Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par luxferrrare le Sam 16 Aoû 2008 - 22:45

PERMACULTURE SUR BUTTE


CROQUIS

Permaculture = Culture permanente
Déterminer l'emplacement de la butte, soit :
- la longueur orientée Est/Ouest ,
- perpendiculairement à la pente à flanc de colline.

Délimiter ses dimensions, soit largeur 1,20 m x Longueur au choix + un couloir de 20 cm de chaque côté (cf. schéma).

Préparer la surface enarrachant l'herbe et en la mettant à sécher enl'étalant à proximité (ne pas mettre en tas pour éviter une fermentation).

Bêcher l'herbe rase restante, en prenant soin de récupérer au maximum la terre en motte autour des racines.

Greliner la parcelle sur la largeur de la butte + les deux couloirs Nord et Sud ; répéter l'opération jusqu'à atteindre la longueur désirée.

Avec la bêche et/ou le râteau commencer à rabattre la terre des couloirs vers l'intérieur pour former une pyramide, sur toute la longueur, en s'efforçant d'émietter toujours la terre ; enlever cailloux, racines, etc... Creuser les couloir sur environ 20-25 cm de profondeur maximum afin d'éviter de déranger les horizons aérobie et anaérobie (Astuce : la terre change de couleur à cette profondeur : éviter de mettre la terre profonde en surface).

La terre travaillée et émiettée occupe plus de volume et forme la pyramide, avec le râteau araser le haut de la pyramide comme sur le schéma.

Si vous ne semez ou ne plantez pas tout de suite :

- Ce n'est pas la période de semis et plantation = semez de l'engrais vert selon votre type de terre (cf. notes du cours « mon potager agroécologique ») (ou engrais vert de légumineuse si technique BRF (Bois Raméal Fragmenté) expérimentée).

- Vous avez 3 semaines devant vous = faites un faux semis : laisser la butte non couverte et attendre 3 semaines que les adventices repoussent, puis les arracher ; cette technique plus le paillage réduiront drastiquement le traitement des adventices lors de l'entretien des buttes.

Semer et planter :

- Plantes gourmandes en eau sur le dessus de la butte (tomates, salades, choux,...), moins gourmandes sur les côtés (oignons, aulx, poireaux,...).

- Plantes nécessitant beaucoup de chaleur et d'ensoleillement au sud, plantes d'ombre et plus rustiques au nord.

- Planter les vivaces (thym, sauge,...) en bouts de butte.


Pailler les plants en aménageant un espace libre autour du collet, pailler les semis lorsque les plantules sont apparues.


Entretien de la butte :

Outils nécessaires :
- un plantoir ou une cuillère pour planter,
- un sécateur
ou un couteau pour couper et cueillir,


- une griffe ou une fourchette pour griffer la terre.


Tout ce qui pousse sur la butte et que l'on ne mange pas doit retourner à la butte après avoir séché dans le couloir. A l'automne, les annuelles sont coupées au collet, laissées à sécher dans le couloir : les racines se compostent dans la butte et la plante séchée est remise sur la butte. Les végétaux malades sont coupés et brûlés (la cendre peut servir à protéger les plants des limaces)


A chaque nouvelle saison de culture, écarter le paillage; griffer la terre pour l'aérer et l'émietter en remontant vers le dessus de la butte.


Si expérimentation BRF, tailler les rameaux verts puis broyer et épandre dans les 2 jours dès la fin de l'été et avant la fin de l'automne (si plus tard ou pas de mychorisation avant plantation = 1ère plantation en légumineuses pour éviter la faim d'azote).

Quelques liens :

Permaculture généralités :

Ecotopie

Wikipedia


Ecopedia


Permaculture france


Permaculture
francophone



Vidéos :

Le jardin d'Emilia

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par Invité le Dim 17 Aoû 2008 - 0:33

Note:citation:Si expérimentation BRF, tailler les rameaux verts puis broyer et épandre dans les 2 jours dès la fin de l'été et avant la fin de l'automne

*Pour ce que j'en sait, ne serais ce pas préférable en Février, Mars, en l'absence de feuillage...avant le démarrage végétatif????
les myceliums s'installent -filaments blancs), vers avril/mai.
Conf: les recherches de l'unniversité de Laval sur le Brf.Prof.Lemieux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par luxferrrare le Dim 17 Aoû 2008 - 9:25

Et bien, comme on est toujours en pleine expérimentation, il y a deux écoles : perso, j'indique l'automne
- pour éviter la faim d'azote durant la période des cultures,
- parce que je me base sur ce que fait Jacquy Dupety
- enfin parce qu'avant le démarrage végétatif justement, les polyphénols (dont apparemment on vient juste de se rentre compte de l'importance dans l'aggradation) sont peu présents.

Voilà ! Very Happy

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par luxferrrare le Dim 17 Aoû 2008 - 10:44

Photo de butte à partie haute large pour les climats secs.

Pour climat plus humide, travailler la forme de façon à ce qu'elle soit plus pyramidale.

On peut varier les formes : en rond + feutre et liner au milieu pour faire une petite mare. Nous l'avons faite, en 2 semaines on avait déjà 2 grenouilles !

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par Invité le Dim 17 Aoû 2008 - 15:13

OK, Lux, Merci

Je vais tester, des à présent, je vais broyer pour 25m2 des cette semaine et te tiendrais au courant, afin de déterminer "in situ", les différences entre les 2 périodes de mise en place...

Ainsi, ca serat moins théorique...par contre je ne croit pas que mon broyeur, va bien apprécier les "feuilles".

@+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par luxferrrare le Dim 17 Aoû 2008 - 18:24

Sempervirens, pour le problème les feuilles, tu peux tailler tes rameaux, les laisser reposer 2-3 semaines selon leur diamètre, le temps que les feuilles sèchent et se détachent seules des branches.

Les rameaux restent encore verts quelques semaines après avoir été taillés, ce qui permet de se débarrasser des feuilles et de ne pas avoir à tailler/broyer/épandre dans les 2 jours.

Expérience perso d'il y a deux ans.

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par Invité le Dim 17 Aoû 2008 - 18:43

Lux, bonne idée!

Dit moi, Quelle technique parmis toutes celles évoquées te donne le plus de satisfaction, tant en terme de rendement, quand terme de plaisir de "non travailler la terre" ?

Perso, je n'ai jamais travaillé sur butte, cependant, j'ai un ami dans l'Aveyron qui travaille ainsi, avec des planches pour tenir la terre en partie basse...paillage, laine de mouton, carton, paille...les rendements sont exellents, son jardin est plaisant autant pour l'assiette que pour les yeux...je suis conquis.

Le doc des jardins d'Amelia est une référence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par Barnabé le Dim 17 Aoû 2008 - 20:10

Merci pour tes notes, luxferrrare. J'ai aussi regardé le film de Emilia Hazelip avec beaucoup d'intérêt.

Je souhaite juste faire une précision, déjà signalée dans le fil sur la permaculture :

Emilia Hazelip a pratiqué et enseigné une technique particulière de jardinage, qu'elle nomme jardins synérgétiques ou agriculture synérgétique. Elle s'inspire entre autres de Fukuoka et de la permaculture.

Pour autant, la permaculture, ce n'est ni le jardin synergétique, ni le jardin forestier, ni l'épuration par les lits de roseaux, ni l'agroforesterie, ni aucune technique en particulier. La permaculture, c'est un système d'analyse et de design. Après une phase d'analyse et de design, on va prescrire des solutions piochées dans un vaste répertoire de techniques biologiques, écologiques, "permaculturistes", synérgétiques, etc.

C'est pourquoi la "permaculture sur butte" ne me paraît pas un nom très adapté. Il y a même, à mon avis, un contresens dans ce titre. Il y a certains terrains, certains contextes, où la culture su butte ne sera pas la plus adaptée. La permaculture, en tant que système d'analyse et de design, conduira donc à prescrire autre chose que de la culture sur butte !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par luxferrrare le Dim 17 Aoû 2008 - 20:23

Ce sont les buttes qui ont ma préférence.

L'aspect esthétique, j'adore, mais aussi, c'est plus facile de travailler sur butte (le plus dur est de faire cette butte) car on se penche moins (et avec un petit tabouret accroché au postérieur par une ceinture à la taille c'est ridicule mais génial pour le dos et les genoux) et on peut se contenter de couverts comme outils.

L'absence de travail de la terre (après le montage de la butte) est lui aussi un bon argument pour la terre et pour la flemme.
Et le paillage te permet de faire preuve de créativité dans la guerre aux limaces car c'est le seul inconvénient : paillage = limaces.

Lorsqu'on est revenus de la formation, on s'y est mis tout de suite et on a planté sur butte ET en conventionnel. On est repartis aussi sec une semaine en formation. Quand on est revenus, les plants de tomate sur butte faisant le double de ceux en conventionnel, qui eux faisaient vraiment la gu***le sans arrosage et étaient déjà envahis de liseron... cette année là (2006) seuls les plants sur butte ont donné...

Pour le BRF, je l'ai testé en bacs de culture surélevés car je veux absolument rendre le jardinage accessible aux handi et seniors. Et c'est aussi mon péché mignon : j'en vois l'utilisation possible partout et j'ai mal lorsque je vois la terre à nu.
En tous cas, en bacs ça marche très bien dans des conditions très difficiles : ça compense totalement le problème de drainage et évaporation inhérents à la culture surélevée et ça "oblige" à planter des haies pour en obtenir.

Lorsque nous aurons notre exploitation (rhhhaaaa ce terme !), nous comptons faire de la culture sur buttes paillées de BRF.
En attendant de pouvoir refaire des expérimentations, je me tiens au courant par les expérimentations d'agriculteurs de notre connaissance, les votres, et les "jardins de BRF".

De plus, comme nous avons participé au colloque sur le BRF de 2007 à Lyon, j'ai reçu le livre des heures du colloque qui est très bien documenté, très (parfois trop pour moi) technique et scientifique. Je vais essayer de trouver le temps de vous résumer cela...

@ Barnabé :
J'ai très bien compris la différence (c'est juste que l'intitulé de la formation était celui-ci) mais tu as raison de bien préciser l'aspect plus globalisant de la permaculture au sein de laquelle la butte peut être une option parmi d'autres. Je serais vraiment intéressée par ce genre de formation dont vous avez déjà parlé sur le site, mais cette année ça va être délicat, par contre une petite initiation, je dis pas non...
D'ailleurs, après en avoir parlé à mon homme, je me permets de vous inviter (bon, d'accord, on n'a pas encore le site....) lorsque nous aurons notre terrain à y passer un week-end et partager vos idées et connaissances avec nous.
Ca vous tente?

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par Barnabé le Lun 18 Aoû 2008 - 8:34

Bien sûr, je suis partant !

Bon, quelques critiques concernant la méthode de jardinage présentée par E. Hazelip :
- butte -> davantage de drainage. Ca convient à certains terrains, mais pas à tous.
De plus, on peut difficilement mécaniser, en cas de besoin. C'est bien beau de vanter le désherbage manuel, mais si toutes les personnes qui travaillaient sur le jardin d'E. Hazelip devaient être salariées et déclarées au tarif ouvrier agricole, est-ce que le système aurait été rentable ? Et ça, c'est un vrai problème. Même Fukuoka qui pronait le "Do nothing" avait en fait en permanence des stagiaires bénévoles qui travaillaient dur !
- paillage -> très bien et recommandé de toute façon en bio, mais il faut des quantités importantes de matériau de paillage ! Et si on veut faire du tout bio, les papiers et cartons ne devraient pas être utilisés, et ce n'est pas facile de trouver de telles quantités de paille bio ! Si on doit l'acheter au cours du marché, ça représente un intrans financièrement non négligeable.
- pour ce qui est des canards et des limaces : ce que j'ai vu pratiquer dans une ferme de démonstration de techniques permaculturistes en Grande-Bretagne, c'est le système suivant : 1) des canards carnivores. Campbell ducks en l'occurence, mais des races françaises doivent exister. 2) seulement 1/2 h par jour dans le jardin = patrouille anti-limace. Pendant la première demi-heure, les canards vont à ce qu'ils préfèrent = limaces. Si on leur laisse plus longtemps, ils vont ensuite s'intéresser aux salades. Cela dit, on ne pourra pas éviter qu'ils s'y intéressent un peu. Si on ne peut pas tolérer quelques coups de bec, par exemple parce qu'on veut de "beaux produits" pour commercialiser, alors la patrouille de canards n'est pas une bonne solution.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes de cours d'initiation à la permaculture sur butte

Message par luxferrrare le Lun 18 Aoû 2008 - 15:21

Barnabé a écrit: - butte -> davantage de drainage. Ca convient à certains terrains, mais pas à tous.

Tout à fait, il faut s'adapter à son terrain et pas le contraire.
Il y a en effet davantage de drainage sur les côtés inclinés de la butte. Par contre, lors de mon cours il était bien précisé qu'au centre de la butte se créait un espace qui restait plus longtemps humide, d'où la consigne de planter les légumes gourmands en eau sur le dessus de la butte. De plus la terre émiettée permet aux racines de s'enfoncer plus profondément dans le sol.

Barnabé a écrit:De plus, on peut difficilement mécaniser, en cas de besoin. C'est bien beau de vanter le désherbage manuel, mais si toutes les personnes qui travaillaient sur le jardin d'E. Hazelip devaient être salariées et déclarées au tarif ouvrier agricole, est-ce que le système aurait été rentable ? Et ça, c'est un vrai problème. Même Fukuoka qui pronait le "Do nothing" avait en fait en permanence des stagiaires bénévoles qui travaillaient dur !

Oui, je ne vois pas du tout comment mécaniser et de plus je ne le souhaite pas (moins d'investissement, pas de carburant, pas de tassement du sol). Le désherbage est cependant grandement (voire au bout d'un certain temps quasi totalement) diminué grâce au paillage.
Et oui, nous aurons des escl... euh des bénévoles dévil
(trève de plaisanterie, nous hésitons encore entre plusieurs formules pour les personnes n'ayant pas les moyens de s'offrir une formation ou juste quelques jours de vacances à la campagne : 4h de bénévolat = le gîte offert ; 6 h de bénévolat = gîte et un repas ; 8 h = gîte et pension complète. Vous trouvez ça équitable ?)

Barnabé a écrit: paillage -> très bien et recommandé de toute façon en bio, mais il faut des quantités importantes de matériau de paillage ! Et si on veut faire du tout bio, les papiers et cartons ne devraient pas être utilisés, et ce n'est pas facile de trouver de telles quantités de paille bio ! Si on doit l'acheter au cours du marché, ça représente un intrans financièrement non négligeable.

Oui et ce n'est vraiment pas facile de trouver de la paille bio... Cependant, nous utiliserons la technique du BRF (avec les tailles sur le site).

Barnabé a écrit:des canards carnivores. Campbell ducks en l'occurence, mais des races françaises doivent exister.

J'ai aussi entendu parler des canards coureurs d'Inde, mais ne connais pas de race Française. Je serais curieuse de savoir s'il en existe adaptés au climat du sud-est de la France.

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t1840-notes-de-cours-d-initiation-a-la-permaculture-sur-butte?high

Message par biodiversiteur le Mer 16 Mai 2012 - 15:22

http://www.le-projet-olduvai.com/t1840-notes-de-cours-d-initiation-a-la-permaculture-sur-butte?highlight=permaculture

@luxferrare concernant les patates dans les buttes.

Ok, je tente cette année. C'est fait, c'est fait. Mais je crois qu'on ne parle pas des mêmes buttes, car il y a butte et butte. J'ai vu tes, très belles en passant, buttes. Tu cultives donc sur terre remontée. Je vois directement l'inconvénient avec les patates.

Celles que j'ai eu l'occasion de voir, de toucher et de sentir (manque le goût (pas tenté) et l'ouïe (rien remarqué de louche)) étaient toutes en mode "lasagne" soit fumier de cheval, compost, paillis ou approchant. But (!) clind'oeil maximiser la production d'humus, en sus des avantages que tu mentionnes. La butte est donc aisément perforationnable de part en part avec le bras (testé!). La récolte se FERAIT en ramassant les patates et sans bêchage nécessaire grâce à la légèreté de l'humus. La butte ne SERAIT donc pas foutue en l'air, resterait juste à la remodeler un brin. C'est aussi ce qui est mentionné par Mollison et que je me représente très bien avec mes expériences. Pas grave d'en oublier -des patates- puisqu'elles regermeront l'année suivante.

Je dis ça, je dis rien, car je n'ai jamais ramassé de patates dans ces buttes... pas du facta factuel, juste une extrapolation corroborée. Réponse cette année. Au moment où je me dirais "Pu***n mais il avait raison luxferrare!". Mais je ne crois pas. Butte différente, avantages/inconvénients différents...

Te tiens au courant! Merci de l'info, une bonne préparation mentale vaut... mais je crois que tout le monde ici connait la valeur de la préparation.

________________________________________________________
"La connaissance naît de l'expérience, tout le reste n'est qu'information." Albert Einstein

biodiversiteur
Membre

Masculin Nombre de messages : 31
Localisation : Dans la nature
Date d'inscription : 03/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum