SEL, système d'échanges locaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SEL, système d'échanges locaux

Message par Canis Lupus le Sam 13 Sep 2008 - 11:24

On en a juste murmuré le nom sur quelques sujets par-ci par-là sans jamais s'y attarder me semble-t-il.
Pour faire court, allez jeter un coup d'oeil du côté de Sélidaire. Tout y est expliqué.

L'avantage pour le survivaliste d'établir un SEL dans son village ou son quartier est de rencontrer des gens et permettre de trouver des "alliés" sur lesquels compter en cas de dégradation de la situation. En plus de favoriser les échanges sociaux, le SEL met en place une alternative avant même que le système d'échange traditionnel (banque, billets, cartes bancaires) s'effondre.

Au travers du SEL, on peut aussi sensibiliser les gens à l'utilité de ce que j'appellerais le "survivalisme de groupe", à savoir tisser des liens, échanger des expériences et des compétences pour augmenter la "résilience" et diminuer la vulnérabiliter de l'environnement social (quartier, village).

Ma propre version du SEL (copié du forum AntiNOM - qui soit dit en passant, me semble plus orienté papotage qu'action...) :
Intéressé par les projets de court-circuitage de l'économie, je me suis penché sur les SEL et je m'en suis inspiré pour faire ma propre version d'une économie locale. A vous de juger !

Prenons un groupe de 100 personnes intéressées par la création d'un système d'échange local. Ils créent une association pour organiser les échanges à Tartanpionville. Chaque membre va verser à l'association une somme d'argent A qui sera mise de côté et considérée comme une assurance (voir paragraphe suivant).

Le système des SEL, c'est d'avoir la possibilité d'échanger des objets ou des services contre... rien ! Ou plutôt une dette dans un fichier. Je m'explique : Jean "achète" un bol en terre façonné par Marie pour X unités de monnaie (voir paragraphe suivant), le gestionnaire du système va enregistrer un crédit de X au compte de Marie et un débit de X au compte de Jean. Les membres ne peuvent s'endetter que jusqu'à un certain niveau, qui correspond à la somme convertie en unités de monnaie de l'assurance A, ce qui évite que des gens "achètent" des biens et services sans jamais en produire. En cas de départ d'un membre qui serait en débit, la somme qu'il a versé en assurance serait reversé aux créditeurs, ce qui "rassure" les gens un peu frileux de "vendre" des choses contre des chiffres dans une colonne ! On peut envisager aussi de dire qu'au bout d'un certain laps de temps (un an par exemple), les dettes non payées sont couvertes par l'assurance et les membres en débit concernés doivent reverser une assurance A pour participer au système.

La "monnaie" d'échange est similaire à celle des SEL, c-a-d qu'elle est assimilée à du temps de travail. On prend le SMIC brut horaire (8,71€) et cela donne la conversion pour une unité de monnaie. On peut diviser une heure en 4 (15min) en 5 (12min) ou en 6 (10min), à déterminer. Par exemple, si on prend 4 unités de monnaie à l'heure, ça fait 2,18€ l'unité de monnaie (utile pour évaluer la valeur d'un objet ou d'un service). En aucun cas les échanges se font en euro, c'est juste pour évaluer la valeur de l'échange !
Dans notre exemple précédent, Jean "achète" à Marie un bol en terre cuite pour l'équivalent d'environ 8,7€ (ça m'arrange !) donc en unité de monnaie : 4, 5 ou 6 (trésels, gouttes, perles, cacahuètes... faut trouver un nom) suivant ce qui a été convenu à la création du système d'échange.

Les transactions seraient enregistrées immédiatement pour éviter qu'une personne qui arrive à la limite de débit puisse continuer de s'endetter (cela va à l'encontre de la règle). Pour ce faire, il faudrait utiliser dans l'idéal des terminaux à cartes à puces interconnectés mais c'est hors de prix pour une petite structure. Il serait alors judicieux de passer par une plateforme internet.

Si on établit un débit max, cela implique un crédit max (qui ne sera sûrement jamais atteint) qui correspond à l'ensemble des débits max moins un : (nombre de membres - 1) x A.

Vous allez me dire "si je ne peux pas dépenser plus que la valeur du débit max correspondant à l'assurance que j'ai versé, autant que j'utilise cet argent pour m'acheter quelque chose en dehors du système !". En fait le but du système est que cet argent reste dans le cercle local (il ne peut s'échapper du compte de l'association de toute manière) ; le fait que les échanges à l'intérieur du système ne peuvent s'éparpiller et que il n'y a pas d'argent qui fuit (dans les caisses du supermarché par exemple) permet qu'une multitude d'échanges aient lieu sans qu'il y ait réel transfert d'argent et cela "oblige" aussi à échanger avec ses voisins proches.. Seule la valeur de A limite l'ampleur des échanges. Pour fludifier les échanges une fois que la confiance en le système est établie, on peut augmenter le débit autorisé en demandant à tous les membres de verser un complément d'assurance.

Je vais essayer de faire une simulation avec mes collègues pour trouver les problèmes s'il y en a. Vous pouvez faire de même si vous trouvez l'idée intéressante.
Il faut savoir que les SEL sont limités en France car en aucun cas les services "vendus" par l'intermédiaire du système doivent rentrer en concurrence avec les services disponibles dans la vraie vie d'après ce que j'ai compris.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEL, système d'échanges locaux

Message par un ptit breton le Jeu 1 Jan 2009 - 15:51

Je connais bien le systéme des SEL. C'est bien sympa et on y rencontre du monde ( et même des survivalistes qui n'ignorent que le nom ) .
Par contre deux grosses limites , qui d'ailleurs viennent des gens plus que du systéme .
La première, les adhérants parasites qui font de multiples "achats" et qui s'en vont.
La seconde qui augmente au fils des ans; le fait que le prix de la vie augmente crée chez certains le besoin d'augmenter leur "prix" . Pourtant si une heure de travail valait une douzaine de crépes en 2007 c'est pareil en 2008 et ainsi de suite , l'inflation n'y a pas sa place.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEL, système d'échanges locaux

Message par Canis Lupus le Jeu 8 Jan 2009 - 19:56

Message de Yves :
Ma pratique du SEL depuis plus d'un an se
concrétise dans des "chantiers" : On demande à toutes les bonnes âmes
de venir pour donner un coup de main, qui pour dégager une ruine,
couper une haie, creuser un drain, construire sa maison ...
Le "prix
" n'est pas à l'heure mais c'est un forfait journée/homme. En somme, on
ne fait que reprendre les vieilles habitudes qui consistaient à aider
dans son vilage à la construction d'une nouvelle maison.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEL, système d'échanges locaux

Message par un ptit breton le Ven 9 Jan 2009 - 7:26

Tu as de la chance de pouvoir demander de "bonnes âmes" comme ça dans ton village.
Par chez moi, on a eut beaucoup de mal à trouver une 4eme personnes pour poser les éléments de charpente sur une maison en autoconstruction.
Sinon ça reste un systéme bien utile et sympa.
( du troc de temps contre des biens en somme )

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEL, système d'échanges locaux

Message par Canis Lupus le Ven 18 Nov 2011 - 23:05

Nouvelle idée !

L'option de l'assurance peut être conservée, voir même améliorée dans le sens où la réserve en euro pourrait couvrir qu'une partie des débits max car il y a peu de chance que tous les utilisateurs moins un fassent défaut, mais j'ai aussi réfléchi à une autre option. J'ai lu dans le manuel des LETS que l'on peut avoir dans le Registre divers comptes pour chaque utilisateurs libellés dans des monnaies différentes. Et là j'ai fait Eurêka !
Pourquoi ne pas avoir un compte pour chaque personne avec qui on échange, ce qui permet de mettre une limite de débit moins basse qu'en temps normal, car si on a atteint le débit max avec quelqu'un, on peut toujours acheter des biens et services à une personne avec laquelle on n'a pas encore atteint ce débit max. C'est comme si chaque paire d'individus était un SEL à elle toute seule. On pourrait connaître le montant total de débit de la personne avec qui l'on traite ainsi que la balance entre nous et elle, pour se faire une idée de sa "solvabilité". Ainsi le système inciterait à cultiver les échanges avec des personnes avec qui on a déjà traité.
Bon, c'est à expérimenter bien sûr...

J'ai vu sur le site Selidaire que 454 SELs sont répertoriés en France ! Je vais me plonger dans leur Manuel.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum