Lampes sans piles

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

[kit EDC] - lampe LED

Message par Le Furet le Lun 12 Avr 2010 - 12:46

(edit Tarsonis : sujet déplacé ici. Si tu veux ajouter une question dans ce fil, tu peux le faire par MP clind'oeil )

Bonjour, je poste car je vais m'acheter cette semaine qui vient une lampe torche LED pour le kit de survie quotidien EDC.
ALors voilà, pour ma part, je vais évidemment opter pour une lampe dynamo. Maintenant, que me conseillez-vous comme marque et surtout comme type de rechargement (à manivelle ou à bouton pressoir).
Je pose ces questions car ce qui m'importe avant tout c'est la durée de vie de la lampe et la résistance de ses mécanismes (poussoir ou manivelle, LED).

1 - quelle marque résistante préférer ?
2 - à poussoir ou à manivelle, quel mécanisme est le plus résistant ?
3 - faut il prévoir un stock de LED, quelle est la durée de vie où une LED claque ?
4 - existe-il des lampes LED étanches ? Faut-il les préférer à une lampe LED non étanche ?
avatar
Le Furet
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 51
Localisation : Quart nord-ouest de la France
Date d'inscription : 08/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Lun 12 Avr 2010 - 13:55

Salut !

Comme Raffa a retrouvé le fil après mon post, il y a peut être des réponses dans les pages précédentes clind'oeil

1 - quelle marque résistante préférer ?

1 - Je passe la question, d'autres membres sont plus à même de te conseiller les marques réputées solides. Personnellement, je préfère les modèles low cost afin de ne pas avoir de remords si je dois dézinguer la carcasse ou reformer l'intérieur à coup de fer à souder.

Vu que tu sembles privilégier la longévité, je te conseillerais un modèle que tu pourrais en plus être capable de réparer. La principale faiblesse au niveau mécanique des lampes à manivelles se situe justement sur cette dernière.

Je tiens à préciser d'ailleurs que la lampe que j'ai présenté dans le topic électronique (convertie en génératrice 5V) est différente de celle actuellement vendue. Autant la mienne a une manivelle robuste, pleine et moulée dans un plastique relativement costaud. Autant maintenant on sent clairement pendant un test en rayon qu'elle ne tiendra pas 10 minutes de moulinage : très légère, fragile et avec beaucoup de jeu. Donc idem ici, même sur une série de 'sans-marque', il y a une différence !

3 - faut il prévoir
un stock de LED, quelle est la durée de vie où une LED claque ?

3 - Les LEDS ne 'claquent' pas à proprement parler (sauf bien entendu à tension inappropriée), mais diminuent en intensité au fur et à mesure de leur utilisation. Elles sont annoncées plusieurs dizaines de milliers d'heures (mais selon les constructeurs et les types, la baisse de luminosité peut se faire sentir à 500h ou 10000h !), mais au prix actuel, autant en mettre de côté !

4 -
existe-il des lampes LED étanches ? Faut-il les préférer à une lampe LED
non étanche ?
Il me semble que les lampes à induction (que l'on secoue) sont pour la plupart étanches, ce qui me semblerait préférable pour les sorties humides...bien que la mienne trouée de partout n'ait jamais fait défaut ! Il faut dire que le circuit électronique est très rustique (pas de circuit intégré, ni de mini-pistes susceptibles de subir de court circuits), avec de grosses pistes de cuivres, et les engrenages savamment graissés.

5 - Tu pourrais ajouter une question sur le circuit de stockage énergétique. La plupart des lampes à dynamo ont un stockage par accu Li-ion. C'est merveilleux à ceci près que la longévité est limitée par deux choses :

- Le circuit de charge délivre un peu n'importe quoi (un simple pont de diodes), alors que ce genre d'accu a besoin d'une tension et un courant précis (d'où les chargeurs de portable) avec un circuit de charge ad hoc.
- La durée de vie est relativement faible (un an si pas utilisé, 3 ans après fabrication en général), soit beaucoup moins que n'importe quelle led !

C'est pourquoi certaines lampes 'pro' utilisent à la place un condensateur de quelques farads, qui a un nombre de cycles quasi-infini (>100000) sous une tension qui peut être très variable (mais <5,5V). Tu peux toi-même le souder afin de remplacer l'accu (cf topic).
Bons bidouillages !

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par Wasicun le Mar 13 Avr 2010 - 1:10

Apparemment les premières application commerciales commencent à faire parler d'elles ...

ICI par ex.
avatar
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1936
Age : 45
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par Raffa le Mar 13 Avr 2010 - 8:57

Intéressant... apparemment la technologie derrière est proche de celle des flash d'appareil photo.

Ceci dit si je comprends bien c'est une lampe qui nécessite au moins une source externe pour être rechargée (recharge sur secteur ou sur bagnole) ce n'est pas assez autonome à mon goût.

5 - Tu pourrais ajouter une question sur le circuit de stockage énergétique. La plupart des lampes à dynamo ont un stockage par accu Li-ion. C'est merveilleux à ceci près que la longévité est limitée par deux choses :

- Le circuit de charge délivre un peu n'importe quoi (un simple pont de diodes), alors que ce genre d'accu a besoin d'une tension et un courant précis (d'où les chargeurs de portable) avec un circuit de charge ad hoc.
- La durée de vie est relativement faible (un an si pas utilisé, 3 ans après fabrication en général), soit beaucoup moins que n'importe quelle led !

Je suis toujours très satisfaite de la lampe à manivelle-chargeur gsm dont je causais plus haut (Rubytec). Depuis la dernière fois je n'ai toujours pas du la recharger. Je l'utilise régulièrement (au moins une fois par mois) mais toujours pour de courte durée. Elle a plus de 3 ans.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Mar 13 Avr 2010 - 9:09

Salut Raffa !
Raffa a écrit:Je l'utilise régulièrement (au moins une fois par mois)
Effectivement, l'utiliser fréquemment 'entretient' l'accu Li-ion.

mais toujours pour de courte durée.
C'est sur ce point que l'on sent les diminutions de sa capacité. On remarque qu'à une charge égale, l'accu ne débite plus autant. C'est le phénomène sur les téléphones, ou ordinateurs portables à Li-ion. Au début, on peut tenir 15 jours en veille (ou 8h pour un ordi), puis en deux à trois ans, plus que deux jours, et une à deux heures (en moyenne bien entendu !).
Bon, personnellement, j'utilise aussi l'accu de la lampe à dynamo avec 25s->30 minutes de lumière quand je bidouille. Mais depuis l'achat, j'ai bien senti que cela commence à être plutôt 25 min...

Le marché des super-condensateurs commence à peine à se développer en Europe. Rien que le prix est annonciateur (15€ ici, 3€ en Asie), mais d'ici peu, on risque de voir arriver cette technologie dans toutes sortes de montages.

Ps : Le soucis peut être insidieux. Puisque les accus perdent leur capacité si on ne les utilise pas, si l'article en rayon commence à dater, on peut se retrouver avec une torche dont l'accu tient déjà moins bien que la durée annoncée; donc il est théoriquement impossible de faire un stock d'accus li-ion !

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par mado le Jeu 15 Avr 2010 - 9:35

j'ai mis une lampe torche solaire dans mon EDC.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado
avatar
mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 64
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Mer 21 Avr 2010 - 16:13



les bricoleurs discutent (en français). autre.
Analyse d'une copie de Nightst*r (une pensée pour Tarsonis...).

________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Mer 21 Avr 2010 - 16:43

phm1903 a écrit:Analyse d'une copie de Nightst*r (une pensée pour Tarsonis...).

Au début j'ai eu peur pour son projet avec une diode 1n4001 pour redresser le courant (chute de 1V) ! Il est passé ensuite aux diodes schottky, qui font moins chuter la tension.
Mais le point névralgique de ce système repose avant tout sur la conception de la bobine, ainsi que du champ magnétique créé par l'aimant. Ici, il n'a pas donné d'indications, qui auraient pu expliquer la faible tension de charge obtenue (1V à peine pour toute l'énergie fournie).

Avant de bidouiller ma génératrice (celle issue d'un bête motoréducteur de voiture téléguidée), j'avais essayé de créer ce genre de lampe à induction. Mais la réalisation de la bobine m'a rebutée, et surtout, je n'avais pas trouvé d'aimant cylindrique très puissant sur le coup.

Avec un simple moteur à courant continu, on obtient bien plus d'énergie....

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Mer 21 Avr 2010 - 17:08

tarsonis a écrit:Avec un simple moteur à courant continu, on obtient bien plus d'énergie....

Tu veux dire en utilisant un moteur en guise de dynamo ?

Shakelight DIY

J'aimerais bien en trouver une type à roue à inertie avec super condo. ça me semble plus rentable en terme d'érergie d'avoir une rotation avec roue libre et masselotte que le secouage alternatif.

je crois que j'ai enfin trouvé une lampe dynamo sans accu ! A l'ancienne, avec des amoules à incandescence si ça se trouve...

The Dyn-O-Lite Squeeze Light



A quick squeeze is all you need to have light with this hand pump flashlight.
Squeezing the lever turns a mini-generator which lights the bulb. Pump it
faster and the light gets brighter. This Dynamo flashlight never needs batteries
or recharging. Its self-powered design makes it ready for use anytime, even after
sitting for extended time periods. It is prefect for a backup light source at
home, in your car, while traveling, camping, boating, and in any emergency. At
this incredible low price, you can get one for your tackle box, tool box, glove
box or anywhere you may need a reliable light source.


Stock # 569 Price $6.00

________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Jeu 22 Avr 2010 - 10:42

phm1903 a écrit:
tarsonis a écrit:Avec un simple moteur à courant continu, on obtient bien plus d'énergie....

Tu veux dire en utilisant un moteur en guise de dynamo ?

Oui, tout à fait. La plupart des moteurs à courant continu peuvent être réutilisées en tant que générateur puisqu'ils contiennent des aimants permanents. L'avantage est qu'il contiennent toujours leur mécanisme démultiplicateur (ou inversement, multiplicateur dans notre cas), donc idéaux pour un bricolage de fortune clind'oeil


je crois que j'ai enfin trouvé une lampe dynamo sans accu ! A l'ancienne, avec des amoules à incandescence si ça se trouve...

The Dyn-O-Lite Squeeze Light
[...]

Stock # 569 Price $6.00[/quote]

A ce prix là, c'est intéressant rien que pour le mécanisme. Si j'ai bien compris, il n'y a aucun stockage d'énergie ? Remarque, si c'est à incandescance, ça se comprend... tu peux un peu améliorer en enlevant la lampe, la remplaçant par plusieurs dels blanches en série (ou parallèle, mais avec une résistance chutrice), et avec un supercondo. Tu pourrais obtenir plusieurs minutes d'autonomie clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Jeu 22 Avr 2010 - 13:01

tarsonis a écrit:
phm1903 a écrit:Tu veux dire en utilisant un moteur en guise de dynamo ?

Oui, tout à fait. La plupart des moteurs à courant continu peuvent être réutilisées en tant que générateur puisqu'ils contiennent des aimants permanents. L'avantage est qu'il contiennent toujours leur mécanisme démultiplicateur (ou inversement, multiplicateur dans notre cas), donc idéaux pour un bricolage de fortune ;)

Le plus gros problème c'est le mécanisme à pince et roue d'inertie...

tarsonis a écrit:A ce prix là, c'est intéressant rien que pour le mécanisme. Si j'ai bien compris, il n'y a aucun stockage d'énergie ? Remarque, si c'est à incandescance, ça se comprend... tu peux un peu améliorer en enlevant la lampe, la remplaçant par plusieurs dels blanches en série (ou parallèle, mais avec une résistance chutrice), et avec un supercondo. Tu pourrais obtenir plusieurs minutes d'autonomie ;)

Oui j'ai bien envie d'en acheter d'autant que les vieux mécanisme sont parfois plus solide que les productions actuelles. Le problème c'est que le vendeur est aux Etats-Unis donc le port fait mal ! En France ou en Europe il serrait peut être possible de trouver, dans un magasin genre droguerie la campagne, mais à moins de tomber dessus par chance...

Il en existe même avec des carcasse bakélite ou alu (seconde guerre mondiale, DDR (on va envoyer Rammstein faire les broquantes ! ) en trouver une fonctionnelle pourrait être une super base de bricolage...
Philips - made in Holland , Type 7424

AEG , IKA

Melas 8x6x2,5cm ,
Metallpresse VEB (DDR)8,5x4,5x2,2cm

EuM 10,3 x 4,9cm

________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Jeu 22 Avr 2010 - 16:45

J'ai trouvé un autre vendeur, plus cher et au US aussi... Mais avec les dimensions !
Powered by a sturdy mini-generator-- simply squeeze the handle
Environmentally friendly--
No batteries needed to buy or throw away
Balance wheel for even squeeze
Clear shatterproof lens
Shock proof case
Bright beam--Replaceable bulb
Easy for all ages {Children to Seniors}
With carrying nylon handle
Color~Emergency Red & Jet Black
Dimensions 2.25" x 2.25" x 5"
Weight 5 ozs. each
(env 142g)


________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Lampe LED solaire sans piles, modification supercondensateurs

Message par tarsonis le Lun 5 Juil 2010 - 10:41

Ça y est, on commence enfin à voir des supercondensateur sur le marché européen à prix abordables !
J'en ai acheté une dizaine pour les intégrer à mes montages "nomades". Le prix tourne autour de 4 euros pour une capa de 3,3F sous 5,5V (moins en achat * 10).

Petit exemple pour remplacer l'accu d'une lampe solaire (4 euros).

Voici une lampe LED solaire.


En vert l'accu NiMH, la cellule derrière, un circuit électronique, un interrupteur et 6 LEDS.

On pourrait se demander comment fonctionnent les LEDs, puisqu'elles nécessitent une tension d'au moins 2,3V pour éclairer alors que nous avons un accu 1,2V.
C'est le rôle du circuit électronique, que l'on appelle communément un joule-thief :

Une self, une résistance, un transistor et une DEL. C'est grosso modo ici un doubleur de tension.

Le circuit de charge de l'accu peut paraître déconcertant : une simple diode anti-retour ! Alors que l'on sait pertinemment que la charge de la technologie NiMH est très capricieuse (fin de charge quand la dérivée de la tension =0, assez difficile à détecter) !

Une surveillance en température pendant la charge est nécessaire, en effet en fin de charge, la fin de réaction chimique du stockage entraîne une réaction d'électrolyse, laquelle outre un dégagement d'hydrogène et d'oxygène (risque d'explosion) entraîne à son tour une rapide élévation de température qui est un
signal d'arrêt de la charge. Encore une fois sous un courant faible, cette augmentation de température ne peut être efficacement détectée.
Toute la gamme des Ni-MH supporte très mal les surcharges, qui, si elles ne se transforment pas en explosion ou incendie (Risques de brûlures graves) détruisent des batteries qui à l'achat sont très loin d'être économiques! De plus elles supportent très mal les décharges excessives, en dessous de 1V par élément, des dommages définitifs peuvent être observés. Notamment lors d'assemblage en série ou des inversions de polarités seront observées. (Destruction définitive de l'éléments considéré!) (1)

Ce qui est condensé par le constructeur en "2 heures de charge = 1 heure d'éclairage" (sous entendu : >2h = ça risque de t'exploser à la figure)

Par ailleurs, le courant de charge est assez variable avec une cellule, ce qui est assez fâcheux pour charger un accu.
Et enfin, le nombre de cycles de charge/décharge d'un accu NiMH est suffisamment faible pour que l'on se tourne vers une autre technologie : le supercondensateur (ou supercap).

On en avait déjà parlé plus haut, et les avantages ne sont plus à prouver.
Voici donc le petit montage simple à réaliser permettant de remplacer l'accu par deux capas 3,3F.


Contrairement à l'accu, les capas sont chargées après le circuit doubleur, afin d'avoir directement 2,5V à leurs bornes. Le temps de charge est plus long (*4), mais l'autonomie maxi est augmentée (*4).

Le circuit reste donc sensiblement le même : une diode schottky anti-retour entre le circuit et les capas, un interrupteur double (soit on charge, soit on éclaire).

Enfin, je ne pouvais pas me priver d'ajouter ces capas à la lampe LED à manivelle :


Cela peut paraître brouillon, mais les épisodes précédents (1 et 2) permettent de mieux comprendre

De gauche à droite :
- Les condos prennent pas mal de place; pour les intégrer, la carcasse a un peu été découpée.
- L'ancien condo
- Le 2e supercap, entre l'interrupteur et le circuit de régulation
- L'accu Li-ion d'origine, qui a été déplacé sur le côté.
Comme les bornes sont écrasées, j'a ajouté du scotch d'électricien noir afin d'isoler l'ensemble (un court circuit sous 3 ampères, c'est assez joli)

Au final, on a multiplié par 6 notre autonomie (vis à vis de l'ancien supercondo). C'est toujours moins qu'un accu Li-ion, mais appréciable quand même pour l'éclairage LED, la durée de vie de l'ensemble (accu 500 cycles, condos >100000), et les dizaines de bidouilles alimentées avec (30 minutes de radio Mk484).

Bons bidouillages à tous !

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Ven 19 Aoû 2011 - 15:41

Salut à tous !
Suite à notre discussion sur les lampes, voici quelques précisions sur le dédoublement des accus NiMH de la lampe solaire.
J'avais expérimenté les supercaps, mais force est de constater que cette technologie est plus adaptée aux lampes à manivelles, qui mettent les accus à rude épreuve. En effet, courant et tension de charge variables, surtensions, et utilisation ponctuelle ont vite fait de dégrader les accus tandis que les supercondensateurs supportent très bien ces conditions (sans dépasser 5.5V).

Pour les lampes solaires, qui présentent en général un tension très peu variable sur une minute, on peut retourner aux accus NiMH.
Dans le précédent post, je pointais le problème du temps de charge à ne pas dépasser sous peine de détruire les accus NiMH, voire la lampe. D'où l'écriteau constructeur "2 heures de charge = 1 heure d'éclairage" pour l'accu 600mAh (sous un courant de presque 400mA). Sous entendu : au bout de 2 heures, il faut vite interrompre la charge.

Une solution très simple à ce problème est d'augmenter la capacité de l'accu.
Ici, par exemple, elle est passée à 2400mAh.
Nous pouvons alors sans soucis mettre la lampe en charge au moins 8 heures. L'autonomie passe alors à 4 heures d'éclairage. Je précise que les 6 LEDs sont "superlumineuses" et le faisceau éblouit durablement, donc une modification pour en faire une lampe de campement est possible

Cependant, dans une optique nomade (randonnée, plan B), on peut encore améliorer cette lampe.
En effet, il est rare que l'on aie utilisé toute l'énergie disponible dans l'accu. La consommation est parfois ponctuelle, avec une utilisation tantôt de quelques minutes, tantôt de plusieurs heures.
Il arrive alors que l'on aie besoin d'un supplément; c'est le but de ce post

On serait tenté de monter plusieurs accumulateurs en parallèle afin d'additionner les capacités. Mais cette option est déconseillée en électronique, car deux accus ne sont jamais vraiment identiques (charge, caractéristiques constructeurs, capacités). Cela complique alors le procédé, car si un accu fatigue un peu, les autres peuvent débiter à travers. Les chosent empirent avec les cycles de charge/décharge. Au mieux un accu se détériore sans broncher, au pire il chauffe, coule ou brule.
Le cas d'un seul accu qui faiblit plutôt que le lot entier est très courant. Par exemple sur les batteries d'ordinateurs portables Li-ion, il n'est pas rare que ce soit un seul élément en court-circuit, faisant penser à une panne générale.

Le plus simple montage est de joindre au montage un sélecteur de charge.
Ici, par exemple, j'ai monté un accu de 2400mAh + un de 800mAh.
L'utilisation sélective permet d'utiliser deux accus de capacité différente.



Les accus :



Et le schéma :


Dans le 2e cas, amélioré, on sélectionne à la source l'accu à charger.

J'ai pris deux valeurs différentes pour ce test, mais on peut très bien imaginer utiliser deux accus 2400mAh.
Par exemple, si l'accu A a été chargé durant une journée de ballade mais n'a pas été utilisé le soir, le lendemain, il sera alors possible de sélectionner l'accu B à mettre en charge, permettant ainsi le soir d'avoir à disposition 4800mAh, soit un peu plus de 8H de lumière.

La bidouille est simple à mettre en ouvre, particulièrement adaptée pour ceux qui sont encore effrayés par l'électronique.

Une amélioration supplémentaire pour les acharnés : on peut utiliser un interrupteur à glissière :

Afin de sélectionner par exemple : accus A, B, C, une sortie (alimenter un appareil), un "porte-pile" (charger un accu extérieur).....
Bons bidouillages à tous !

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par BigBird le Sam 20 Aoû 2011 - 3:17

trés futé le coup du bi-accu ! Very Happy

donc, si j'ai bien compris, on peut choisir de consommer sur l'accu A ou sur l'accu B,
mais aussi de charger (au choix) l'accu A ou l'accu B,

... l'idéal serait donc d'avoir un petit testeur de pile incorporé, qui pourrait tester (en %)
la charge courante de chaque accu, à sélectionner via un mini-switch (ou interrupteur à glissière) ... lunettes
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1107
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Sam 20 Aoû 2011 - 17:37

Salut !
BigBird a écrit:
donc, si j'ai bien compris, on peut choisir de consommer sur l'accu A ou sur l'accu B,
mais aussi de charger (au choix) l'accu A ou l'accu B,
Oui, tout à fait !


... l'idéal serait donc d'avoir un petit testeur de pile incorporé, qui pourrait tester (en %)
la charge courante de chaque accu, à sélectionner via un mini-switch (ou interrupteur à glissière) ...

Pour connaître lequel des deux est le plus déchargé, j'éclaire juste quelques secondes avec, on le repère selon la luminosité moindre de l'un par rapport à l'autre.
Mais il est tout à fait possible d'améliorer le circuit avec un testeur de charge comme dans le post pour tester les piles des bacs, comme ce dernier est prévu pour être trimballé, on peut prévoir de tester les accus via la prise jack (sortie pour alimenter d'autres appareils).
Ou si l'on souhaite intégrer directement on pourrait relier en aval du joule thief (pour avoir plus de 1V) un testeur à diode zener, avec une led rouge et une verte.

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Ven 10 Aoû 2012 - 11:21

Salut à tous !

Aujourd'hui, un petit post comparatif de deux lampes "sans piles" d'entrée de gamme.
Je précise qu'il y a des tas de lampes professionnelles, plus ou moins accessibles pour toutes les bourses, mais que je suis partisan du démontage systématique de tous les gadget électroniques. Ceci afin d'en connaître le fonctionnement, mais surtout dans l'optique de cerner les faiblesses éventuelles. Ce dernier point concerne aussi le matos de qualité, qui peut avoir un défaut de fabrication, ou bien avoir subi une réduction invisible (car interne) du coût de fabrication.

La première lampe, sponsorisée par une entreprise pétrolière française, acquise neuve à 1€ dans un magasin type déstockage, elle est marquée 6,99€ sur l'emballage. J'ai trouvé le concept de production d'électricité à une main assez intéressant. Par exemple, il n'y a rien de plus énervant que de lire une carte IGN ou un bouquin dans l'obscurité et avoir à mouliner une lampe avec les deux mains sans arrêt. J'ai imaginé souder une prise de sortie dessus pour alimenter la petite radio internationale ondes courtes de l'autre topic.



Le second modèle m'a été trouvé dans un magasin qui vend des meubles avec des noms en charabia pour faire zen. Ce qui a attiré la personne : il était marqué "fonctionne sans pile, c'est grâce à un condensateur que....".
Comme je bassine tout le monde avec mes supercondensateurs, on a pensé à moi
Prix : 4,99€, effet design pour aller à la cuisine sans attirer l'attention (effet poivrier), la préhension est aussi beaucoup plus aisée, surtout pour les enfants :



Démontage de la lampe 1


Ça commence déjà mal, à peine les deux vis desserrées, le ressort qui tend la poignée saute en cassant un morceau de la coque en plastique (au milieu) :

1 : La batterie 3,6V 20mAh. Constituée de trois accus NiMH 1,2V montés en série. A pleine charge, il ne tient pas plus d'une vingtaine de secondes. Soit il a un défaut originel, soit il est déjà mort.
2 : "circuit" électronique, décrit à l'étape suivante.
3 : bobine génératrice de courant, de construction similaire aux dynamos de vélos.
4 : aimant permanent qui tourne. Le mécanisme de verrouillage évite que la dynamo tourne quand la poignée revient en arrière...on se demande bien pourquoi puisque le courant est redressé de toute façon...
C'est une pièce très fragile, sûrement le maillon le plus faible du dispositif. L'une des deux dents blanches est d'ailleurs coincée, toute la force et répercutée sur l'autre. On peut sauver le système en solidarisant les dents et l'aimant avec de la colle; l'ensemble produira alors du courant dans les deux sens de mouvement de la poignée.
5 : Zone de fixation de la poignée. Avec les contraintes énormes par effet levier, le plastique commence déjà à tordre un peu.

Passons à l'électronique :

C'est à peu près ce qui se fait de pire, même pour un gadget venant probablement de Chine. Cela me rappelle un peu notre affaire du faux label CE, avec un montage aux composants à peine entortillés.


Les fils de la bobine ont un diamètre ridicule et cassent si on ne bouge pas précautionneusement les différentes parties, les soudures sont si mal faites que le fil du haut s'est déconnecté. Le fait de sortir l'interrupteur a cassé également celles des fils bleu et rouge.
Ne parlons pas du simple redressement du courant pour recharger l'accu NiMH : une diode, alors que le courant et la tension de la génératrice sont tout sauf stables.

Comme l'accu est amovible, on se demande où sont les connecteurs......il n'y en a pas ! La borne positive entre directement en contact par pression sur les pattes du haut ! On pousse le mauvais montage jusqu'au bout : les LEDs ne sont pas soudées entre elles, les pattes sont juste entortillées, et les contacts sont oxydés : par quoi ? Par l'accu fuyant à cause des contraintes mécaniques ? En un sens, cela expliquerait pourquoi celle de droite éclairait toujours plus faiblement que l'autre...
On ne parlera pas de la fixation des leds avec un genre de colle jaune bizarre.


Bref, je ne regrette pas mes 1€ (7€ à l'origine) rien que pour m'avoir permis l'illustration du pire des lampes LEDs....sponsorisé par on sait qui !
Constat assez courant : peu de choses récupérables ou évolutives.

Démontage de la lampe 2
Là, on est tout de suite mis au courant, "made in china" est directement gravé sur la lampe.
Premier point positif : la manivelle est moulée d'une seule pièce, ce qui la rend un peu plus costaud que les modèles que j'ai bidouillés jusqu'à présent, souvent faiblards au niveau de la poignée qui se déplie. Contrepartie : La manivelle ne peut se replier.

Au démontage, on a une belle surprise :
- la poignée n'est pas fixée au mécanisme, mais emboitée via une forme hexagonale. En général, le premier engrenage est collé à la poignée. Ici, on peut donc modifier/remplacer la poignée ou adapter un autre mécanisme.
- le bloc générateur est indépendant de la carcasse ! C'est une première; on peut l'extraire et le fixer ailleurs grâce aux trous sur la plaque métallique.


La génératrice est un peu similaire au modèle précédent : il s'agit d'un aimant permanent qui tourne autour de bobines....à ceci près que la coque est ici en métal.

Vue des circuits
:
Au niveau des LEDs, le circuit époxy plutôt gravé avec précision. Le tout utilise de larges bandes de cuivre, diminuant les déchets de gravure (un post en préparation à ce sujet).


Côté stockage de l'énergie, c'est le même constat :


Côté composant, on découvre enfin le condensateur : 1F sous 5,5V. La tension est intéressante car la plupart des supercap sont limités à 2,7V.


Pour les curieux, les 6 diodes suggèrent un redressement triphasé en double alternance.

Voilà pour la lampe, 10 secondes de moulinage donnent à peu près 2 minutes d'éclairement à puissance forte, 1 minute à puissance moyenne (lire sans avoir mal aux yeux), et 2 minutes avec de quoi se déplacer en pleine obscurité. En augmentant la résistance de quelques ohms du circuit, il serait possible de diminuer l'intensité lumineuse initiale pour prolonger l'utilisation.

Les deux lampes ont un prix sensiblement identique, pourtant la conception et le soin apportés n'ont strictement rien à voir.

La seconde permet d'avoir une source d'électricité sans avoir à se soucier du vieillissement des accumulateurs (NiMH et Li-ion, voire Li-po), qui est souvent rapide sur ce genre de montage.
L'aspect "évolutif" a même conduit des internautes à adapter le circuit sur divers appareils pour ne plus à avoir à changer les piles et accus.....et proposer un aspect ludique de l'énergie aux enfants.

No batteries required




Bons bidouillages à tous !

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par Athea le Sam 18 Aoû 2012 - 1:50

Arf merci Tarso.
J'avais ramené 2 gadgets semblables utilisés quotidiennement par ma grand-mère, ils ont tenu à peine 6 mois. Flanqués à la poubelle.
J'ai regretté après avoir connu Olduvaï et tes posts : peut-être qu'une simple soudure aurait suffit... mais je crois aussi qu'ils étaient très fragiles et pas de très bonne qualité. Donc, sans regrets. pouce

________________________________________________________
Ce sont nos choix et non pas la chance, qui déterminent notre destinée. Remettons nos soucis à leur place : chassons-les de notre vie Very Happy ! (Mottos for succes)
avatar
Athea
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 501
Localisation : Océan Pacifique
Date d'inscription : 02/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Mar 21 Aoû 2012 - 22:55

Bonjour,
il y a deux ans j'ai fais l’acquisition d'une

6 mois plus tard elle ne fonctionnait plus.




de 2
Dyn-O-Lite
l'une est morte à la seconde utilisation l'autre est fonctionnelle mais n'éclaire presque rien affraid réalisation avec fil de cuivre nu à l’intérieur...


et 2 Nightstar 3

sont dans la voiture et éclairent encore... pas grand chose mais ça pourrait suffire pour changer une roue mais c'est moins pratique qu'une baladeuse 12v toute simple :


Voila pour un "décevant" retour d'expérience.

________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Mer 22 Aoû 2012 - 9:02

Salut !
phm1903 a écrit:Bonjour,
il y a deux ans j'ai fais l’acquisition d'une SL60

6 mois plus tard elle ne fonctionnait plus.


S'agit-il d'un stockage par supercondensateur, ou bien par accu ? Dans le second cas, comme pour beaucoup de lampes, c'est l'accu qui a vieilli. C'est dans cette optique que je bidouille un peu les supercap, tous les accumulateurs, hormis les Ni-Fe, ont une durée de vie et un cyclage limités. Ne parlons pas de la méthode de charge (souvent une simple diode), qui flingue dix fois plus vite l'accu.

de 2 Dyn-O-Lite
l'une est morte à la seconde utilisation l'autre est fonctionnelle mais n'éclaire presque rien affraid réalisation avec fil de cuivre nu à l’intérieur...
Même question. clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Mer 22 Aoû 2012 - 9:38

tarsonis a écrit:Salut !
phm1903 a écrit:Bonjour,
il y a deux ans j'ai fais l’acquisition d'une SL60

6 mois plus tard elle ne fonctionnait plus.


S'agit-il d'un stockage par supercondensateur, ou bien par accu ? Dans le second cas, comme pour beaucoup de lampes, c'est l'accu qui a vieilli. C'est dans cette optique que je bidouille un peu les supercap, tous les accumulateurs, hormis les Ni-Fe, ont une durée de vie et un cyclage limités. Ne parlons pas de la méthode de charge (souvent une simple diode), qui flingue dix fois plus vite l'accu.
pas de pile ou d'accu, l'importateur s'en vantait sur son site. Pour le super condo je n'en sais rien je ne sais pas reconnaitre un supercondo (je ne m'y connais pas assez en électronique et quand j'avais demande de l'aide ça n'avait pas été possible...). Il y a un composant cylindrique d'environ 20mm de diamètre et 14mm de haut, bi-patte semble-t-il mais ni indication de tension ni de capacité.


tarsonis a écrit:
phm1903 a écrit:de 2 Dyn-O-Lite
l'une est morte à la seconde utilisation l'autre est fonctionnelle mais n'éclaire presque rien affraid réalisation avec fil de cuivre nu à l’intérieur...
Même question.
aucun stockage : conception année 40 (coquille+pédale+dynamo+ampoule incandescence) et construction plastique+vis années 80.

________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par tarsonis le Mer 22 Aoû 2012 - 10:46

Re !
phm1903 a écrit:pas de pile ou d'accu, l'importateur s'en vantait sur son site.
Si c'est un supercondo, alors il doit y avoir un soucis sur le montage vu la durée de vie normalement élevée....ça coûte rien de bidouiller la bête

Pour le super condo je n'en sais rien je ne sais pas reconnaitre un supercondo (je ne m'y connais pas assez en électronique et quand j'avais demande de l'aide ça n'avait pas été possible...). Il y a un composant cylindrique d'environ 20mm de diamètre et 14mm de haut, bi-patte semble-t-il mais ni indication de tension ni de capacité.
Ah oui, c'est étrange. Il faudrait voir si le plastique extérieur n'est pas juste un cache. Ils en mettent souvent sur les accus pour les monter en série, ou figer une forme.
As-tu une photo de l'engin ?....

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8478
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par MonteRosso le Mer 22 Aoû 2012 - 12:01

j'ai aussi testé la shake light (sur des sessions de quelques jours à une semaine, comme unique éclairage portable)... hormis son aspect tout-terrain étanche, je ne suis pas plus satisfait que cela.
Lumière très (trop) bleue, trop focalisée, besoin de deux vraies bonnes minutes de puissant "secouage" pour avoir un faisceau exploitable.
Pas discret (c'est en fait assez bruyant, moins qu'une dynamo cependant), pas pratique quand on est (très) fatigué, un enfant aura du mal à la recharger efficacement.
Les deux minutes de recharge ne durent pas 15 jours, il faut alors re-secouer.
amha : matos à garder en dernier recours

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"
avatar
MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1569
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Eclairage et chargeur de téléphone

Message par fleurcarot le Mer 21 Aoû 2013 - 11:57

http://www.le-projet-olduvai.com/t6790-une-astuce-lumineuse

J'ai fait l'acquisition il y a déjà quelques année d'une lampe de poche à Led sans pile et qui se recharge au soleil et avec une tirette en cas de besoin. Elle est toujours opérationnelle. Auparavant j'avais une lampe à manivelle mais elle n'a pas tenu 3 mois et c'est irréparable, ces truc chinois. J'ai aussi trouvé un chargeur de téléphone solaire. Il a un peu de mal à recharger à bloc mais bon ça peut parfois suffire.

fleurcarot
Membre

Féminin Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par phm1903 le Jeu 14 Nov 2013 - 11:52

tarsonis a écrit:
Ah oui, c'est étrange. Il faudrait voir si le plastique extérieur n'est pas juste un cache. Ils en mettent souvent sur les accus pour les monter en série, ou figer une forme.
As-tu une photo de l'engin ?....
Voici les photos de l'interieur d'une lampe sans pile qui éclaire moins bien et moins longtemps qu'une lampe à pile avec une seule pile AA :
http://i58.servimg.com/u/f58/11/08/11/23/img_4711.jpg
d'après cette page c'est un condensateur 5v4F.

________________________________________________________
Et vous, ça se voit ? _ _ _ ... _ _ _ la crise !
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lampes sans piles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum