La tempete : Quelques notes et remarques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tempete : Quelques notes et remarques

Message par transhuman le Lun 26 Jan 2009 - 19:56

Pour ne pas polluer le fil sur les témoignages j'ouvre un autre fil pour noter mes impressions et (petites ) réflexions .

Je dois préciser que je ne suis pas du tout touché par cette tempête. Tout ce que je marque ici c'est d'après les informations radio et TV ainsi que par les témoignages de quelques personnes de ma famille.

Bon le plus important : Prévoir une sorte de brouette ou petit chariot pour déplacer facilement le groupe électrogène.
C'est c*n hein mais avant d'avoir vu les reportages j'avais pas du tout réaliser qu'en cas de gros pépin il faut probablement déplacer le groupe entre voisins et amis pour s'entraider.

Ensuite il faut que je m'équipe beaucoup mieux en lampes torches à manivelle.
Ce que j'ai actuellement va bien pour le camping mais surement pas sous un pareil déluge.

En parlant de manivelle il faut aussi que je regarde un bon récepteur radio avec une manivelle pour le recharger.
C'est important car depuis cette après midi j'ai appris que les antennes locales de france info font en quelque sorte office de reseau cb pour les urgences diverses.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Skeld le Lun 26 Jan 2009 - 23:54

Ce qui m'a marqué à la télé, c'est le message affiché en face des packs d'eau :
Par ordre du préfet, un seul pack d'eau par famille

D'où avoir 30L d'avance pour se permettre de boire (surtout qu'un pack pour une famille comme la mienne, on tient une journée enc as d'effort importants, comme nettoyer un terrain plein d'arbre... vider une cave etc...)

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par transhuman le Mar 27 Jan 2009 - 15:05

A noter :

Certains prevoit d'avoir des panneaux solaires sur la maison.
Pourquoi pas mais la facture va être salée.

Et ce qui serait intéressant ce serait d'avoir des renseignements sur les modalités de fixation des panneaux solaires sur la charpente. .... Au cas où celà souffle de nouveau, ce serait dommage de voir s'envoler > 10 k€.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par un ptit breton le Mar 27 Jan 2009 - 15:46

transhuman aécrit :

Et ce qui serait intéressant ce serait d'avoir des renseignements sur les modalités de fixation des panneaux solaires sur la charpente. .... Au cas où celà souffle de nouveau, ce serait dommage de voir s'envoler > 10 k€.

La plupart sont fixés par un systéme de "té" et d'équerres mais cela fait ensuite autant de raccords d'étanchéité à faire dans la toiture..
Le plus simple, les poser au sol avec des plots en béton, à l'abri des vents dominants et l'orientation vers le ciel est simplifiée ,tout le monde n'a pas un angle de toiture optimal.

Pour Volga743 qui signale que les gens n'ont le droit qu'à un pack, mes parents ont connu ça en 1976 pendant la sécheresse , comme quoi l'évolution est lente.... Sleep

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Barnabé le Mer 28 Jan 2009 - 8:20

Puisqu'on est dans les réflexions, en voici quelques-unes :
- lors de la tempête de 99, il y avait eu plus de morts après que pendant.
- il y a déjà eu de nombreuses intoxications au CO dans le sud-ouest, à cause de groupes électrogènes utilisés dans une pièce confinée, ou de chauffage d'appoint sans évacuation des fumées (poêles à pétrole moderne ou radiant au gaz).
- une tronçonneuse est très dangereuse à manier quand on en a pas l'habitude. La manipulation elle-même, mais surtout de prévoir le mouvement d'arbres "engrennés" (c'est à dire appuyés les uns sur les autres, ou appuyés sur autre chose).
- monter sur les toits est dangereux, surtout quand on n'en a pas l'habitude.

C'est bien de vouloir être 100 % autonome, je vois fleurir de jolies listes de matos incluant groupe électrogène et tronçonneuse, mais enfin, une personne qui n'est pas habituée au bûcheronnage, aux interventions en toiture, ou qui ne mesure pas bien le risque de CO, se met bien plus en danger en voulant tout réparer elle-même qu'en attendant les secours au chaud sous sa couette. Si le survivaliste est celui qui fait en sorte d'avoir les meilleures chances de survie, mettre le groupe électrogène en marche dans la cuisine, monter sur son toit avec des bottes ou démarrer la tronçonneuse utilisée une seule fois auparavant n'est pas une attitude survivaliste !

Vous voyez ce que je veux dire ? Tant mieux pour les gens expérimentés et débrouillards, mais on ne s'auto-décrête pas expérimenté et débrouillard. Il ne suffit pas d'avoir le matos.

Et puis il y a toujours chez les apprentis survivalistes cette volonté d'être autonome en tout, de savoir et pouvoir tout tout le temps. Mais on l'a vu, la solidarité joue dans ce type de situation. Si votre voisin a une tronçonneuse et sait s'en servir, vous n'avez peut-être pas besoin d'en acheter une, si c'est juste pour servir en cas de catastrophe.

J'ai un copain qui avait un grand-père paysan qui habitait dans la montagne reculée, plus rustique on peut pas. On a le fantasme du paysan autarcique qui sait tout faire ! Mais pas du tout ! Le mot d'ordre était plutôt : chacun sa spécialité. La charrue abîmée ? Le forgeron. Une fenêtre ne ferme plus ? Le menuisier. Le pain ? Le boulanger. Même l'aguisage des lames était confié au rémouleur. A une époque où il y avait plein d'artisans partout, dont un certain nombre itinérant, et où la main d'oeuvre n'était pas chère, il n'y avait pas de raison de tout faire soi-même. Le fantasme de l'autarcie et d'être capable de tout faire soi-même est un fantasme moderne.

Par ailleurs, je ne pense pas que le groupe électrogène soit indispensable. Il l'est pour le confort moderne. Mais, un poêle à bois, des bougies, de l'eau et un cellier bien garni : on est paré pour 15 j sans élec !

Le seul problème c'est pour le congélo, c'est sûr. Je reconnais que stocker viande et légumes au congélo est très pratique et même les vieux paysans qui faisaient des conserves auparavant s'y sont convertis. Néanmoins, je trouve ça dommage de dépendre à ce point de l'électricité. Perso j'ai un petit congélo, que je peux vider prioritairement en 2-3 jours en cas de coupure d'électricité. Mais il est clair qu'il ne permet pas de stocker une récolte en remplacement des conserves. Je n'ai pas de solution sur ce point.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Gabriel le Mer 28 Jan 2009 - 9:30

Je rejoins Barnabé dans son analyse de la situation, je dirais même plus ne jamais utiliser un outil qu'on ne connait pas et qui est potentiellement dangereux.

Ça fait maintenant 19ans que j'ai appris à manier la tronçonneuse et bien franchement il y a de nombreux cas ou je ne m'y risquerais pas. Et même dans un cas simple j'ai toujours une part d'appréhension car un mauvais coup est si vite arrivé (pas besoin d'aller jusqu'à à tronçonneuse, prenez une débroussailleuse, une hache, etc). Il est important d'apprendre à utiliser un outil avec une personne chevronnée avant de vouloir voler de ses propres ailes.

C'est vrai que c'est chiant de vivre sans électricité mais l'ennuie ne tue pas, jouer avec les câbles pour essayer d'avoir la tv ça oui ça peut tuer.

J'ai envie de dire, si vous ne savez pas, demandez. Au pire on passera pour un ignorant, mais un ignorant vivant Smile. Le but du survivalisme c'est quand même de rester en vie le plus longtemps possible. Donc avant d'acheter de jolis joujoux apprenez à les utiliser, ensuite achetez les si vous estimez en avoir besoin.

Gabriel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 311
Localisation : Sud Ouest
Emploi : Services Généraux
Loisirs : Jardinage - tir à l'arc - dessin - combat médievale - Apiculture
Date d'inscription : 16/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Invité le Mer 28 Jan 2009 - 10:12

Il me reste une grosse scie à bûches, le genre avec des dents de 2 centimètre, ça débite plus que vous le pensez si affutée et avoyée + savon sur les flancs de la lame. Alors avant de passer à la tonçonneuse pensez-y. Si on peut se couper avec il n'y jamais de quoi perdre un bras ou une jambe et si vous savez couper une planche vous savez scier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par trollinet le Mer 28 Jan 2009 - 10:15

avoyer ? kezako ?

Je fais partie de ceux avec deux mains gauches : je préfère aussi la scie à main (et en plus ce n'est pas pétrole dépendant)

trollinet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 185
Loisirs : GN, randonnée
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Gabriel le Mer 28 Jan 2009 - 10:19

Je préfère aussi la scie à main mais vu la taille de certains de mes arbres tombés cette semaine, on gagne une bonne journée de travail avec une tronçonneuse.

Mais bon j'ai un chêne qui est tellement gros que même la tronçonneuse ne passe pas, alors nous avons commencé à le débiter avec un passe-partout. Un travail de titan mais au moins ça coupe.

Gabriel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 311
Localisation : Sud Ouest
Emploi : Services Généraux
Loisirs : Jardinage - tir à l'arc - dessin - combat médievale - Apiculture
Date d'inscription : 16/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Raffa le Mer 28 Jan 2009 - 10:24

et moi la hache de nain de jardin Very Happy

Je rejoins barnabé dans son analyse mais je voudrais ajouter que, pour moi, plus que l'autarcie (qui me semble la dernière extrémité), c'est l'autonomie que je recherche. Et quand je dis autonomie, je dis autonomie vis à vis de la société de conso et du confort "moderne". La solidarité (savoir la donner et savoir la provoquer) fait, pour moi, partie intégrante de l'autonomie.

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Gabriel le Mer 28 Jan 2009 - 12:00

Je pense que nous sommes beaucoup dans ton cas Raffa sur ce forum. Je ne pense pas que l'autarcie soit réalisable ni même souhaitable si on veut garder un peut de santé mentale Smile.

Car contre chercher à se détacher de la société de consommation en produisant une partie de son alimentation et en sachant partager ses compétences au niveau local est bien plus profitable. Bon cela n'engage que moi.

Pour en revenir à la tempête sans entraide dans mon village il y aurait eu plusieurs décès de personnes âgées, et je trouve ça super de voir les gens s'aider spontanément ainsi.

Gabriel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 311
Localisation : Sud Ouest
Emploi : Services Généraux
Loisirs : Jardinage - tir à l'arc - dessin - combat médievale - Apiculture
Date d'inscription : 16/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

nt si on n

Message par geispe le Mer 28 Jan 2009 - 13:15

trollinet a écrit:avoyer ? kezako ?

avoyer c'est tordre une dent de la lame de scie tantôt d'un côté tantôt de l'autre, afin qu'elles ne soient pas alignées, mais écartées pour faire une coupure un peu plus large et chasser la sciure aussi, car si on ne le fait pas la scie va finir par bloquer et ne plus scier correctement. çà peut se faire manuellement avec prudence pour ne pas casser les dents, ou mieux avec une pince à avoyer qui tord juste chaque dent ce qu'il faut...
pour les pros on ne peut pas envisager aujourd'hui de se passer de la tronçonneuse : pour les privés c'est une question de choix. çà prend plus de temps et c'est seulement intéressant si on n'abuse pas de bois : je fais mes sept stères annuels environ tout à la main.

pour ce qui est de l'autarcie je dis parfois que c'est être spécialiste en tout : l'humain l'a été durant des millions d'années. on n'est pas obligé d'y revenir de force, mais il peut être utile de savoir faire : çà dépend surtout du type de futur auquel on s'attend.

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par KrAvEuNn le Mer 28 Jan 2009 - 14:02

Salut,

Je rejoint barnabé dans son analyse ; je rajouterais juste à propos de ça (parce que je connais très bien ce milieu : j'y suis né et nous sommes paysans depuis des générations) : "On a le fantasme du paysan autarcique qui sait tout faire ! Mais pas du tout ! Le mot d'ordre était plutôt : chacun sa spécialité." Le paysan sait faire un peu de tout, mais pas tout (médecine, chirurgie, etc. lui sont quasi inconnues) et pas comme un pro ; ensuite son mot d'ordre serait plutôt : "se démerder pour faire intervenir le moins possible d'autres corps de métier parce qu'il n'a pas les moyens de raquer à chaque fois... le paysan d'autrefois était pauvre et devait se démmerder avec les moyens du bord et en comptant sur la solidarité organique (famille, voisins). Perso je suis un mauvais exemple (modernité quand tu nous tient), mais mon paternel a des notions très variées (électricité, maçonnerie (il a fait sa maison et ses bâtiments), forge, soudure, mécanique, un peu de soins animaux, électricité, plomberie, bûcheronnage, etc.) Ce n'est pas par passion, mais par nécessité (manque de thunes) que le paysan est poli valant... mais certes pas autarcique (même le trappeur du grand nord n'est pas autarcique).

Bref : mille fois oui, il faut être le plus autonome possible, mais on ne s'improvise pas "autonomiste", c'est toute une vie de travail et être né dans le milieu est un plus. C'est là où, à mon sens, les survivalistes états-uniens se plantes majoritairement : sans le tissu social nous ne sommes rien (le mythe de robinson est un piège). Messieurs dames, si vous n'êtes pas passés par la case expérimentation longue sur le terrain et avec de bons "maîtres", vous ne vous improviserez pas survivor... il faudra compter sur les autres (la société qui vous entoure, voir même les bisounours, les moutons, etc.)

La seule façon de redescendre sur terre c'est d'occuper le terrain et de trouver des « maîtres » (exemples à suivre) compétents qui vous apprendront à vous dépatouiller et vous feront gagner du temps et éviter bien des ennuis. Seul le fait d’être confrontés à la réalité des situations in situ et ceci en toute sécurité, vous permettra de passer du phantasme au réel. On ne peut savoir et comprendre sans avoir vécu clind'oeil

Pour le sujet en lui-même, l'autonomie électrique coûte cher ; à voir si c'est une nécesité absolue et si l'on peut s'en passer.
Pour le cas de la tempête elle-même (j'ai vécu celle de 1999 et la grêle de 1992 ou 93), prévoir des bâches pour couvrir les toitures et du chwingule (pas sûr de l'orthographe) pour les toitures en ardoises (couvrir les trous). Eviter les prises d'air sous les toitures (genre appenti sans portes) et avoir de quoi se nourrir et boire si l'on est bloqué. Ainsi que les indispensables éléments de toute panoplie survivaliste : armoire à pharmacie, BOB, de quoi se chauffer...et surtout faire jouer la solidarité de voisinage (chose que trop peu de survivalistes travaillent).

@+

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par geispe le Mer 28 Jan 2009 - 14:41

(même le trappeur du grand nord n'est pas autarcique).
pas vraiment, non, puisqu'il a besoin de boîtes de conserves, d'un fusil et des dames pour ses fourrures... :-) mais l'indien si... enfin l'était jusqu'à ce que nous lui expliquions que çà ne va pas et qu'il faut rationaliser et faire métro boulot dodo...
en fait, je suis un peu HS ici avec l'autarcie puisque le sujet c'est la tempête et ses conséquences... mais j'étais parti pour ne pas oublier que dans un vrai scénario olduwaïen on n'aura pas forcément un castorama ou un stock américain ouvert et à portée de mains... :-)


Dernière édition par geispe le Mer 28 Jan 2009 - 15:21, édité 1 fois

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Invité le Mer 28 Jan 2009 - 15:11

et surtout glouglou avec de l'eau de feu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par KrAvEuNn le Mer 28 Jan 2009 - 16:06

HS :
geispe a écrit:j'étais parti pour ne pas oublier que dans un vrai scénario olduwaïen on n'aura pas forcément un castorama ou un stock américain ouvert et à portée de mains... :-)
Yes ! après ça dépend de la descente/chute (brutale, rapide, lente, progressive, etc.) ;-)

Je voudrais toutefois préciser deux trois petites choses par rapport à mon précédent post.
Acquérir des compétences dans divers domaines veut aussi dire que l’on ne sera pas spécialisé dans ces domaines et que l'on atteindra jamais le niveau de compétence d'un pro dans chacun de ces domaines.... bien au contraire. Acquérir des compétences veut dire se débrouiller, se dépatouiller, s'en sortir un peu seul (réparer jusqu'à l'intervention d'un pro) ; mais pas être totalement indépendant, bien au contraire. Plus vous multiplierez les domaines de compétences et plus vous vous éparpillerez (moins vous aurez de temps et d‘énergie pour devenir très bon dans un domaine). Si les corps de métier se sont développés, c’est qu’ainsi, spécialisation oblige, les disciplines pouvaient repousser les limites (devenir, pour certaines des arts). Quand je dits de venir le plus autonome possible, cela veut dire jusqu'à un certain point, mais n'espérez pas devenir totalement autonome (l'autonomie a ses limites). Et puis, surtout, acquérir des compétences demande beaucoup de temps et d’investissement perso ; c’est en forgeant que l’on de vient forgeron clind'oeil c’est un taf quasi quotidien.
Une chose que j’ai failli oublier (tient donc ) : à la cambrousse, les taches sont très strictement sexualisées. L’homme et la femme ont leur domaine de compétence respectifs ; cela permet de partager la somme des compétences à acquérir en deux (ou presque). Là nous entrons dans le domaine de l’émancipation féminine (la vie à la campagne était dure pour les femmes…pour les hommes et les enfants aussi, soit dit en passant).

Fin du HS.


Pour le bûcheronnage, mieux vaut, si vous n'y connaissez rien, faire appel à des pros (mieux vaut débourser que "trinquer" (passer l'arme à gauche)).


Choses utiles : des seaux ou des bidons (pour placer sous les fuites de toiture), du nylon noir pour maraîchage (sert de bâche pour les toitures ; à bien accrocher avec des cordes et des poids), du carton (grands emballages) pour isoler les fenêtres cassées ou endommagées, etc.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par transhuman le Jeu 29 Jan 2009 - 9:58

Bonjour,

Ce qu'il y a de bien avec cette tempête c'est que celà permet de mieux exprimer les objectifs de chacun en venant sur Olduvai :
- Se renseigner pour supporter au mieux un cas de coup dur comme cette tempête.

- Se préparer pour dépandre le moins possible de la societe de consommation faute de moyens ( chomage, etc... ) ou par choix ( agriculture ecologique ....)

- Constater la lente dégradation de la société dans son ensemble et tenter de palier au mieux les inconvénients sans parti pris politique.

Evidemment les trois objectifs sont complémentaires mais suffisamment différents pour que les choix de chacun ici soient variés .

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par mado le Jeu 29 Jan 2009 - 14:38

Dans les compétences, j'en vois une primordiale : repérer les compétences autour de nous, les personnes-ressources auxquelles nous pouvons faire appel en cas de nécessité.
Avec pour corollaire leur faire connaître ceux en quoi nous pouvons leur être utile.
On est dans l'humain.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par billebaude le Sam 31 Jan 2009 - 6:12

bonjour,

ça faisait déjà quelques jours que je voulais répondre à ce topic mais pas accès, là c'est maintenant réglé, merci à tous.

D'une manière générale je rejoins les tenants du partage des compétences et par suite de la vie au sein d'une unité d'humains (village, hameau, bourg) un milieu ou si on a des compétences généralistes et une compétence unique (ou du moins une meilleure maitrise d'un savoir utile) on trouvera naturellement sa place.

Ainsi que le dit krAvEuNn, dans le système paysan ancien, l'unité villageoise produisait ou réparait l'essentiel des objets utiles à la vie, mais avec dans les domaines les plus techniques, des spécialistes reconnus.

Pour revenir à la tempête ou du moins à tout événement naturel de courte ou moyenne durée qui perturbe fortement le cours habituel de la vie quotidienne j'ai un exemple récent.

En janvier 2007, dans mon coin des chutes de neige lourde et collante ont abattues des arbres, brisé les lignes téléphoniques et électriques etc...
bilan: routes quasi impraticables et sans électricité pendant une semaine.

Dès le premier matin, dans mon hameau (et idem dans les autres) les hommes valides (5) sont partis dégager les routes avec tracteur, benne et tronçonneuse, les 2 plus habiles tronçonnaient , les autres faisaient les manœuvres, et ça a duré 2 jours pleins.

Le soir, regroupement dans quelques maisons pour une bouffe et soirée commune soit autour des lampes à pétrole, soit plus les plus veinard à la lumière générée par un groupe (3 en tout dans le hameau).

Plus d'essence au patelin le plus proche car pas d'électricité, donc après avoir épuisé (et ça va vite) nos stocks de carburant d'avance il a fallu siphonner les voitures, mais grâce à ça nous avons tous sauvé nos congélo.

La nourriture n'a pas posé de problème ici tout le monde fait des conserves et avec les congélos c'était bon.

Pas de dégâts sur les habitations, donc un soucis en moins.

Chauffage et cuisine, pas de pb, nous avons quasiment tous des chauffages bois en principal ou en appoint et souvent nous cuisinons au gaz bouteille dont tout le monde a au moins une voire deux bouteilles d'avance.

Les anciens, souvent seuls, pas de pb, chacun étant attentif, juste une mamy a été hébergée par l'un d'entre nous car elle se chauffait exclusivement à l'électrique.

Pas de soucis d'eau, le château d'eau est bien situé et fonctionne sans électricité.

Le plus dur à vivre c'était d'entendre à la radio (a piles) que tout était redevenu normal dans le département alors que depuis 5 jours nous n'avions vu personne (gendarme, pompiers ou DDE), chacun a eu son petit coup de blues mais la solidarité a permis de remonter assez vite.

Pour ma part les enseignement sont les suivants: la lumière est un élément vital du moral, car quand à 6heures du soir il fait nuit dans la maison c'est pas le pied, donc j'ai chiné 5 lampes camping gaz et les recharges qui vont bien parce que la lampe a pétrole c'est bien mais moyen comme éclairage.

Un stock plus conséquent de carburant, je suis passé de 20l à 60, que je fais tourner régulièrement dans ma voiture et que je remplace pour avoir du carburant de bonne qualité.

Un ami compatissant m'a fait don d'un groupe électrogène, un autre couple suite à cet événement en a acheté un, ce qui nous en fait 5 dans le hameau pour 13 foyers, ça augmente nos capacité d'autonomie.

Voila c'est la relation d'une modeste expérience dans un lieu qui est un peu atypique puisque même en temps normal les gens vivent en relative autonomie et si on fait abstraction de quelques denrées ont des stocks suffisants pour tenir seuls et sur une assez longue durée (plus si on met tout en commun).

Ps: désolé c'est un peu long à lire
Neutral

A+

billebaude
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 62
Localisation : Limousin
Emploi : en recherche
Loisirs : lecture, jardinage, bricolage, pêche, chasse
Date d'inscription : 29/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par luxferrrare le Sam 31 Jan 2009 - 7:14

billebaude a écrit:

Ps: désolé c'est un peu long à lire
Neutral

A+

Tu peux faire aussi long que tu veux tant que c'est comme ça !

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par transhuman le Dim 1 Fév 2009 - 18:51

Une question / remarque sur l'eclairage :

Quand j'etait petit on s'eclairait à la campagne avec des lampes à pétrole ( celle avec un long tube de verre et la méche en bas du tube ).
Mais en fait c'etait pour obtenir une sorte d'éclairage d'ambiance.

Pour la cuisine , les repas et la lecture ( bref tout ce qui se faisait sur et autour de la table ) il y avait un gros lustre lui aussi à pétrole. Je ne sais pas si on peut toujours en trouver ( à un prix normal du moins ).
Pour ma grand mère les lampes à pétrole à long bec c'etait comme de nos jours les lampes de table de chevet, rien de plus.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La tempete : Quelques notes et remarques

Message par Ash le Lun 2 Fév 2009 - 19:50

du nylon noir pour maraîchage
comme disai Mr K, pensez aussi en version souvent moins cher pour petits privés, plus solide (minimum 150µ), il existe des "films sous dallage" pour bâtiment, ça vaut moins de 40€ en prix pros pour 160m², on appelle ça aussi polyane, voilà, fin de mon HS.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum