à vue en surface pour en arriver là...

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par Jocelyn le Mer 2 Juin 2010 - 7:39

Très bon retour d'expérience.

KrAvEuNn a écrit:De la part de Catalina :
_ à chaque fois, nous sommes entré par un boyau, dont l'entrée se situait dans le même secteur, mais pas au même endroit, car régulièrement bouché par les autorités compétentes, et aussitôt recreusé par les cataphiles quelques mètres plus loin.
Probablement l'entrée de l'APC, située sous un pont en bordure de voie ferrée.

_ notre groupe n'était composé que de personnes plus ou moins sensibilisées aux milieux hostiles, donc pas de souci de condition physique, psychologique ou médicale.
Au début on a l'esprit occupé par la curiosité pour le lieu. Pour les sorties plus longues, j'ai constaté que beaucoup de personnes commencent à ressentir un inconfort (sorte de claustrophobie latente) au bout de 3h environ. Au delà d'une dizaine d'heure (bivouac) c'est quasiment tout le monde. Ca va de l'inconfort à bien plus, selon les personnes, et cela s'amplifie progressivement avec le temps. En temps de paix, c'est un bon moyen de se connaître aussi. Je n'ai pas testé plus de 3 jours non-stop sous terre, mais je n'étais pas mécontent de revoir la surface et la lumière du jour. Smile

_ je n'ai jamais vu de rats dans les catacombes, ce qui ne veut pas dire que l'endroit soit sain. Il y a des zones à "thèmes" qui ne respirent pas l'hygiène (pratiques sexuelles entres autres).
Dans les salles près des entrées, on peut parfois trouver quelques rats (plutôt des souris en fait), quand des détritus ont été laissés par des indélicats (à une époque certaines salles étaient littéralement jonchées de sacs poubelle). Passé les entrées, effectivement il n'y a pas de rats, car rien à manger.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par BigBird le Mer 2 Juin 2010 - 12:41

Jocelyn a écrit:... L'inondation serait due à une fuite d'eau, dont l'origine reste à déterminer.
ils ont trouvé l'origine de la la fuite, source "le Parisien" :
Une fuite venant d’un immeuble voisin : c’est ce qui a engendré la fermeture des catacombes depuis bientôt deux semaines.

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par argoth le Lun 10 Nov 2014 - 19:52

Salut

Avec 4 ans de retard. ^^

Si j'étais de paris je tenterais certainement quelques sortie comme celle décrite par catalina et jocelyn.

A titre d'info un épisode de : Dans le secret des villes est dédié au sous-terrain de Paris, le 5 ieme de la première saison.

On y decrits bien les divers éléments,
- Réseaux d'égout
- Réseaux d'aqueduc
- Les anciennes carrières
- Les catacombres en elle mêmes.
- les ancien bunker nazi avec des portes blinder pour bloquer les tunnels.

Ect..

Bref l'ayant vu ce week end, ça ma fait pensé que j'avais déjà lu un poste ici sur les catacombe et j'ai donc cherché pour le retrouver.

Alors après 4-5 ans, certain d'entre vous se son lancé dans cette voie ou pas du tout?

a+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par troisgriffes le Lun 10 Nov 2014 - 21:04

En dehors des égouts de Paris,en zone urbaine tu peux allez loin par les égouts .
Par chez moi ,tu peux traverser trois villes de suite un bois sans refaire surface.
Par contre c'est généralement cassé en deux voir à quatre pattes si se n'est en rampant
qu'il faut y aller(taille des buses) et pas praticable en périodes de pluie car trop de risque
de se retrouver coincer ou passage tout simplement impraticable car sous les eaux.
 Être bien protégé de la tête aux pieds pour éviter les éventuelles morsures des gros rats d'égout ,
qui n'ont pas vraiment peur de l'homme au passage,que l'on croise occasionnellement n'est pas un luxe.

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par agralil le Lun 10 Nov 2014 - 21:29

j'ai visité un peu pour avoir un itinéraire furtif entre mon job et mon chez moi (au cas ou)

et ben c'est pas facile, beaucoup de passages assez casse gueule...
très glissants en toute saison, eau glacée et vraiment dégueu, et j'ai entendu plusieurs fois les pas lointains de gens ... qui se barraient en courant en m'entendant 
si on rajoute que j'ai du passer trois fois d'un réseau à l'autre (enfin, d'un réseau de tunnel, à une salle, et à un autre), et que dans ces passages, l'eau dans les salles passe de rien à quelques mètres ...

... mieux vaut être prêt à se taper du chemin, puis faire demi tour (la plongée spéléo, pas mon truc)

dernier point, la pluie fais monter l'eau, c'est déjà dangereux, mais si l'eau monte, on risque aussi de voir apparaitre des poches de gaz, qui stagnaient sous le niveau qu'on occupe, et que l'eau fais remonter

et ça, ça peux tuer vite et bien (sans appareil, impossible de faire la différence, les co ne sentent rien)

un copain qui bosse chez une compagnie des eaux que je ne nommerai pas m'a prêté son détecteur

oui, parfois, quand ils descendent dans un puisard d'à peine deux mètres, pour lire un compteur, l'air n'est pas respirable, il y a eu des accidents, donc maintenant, ils ont le détecteur ... et quelques mètres de ficelle pour le descendre avant d'y aller

donc, je disais il me l'a prêté, et je n'ai rien détecté (même dans les coins les plus puants) ... mais c’était l'été, et il n'a pas plu pendant quelques semaines ... en cas de pluie un peu importante, le résultat aurai pu être différent 

ah, et ne je suis pas à paris intra muros, mon réseau ne date pas de plus de deux siècles (c'est déjà pas mal)

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par Catharing le Lun 10 Nov 2014 - 21:46

Salut,
Faut vraiment être obligé de sauver sa peau pour passer par les égouts...


ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Glissade sur sol humide
  • Chute dans l'eau
  • Morsures d'animaux (rats)
  • Lumbago
  • Noyade
  • Intoxication aiguë par l'hydrogène sulfuré pouvant être mortelle ou par l'hydrogène arsénié
  • Blessure avec le furet

 AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Atmosphère humide
  • Odeurs des eaux usées
  • Travail à la lumière artificielle, luminosité faible
  • Bruit
  • Manutention[/url] manuelle de charges lourdes, notamment soulèvement des plaques d'égout

AGENTS CHIMIQUES

  • Emanation de gaz toxiques possible : hydrogène sulfuré, hydrogène arsénié, méthane, dioxyde de carbone
  • Produits chimiques présents dans les eaux usées
  • Produits phytosanitaires : raticides

AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contact avec des eaux usées avec possibilité de contamination cutanéo-muqueuse, ORL (sinusites), pulmonaire ou digestive
  • Surinfection de plaies

CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Vigilance
  • Durée du travail dans les égouts limitée réglementairement à 6 heures par jour

http://www.bossons-fute.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=347-fiche0119&catid=2..

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par argoth le Lun 10 Nov 2014 - 21:59

Catharing a écrit:Salut,

Certe mais les 100 et quelques km d'ancienne carrière de paris ne sont pas des égoults. ;-)

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par Catharing le Lun 10 Nov 2014 - 22:13

argoth a écrit:
Catharing a écrit:Salut,

Certe mais les 100 et quelques km d'ancienne carrière de paris ne sont pas des égoults.  ;-)

Mossieur chipote... clind'oeil


Sérieusement,les risques sont  réels et souvent méconnus


Nous avançons maintenant sous la prison de la Santé dans un univers étrangement silencieux où le bruit semble amorti.
«Ceux qui ne sont pas habitués à cette atmosphère angoissante sont rapidement désorientés, explique un fonctionnaire.
En plus des éboulements, c'est le principal danger ici.»
Dans tous les cas pourtant la législation est claire: l'accès aux carrières est un délit. De plus, cet endroit est extrêmement dangereux.»

À plusieurs reprises les hommes de la CSI ont secouru des imprudents qui erraient dans le noir totalement paniqués et déshydratés. Ainsi, l'été dernier, une femme et deux hommes d'une vingtaine d'années, entrés ivres dans les catacombes, y ont vagabondé pendant près de deux jours avant d'être récupérés sains et saufs. Mais six groupes de recherche, soit 35 policiers, ont dû être déployés
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/12/01/01016-20111201ARTFIG00801-en-patrouille-avec-la-police-des-egoutsde-paris.php

Avertissement

L'accès et la circulation dans les égouts de la région parisienne sont extrêmement dangereux et sont strictement interdits sans autorisation spéciale.

Les risques sont nombreux et peuvent être mortels :

  • Montée des eaux subite suite à une forte pluie ou à une manoeuvre automatique de vanne.
  • Présence de nombreuses maladies, dont certaines peuvent être mortelles (leptospirose, hépatites, tétanos...)
  • Risque de présence de gaz toxiques ou explosifs (hydrogène sulfuré, monoxyde de carbone, méthane, manque d'oxygène...)
  • Risques de glissades, de noyade, de blessures...

En plus de ces dangers physiques, le contrevenant s'expose également à des sanctions pénales.
http://www.egouts.tenebres.eu/avertissement.php

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par argoth le Lun 10 Nov 2014 - 22:37

Catharing a écrit:
argoth a écrit:
Catharing a écrit:Salut,

Certe mais les 100 et quelques km d'ancienne carrière de paris ne sont pas des égoults.  ;-)

Mossieur chipote... clind'oeil


Sérieusement,les risques sont  réels et souvent méconnus


Nous avançons maintenant sous la prison de la Santé dans un univers étrangement silencieux où le bruit semble amorti.
«Ceux qui ne sont pas habitués à cette atmosphère angoissante sont rapidement désorientés, explique un fonctionnaire.
En plus des éboulements, c'est le principal danger ici.»
Dans tous les cas pourtant la législation est claire: l'accès aux carrières est un délit. De plus, cet endroit est extrêmement dangereux.»

À plusieurs reprises les hommes de la CSI ont secouru des imprudents qui erraient dans le noir totalement paniqués et déshydratés. Ainsi, l'été dernier, une femme et deux hommes d'une vingtaine d'années, entrés ivres dans les catacombes, y ont vagabondé pendant près de deux jours avant d'être récupérés sains et saufs. Mais six groupes de recherche, soit 35 policiers, ont dû être déployés
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/12/01/01016-20111201ARTFIG00801-en-patrouille-avec-la-police-des-egoutsde-paris.php

Avertissement

L'accès et la circulation dans les égouts de la région parisienne sont extrêmement dangereux et sont strictement interdits sans autorisation spéciale.

Les risques sont nombreux et peuvent être mortels :

  • Montée des eaux subite suite à une forte pluie ou à une manoeuvre automatique de vanne.
  • Présence de nombreuses maladies, dont certaines peuvent être mortelles (leptospirose, hépatites, tétanos...)
  • Risque de présence de gaz toxiques ou explosifs (hydrogène sulfuré, monoxyde de carbone, méthane, manque d'oxygène...)
  • Risques de glissades, de noyade, de blessures...

En plus de ces dangers physiques, le contrevenant s'expose également à des sanctions pénales.
http://www.egouts.tenebres.eu/avertissement.php

Mais tu me connais bien, monsieur chippote toujours. Smile

L'accès au carrière est illégale, c'est un argument incontournable et je ne peux que m'y plier. Smile

L'accès à la carrière est risqué.  Oui, mais pour bien mesurer un risque il faut justement en prendre la mesure.  Des milliers de visite illégale sont faite dans c'est même carrière et sur les 20 dernières années, combien de mort on été rapporter?  1 ?  Pour en prendre la mesure il faut voir combien de mort pour combien de visite.

Ainsi on pourra comparer le risque versus d'autre.

En temps normal traverser Paris vous expose à 1.9 chance sur 100 000 de vous faire assasiné (chiffre 2011).  En période de trouble on passe à combien?  Et quelles sont les chances pour les carrières?   Elles sont peut être plus mauvaise j'en sais rien, je n’ai pas les chiffres. ;-)  Mais pour le savoir il faut comparer.  On ne peut pas juste dire comme argument c'est dangereux.

En 2008 le taux de décès lié à l'alcool est de 40 pour 100 000.  Pourtant vous prenez presque tous un verre non?  Le tabac est plus de deux fois plus élever.

Traverser la Rue est dangereux, on peut sortir les chiffre des accidents de la route ou des accidents domestique aussi.  Pourtant on reste ne pas assis à rien faire.

Est-ce que les carrières sont dangereuses?  Oui, mais à quel point ?

Donc allez se balader sans raison est certes une mauvaise idée, même si il n'est pas prouver que c'est plus dangereux que d'allez au ski ou à l'escalades. geek

Bon allez j'arrête de chipoté et puis tout mon argumentaire est fallacieux à partir du moment où on dit que c'est illégales d'allez se balader là-bas en temps ordinaire et que sans une vrai reconnaissance et expérience des lieux c'est tout sauf au une bonne idée d'y allez en temps de crise.

(bas oui tout ce chipotage pour dire que tu as raison catharing, ^^ Very Happy )

a+ Smile

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par Wanamingo le Mer 12 Nov 2014 - 14:04

Si je peux me permettre d'apporter mon expérience sur les ktas...

Intérêt en tant qu’itinéraire d'évacuation: niet
Progression:
En tant qu'itinéraire d'évacuation, je ne vois pas l'intérêt car les catacombes couvrent seulement trois arrondissements: 13ème, 14ème et 15ème. Avec impossibilité de passer du 13ème au Grand Réseau Sud formé par le 14ème et 15ème.
C'est un réseau complètement distinct du réseau d’égouts qui est a -5m, et du métro/rer entre -10 et -15m.
Je ne crois pas qu'il y ait de passages de l'un à l'autre (ça se saurait).
L'eau c'est souvent des flaques, parfois quelques passages à hauteur de cuisse.  Parfois des endroits où c'est très haut (ou la galerie très basse, ou les deux!), mais dans des coins pas possibles tout au sud de Paris.
Il n'y a qu'un tunnel menant hors de Paris (Arceuil), et je ne l'ai jamais fait, donc pas sûr qu'il y ait une sortie ou que ce ne soit pas inondé (ancien aqueduc). Mais de toute façon il n'est pas loin de l'entrée la plus connue donc exit la discrétion.
De toute façon la progression est beaucoup plus lente qu'en surface à cause des nombreux détours, faible hauteur du plafond, et de l'aspect labyrinthe. Et la plupart des entrées sont scellées.

Risques:
On parle d'anciennes carrières inspectées depuis 1777 contres les éboulements, peu de risques de ce côté là. A une profondeur entre 20 et 30m, soit juste au dessus de la nappe phréatique (peu de variations saisonnières du niveau de l'eau de mon expérience).
La boue est de la glaise, pas de la matière organique en décomposition, donc amha pas de risques de méthane. Par contre si beaucoup de personnes sont rassemblées dans une salle pour une soirée, l'air se raréfie en quelques heures mais la soirée se finit alors.

En tant qu'abri: moyen

Très compliqué d'y descendre rapidement. Il faut généralement soulever 60-80 kilos de fonte et descendre 20 mètres d'échelle à pic. Parfois avec des paliers, mais qui sont gênants pour les sacs à dos. Tout aussi compliqué de remonter quand on a besoin d'aller chercher le pain. C'est pour ça qu'il n'y a pas de SDF en dessous.
C'est pas un super abri anti aérien car ça n'a pas été prévu pour.
Il y a quelques abris renforcés en béton mais en général assez crades et bousillés. Il y a notamment un abri anti aérien ("salle PTT"), avec un escalier en double hélice permettant rapidement de faire descendre des gens. Mais la porte est soudée. Et sûrement murée derrière.
Historiquement les catas ont été utilisées comme abri par les allemands, pour installer des câbles de communication et un poste de commande, et de même par les FFI qui y avaient un QG.
Humains: Deux populations: les cataphiles sympas qui aiment la spéléo et nettoient les lieux. Et des types chelous qui viennent y prendre du LSD ou tout taguer. Donc au moins plusieurs centaines de personnes, plus leurs potes et familles en cas de raison valable d'y descendre (et imaginez tous ces gens qui envient votre lampe et votre carte!).
Je n' y ai jamais vu de pratiques sexuelles déviantes ou d'ésotérisme, ça me semble du gros fantasme.

En conditions de vie, je rejoins ce qui a été dit sur la pression psychologique de l'obscurité et de l'inconnu. Le noir total, le silence total, la perte de la notion du temps. Pas forcément bon d'ajouter ça à une situation stressante.
La ventilation est naturelle et vient d'un savant système de puits aspirants l'air de la surface. Donc c'est pas non plus un super abri nbc.
De plus il fait en général 12° avec 85% d'humidité (relevé perso). Ce qui veut dire qu' une carte devient humide en quelques heures, et en une journée elle pourrit aux pliures. Tout s'imbibe d'humidité en fait. Quand on marche on transpire, et quand on s'arrête on refroidit aussitôt. Le sol est froid comme de la roche. Impossible de faire sécher ses vêtements, qui sont de toute façon couverts de boue.

Bref, c'est illégal d'y aller et peu d'intérêt pour la thématique de ce forum ! (à moins d'y faire pousser des champignons de Paris Rolling Eyes )

Et puis de toute façon ça ressemble à çà

Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1213
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par Catharing le Mer 12 Nov 2014 - 20:07


________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partir de la ville - Passer par les égouts

Message par Barnabé le Dim 13 Sep 2015 - 7:13


Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum