Vous avez dit survivalisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous avez dit survivalisme ?

Message par Jep le Lun 15 Jan 2007 - 18:51

Bonjour à tous,

Je viens de terminer la relecture de la longue conversation entre Kraveunn et Alter Égaux sur Oléocène à ce sujet. J'ai relu aussi l'introduction du forum Le projet Olduvai. Cette notion de survivalisme m'est alors apparue plus complexe que je ne le croyais.

Comme le dit Kraveunn, il y a autant de survivalismes que de survivalistes.
Il semble néanmoins, si j'ai bien compris, se dégager quelques grandes tendances.

A- Survivalisme-défensif post catastrophe, naturelle ou non, le temps que les choses reviennent à la normale. (Type anglo-saxon)

B- Survivalisme d'urgence le temps que les secours arrivent.

C- survivalisme évolutif. La civilisation telle que nous la connaissons va disparaître dans un avenir plus ou moins lointain et nous devons dès à présent préparer la transition.

Personnellement, en autant que ces catégories aient une valeur, je m'inscrirais dans le survivalisme-évolutif et je crois que c'est la position de ce forum.

Votre avis?

Jep

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par KrAvEuNn le Lun 15 Jan 2007 - 20:50

Salut Jep et bravo pour ton courage ; avoir lu la totalité de l’intervention sur Oléo, c’est sacrément courageux. clind'oeil



Je m’inscrits moi aussi (c’est le cas de la plupart des membres d’olduvai) dans le survivalisme «évolutif » et c’est aussi le cas du forum ; forcément, puisque je l’ai édité dans ce but.



Je ne m’étais jamais posé la question de savoir combien de types de survivalismes il pouvait bien exister ; mais ta définition me semble assez éclairée.



A la base, ce forum a été créé en vue d’être assez généraliste, mais toutefois, son but est principalement d’aborder le thème des risques majeurs (et notamment le pic pétrolier) car ce sont les dangers qui potentiellement bouleverserons le plus profondément et le plus durablement notre civilisation. Bref, ce forum a, à la base, pour vocation d’anticiper un changement définitif et brutal de civilisation (question de priorité et de conséquences potentielles).



Perso, c’est le PO, un livre (« la grande implosion » de Pierre Thuillet) et une théorie (Olduvai) qui m’ont conduits à envisager la fin de la civilisation moderne comme certaine (tôt ou tard) et donc à m’intéresser au survivalisme « évolutif ».



Pour moi, toute civilisation est mortelle et la notre ne fera pas exception à la règle. Il me parait de plus en plus évident qu’une civilisation né de certains choix et quoiqu’il arrive va jusqu’au bout d’une logique (croissance sans limite pour la notre) que rien ne peut entraver ou réformer. Bref, se préparer à une rupture temporaire de la continuité social ok ; mais mon effort se porte plus sur l’hypothèse un changement définitif et brutal (peak oil), d’où mon orientation « évolutive ».

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Jep le Lun 15 Jan 2007 - 21:39

Un changement définitif et brutal.

Je suis tout à fait d'accord que le changement de société qui s'annonce sera définitif. Ce qui me semble plus difficile à prévoir c'est son caractère brutal, entre autre à cause de l'ambiguïté du mot. Ce changement sera-t-il soudain ou violent?
Probablement les deux selon les régions.


Aborder le thème des risques majeurs.

Bien que cela ne soit pas expressément mentionné dans ton message, je suppose que l'on doive aussi, surtout, aborder la façon de faire face à ces risques, de se préparer à vivre la mutation.
Dans un univers à mobilité restreinte, plus que maintenant en tout cas, l'application des solutions sera surtout locale. Je ne crois pas que ce soit individualiste de le dire. D'une part, l'humain, animal grégaire, ne peut survivre seul; d'autre part je crois qu'on ne peut agir efficacement que localement.

Actuellement je m'intéresse de près à un modèle de société autarcique très efficace, mais imbriqué dans une société bien structurée et plus vaste : le mouvement cistercien du XIIe siècle en France, non pas au plan religieux mais au plan de l'organisation matérielle et pratique. Les cisterciens ont appliqués méthodiquement, scrupuleusement, toutes les techniques de culture, d'élevage, de construction, de drainage... connues à l'époque avec un succès éblouissant.

On ne peut pas répéter le passé, mais on peut quand même s'inspirer de ce qui a été testé avec succès.

Jep.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Rammstein le Lun 15 Jan 2007 - 21:52

Salut Jep,

Bon, je vais jouer le rôle du mouton noir sur Olduvai...

Je me classe plutôt dans la catégorie A : survivalisme défensif post-catastrophe. En effet je me sens très bien dans la société actuelle et ne ressens aucunement le besoin d'en changer. Certes rien n'est parfait en ce bas monde, mais chaque jour je remercie l'Etre Suprême qui nous regarde du haut de son nuage de m'avoir fait naître dans un coin de terre où les conditions de vie sont si agréables et où avoir toutes ses dents passé 30 ans ne relève pas du miracle !

Je suis conscient que ce frêle assemblage hétéroclite qu'est notre société est suceptible de s'écrouler au moindre imprévu, aussi je me prépare à moults scénarios catastrophes, avec plus ou moins de succès...

L'idéal serait effectivement que la société anticipe les maux susceptibles de la frapper (PO, risque NBC...), mais je pense qu'il est trop tard pour le faire en l'état actuel, à moins de tout casser et de renvoyer tout le monde aux champs, facon Pol Pot...

Ma philosophie de vie est simple et consiste à gagner un maximum d'argent (préoccupation bassement matérialiste, mais l'argent est le nerf de la guerre), et à acquérir un maximum de techniques et de savoirs, afin d'avoir quelques cordes de secours à mon arc lorsque les choses partiront en sucette...

J'aurais les moyens de me payer des terres, une ferme et une reconversion professionnelle, je pencherais sans doute pour le scénario évolutif avec option "défense", mais ma situation actuelle ne le permet pas. Peut-être dans 10 ans...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par KrAvEuNn le Lun 15 Jan 2007 - 22:50

Pour Jep, il est en effet à parier que certaines régions du monde n’échapperons pas à la violence (elle est déjà endémique en certains lieux) ; en ce qui concerne nos régions (riches), tout dépendra à mon avis de la gestion de la crise par l’Etat et de la façon dont elle sera perçu et vécue par la population. Bref, j’en sais rien.



L’application des solutions ne sera peut-être pas seulement locale (il ne faut pas oublier le rôle de l’Etat) ; mais c’est vrai, je pense, qu’il y aura une forte relocalisation de l’organisation sociale et économique. Au niveau survivaliste, l’organisation sera clairement locale (pas moyen de faire autrement).



La relocalisation fait peur, car elle est souvent assimilée à une régression, voir à une communautarisation (xénophobe et anti humaniste, car s’opposant à l’universalisation de la mobilité et de la mixité mondiale). Toutefois, avec une énergie plus rare et plus chère, la mondialisation et la mobilité ne pourront que décroître et se relocaliser ; l’avenir, quoique l’on veuille est donc à la proximité et à « l’immobilité ».



Je ne connais pas aussi bien que toi le mouvement cistercien (et j’espère que tu nous éclairera sur lui), mais je sais, que le mouvement monastique est à l’origine de l’organisation de notre vie sociale et de nos campagnes (ce sont les moines qui ont défrichés les forêts, travaillés les premiers les terres de façon rationnelle et organisés la vie sociale). Bref, ce sont les moines qui ont propagés l’idée de progrès et de rationalisation des tâches (et oui) ; c’est aussi l’église qui a défendu la première les notions de science et de technicité (les premières machines ont ornées les églises : l’horloge et l’orgue ; dieux n’était-il pas alors sacré « grand architecte de la création » ?).



100% d’accord avec toi sur le thème de l’inspiration venant de ce qui a été tenté avec succès dans le passé ; ça nous sera je pense utile à l’avenir.





Pour rammstein, la brebis galeuse, clind'oeil



Se sentir bien dans cette société peut se comprendre, toutefois, le fond du problème n’est pas de ressentir ou non le besoin d’en changer, mais de savoir si l’on va ou pas en changer et si oui, de façon brutale et rapide ou pas.



Très rapidement, il est clair que nous sommes des privilégiés et que cette société a des côtés très positifs ; c’est d’ailleurs pour ça que l’on a tant de mal à s’en détacher véritablement et à la contester.



En ce qui concerne l’anticipation par la société des maux susceptibles de la frapper, je pense qu’il est non seulement trop tard, mais aussi, de toute façon impossible (on ne proclame pas un changement culturel ou de paradigme).



OK pour l’accumulation de savoirs et de techniques, mais pour ce qui est du flouze, je ne suis pas sure qu’un amoncellement de richesses soit la meilleure solution à long terme. En cas de crash économique, que vaudrons tes millions ? clind'oeil



La priorité serait peut-être d’acquérir au plus tôt tous ces biens (fermes, terre, etc.) ; mais encore faut-il en avoir les moyens.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Rammstein le Lun 15 Jan 2007 - 23:42

Salut Kraveunn,

Je n'ai sans doute pas été clair.

Amasser des millions n'est pas l'objectif en soi. C'est pour moi le moyen d'anticiper un minimum les événements et de me préparer. Avec de l'argent, je peux m'informer, suivre des formations pas toujours gratuites, acheter du matériel, des livres, un jour peut-être des terres et une ferme, des panneaux solaires, de l'or... En lui-même l'argent ne m'intéresse pas. Seul son pouvoir présente de l'intérêt car il augmente mes chances de survie.

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par brunov99 le Mar 16 Jan 2007 - 0:55

De mon point de vue il faut envisager les trois types de "survivalisme" pour conserver le néologisme.

Dans un premier temps, la plupart des gens ne comprendront pas ce qui se passe et ce sera un choc. Car même si beaucoup s'y attendent, ils refusent de le voir. Alors, ils attendront et chercheront de l'assitance de la part des autorités. Ils voudront que tout redeviennent comme avant le plus rapidement possible.

Dans un second temps, si la réponse des autorités se fait attendre, se mettra en place le second type d'attitude de survie : la post-apocalyptique. Et là lje pense que e pire est à craindre, car les gens auront peur de tout et de tous, ce sera une question de survie animale dans leur esprit car incapables de voir le moyen terme. La loi du plus fort règnera. Il faudra se battre peut-être contre les humains mais aussi contre les animaux pour boire ou manger (animaux sauvages, animaux domestiques, insectes, fauves qui s'échaperont des zoo...)

(Digression: d'où mes ouvrages sur les pièges)

Enfin seuls quelques uns, peut-être plus chanceux ou plus avisés pourront mettre en place un scénario sur le long terme. Mais il faudra compter avec les "autres". Ceux qui n'ont pas la même conscience sociale, politique et/ou économique que le survivaliste. Ce seront des rescapés "involontaires" qui n'ont pas pour la plupart de prise de conscience. De plus, il faudra aussi compter avec les autorités qui voudront rapidement et par tous les moyens reprendre le contrôle et éviter toutes dérivés extémistes ou alternatives (pour le bien de tous bien sur : tu parles !).

Pour ce qui est des stocks (bois, eau, médicaments...) et des provisions alimentaires, je vois très biens les collectivités officielles (mairie, préfecture...) ordonner des inventaires et réquisitionner les biens privés que vous avez mis des années à stocker pour les distribuer au compte goutte selon leurs règles propres : le classique un pour tous... tout pour moi !

Donc je pense qu'il faut se préparer aux trois. Si qui peut le plus peut le moins, ici je pense qu'en dehors des aspects purement matériels ce qui comptera le plus sera l'approche psychologique en face de chaque situation en observant attentivement les changements dans la situation pour adapter son approche survivaliste. En effet mettre en place le plan longue durée dès le début me semble dangereux (voire mortel) car nombre seront les envieux, (et les plus forts que moi) qui n'hésiteront pas à trucider pour profiter du bien dans l'instant uniquement (Donc double gaspillage)

Pour JEP une question :
Je ne suis pas un spécialiste du XIIe mais il me semble que la population d'alors en France devait compter quelque chose comme 12 millions d'âmes alors que nous sommes 68 millions maintenant, que les forêts giboyeuses étaient réparties sur tout le territoire et les carrières de pierres en début d'exploitation.
Sommes-nous dans les mêmes conditions sur le plan technique et psychologique ?


Bruno

brunov99
Membre

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 52
Localisation : 41 - Centre
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://brunov99.free.fr/Documentation/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Jep le Mar 16 Jan 2007 - 3:04

Réponse de Jep à Brunov99.

A- Oui, à peu près 12 millions ou un peu plus. Ça change la donne considérablement.

B-Sommes-nous (serons-nous) dans les mêmes conditions?

-Techniquement : je crois que nous avons beaucoup plus de possibilité.

- Psychologiquement : nous serons très, très défavorisés. Alors que le XIIe siècle est une période de paix et d'expansion, nous serons dans une période de perte. Pertes de biens, de confort, de sécurité, de moyens, de support. Perte d'amis ou de parents peut-être. Dans plusieurs aspects de la vie quotidienne il faudra sans doute fournir un travail manuel considérable pour un rendement, comparativement à la mécanisation, médiocre. J'oserais presque ajouter, pour beaucoup, perte d'espoir.

Jep.

Allons bon soyons optimistes tout de même!

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par KrAvEuNn le Mar 16 Jan 2007 - 9:49

Salut à tous,



Pour rammstein : je pense que tu as été clair ; je te taquinais clind'oeil . En parlant de tes millions, j’exagérais la situation ; bref, je suis d’accord avec toi, l’argent est un moyen d’accéder à des biens matériels (outils, terres, etc.) ou intellectuels (infos, formations, etc.) ; la seule chose que je voulais faire remarquer c’est qu’il faudra faire attention à ne pas engager les achats indispensable trop tard, ou à la mauvaise période,car l’argent (et l’économie) est fragile (bulle financière, krak, etc.). Se retrouver, si l’on n’a pas été prévoyant avec une brouette de billets dévalorisés, qui ne vaudrait plus rien, serait passablement balo. Après, investir dans l’or peut peut-être nous prémunir d’un tel désagrément, en effet.



Pour Bruno : envisager les trois types survivalistes est en effet l’idéal ; toutefois, cela demande un boulot énorme, une préparation très diversifiée, des frais élevés, du temps et donc une certaine dispersion. Je ne pense pas que l’on puisse se préparer parfaitement à tous les cas possibles (même si s’est souhaitable) ; l’idéal est peut être de sélectionner ceux qui semblent les plus probables ou compatibles. Sinon, je suis d’accord avec l’ensemble de ton post, excepté pour les fauves s’échappant des zoos ; en effet, je pense que c’est plutôt eux qui risque d’avoir à se faire du souci ; non seulement parcequ’ils risquent pour la plupart de mourir en cage, mais surtout parcequ’ils risquent d’être tout simplement bouffés par la population (il y a eu des précédents à Paris en 1870).

Pour Jep : une petite note d’espoir ; comme dirait Geispe, nous avons accumulé une somme faramineuse de connaissances et d’expériences qui nous servirons demain ; l’homme est inventif et la fin du système n’est pas la fin de la technicité et de la science. Bon ok, ça ne sera plus pareil et plus aussi performant, mais quand même, je pense que l’on saura encore faire de grandes choses.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Jep le Mar 16 Jan 2007 - 18:37

À Rammstein.

Je suis également convaincu que je fais partie des privilégiés de cette planète et comme le disait notre ancien premier minstre, Jean Chrétien, «Le Cananda est le plus meilleur pays au monde».

Comme loisir je fais de la reconstitution historique XIIe siècle. Souvent on me demande si j'aurais aimé vivre au Moyen Âge. JAMAIS, la vie y était beaucoup trop rude et précaire.
Aurons-nous le choix encore longtemps?

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Andros le Ven 19 Jan 2007 - 19:12

Bon ces derniers temps je ne peux pas participer au forum comme je voudrais par manque de temps, cependant je vous livre mes pensées :

- Il existe autant de formes de survivalisme qu'il existe de crises possibles. Il s'agit ensuite d'une priorisation individuelle , selon des critères qui sont plus personnels ou émotifs AMHA qu'à des critères rationnels. Il y en a qui ont peur du Peak Oil, d'autre de la Guerre Atomique, d'autres encore de la grippe aviaire, du bug de l'an 2000 etc.
A mon avis, si on s'est préparé à survivre à la guerre nucléaire globale on s'est préparé pour le reste...

- Mon avis est que le survivalisme peut devenir un hobby ou pire un mode de vie. Il y a des anxieux, mais lorsqu'ils se vautrent dans leurs phobies ils n'en sortent pas.

Au début je me suis préparé pour des raisons irrationnelles, comme je crois beaucoup d'autres gens qui vivent mal leur vie. J'avais un boulot de merde (mais bien payé -> on peut même pas se plaindre), c'était un boulot hyperanxiogène et on était en pleine déconfiture post-bulle internet.

Maintenant que mes préparatifs devraient me suffire, je passerais à autre chose, probablement femme, maison, gosses (hyper original je sais, mais j'ai la trentaine...)

Perso, je pense que le monde meilleur commence là où on est et tout de suite. On est sympa avec les sympas et avec ceux qui en ont besoin, déjà ca va mieux, ensuite on reste à l'écart des gros cons et de manière générale on reste 1. moral, poli, honnête mais aussi sincère 2 on reste détaché autant que faire se peut.

Les plans pour améliorer les choses sont INEVITABLEMENT instrumentalisés par les personnes avides de pouvoir, parce que les gens s'y soumettent (tout simplement). Ca mène aux gosses qui travaillent dans les mines ou les camps de réeducation Khmers Rouges.

Je peux améliorer mon monde, autour de moi, et si tout le monde fait ca on sera déjà plus avancé que si on attend qu'il y ait du bioéthanol ou une interdiction de la pub.

On ne peut pas couper la télé à la place des autres, il faut qu'ils l'éteignent d'eux-mêmes. Ceux qui le feront seront toujours une minorité. Parfois la télé, l'abrutissement est un remède. Un remède de merde pour une vie de merde, certes, mais un remède quand même. Ca vaut mieux que de devenir Témoin de Jéhovah.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Capausoleil le Dim 4 Fév 2007 - 18:30

Andros a écrit:Parfois la télé, l'abrutissement est un remède. Un remède de merde pour une vie de merde, certes, mais un remède quand même. Ca vaut mieux que de devenir Témoin de Jéhovah.

MOUHAAAAAAAA !!!!! Devenir Temoin de Jehovah......
Ne sois pas trop dur avec eux.... Ils pensent aussi que le monde court à sa perte....Et qu'ils survivront....En fait ce sont aussi des "survivalists".
Si ça peut aider les hommes à prendre conscience de l'urgence des temps....C'est toujours mieux que la politique de l'autruche !
Je vais peut-etre mettre une Bible dans ma bibliotheque de survie...On sait jamais... study

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par transhuman le Dim 4 Fév 2007 - 19:04

Capausoleil a écrit:...C'est toujours mieux que la politique de l'autruche !
Je vais peut-etre mettre une Bible dans ma bibliotheque de survie...On sait jamais... study

Pas d'accord...Si un gros problème arrive tous ce qui constitue des croyances essaiera de comprendre le problème via le prisme de cette croyance. Et si les solutions ne cadrent pas avec le dogme ces solutions seront rejettées voire le plus souvent ignorées!

Et il n'y a pas que les témoins de Jéhovah ou d'autres religions : Combien on crus en 2005/2006 que le PO etait là et la chute de la civilisation avec ? Et combien ne postent plus sur Oléocène depuis que le pétrole ne cesse de baisser ?
Idem sur futura ? Combien postent pleins d'idées durant leurs études et s'arrêtent lorsqu'ils sont confrontés à la réalité de la vie adulte ?

Le survivalisme, pour moi, c'est avant tout prendre conscience de la très grande fragilité des circuits économiques et industriels qui rendent possibles notre vie quotidienne. Pas besoin de craindre le PO ou le H5N1 pour se prémunir contre les coupures de courant, contre les pollutions de l'eau courante, contre les agressions ou encore contre l'abscence de dépannage pour pleins d'objets de façon à nous obliger d'acheter de nouveaux objets.

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par Capausoleil le Dim 4 Fév 2007 - 20:48

transhuman a écrit:Le survivalisme, pour moi, c'est avant tout prendre conscience de la très grande fragilité des circuits économiques et industriels qui rendent possibles notre vie quotidienne. Pas besoin de craindre le PO ou le H5N1 pour se prémunir contre les coupures de courant, contre les pollutions de l'eau courante, contre les agressions ou encore contre l'abscence de dépannage pour pleins d'objets de façon à nous obliger d'acheter de nouveaux objets.

T'enerve pas Transhuman.... Chacun envisage l'avenir et le survivalisme comme il l'entend....Je pense qu'il faut rester ouvert aux avis differents, sinon....Ce sera encore plus dur que prevu !
Certains trouveront du reconfort dans la religion (ce n'est pas mon cas) et si ça peux les aider...Ma foi !
En fait, je voulais plaisanter un peu pour rebondir sur les propos d'Andros concernant les Temoins !
Bien cordialement.

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par transhuman le Dim 4 Fév 2007 - 22:32

8) T'inquiète pas je prend l'allusion aux religions pas trop au sérieux. Je voulais juste dire qu'il faut pas penser qu'aux GROSSES catastrophes pour se prémunir un peu.
Une inondation, une coupure de courant, etc celà arrive à des milliers de gens tout les ans. Se prémunir contre ce genre de problèmes constitue pour moi la base du survivalisme.

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par nemo le Lun 5 Fév 2007 - 15:53

Pas d'accord...Si un gros problème arrive tous ce qui constitue des croyances essaiera de comprendre le problème via le prisme de cette croyance. Et si les solutions ne cadrent pas avec le dogme ces solutions seront rejettées voire le plus souvent ignorées!
Toujours cette idée que la religion implique une perte du sens des réalités. Les préjugés ont la vie dure.

nemo
Membre

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 48
Localisation : Limoges
Emploi : sans
Loisirs : JdR, esotérisme, astrologie
Date d'inscription : 19/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit survivalisme ?

Message par transhuman le Lun 5 Fév 2007 - 18:53

nemo a écrit:
Toujours cette idée que la religion implique une perte du sens des réalités. Les préjugés ont la vie dure.

Dans mon cas c est pas un préjugé c est juste un immense ....je sais pas quoi dire pour ne vexer personne.

Tous ces gens morts aujourd'hui à Bagdad, hier à Kabould ...demain où ?
Combien de morts devront rejoindre tous ceux déjà enterrés depuis ...depuis quand d'ailleurs ? l'edit de Nantes ? l'inquisition ? les croisades ? Rome ? Athènes ? L'Egypte ? et tout ceux enfouis sous les sables entre Babylone et Ur ?

Pour ce qui me concerne c'est simple : priez qui vous voulez mais chez vous et laissez la vie continuer librement.

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum