Possibilités immobilières

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mar 24 Juin 2008 - 16:14

Bonjour,
Je ne savais pas où poster et apparement je ne peux pas créer de nouveaux sujets dans cette partie.

Mon propos entre assez bien dans ce sujet et il le poursuit dans une direction à laquelle peu de personnes ont pensé.

En effet, si l'on s'intéresse en priorité aux gens qui vont avoir les pieds dans l'eau demain, on ne se pose pas trop de questions pour ceux qui vont les avoir après-demain !

Aussi, je suis fermement convaincu que le réchauffement climatique que nous subissons risque de passer à la vitesse supérieure en beaucoup moins de temps que toutes les prévisions annoncées.
Ce qui me fait dire cela ?
Tout bêtement parce que nous avons actuellement les conditions géoclimatiques de l'éocène.
Et l'on ne doit qu'à l'inertie thermique de la terre de ne pas avoir les 100 m de plus de niveau des mers.
Cependant, il ne faut pas être Mme Irma pour se rendre compte que ca empire de plus en plus vite.
En tenant compte de ces faits et des bouleversements climatiques, volcaniques, sismiques que nous risquons de connaître, il est opportun de choisir une base de repli qui les intégre.
Il me semble complétement stérile de s'installer dans un lieu pour devoir subir après quelques années une perte totale ou partielle de son installation.
Pour anticiper cela, je n'y suis pas allé avec le dos de la cuiller !
J'ai donc intégré les 100 m de flotte en plus mais aussi un autre aspect : le volcanisme.
Ce n'est pas stupide quand on sait que le volcan chilien qui vient de se réveiller a eu une période de sommeil équivalente à celle des volcans d'auvergne .....
Alors pourquoi pas le massif central ?
Evidemment, il me semble également notoire de signaler que s'installer dans un département à forte densité ou sur un axe de passage en cas de grosse migration n'est pas non plus l'idéal pour la tranquillité post crise.
Moralité, le site doit être dans un département de faible densité et dans un endroit où la horde de délocalisés ne viendra pas d'office.
Cela offre un double avantage : une garantie de tranquillité pendant un certain laps de temps mais aussi la possibilité d'acquérir un bien à moindre coût.

Par ailleurs, pour répondre à quelques préoccupations NBC, je dirai que dans la mesure où le département a une faible démographie, il semble être logique de dire qu'il y a également moins d'industries (C et N) et également moins de risques de propagations d'épidémie (B).
Je dois cependant dire que cela n'est pas ma préoccupation majeure dans la mesure où ces aléas ne sont pas vraiment envisageables ou contrôlables et que l'on ne peut décemment parer à tout sans friser la parano.

Après avoir donc posé ces éléments, je m'aperçois qu'il ne reste tout de même pas des masses de possibilités quant aux endroits relativement sûrs.
En tout, il reste comme départements : L'indre, le Cher, la Nievre, le Jura, la Haute vienne, La Creuse, L'allier, La corrèze, La dordogne (?), Le Lot, L'aveyron (?),le Tarn et Garonne (?) et Le tarn (?).
Quand je mets un point d'interrogation c'est qu'il est susceptible que ces départements soient des bases de repli privilégiées des départements limitrophes.
Ainsi je n'ai pas intégré la Haute marne, la Haute Saone, le Doubs, L'ain, Les hautes pyrennées, la Drome ou l'Ariège car il est possible que ce soit des lieux privilégiés de passage ou de repli de première vague des migrants.

Par migrants, je ne cherche pas à savoir s'il va s'agir de migrants climatiques (montée des eaux) ou de migrants économico sociaux (problèmes de ravitaillement, de pénurie, de désordres des villes ou des lieux bien urbanisés).

A l'instar d'oléo, il serait intéressant de dresser dans ce fil, les mises en place qui ont eu lieu ou qui vont avoir lieu parmi les membres du forum.
De même, il peut aussi être intéressant d'y mentionner les infos quant à des possibilités immobilières.

Sur ce point Oléo est un peu en avance et l'on remarque que les membres se filent des tuyaux quant à des offres immobilières séduisantes ou possibles.
Mieux certains essaient de fédérer leurs ressources pour voir s'il est possible de faire "tronc commun" sur un concept.

Maintenant que nous sommes tous au fait que ce qui nous pend au nez n'est plus très loin, on pourrait passer la vitesse supérieure et voir si l'on peut mettre nos facultés de recherche et d'intendance en commun pour faire évoluer quelques projets.

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par Invité le Mar 24 Juin 2008 - 16:57

Salut,

Bé ma maison est à + de 100 m d'haltitude dans une zone faiblement peuplée, à 50 km d'une ville de 150 000 hab, mais pas dans les départements que tu as cité.
Cela dit en cas de gros bazard, avec 10 l d'essence dans le réservoir, les hordes de zombies affamés pourront encore aller te dévorer ou que tu sois à partir d'une ville.
Mais je n'imagine pas des millions de personnes sur les routes du jour au lendemain, il va s'en passer des crises avant que l'anarchie domine.
Je vois plutot une lente dégradation, qui va conduire à l'affaiblissement des personnes fragiles, retraités, employés au smic à temps-partiel etc... au bout de qq années de misère ils n'auront plus la force de se battre, affaiblis moralement, tout comme les SDF qui cuvent dans le métro.

Captain'Jo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mar 24 Juin 2008 - 19:30

Mon but c'est d'arriver à passer les 3 caps : pré crise, crise et post crise.
Pour ce qui est de post crise (dans la mesure où elle n'est pas liée tout de suite au climatique) c'est que je suis intimement convaincu qu'il faut s'attendre dans les 10 15 ans qui viennent à de gros chambardements de notre vieille terre.
A savoir montée des eaux (donc éviter les côtes), volcanisme donc éviter le massif central et la zone des volcans et aussi sismisque donc éviter les chaines de montagnes (Pyrénnées et Alpes).
Mais aussi éviter tant que ce peut les réfugiés qui vagabonderaient (sans aucun moyen de locomotion) dans les campagnes.

Quand je dis pré crise, il faut comprendre qu'il ne sert à rien de dépenser des trésors d'énergie, de temps ou d'argent si c'est pour avoir comme une enseigne lumineuse au dessus de sa tête lorsque la crise sera là !
Autrement dit si certaines personnes peuvent supposer ou déduire que vous avez de quoi vivre, ils se rappelleront de vous pendant la crise.
Ce qui est valable en pré crise l'est aussi en période de crise !
En effet, si je constate que mon voisin ne fait pas la queue pour la bouffe, ne semble pas souffrir de manque lors des pénuries ou ne sort plus de chez lui pendant les dites périodes, j'aurai pas trop de mal à comprendre pourquoi !
Tout être humain ne tolérera pas de voir les siens ou lui même crever quand l'autre bouffe ... et c'est logique !
Moralité, il ira quémander chez le voisin et si ca passe pas, il s'organisera pour lui prendre de force, seul ou en groupe.
S'il n'est pas facile de cacher de la bouffe sur pied ou en pot à la campagne c'est encore pire en milieu urbain.

Donc pour moi la pré-crise c'est se mettre dans un endroit tranquille loin des chemins de migration et de préparer mon autonomie (pour le peu que ce soit faisable) le plus discretement possible.

Je fais un apparté pour dire ce que je pense de la survie urbaine.
Je suis persuadé que vivre et tenter de passer la crise en ville est prendre un gros risque.
En effet, en fonction des considérations que je viens de dire, il me semble utopique de pouvoir cacher aux autres sa bonne santé quand tout le monde crêve la fin ... à moins de bien se faire oublier et je ne vois pas trop comment on peut faire dans un endroit où des dizaines d'yeux vont être à l'affût de la moindre nourriture.
A l'instar de nos concitoyens qui ne veulent pas croire que ca sent le pâté et qu'ON va trouver des solutions, celui qui croit pouvoir survivre en milieu urbain vit à peu près la même illusion.
A voir le comportement de mes semblables, je ne me fait aucune illusion !
En effet quand on voit des mecs se taper pour une place de parking, pire !, pour une c*nnerie de poupée à la veille de Noël ( et donc quand leur survie n'est pas en jeu mais juste leur désir de propriété ou de consommation) comment croire que par un quelconque coup de baguette magique ceux-ci vont devenir respectueux et civique quand il s'agira de leur survie ?
C'est tout juste si les vigiles / encadrants ne se font pas pietiner dans les supermarchés le jour des soldes, le soir de la première d'un film, lors des manifestations ou concerts ....et on va me faire croire que ça sera plus cool lorsqu'il s'agira de manger ?
Faut pas rêver ça sera la razzia avec tout le gâchis possible et les scènes de violence qui vont bien.

En ville c'est 2 jours de bouffe et même pas une journée d'eau .... et après ?
Après c'est je marchande, je vole et après j'agresse ou je dépouille !
Maintenant quelque soit le scénario, je ne crois pas que les urbains vont partir tout de suite à la campagne
Pourquoi ?
Tout simplement parce que l'homme a l'esprit grégaire et qu'il ne voudra pas quitter son chez soi.
Regardez les birmans, regardez les inondés de la nouvelle orléans... ils sont partis de leur coin ?
Comme je disais précédemment, l'urbain se comporte comme le citoyen lambda.
A savoir le citoyen pense que la mamelle de la société ne se tarit pas et qu'il y aura toujours une solution pour s'en sortir ...ce qui nous fait doucement sourire ...mais l'urbain fait de même avec la ville : il pense que la mamelle de la ville va continuer tant bien que mal à l'approvisionner, qu'il y aura une solution !
LA solution elle est facile à trouver :
- soit on pratique le principe de l'écrevisse en chauffant la flotte doucement : ici on met doucement en place des restrictions (soit budgetaires en augmentant les prix, soit rationnement) jusqu'à ce que ce ne soit plus supportable ...et là pas grand monde sera apte à prendre les bonnes décisions.
- soit on en vient à une solution plus radicale : une ville c'est un concentré de personnes ...y'a trop de personnes ...suffit juste de les éradiquer rapidement et il en existe des procédés pour ça.
Du plus cynique au plus sournois c'est pas les moyens qui manquent : parquage, nettoyage par le vide, chimique, bactériologique ...

De toute façon, je ne m'attends pas à voir arriver des "hordes" de citadins après la crise.
Ceux qui partiront le feront soit de suite (une minorité) soit très longtemps après la crise et dans ce cas ils auront plus le profil épave que gengis khan.
Combien d'urbains sont aptes à marcher plus de 10 km ?
Combien sont capables de reconnaître ne serait ce qu'une plante comestible ?
Combien pourront partir en laissant derriere eux leur vécu ?
Il suffit de voir les documentaires de la guerre : les réfugiés se barraient avec la presque totalité de leurs biens dans des charrettes ou des poussettes .... et ils étaient pas intoxiqués à la société de consommation !

Tout ca pour dire que je suis convaincu que les sites en campagne restent les meilleurs endroits pour une survie longue durée.
J'ai écrémé les départements pour ne proposer ceux qui me semblent les plus sûrs en tenant compte de tous les paramètres qu'il est possible d'envisager actuellement.

Donc si vous connaissez des biens à vendre, voir des lieux qui méritent de s'y interesser, il serait peut être utile de partager ces connaissances, voire même pour les plus audacieux de tisser des projets

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par Jab le Mar 24 Juin 2008 - 22:24

Salut,

Très intéressant tout ça et je te suis sur beaucoup de points.
Exception pour le massif central (ben oui, j'suis chauvin Smile ), c'est à mon avis abusif de tirer un trait sur toute la région à cause d'un hypothétique volcanisme... même si ça arrive c'est pas les 85000km² qui vont être couverts de lave.

Aussi pour les 100m de montée des océans, ça arrivera sans aucun doute mais je ne pense pas qu'on le voit de notre vivant (quelques metres peut-être, 1,37 milliard de kilomètres cubes ça fait une sacrée inertie!)

Au sujet des migrants:
-migrants économico sociaux: fuite des villes vers la campagne alentour ok mais pourquoi vouloir aller plus loin? çe sera le bordel partout!
-migrants climatiques : comme dit précedemment, pas à cause de la montée des eaux mais fuite des canicules vers le NORD
-migrants suite à des persécutions: pas gagné de trouver une population plus acceuillante ailleurs...

Donc pour moi le critère département 'axe de passage' est minoritaire (à moins d'imaginer une grande relocalisation par l'état?), on verra sans doute un territoire en tache de leopard qui s'étale au niveau des villes (moins flagrant pour les departements)


J'espère avoir été constructif study

Jab
Membre

Masculin Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par transhuman le Mar 24 Juin 2008 - 22:30

Pleins d'arguments de bon sens....
Mais Smile un complément sur la vie urbaine par les temps qui courent :

Depuis au moins 20 ans il n'est déjà pas facile de se trouver du boulot. Encore moins facile d'améliorer son salaire ( et je ne parle pas de salaires faramineux )

Alors les villes ne sont pas peuplés que de moutons mais on n'y rencontre pas mal de gens qui n'ont pas le choix.
Pour prendre l'exemple de ma petite famille :
Ces dernieres semaines la hausse des prix ( pas seulement l'essence ) commence à peser lourdement sur notre budget familial.
Il se trouve pourtant qu'une amie s'inquiete encore bien plus que nous car la jeune entreprise qu'elle a fondé intervient directement dans la métallurgie. Sale temps pour le compte d'exploitation quand il faut presenter les devis aux clients et payer les fournisseurs !!
Et pourtant elle comme nous restons où nous sommes, dans notre petite ville de province, car ailleurs nous n'aurions tout simplement pas de revenus!! Et nous ne sommes pas des exceptions. Une grande partie des citadins le reste parce que leurs compétences, leurs savoir faire ne sont reconnus que dans un cercle restreint ( d'où la difficulté de retrouver un emploi ) et pour une spécialité donnée.

Tout n'est pas noir pour autant :

Je pense que les citadins , durant les trentes années à venir, vont recourir à plusieurs palliatifs :
- Les potagers . Autant le potager individuel autour du petit pavillon est peu productif autant des potagers animés , par exemple, par un comité d'entreprises peut etre vite interessant.
- Les maisons de campagnes familiales. Depuis deux ans je n'ai jamais autant entendu parler de SCI. Et pour des demeures très modestes! Tout simplement parce que suite à héritage les fratries ne veulent pas perdre le point de chute à la campagne. Bref ils sont mentalement deja près à un nouvel exode. En attendant pourvu que çà dure ...
- La rapine ( le petit vol d'opportunité pas organisé mais fréquent ) . Sur les routes de campagne la ceuillette sauvage dans les champs commence à suppleer les promotions de Lidl comme de carrouf!

Bref, la ville est loin d'etre aussi fermée qu'on le dit. Par contre certaines villes ( Paris, Bordeaux, Nice, Nantes, .... ) ont des regroupements de quartiers qui peuvent etre très vite isolés de tout ravitaillement. Tiens par exemple le sud de Paris intra muros.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mer 25 Juin 2008 - 0:02

Vite fait pour donner une info en plus lien


C'est un peu le scénario catastrophe que j'avais élaboré tout seul dans mon coin à partir des maigres connaissances scientifiques que je posséde et, pire encore, du peu d'infos fiables que j'ai réussi à glaner.

Tout ca pour dire que vraiment je pense que la montée de la flotte, le volcanisme et le sismique ne sont pas des paramètres à prendre en compte aux calendes grecques.

Depuis quelques temps je pressens que l'on ne peut plus rien faire pour enrayer le réchauffement et cela quelque soit les techniques que l'on peut imaginer.
Le réchauffement s'auto alimente mais jusqu'à présent je pouvais penser que ce mécanisme pouvait évoluer ou plutôt accélerer plus ou moins vite (de l'ordre d'une 10 aine d'années dans mes estimations pessimistes).
Apparement ça pourrait pêter beaucoup plus vite.
Ce qui faut voir c'est que le réchauffement arctique c'est l'augmentation de la température induit (changement d'albédo par la fonte des glaces) mais aussi la fonte du permafrost (autrement dit une grosse partie du canada, de la russie et l'alaska) et donc relâchement du CO2 et du CH4 donc plus d'effet de serre en plus !!
C'est également plus de pluie dans ces régions .... donc enlévement du filtre des poussières d'atmosphère qui se concentre aux pôles et qui font écran à une partie des rayons solaires .... donc encore rayonnement plus fort !

Pour rajouter une couche, il faut savoir que pour 2010-2012, on attend une période d'activité solaire (donc plus de rayonnement encore).

Avec tout ça, le groenland peut bien relarguer très vite sa glace et là ca pue !!
Pour donner une image, appuyez tout doucement sur un ballon gonflé en maintenant la pression ...le ballon se déforme lentement.
Enlever soudainement votre doigt ... le ballon modifie brusquement sa forme.
Le pb c'est que le doigt c'est la glace qui s'est déposé en millions d'années et le ballon c'est la terre qui a pris sa forme actuelle dans le même temps.
Si la glace fond très vite (qq années), la terre va prendre une forme différente en peu de temps (sous l'effet de la pression interne).... tiens ça ressemblerait pas à se qui commence à se passer en birmanie, au japon, en grece ?
Tiens le fameux volcan chilien qui est aussi vieux que le massif central ne vient il pas de se réveiller ?

Tout ça pour dire que je ne me sentirai pas tranquille à moins de 100 m du niveau actuel de la flotte, ni dans les alpes, ni dans les pyrennées et dans le massif central.
Certes on peut espérer que pas tout le massif central va être recouvert par les laves ... et je n'ai d'ailleurs vraiment exclu que le Puy de dome et le cantal qui sont, je pense les zones potentiellement les plus à risque.
Pour ce qui est des départements des Pyrenées et des Alpes, ils font face à un triple problème :
- ce sont des chaines jeunes (hercynien) et qui peuvent encore bouger sans pb,
- ces départements constituent les endroits de repli stratégiques de grande urgence des côtes méditerranéenne et atlantique,
- enfin, je doute qu'il soit possible en fonction du biotope, de la pluviométrie et des conditions météo d'envisager une autarcie sans risque là ... déjà que c'est pas gagné ailleurs !!

Tout ca pour répondre à Jab et aux éventuels autres personnes du forum.

Il faut comprendre que si j'ai le projet de changer radicalement de vie ce n'est pas pour courrir le risque de me retrouver à la rue dans 5 ou 10 ans ...aussi je prévois large avec les connaissances et les hypothèses qui me semblent très probables.

Quant aux différents migrants, je suis parti sur une base de 100 km de distance des endroits démographiquement denses mais aussi des grands axes de migration possible.
Habiter le couloir rhodanien si la montée des eaux se concrétise c'est pas le bon plan ...car on se retrouve avec tout un tas de délocalisés qui vont s'y engouffrer.
Idem pour le centre ou la Beauce quand on imagine le bassin parisien ou le nord qui commence à avoir les pieds dans la flotte.
Si j'habite Marseille et que je vois la flotte monter (pour le peu que j'ai le temps de le voir Crying or Very sad ), je monte dans le vaucluse, si ca continue je vais dans la drôme et ainsi de suite.
Si ca se passe lentement (qq années) c'est une colonie de fourmis qui ratisse tout sur son passage et qui emprunte le chemin le plus évident et le plus simple d'accès(les grands axes routiers ... le gros réflexe conditionné des consommateurs habitués à l'autoroute...même sans bagnole).
Ca me semble être du très probable comme hypothèse ça.

Pour répondre à Transhuman,
Je suis complétement conscient du problème.
Je sais pertinemment que certains sont pris à la gorge et qu'il n'y a pas forcément d'alternative financière hors de la ville.
Je dois même dire que je vis aussi en ville et j'en suis arrivé à faire des constats pas très réjouissants.
Effectivement la ville n'est pas un choix mais souvent une obligation dans notre société parce que beaucoup de nos métiers sont des métiers de secteur tertiaire ou secondaire (autrement dit quasiment inutiles dans une situation autarcique).
Comme tu le dis si bien, et tu apportes de l'eau à mon moulin, j'ai comme l'impression qu'on est déjà dans la cocotte et que l'eau est déjà en train de se réchauffer doucement... combien de temps avant d'être grillé à point ?
En quelques années, j'ai vu des personnes de niveau moyen se transformer en nouveaux pauvres.
Avant ca allait manger de temps à autre au resto, ca allait au cinéma, c'était mac do une fois par semaine, ca partait en WE, ca mangeait des plats cuisinés préparés, ca roulait avec 2 bagnoles ....
Maintenant oublié le mac do, le resto c'est pizza de temps en temps, les courses c'est lidl, la deuxième bagnole a disparu et le bon temps c'est uniquement une voire 2 semaines de vacances.
Alors évidemment on se sert la ceinture ... mais on croit secrétement que ca va s'arranger.
A ce train là et au vu que ce qui nous pend au nez (économie en confiture, énergie à plat, nourriture en dégringolade), à force de restrictions et de privations, les mêmes personnes accepteront de ne pouvoir que manger dans pas long !
Il faut bien se rendre compte que 4 crises majeures sont en conjonction et s'interpenêtrent : économique, énergétique, nutritionnelle et réchauffement climatique.
L'humanité arrive à en gérer une en se prenant une bonne claque mais là ca fait tout de même beaucoup !

Alors oui j'ai un boulot, oui j'ai des perspectives de carrière, oui je vis bien et ai un train de vie confortable, oui je peux espérer une bonne retraite si tout va bien, oui j'aime mon confort, ma manière de vie, mes voisins et ma "way of life" mais avec cette quadruple menace au dessus de ma tête tenue par un fil qui s'effiloche à vitesse grand V, j'ai décidé de tout plaquer !
Je prends un risque, qui est pour moi minime, de vivre presque comme un pôvre mec pendant un an ou 2 au pire pour après réellement vivre et assurer la viabilité de ma famille et éventuellement des proches ou de ceux qui partirait dans cette aventure.
Même au RMI, je pense que l'on survivra mieux en campagne qu'en ville avec un salaire décent dans pas longtemps.

Il ne faut pas croire que cela ne me coûte pas : je vais vendre la plupart des objets de "consommation" que j'ai acquis tant que ca a une valeur (ca risque de passer au second ordre quand la bouffe deviendra une priorité), je vais quitter un emploi interessant, un style de vie agréable pour faire comme Sempervirens mais je suis persuadé que c'est lui qui est dans le bon chemin.

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par transhuman le Mer 25 Juin 2008 - 0:30

Tu m'embête Very Happy lykos comme personne ne m'a jamais embetté sur ce forum ( encore moins sur oleocene ou sur futura ).

Tu m'embête parce que tu exprime clairement et de façon argumentée l'une de mes idées les plus pessimistes.

En gros je crains de plus en plus que les ecoulements hydrologiques de toutes natures ne soient en train de se modifier sous l'influence des précipitations de plus en plus violentes et soudaines qui surviennent que se soit au middlewest ou en Provence !
Je crains que beaucoup de "tremblements de terre" n'en soit pas mais soient de gigantesques glissements de terrain du au ravinement souterrain et à l'augmentation des pressions des ecoulements d'eau suite aux pluies violentes!

En pire je crains que non seulement le groenland perde brutalement une partie de sa banquise mais que cette "partie" soit enorme à cause des eaux de ruisselement qui s'ecoulant entre la glace et le support rocheux pourraient faire office de lubrifiant. Et ce "morceau" de banquise où ira t il ? bloquer l'entrée du St Laurent ? Bloquer le port de New York ou plus près de nous ira t il s'insinuer dans la Manche entre l'Anglettere et le continent ? ( adieu le transport maritime dans ce cas !! )
Et de tels changements sur la croute terrestre relacherait combien de tonnes de poussières dans l'atmosphère ?

Celà pourrait tout a fait etre le debut d'un cycle de regime instable plus violent :

Hausse des t° -> dechrochage des calottes glaciaires -> mouvements tectoniques -> poussieres et volcanisme -> effet de serre
mais parallèlement fonte des glaces libérées -> arret du Gulf Stream -> baisse des t° sur l'Europe.

Les deux phénomènes conjugués donnant un régime instable auto entretenu pendant quelques années.

Bon remarquez l'avantage etant qu'on n'a moins à s'inquiéter de la surpopulation....

Voilà .... j'ose pas vous souhaiter de passer une bonne nuit ...

Pour compléter vos sources de cauchemars je remarque une chose ce printemps : Les orages sont assez nombreux mais pourtant les températures sont loin d'etre de saison. Est il bien habituel de trouver une saison orageuse par une fin d'après midi avec à peine 19° ?

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mer 25 Juin 2008 - 15:03

Transhuman,

Désolé de t'avoir embêter mais, si ça peut te rassurer, ça fait à peu près 2 ans que je farfouille sur le net dans les endroits les plus improbables (jusqu'à aller relever les températures des sondes installées dans le permafrost circum polaire) ... et tout ça pour en arriver aux hypothèses que j'ai exposé. Ce qui m'inquiète le plus c'est qu'au fil du temps ces hypothèses se voient plus confirmées qu'infirmées par des scientifiques qui ont beaucoup plus de moyens et de données que moi.
Il est évident que dans toutes les hypothèses probables ou possibles, il y en a qui sont pour moi presque des certitudes et d'autres des potentielles qui peuvent dépendre de certains facteurs.

Dans les faits que je tiens comme presque inéluctables :
Fonte très rapide des glaces,
Montée rapide des eaux (rien à voir avec les 50 cm en 2100 du GIEC),
Fonte et relargage du CO2 et Méthane du permafrost,
- Mouvements sismiques ou volcaniques.

Les autres possibles, voire même les catastrophiques qui rendent toutes prévisions inutiles il y a :
- Largage de poussières et de S02 dans l'air (volcanisme) entraînant un gros refroidissement dans certaines régions ...mais ça peut être contrebalancé par des pluies plus abondantes .... dans ce cas pluies acides : S02 + H20 = H2SO3 (acide hyposulfurique) et aussi H2S donc moins de captation de CO2 en mer et biotope esquinté.
- Arrêt des courants thermo hyalins : refroidissement local de certaines régions de manière très rigoureuse.
- Relargage des hydrates de méthane suite au réchauffement des mers et de la fonte du permafrost .... violent réchauffement !

Dans le choix des départements cités, cela entre aussi en ligne de compte de manière discrète.
Le biotope pouvant donc aussi bien ramasser un gros coup de froid qu'un gros coup de chaleur, il est préférable de choisir un endroit où celui ci est déjà habitué à une grosse amplitude thermique entre l'été et l'hiver.
Pour citer un exemple, dans le midi le -20 ° c'est pas courant !
Si pendant 1 ou 2 mois les plantes et les animaux ramassent du - 20 °, y'aura plus qu'à ramasser les morts !
Dans un lieu où les plantes ou les animaux n'ont pas été habitués à vivre à la dure, des grands bouleversements de température vont s'avérer radicaux.

Juste pour pousser le bouchon, si on a une conjugeaison de toutes les hypothèses secondaires, faut même pas penser à la survie ... on arrive aux conditions du permien et on peut tirer le rideau.
Histoire de ... je cite :

"une intense activité volcanique continentale (trapps d’Emeishan (Chine) à - 258 Ma, puis trapps de Sibérie, à - 250 Ma) ; une activité très importante des dorsales océaniques de l’océan Téthys, produisant un volume considérable de laves basaltiques à l’origine d’une transgression affectant les côtes de la Pangée, sur une dizaine de millions d’années. Ces phénomènes seraient à corréler à des modifications des climats et des courants marins, ayant entraîné les extinctions progressives de très nombreux êtres vivants, à l’échelle de quelques millions d’années.
Une théorie complémentaire concerne la variation du niveau de la chimiocline. Celle-ci atteignant la surface suite au réchauffement global de la planète, lui-même induit par l'augmentation de la concentration en dioxyde de carbone d'origine volcanique, permet la libération dans l'atmosphère d'une grande quantité de sulfure d'hydrogène, toxique pour la plupart des organismes. En outre, le sulfure d'hydrogène libéré peut détruire la couche d'ozone, ce qui a également des conséquences délétères pour la plupart des espèces".

Bon après avoir bien cassé le moral affraid dévil , je reste cependant ouvert à toutes questions sur cet aspect.

J'aimerai que l'on puisse ouvrir le champ d'exploration sur la faisabilité de sites.
Donc si au gré de vos voyages ou de vos pérégrinations sur le net vous trouvez des sites qui vous semblent viables, faites en part.
Si vous avez un projet en cours et que vous vous orientez vers la communauté, venez l'exposer.

J'essaie de reprendre les principes d'Oléo qui commence à débroussailler le sujet en ce qui concerne l'achat, la découverte ou la mise à plat de projets

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par Rammstein le Mer 25 Juin 2008 - 15:38

Le problème auquel beaucoup d'entre nous se heurtent, à mon avis, est qu'il est TRES difficile de concilier vie de tous les jours, notamment professionnelle et familiale, et installation dans un endroit "moins exposé", selon des critères survivalistes, qui implique souvent un bouleversement total de son existence.

La majorité des membres de ce forum qui se préparent devront faire avec ce qu'ils ont sous la main, avec des moyens limités et là où ils se trouvent. C'est déjà cependant un avantage considérable par rapport à 99% de la population que de se préparer un minimum.

La "retraite" au vert, AMHA, doit rester secondaire par rapport à la préparation du domicile actuel à un scénario de type "bug in". Ce dernier scénario nécessite en effet peu de moyens financiers pour devenir viable et opérationnel, au moins pendant quelques semaines ou mois : achat de nourriture, d'eau, de moyens de filtration / décontamination, de matériel de premiers soins, d'une source de chauffage & cuisson alternative, éventuellement de quelques gadgets hors charte... pour quelques centaines d'euro seulement.

L'aménagement d'une "retraite" est un projet de longue haleine qui nécessite au mieux plusieurs mois. Et le temps est désormais précieux et compté... Si l'on joue cette carte, il ne faut surtout pas négliger pour autant la préparation de base.

Enfin, dans tes critères de sélection, n'oublie pas de prendre en compte le risque industriel : centrales nucléaires, raffineries, déchèteries, centres de stockage de déchets industriels, complexes pétrochimiques, etc !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par transhuman le Mer 25 Juin 2008 - 19:41

Je n'ai qu'une chose à dire : soit il faut dresser des lauriers à lykos...soit le bannir immédiatement ....

Parce que malheureusement moi aussi je fouille pas mal le Net et je lis pas mal ( et pas que science et vie Laughing )

Et je ne peut que confirmer ce que tu exposes....

On est mal....

Oserais je en plus vous rappeler l'existence du Yellowstone ?

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mer 25 Juin 2008 - 20:22

Transhuman,
Oui oui y'a aussi les supervolcans mais yellow n'en est qu'un déjà répertorié. Rien n'empêche la ceinture de feu (indonésie) de nous en faire un vite fait sur le gaz si ca se présente.
Je préfère penser que ça va pas trop pourrir sinon on peut balancer à la benne les bob, les plans A et B et toutes les autres de l'alphabet parce que ça sent le sapin !
Je reste donc sur l'hypothèse de base qui n'est déjà pas joyeux car certains experts pensent que ca risque déjà de faire une belle coupe claire dans l'humanité (genre 2 milliards qui resteront).
Faut dire que dans les derniers événements ca dépote par lot de 100.000 sans compter les collatéraux (comme disent les américains en politiquement correct).

Rammstein,

J'ai déjà signalé que je ne pouvais pas décemment prendre en compte les risques NBC parce que trop aléatoires, dépendant de trop de circonstances et ne permettant pas de répondre efficacement sans un arsenal de moyens.
La seule approche jouable sans entrer dans une paranoïa c'est de me localiser dans un département à faible démographie (donc moins d'industries et moins de vecteurs humains pour transmettre les saloperies).
Quant au nucléaire, je me vois mal souffler sur un nuage pour l'empêcher de venir et après qu'il soit passé faudra toujours que je mange, je respire, boive et donc j'y aurai droit aussi.
Vu le temps de demie période des éléments radio actifs, je me vois pas faire abstinence pendant quelques centaines d'années au bas mot Laughing
Alors plutôt que d'investir dans des protections qui ne feront que reculer l'échéance fatale, je préfère mettre mes ronds dans des radis Smile

Pour ce qui est de ma retraite, j'ai une vue différente de la chose.
Si je peux me permettre une image pour te montrer comment je vois les choses.
La société est un bateau en feu, certains continuent à faire la fiesta en pensant que ça va s'arrêter.
Certains se reculent du foyer et on déjà pris des bouées et des gilets mais restent sur le pont. Moi j'ai repéré un canot de sauvetage de l'autre côté de l'incendie.
Je sais pertinnement que si je traverse le feu je vais y laisser des morceaux tout de suite mais que le canot dispose de tout le nécessaire pour survivre et être en sécurité.
Par ailleurs dans la flotte, il y a des requins et je suis pas foutu (comme tout le monde d'ailleurs) de savoir s'ils aiment la bidoche ou pas.
Ben tu vois, je prends le risque modéré de traverser le feu maintenant quitte à morfler sur le moment mais être sûr d'être peinard après pour un long moment.
Les fêtards me prendront pour un taré d'abandonner la fête pour me balancer dans le feu en perdant tout.
Les prévoyants penseront que mon action est peut être disproportionnée et qu'il est possible que les secours arrivent avant que le bateau soit totalement en flamme et qu'il est inutile de se griller alors qu'en prenant quelques précautions ca devrait passer.
Le gars un minimum prévoyant qui se balancera au jus en dernier avec le gilet de sauvetage et quelques vivres aura potentiellement plus de chances de survivre que celui qui se retrouve au bouillon en habit de noces ..... sauf si les requins le trouvent appétissant !
Voilà à peu près ma pensée avec cette parabole.

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par ipphy le Mer 25 Juin 2008 - 20:28

transhuman a écrit:
Et je ne peut que confirmer ce que tu exposes....

On est mal....

Lykos parle de phénomènes "naturels" qui nous dépassent totalement temporellement.

Etudier les crises d'extinction de masse des temps passés est une bonne chose...mais j'aimerai qu'il cite des sources autres que wikipédia. Very Happy

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par transhuman le Mer 25 Juin 2008 - 21:02

Ce qui me chagrine avec yellowstone c'est pas qu'il soit un super volcan c'est surtout que tout autour de lui il y ait des tas de terrains (au sens geologiques ) qui vont absorber, se déformer , bouger sous l'influence des apports massifs d'eau en supplément a cause du RC . Toute les eaux des inondations actuelles du midwest vont pas directement à la mer. Une bonne partie va disparaitre sous terrainnement.

Alors à la poubelle les Bobs ... ? je ne sais pas. Mais j'ai franchement l'impression que collectivement on joue à la roulette russe.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mer 25 Juin 2008 - 22:43

Ipphy,
Oui je cite Wiki qui est tout de même le plus accessible (pas forcement le plus fiable) cependant une bonne recherche google avec les mots magiques te permettront d'en savoir plus. Exemple : permien, trias, extinction, hydrate de carbone, voire même (les très mignons) trilobites qui coûtent d'ailleurs la peau des fesses s'ils sont russes, moins cher s'ils sont marocains et encore moins s'ils sont bretons.

Pour tout dire, j'ai toujours été interessé par les sciences et pendant que certains se consacraient au foot, au tiercé ou à la voiture, je m'ingurgitais la théorie de Wegener ou la tectonique des plaques Embarassed
Ces connaissances m'ont servi pour étayer ce que j'avance maintenant.
Notre grosse boule a toujours eu des "déraillages" dans son histoire, le hic c'est que celui qui se met en place n'est pas prévu au programme.

Transhuman,
Pas la peine de se mettre la râte au court bouillon, tu peux pas faire de rétro pédalage !
Le seul truc à faire, pour reprendre l'image du bateau en flammes, c'est d'être vraiment conscient que ca va couler.
Maintenant en fonction de tes moyens, de ta disponibilité et de ta croyance dans une épave sur laquelle tu peux te raccrocher, à toi de te préparer.
Moi j'ai pris l'option canot pour être vraiment au max.

J'ai lancé le post pour savoir si d'autres canots étaient en préparation, voire même si des personnes ayant pris l'option gilet de sauvetage seraient prêts à rejoindre un canot s'ils prennent conscience rapidement que les débris flottants ne s'avèrent être que des illusions de sécurité.

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par transhuman le Mer 25 Juin 2008 - 22:59

[Hors sujet ]
lykos69 a écrit:....
Pas la peine de se mettre la râte au court bouillon, ..

Smile J'ai dejà vu cette expression quelque part ..... A coté de Wikipedia tu lirais pas aussi un peu de la "Mallorée" et de la "Belgariade " ?

siffle

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mer 25 Juin 2008 - 23:12

Transhuman,

C'est Garion ou Silk qui a vendu la mêche ? Shocked

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par luxferrrare le Mer 25 Juin 2008 - 23:13

Si vous êtes (ou êtes en association avec) un agriculteur, les sites tels que :

Le répertoire à l'installation de l'ADASEA et sa carte de France des exploitations sur le marché.

LA SAFER propose aussi des propriétés rurales.

Y en a qui font rêver avec des prix cauchemardesques, d'où obligation d'association pour les petits budgets.

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par ipphy le Mer 25 Juin 2008 - 23:15

lykos69 a écrit:
Ces connaissances m'ont servi pour étayer ce que j'avance maintenant.
Notre grosse boule a toujours eu des "déraillages" dans son histoire, le hic c'est que celui qui se met en place n'est pas prévu au programme.
Je suis tout à fait d'accord.
J'ai pas vraiment envie de faire partie de la prochaine extinction de masse.Suspect
Mais je ne vois pas comment éviter et prévoir les méga-volcan + les hydrates de méthane + l'arret des courants marin.
C'est un peu comme le "big one" à l'ouest des USA, il aura lieu, mais on ne sait pas quand, peut être dans 10 secondes, peut être dans 1000 ans.


J'ai lancé le post pour savoir si d'autres canots étaient en préparation, voire même si des personnes ayant pris l'option gilet de sauvetage seraient prêts à rejoindre un canot s'ils prennent conscience rapidement que les débris flottants ne s'avèrent être que des illusions de sécurité.
J'ai pris l'option "gilet de sauvetage", en attendant de trouver l'endroit idéal.

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Mer 25 Juin 2008 - 23:26

Luxferrare,

Je connais le site propriétés rurales et on peut trouver des trucs très sympas.
Le piège c'est qu'il y a parfois des annonces très alléchantes mais ils te vendent la propriété et le terrain mais t'as pas le droit d'utiliser le terrain car il est loué evcol

Genre, j'achète une propriété avec 20 H mais j'ai droit à 1 H au max ... le reste je le paie mais c'est quelqu'un d'autre qui s'en sert.
Le "rever" n'est pas si cher que ca si tu intégres le fait que tu as 8 gites et 5 H et dans la mesure où tu vises le tourisme et non l'autarcie !
Evidemment en solo ca risque de grincer violent pour la tirelire ...
Sur ce type de projet, faut monter une SCI ou une assos pour tenir le rythme.
C'est aussi une des possibilités que j'ai envisagé si je trouve un truc de feu de dieu mais inaccessible financièrement.
Là c'est pas trop le cas : 5h de maquis sans flotte et avec des structures de 70 m2 c'est pas le top au niveau paradis pour le prix demandé

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par phimouk le Jeu 26 Juin 2008 - 0:41

Une idée idiote
Le poids de l eau derrière le barrage des trois gorges peut il avoir des conséquences sur les tremblements de terres en chine ?

________________________________________________________
NAIVE ET REVEUSE

phimouk
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 69
Localisation : basse normandie
Emploi : retraitee
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par transhuman le Jeu 26 Juin 2008 - 12:19

Le poids de l'eau derriere le barrage des trois gorges ?

Amha c'est le genre de question joliment tabou ! Comme les questions sur les liaisons entre l'hydraulique, les mouvements de terrain et le volcanisme...sans parler des liens avec le magnétisme!

Dans le domaine universitaire c'est chacun chez soi et comme le disent les japonais "La tete ( de clou ) qui depasse appelle le marteau "

Sinon pour ce qui est de la survie dans les conditions evoquées au dessus faut bien comprendre que des phénomènes de ce genre pourrait , eventuellement , raser un continent mais qu'ailleurs la vie continue.....ailleurs les vrais problèmes seraient avant tout psychologiques.

[Hors sujet]
...Que veux tu on ne la fait pas si facilement à un vieux loup solitaire Laughing

[/HS]

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par phimouk le Jeu 26 Juin 2008 - 12:22

donc il y as bien quelque chose ?

________________________________________________________
NAIVE ET REVEUSE

phimouk
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 69
Localisation : basse normandie
Emploi : retraitee
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par ipphy le Jeu 26 Juin 2008 - 12:42

phimouk a écrit:donc il y as bien quelque chose ?

De toute façon les séismes sont produits dans les conteforts de l'himalaya, une zone de collision de plaques, donc sujette aux séismes.


Amha c'est le genre de question joliment tabou
! Comme les questions sur les liaisons entre l'hydraulique, les
mouvements de terrain et le volcanisme...sans parler des liens avec le
magnétisme!
Tabou, je sais pas; très complexe c'est certain.
Je ne pense pas qu'on puisse répondre à la question de phimouk...

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par lykos69 le Jeu 26 Juin 2008 - 14:27

Ipphy a raison, c'est beaucoup trop complexe pour qu'on puisse avoir une idée.
La croûte terrestre n'est ni uniforme, ni homogène et est en plus composite. En fonction des couches de terrain, il y aura des resultantes physico chimiques très différentes.

Ce qui est certain c'est que pour occasionner une secousse de cette ampleur il faut mettre en oeuvre une prodigieuse énergie dans un temps très court.
Même s'il est très lourd, le barrage par lui-même ne doit pas pouvoir occasionner ce genre de truc.
L'eau qui va se stocker (en milliards de tonnes) va le faire progressivement et non soudainement.

Il est cependant possible que la masse accumulée puisse faire craquer des couches géologiques.
Je pense que les géologues ont procédé à des mesures et des échantillonnages pour déterminer la géologie du sous sol.

De toute façon, l'homme actuellement joue avec des forces qui dépasse absolument ses facultés de compréhension et d'appréhension (cf les OGM, l'utilisation de certaines ondes ...).

Ce qui est le plus à craindre c'est les secousses après que le barrage soit plein avec les effets de résonance et d'amplification.

Iphhy, c'est vrai que si j'habitais en californie sur la faille de St andreas, je serrerai les miches !! choc

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Possibilités immobilières

Message par ipphy le Jeu 26 Juin 2008 - 14:50

lykos69 a écrit:
Je pense que les géologues ont procédé à des mesures et des échantillonnages pour déterminer la géologie du sous sol.
Je pense aussi.


De toute façon, l'homme actuellement joue avec des forces qui dépasse absolument ses facultés de compréhension et d'appréhension (cf les OGM, l'utilisation de certaines ondes ...).

Pas vraiment d'accord.

Les techniques de génie génétique sont maîtrisées et ouvrent de belles perspectives. Idem pour les ondes.

C'est l'utilisation à grande échelle et sans précautions de certaines de ces techniques qui peut être préjudiciable, pas la technique en elle même.

C'est en disant que "tout nous dépasse" que l'on tombe dans l'obscurantisme et que l'on se tourne vers "dieu" (qui est une réponse aux embarras de l'intelligence disait Nietsche).


PS:C'est une remarque d'odre général hein! je ne vise personne, je donne juste mon avis.

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum