Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Zapata le Dim 1 Juin 2008 - 14:35

Bonjour,

Où faut-il "mettre le curseur", pour nos achats de matériels de survie, de plein air...

Entre l'entrée de gamme (souvent, désormais, en provenance de Chine), et le haut de gamme (fabriqué dans divers pays).

Dans un cas, théoriquement, on n'y met pas cher, cela ne dure pas très longtemps, et l'on ne stresse pas trop si on l'abime ou si on le perd.

Dans l'autre cas, il faut avoir les moyens, c'est sensé durer plus longtemps, et en cas de destruction, "on est mal".

Pas facile de dégager des règles générales, car nous avons tous des exigences différentes, des moyens matériels contrastés, des utilisations variées.

Ce qui est sûr, c'est que le couplage "prix (et donc souvent renommée de la marque) et qualité objective", n'est pas une loi absolue.

J'ai acheté des baskets chez Lidl, plusieurs fois, du même genre, et pour le même prix. Certaines versions n'ont duré que quelques semaines avant de tomber en morceaux, tandis que les dernières ont déjà des mois de service. Toujours dans le cadre d'un usage journalier et urbain.

Il est difficile, pour une personne comme vous et moi, d'estimer la réelle qualité d'un produit, à son simple examen. Surtout en matière de solidité et de durabilité.

C'est bien pourquoi nous avons tendance à nous appuyer sur les marques connues (et reconnues). Cependant, entre une vraie Maglite et un clone asiatique, comment estimer la différence de qualité, et la rapprocher de la différence de prix pour en dégager un rapport "prix/durée d'utilisation" optimal ?

Pour des polaires simples (pas du multicouches, plus membrane respirante, etc.), on trouve des vestes de même densité (poids au mètre carré identique, du tissu utilisé) avec des prix allant du simple au triple, sinon plus. Par exemple du "no-name" et du Helly-Hansen.

Pour certains produits, la fourchette est plus serrée. Par exemple, avec les GPS (de randonnée), dont le prix tient plus aux caractéristiques et aux fonctions, qu'à une différence importante de qualité, on risque peu de se retrouver avec un vrai "os".

On sait aussi que des jumelles Leica ou Zeiss, ce n'est pas la même chose que du Lidl... Mais, tout le monde n'a pas besoin (ni les moyens) d'aller vers du Leica et du Zeiss...

D'autre part, il existe maintenant d'autres marques sérieuses qui font aussi bien que Leica et Zeiss, mais pour nettement moins cher...

Là où l'incertitude est la plus grande, à mon avis, c'est en matière de matériels de faible technologie (tout étant relatif, bien sûr...) : duvet, chaussures, vêtements, réchaud...

Entre deux sacs à dos, lequel va voir ses coutures lâcher en premier, ou bien ses verouillages en plastique casser plus vite ?

Entre deux duvets, de même grammage et de même compartimentage, lequel sera le plus résistant à l'usage, et encaissera le mieux les nettoyages successifs.

On pourrait dire que seul l'usage, notre usage à nous, permettrait d'en juger. Mais alors, il faudrait acheter les deux versions et les tester...

En plus, il peut exister des stratégies contradictoires.

Prenons l'exemple des chaussures : entre celles qui vont prendre du temps à former, et durer assez longtemps pour nécessiter un changement de semelle, tout en perdant (petit à petit) certaines de leurs qualités premières (perte de tenue du pied, tassement des matériaux amortisseurs, diminution de l'étanchéité) ; et celles qui vont vite "prêter", nécessiter un échange complet une fois la semelle trop usée, et donc finir à la poubelle avant que leurs autres caractéristiques (maintien, amortissement, étanchéité) n'aient eu le temps de se dégrader, qu'est ce qui vaut mieux ?

Personnellement, j'accorde de l'importance aux tests publiés dans des revues de consommateurs (genre "60 millions" ou "Que choisir"), qui abordent parfois (notamment à l'approche des vacances) les sujets liés au plein air (tentes, chaussures, etc.).

Il y a aussi certaines revues spécialisées (randonnée, camping, nautisme...), mais je suis alors plus méfiant, dans la mesure où la publicité de certaines des marques (des matériels testés), font aussi vivre le magazine...

Il y a le classement et l'avis de certains fournisseurs de marques différentes (en vrac : Décathlon, Go Sport, Vieux Campeur...), sur un même lieu de vente . Mais qu'en est-il de la qualification de ceux qui donnent leur avis, et de la méthode d'établissement de cet avis ?

Il y a également les inconditionnels de telle ou telle marque, il y a ceux qui voient les stocks encore à écouler, et aussi ceux qui songent aux différences de marges commerciales, quand ce n'est pas la pression des primes (pour eux), et c'est humain...

Sinon, il y a son retour d'expérience, sur ce que l'on utilise déjà. Mais, souvent, cela ne sert à rien d'avoir identifié un bon produit, parce que, le temps d'arrivr à devoir le renouveler, il n'est plus fabriqué et il a été remplacé par d'autres choses, ce qui ramène à la case départ.

Peut-être, comme moi, en fonction des circonstances (des opportunités, des besoins...), avez-vous un mix : à la fois, du matériel de haut de gamme et de qualité ici ; mais aussi, des produits "low cost" là...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Zapata le Dim 1 Juin 2008 - 14:58

Rebonjour,

Pour compléter ce qui précède.

Ma stratégie est tous azimuts : vente par correspondance (France ou étranger), achat en chaîne de magazin spécialisée sur le sport, achat en supermarché généraliste, achat en boutique spécialisée, achat en solderie et autres braderies...

Donc, pas de "a priori" sur le fournisseur nécessaire.

Consultation intense d'Internet, des catalogues des boîtes aux lettres, des catalogues de VPC.

Du coup, l'on se construit une sorte de base de donnée interne (stockée entre les oreilles), qui permet de tout de suite repérer la bonne affaire : prix plus bas que la concurrence ; nouvelle technologie au prix de l'ancienne, erreur d'étiquetage (de plus en plus rare), etc.

Tactique axée sur les occasions fortuites, les promotions saisonnières, les fins de stocks. Bref, tout ce qui permet d'améliorer la rentabilité des fonds personnels.

A force de pratique, on améliore aussi sa connaissance "technique", et sa capacité à juger de la "qualité" apparente des produits offerts (mais il reste un taux d'échec, cependant, et on ne gagne pas à tous les coups).

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par ipphy le Dim 1 Juin 2008 - 15:10

Salut Zapata, l'homme qui valait 3 milliards de topic :')

Très bon sujet.

Je crois qu'il n'y a pas de règle générale. Il faut comparer les produits au coup par coup.


En lisant les forum on a accès à des retours d'expérience.


*Attentions ils sont souvent faussé par le "thème" du forum. Un sac sera peut être décrit comme "léger et agréable" chez les MUL; comme "fagile et cher" chez les amateurs de bushcraft. Ces différents points de vue permettent de mieux connaitre le produit.

*Attention aussi aux "coup de pub", le mec qui achète du matos et en parle sans l'avoir vraiment testé. Par exemple des pompes à 200€ en cuir super cool qui se mettent à couiner au bout de quelques mois.


En allant sur le site du fabricant/site de test/presse spécialisée:

Sur le site du fabricant on voit ce qu'il veut bien montrer.
Puis on se renseigne sur des site comparatifs (forum de couteaux, site de tests de lampes, etc) et dans la presse spécialisée (il existe des magazines encore assez neutres, comme carnets d'aventures).

C'est comme ça qu'on se rends compte que le produit n'est pas fabriqué aux USA mais juste "assemblé".
Et que certaines marques surfent sur leur images en proposant des produits "has been".
On voit que certaines marques asiatiques font aussi bien, voir bieux mieux et moins cher que les marques US mais elles sont moins "markettés" et moins lisibles pour le grand public.

ex: Pour rien au monde j'échangerai ma lampe Fenix fabriquée en chine contre une Maglite US.

ex: Leroy merlin qui fait des scies Bahco démarqués à 15€


En testant soit même des produits "étalons":

On teste à fond le matos que l'on a déjà: couteau, sac, pompes.
Ensuite quand on est attiré par un nouvel objet on l'examine, on le tripote (même violemment).

Souvent on se rend compte que le "filet d'aération de dos" du nouveau sac de l'été ne va péter au 1er accro, que le coutal super steel en mécouillonium n'est pas vraiment plus solide qu'un opinel ou un mora qui coutent 10 fois moins cher.


Se défaire des idées reçues:


Du genre:

-Le matos militaire c'est le top. Ouais bof, l'armée elle veut d'abord équiper du soldat pour pas trop cher et y a la logistique derrière pour changer le matos usé.

-les marques sont un gage de qualité.

-Le vendeur à forcément plus d'expérience que moi.

-Acheter sur ebay moins cher c'est le mal, on tue les artisants...


Regarder les garanties

Les leatherman sont garanti 25 ans, si ça casse il suffit de contacter un revendeur.

Les platypus, même percées, sont échangées au décathlon.

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Zapata le Dim 1 Juin 2008 - 19:02

Bonsoir,

D'accord sur presque tout.

Juste quelques remarques, cependant.

En ce qui concerne les "matériels et fournitures militaires", les magasins de surplus fréquentés par ces mêmes militaires, qui y trouvent des compléments à leur trousseau de base (fourni par l'institution), et qui viennent s'approvisionner (en produits neufs) pour justement compléter ou remplacer ce qu'on leur a fourni en dotation standard, sont très au courant de la qualité réelle de ce qu'ils achètent avec leur solde...

Ils sont aussi très exigents sur cette qualité, sinon à quoi bon se donner la peine de remplacer ce qui leur est fourni d'office...

De même, les vendeurs, souvent des "anciens", s'y connaissent aussi, et ne se permettraient pas de vendre de la "daube" à leur clientèle, ce qui se saurait très vite.

En tout cas, pour le magasin que nous fréquentons parfois, en tant que "pékin".

Les prix ne sont pas les meilleurs, surtout pour les produits que l'on peut trouver un peu partout ailleurs.

Mais, il y a du choix, malgré de fréquentes ruptures de stock, ce qui prouve que certains bons produits "partent" très vite.

Pour ce qui est du vêtement, ou tout ce qui tourne autour (accessoires, petite coutellerie, duvets, gillies...), il y a souvent une alternative simple : le produit d'origine ou bien son clone (apparemment) parfait, made in Asia, avec une différence de prix de 25 % à 50 %.

A chacun d'arbitrer, ensuite...

Pour certains matériels, pourtant très typés (gillies), j'ai parfois trouvé nettement moins cher, chez des fournisseurs de photographes animaliers et autres partiquants de la nature comme de l'approche de la faune...

Encore une fois, chercher et comparer...

Souvent, il vaut mieux ne pas trop "diffuser" ses aubaines, car cela finit par se savoir, et le magasin concerné est vidé par d'autres acheteurs, ou bien le fournisseur tape sur les doigts du vendeur pour qu'il réaligne ses prix sur la concurrence (car cette dernière prévient le fournisseur qu'elle ira commander ailleurs s'il n'intervient pas, le plus souvent en menaçant de cesser de livrer celui qui casse les prix).

Et, comment les concurrents sont-ils mis au courant ?

Par les acheteurs qui reviennent dans leur magazin habituel est disant, par exemple : "j'ai vu le même article chez XYZ pour ABC euros, faites moi le même prix où je le prends chez l'autre".

Pourquoi croyez-vous que nous sommes bombardés de messages comme quoi, si nous trouvons moins cher ailleurs, on nous remboursera une fois (deux fois, dix fois, cent fois) la différence ? Pour que nous servions d'indicateurs contre les magasins qui se permettent de ne pas jouer la saine concurrence (tout le monde au même prix conseillé, avec une marge confortable...).

Alors, quand quelqu'un prend le risque de jouer autrement, le meilleur service à lui (et à nous) rendre, c'est de nous servir chez lui, d'en faire profiter d'autres, mais sans que cela risque de remonter à des oreilles inadéquates...

Cela s'appelle la libre concurrence (la vraie...).

Bien entendu, la vente à perte, et d'autres procédés déloyaux, n'entrent pas dans cette catégorie...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par ipphy le Dim 1 Juin 2008 - 19:25

Zapata a écrit:

En ce qui concerne les "matériels et fournitures militaires", les magasins de surplus fréquentés par ces mêmes militaires, qui y trouvent des compléments à leur trousseau de base (fourni par l'institution), et qui viennent s'approvisionner (en produits neufs) pour justement compléter ou remplacer ce qu'on leur a fourni en dotation standard, sont très au courant de la qualité réelle de ce qu'ils achètent avec leur solde...

Ils sont aussi très exigents sur cette qualité, sinon à quoi bon se donner la peine de remplacer ce qui leur est fourni d'office...


Exact, mais en fait ce que je voulais dire c'est que le matos mili n'est pas toujours adapté à un civil.

Je n'ai pas besoin d'avoir un sac à dos pensé pour le combat.
Donc exit les portes chargeurs et les brelages, ça ne me sert à rien et ça fait du poids en plus.

Attention également aux normes pour les sacs de couchage! Pour comparer 2 sacs il faut qu'ils aient été testé avec la même norme, et le normes militaires sont moins rigoureuse (le fantassin peut avoir froid ^^).
Choisir son sac de couchage

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par modl le Dim 1 Juin 2008 - 20:20

Dans le guide de Murphy de l'armée Suisse, il précise que le matériel a fait l'objet d'un appel d'offre, et que c'est souvent le moins cher qui l'emporte...
Ce qui ne veut pas dire que la qualité est mauvaise au demeurant !!!

modl
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 47
Localisation : POITOU
Loisirs : tir à l'arc, bricolage...
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Rammstein le Dim 1 Juin 2008 - 22:58

Ma stratégie est d'acheter d'abord du bas de gamme pas cher (typiquement les promos à 1 euro). Ceci me permet de combler immédiatement un "vide fonctionnel" et d'avoir au moins du matériel de m*rde disponible en cas de pépin. C'est toujours mieux que rien.

Une fois le matériel testé, et s'il passe mes critères de sélection, j'en rachète un ou 2 exemplaires, vu que c'est bon marché. Si le matériel s'avère par contre défaillant, je passe à la gamme supérieure.

J'ai parfois d'excellentes surprises avec le "made in China" !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4997
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Zapata le Lun 2 Juin 2008 - 19:45

Rammstein a écrit:Ma stratégie est d'acheter d'abord du bas de gamme pas cher (typiquement les promos à 1 euro). Ceci me permet de combler immédiatement un "vide fonctionnel" et d'avoir au moins du matériel de m*rde disponible en cas de pépin. C'est toujours mieux que rien.

Une fois le matériel testé, et s'il passe mes critères de sélection, j'en rachète un ou 2 exemplaires, vu que c'est bon marché. Si le matériel s'avère par contre défaillant, je passe à la gamme supérieure.

J'ai parfois d'excellentes surprises avec le "made in China" !

Rammstein

Bonjour,

Bonne approche...

Effectivement, on est parfois très agréablement surpris par ce que l'on obtient pour quelques euros.

Le problème de la piètre qualité, ou adéquation, du matériel fourni en dotation se retrouve dans de nombreux pays (GB, USA...), même et y compris en ce qui concerne les forces spéciales, dont les besoins sont pourtant au-dessus du GI et du "private" moyen, et pas pris en compte...

Il faut dire que, en "outdoor" intense et intensif, le moindre détail compte, et que de nombreux défauts que nous ne verrions pas au cours d'un usage civil, se font nettement jour en usage militaire.

Il est vrai que certains produits pour "professionnels" sont tellement "surdimensionnés" (épaisseur des tissus, abondance des renforts, etc.) qu'il finissent par être grêvés par leur poids à vide (certains sacs à dos de portage lourd dépassent facilement les dix kilogrammes, avant même que l'on ait commencé à y mettre quelque chose).

Mais, comme certains portages lourds dépassent allègrement les cinquante kilogrammes, sinon plus, tout devient alors relatif, même un sac de plus de dix kilogrammes...

Pour les tissus, il faut choisir, entre une épaisseur gage de longévité, et un poids moindre.

Une astuce essayant de ménager les deux besoins contradictoires peut être de prendre un vêtement en version légère (faible grammage) et de le renforcer aux points stratégiques (coudes, genoux, fessier...).

C'est souvent seulement en matériels militaires et de surplus que l'on trouve des produits "silencieux", c'est à dire dont le tissu, par auto-frottement ou par frottement contre des obstacles, émet le moins de bruit possible.

Par contre, de nombreux produits techniques à bases de tissus synthétiques font un boucan du tonnerre...

De plus, les produits civils ne sont souvent disponibles que dans des couleurs discrètes et qui se marient bien avec l'environnement (bleu électrique, orange fluorescent, jaune bien intense...)...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Silex le Dim 15 Juin 2008 - 23:41

Salutations Camarades

la semaine dernière, j'ai vu passer un dépliant de la célébre marque de discount L*dl, présentant une radio multibandes à moins de 10 euros de marque Bench.

Cette semaine, le concurent Ald* propose le 18 juin, un modéle similaire à 17 euros de marque Médion.



N'ayant jamais acquis ce type de matos par le passé, et celui ci représentant un manque dans mon équipement, je me demandais si quelqu'un sur le forum avait déja tenté l'expérience avec l'une ou l'autre de ces radios et quelles étaient les impressions.

Mon objectif est de posséder un recepteur fiable, qui pourra à l'occasion permettre l'écoute des ondes courtes.
Je dois dire que si le prix me parait interessant, je ne sais si la fonction SW sera réellement efficace.

d'avance merci aux spécialistes

Silex
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 41
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 12/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/silex-mindset

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par ipphy le Dim 15 Juin 2008 - 23:57

Silex a écrit:
la semaine dernière, j'ai vu passer un dépliant de la célébre marque de discount L*dl, présentant une radio multibandes à moins de 10 euros de marque Bench.

A mon avis c'est pas terrible.

Je me suis laissé tenter par une radio ondes AM/FM/ ondes courtes sur Pearl.fr pour 6 ou 7€.

Am/FM ok, meme si le réglage est moyen.
Ondes courtes: que dalle! Rolling Eyes

Bon, heureusement que j'avais fait une commandée de plusieurs items, dont une radio à manivelle AM/FM tout à fait satisfaisante. (Cf BOB de Rammstein).

Perso, je prendrai un récepteur DEGEN.
C'est un bon rapport qualité prix (60€ environ).

Un site qui teste les radios (radiointel)

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Wasicun le Lun 16 Juin 2008 - 1:44

Le matos mili U.S. est désormais fourni par la plupart des grandes marques qui officiaient jusqu'à présent sur les marchés civils : Cascade Designs/MSR, Outdoor Research, Malden Mills/Polartec, Wiggys, Gore-Tex, Patagonia, Camelbak, Danner, Rocky, etc.
Alors pourquoi diable "lâcher" par exemple 120 euros pour une polaire "Au Vieux Voleur" lorsque sur Ebay U.S. avec le taux de change actuel et les frais de port compris (et 9 fois sur 10 sans TVA et autres taxes) elle ne vous coûtera en surplus que la moitié voir bien moins encore si vous êtes malins ? (neuve et certes pas en rose ou en bleu mais en vert, noir ou sable ?).
En Europe il y a rarement de bonnes affaires croyez moi (hormis quelques promos exceptionnelles ...) mieux vaut être prêt à investir un peu plus en $ pour avoir du bon matos que du "cheap" en euros qui ne durera pas ou ne sera pas performant ... n'oubliez pas que si le pire scénario doit se réaliser tout "réappro." sera impossible ...
Si par mesure de précaution vous vous êtes dit ... ben dans ce cas si c'est du "cheap jetable" c'est pas grave je peux toujours en achèter deux par précaution ... ben s'il faut tout "doubler" vous n'êtes pas sorti de l'auberge ... car non seulement la place va finir par vous manquer mais aussi parce que "de la daube + de la daube = toujours de la daube" donc bof au final ... pas forcément payant ...
Donc acheter moins mais mieux ... ça me paraît la meilleure des options ...

;-|


Dernière édition par Wasicun le Mar 17 Juin 2008 - 1:16, édité 1 fois

Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1683
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Wasicun le Lun 16 Juin 2008 - 2:00

Cherchez par marques ou par dénominations (ex. SPEAR, ECWS, PCU, ELCS, etc.), fixez vous un budget maxi. et si cela ne marche pas attendez la bonne occaze ... (pensez à combiner le maximum de pdts. intéressants chez le même revendeur pour limiter les frais de port ... et si ce dernier refuse d'exporter ou abuse sur les coûts "annexes" ... laissez tomber ...). Considérez avec attention son "feedback" en particulier si les acheteurs sont européens et par la suite si ce revendeur est fiable passez en direct s'il a une boutique Internet hors Ebay ... (et négociez !)

;-)

Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1683
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Silex le Mar 17 Juin 2008 - 22:15

Ipphy Merci pour les infos.

Silex
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 41
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 12/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/silex-mindset

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Zapata le Dim 22 Juin 2008 - 23:08

Bonsoir Wasicun,

J'abonde dans ton sens, en ce qui concerne les prix de certains vêtements non-techniques (car, de nos jours, un tissu polaire n'est plus une innovation...), et ces prix m'on toujours paru exorbitants.

Bien sûr, le vendeur fera valoir la qualité de l'assemblage, le traitement anti-boulochage, etc.

Reste à savoir la réalité de ces assertions, et même dans l'affirmative, si ces qualités justifient la différence de prix...

Quant aux coloris "mode", que ce soit en équipements de randonnée, de montagne, de voile, de plongée, etc.

Bref, dans toutes les activités de plein air, ils m'ont souvent fait renoncer à certains achats !

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acheter du haut ou du bas de gamme, et comment le savoir ?

Message par Wasicun le Lun 30 Juin 2008 - 0:18

Lien explicatif concernant les dénominations ayant cours dans les différents corps d'armée U.S. (systèmes de vêtements de toutes les générations) :

COLD WEATHER CLOTHING

Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1683
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum