Du côté des survivalistes anglo-saxons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par KrAvEuNn le Sam 24 Mai 2008 - 18:33

Les «survivalistes» se préparent aux États-Unis

M. Delta ne veut pas dire où il habite. Il ne veut pas dire son nom. Mais il y a une chose qu'il peut annoncer à la face du monde: il est prêt.
Il a dans son sous-sol assez de nourriture pour que deux adultes puissent manger pendant deux ans. Il a du carburant. Des réserves d'eau. Un GPS. Des plaques de magnésium pour faire du feu. Plusieurs vêtements chauds. Plusieurs fusils.

L'été dernier, M. Delta a planté plus de 200 arbres sur son terrain. Des chênes. Des cerisiers. De quoi faire son propre bois de foyer pendant plusieurs années. Pour garder la forme, il court entre 5 et 8 km trois fois par semaine et lève des poids une dizaine de fois par mois.

La raison de ce branle-bas de combat? M. Delta croit que les États-Unis - et la majeure partie du monde occidental - se dirigent vers une catastrophe.

«Je crois que la récession actuelle va se transformer au mieux en dépression majeure, au pire en un monde à la Mad Max, écrit-il dans un courriel envoyé à La Presse. Il va falloir au moins trois générations pour s'en remettre - si on s'en remet. Je crois que ma génération va voir les États-Unis tomber de leur piédestal. Rome est tombée - en quoi sommes-nous différents?»

Longtemps associés aux années de la Guerre froide et à la menace nucléaire, les «survivalistes» semblent maintenant revenir en force. Les récentes hausses du prix du pétrole et des denrées alimentaires de même que le spectre d'une profonde récession et des conséquences des changements climatiques ajoutent à l'urgence de leur démarche.

Les «survivalistes» sont discrets de nature, et leur nombre est impossible à évaluer. Jim Rawles, auteur du site Survival Blog et porte-parole non officiel du mouvement survivaliste, soutient que son site reçoit plus de 70 000 visites par semaine. Et les gens lui posent beaucoup plus de questions qu'avant.

«Traditionnellement, les survivalistes sont surtout des gens religieux et conservateurs. Mais aujourd'hui, de plus en plus de gens de la gauche et d'écologistes nous écrivent. Ils sont alarmés par la hausse du prix du pétrole, par les changements climatiques. Ils se préparent», explique M. Rawles, qui dit habiter «dans un endroit isolé et très peu peuplé, à l'ouest des Rocheuses».

Lire son site, c'est entrer dans un monde parallèle. On y apprend entre autres choses que cultiver des pommes de terre dans des demi-barils de 55 gallons est une excellente idée; que le téléchargement de manuels militaires portant sur la survie est gratuit sur l'internet; que l'Idaho est l'État idéal pour se bâtir une cabane en région éloignée. («L'Alaska est ravitaillé par bateau, écrit un lecteur. Pas de bateau, pas de produits.»)

Une série de livres sur le survivalisme viennent aussi d'être publiés aux États-Unis. Un des ouvrages les plus souvent cités est When All Hell Breaks Loose (Quand l'enfer arrivera sur terre), un ouvrage paru en 2007. L'auteur, Cody Lundin, y explique comment fabriquer un sac de couchage à partir de vieux journaux et de ruban adhésif, comment se défaire de cadavres et comment cuisiner quelque chose de mangeable à partir d'un sac de grains de blé.

Sur son site web, M. Rawles vend aussi un livre qui reprend l'information donnée dans son blogue, histoire de permettre à ses lecteurs d'avoir un manuel de référence si l'internet ou le réseau d'électricité devaient tomber en panne.

Selon lui, ce sont ceux qui auront accès à de la nourriture qui formeront la nouvelle classe de gens privilégiés en cas de crise. Il dit avoir assez de provisions dans son sous-sol pour que lui et sa femme puissent se nourrir durant cinq ans.

«Durant la Révolution française, les riches échangeaient des pierres précieuses, des bijoux en or et du mobilier luxueux contre des miches de pain, explique-t-il. À la prochaine crise, ils vont peut-être vouloir échanger leurs motomarines et leurs écrans au plasma.»

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7488
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par Canis Lupus le Dim 25 Mai 2008 - 12:27

Aujourd'hui sur la page d'accueil de Yahoo.com, un article sur les survivalistes !!! Damn...
Energy fears looming, new survivalists prepare
24 mai 2008, Associated Press
Convinced the planet's oil supply is dwindling and the world's
economies are heading for a crash, some people around the country are
moving onto homesteads, learning to live off their land, conserving
fuel and, in some cases, stocking up on guns they expect to use to
defend themselves and their supplies from desperate crowds of people
who didn't prepare.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par SavageBeast le Dim 25 Mai 2008 - 12:56

Mouais.. le Hic avec le mouton, c'est que ça va devenir "tendance"... Si au moins ce qui vont se la jouer tendance apprennent quelquechose et prennent conscience de la situation, alors ce sera bien.

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par KrAvEuNn le Lun 26 Mai 2008 - 21:33

Décidément, on parle de plus en plus des collègues us (pas de lien dispo...post récupéré ailleurs) :
Les "survivalistes" prônent l'autosuffisance pour vivre sans pétrole

BUSKIRK, New York — Ils ne cherchent pas à sauver la planète, juste leur vie. Convaincus que les réserves de pétrole décroissent irrémédiablement et que l'économie mondiale va dans le mur, des Américains s'installent à la campagne pour mener une vie frugale et autarcique, et certains stockent même des armes pour se protéger de hordes d'affamés non préparés à faire face à la grave crise qui menace, selon ces "survivalistes", le pays.

Il y a quelques années, Kathleen Breault, 50 ans, vivait dans une banlieue de l'Etat de New York, où elle menait une vie ordinaire d'Américaine moyenne, conduisant sa voiture pendant des heures chaque semaine, déjeunant chez McDonald's, faisant son shopping dans un centre commercial et passant sa soirée devant la télévision.

C'était avant qu'elle entende parler du sombre avenir des réserves mondiales de pétrole. Aujourd'hui, elle se prépare à la disparition de la société de consommation actuelle.

Mme Breault a divisé par deux ses trajets en voiture, se nourrit désormais de produits locaux et a perdu 32 kilos. Elle a également fait une croix sur ses cartes de crédit, la télévision et l'avion, et a commencé à utiliser un poêle à bois.

On ne sait pas combien d'Américains vivent comme Mme Breault, mais on estime que le mouvement a pris de l'ampleur ces dernières années. Ces "survivalistes" ne mènent pas une sorte de révolution verte visant à sauver la planète. Beaucoup pensent qu'il est trop tard pour cela et cherchent simplement à se sauver eux-mêmes.

Certains agissent discrètement, et sont peu diserts sur leurs préparatifs, craignant par exemple de mettre en danger leur famille en révélant le lieu où ils stockent leurs provisions. Ils envisagent un avenir où les villes américaines seront pleines de réfugiés affamés et désespérés en quête de nourriture, d'abris et d'eau.

"Des choses vont arriver lorsque les gens ne pourront obtenir ce dont ils ont besoin pour eux-mêmes et leur famille", prédit Lynn-Marie, qui estime que les villes américaines pourraient connaître une montée de la violence dès 2012.

Lynn-Marie refuse de donner son nom pour protéger sa ferme dans l'Idaho. De nombreux "survivalistes" ont refusé de parler à l'Associated Press pour les mêmes raisons.

Ces Américains qui redoutent le pire croient dans le concept d'un pic de production de pétrole, suivi d'une baisse inexorable de l'offre de brut. Selon les chercheurs qui soutiennent cette théorie, le déclin est déjà amorcé ou va bientôt commencer. Mais de nombreux scientifiques soulignent que d'autres sources d'énergie viendront compenser le manque d'or noir.

Lynn-Marie et son mari ont planté un verger de 40 arbres, construit une serre avec un système d'irrigation propre, ont commencé à élever des poulets et des porcs, et ont appris à les abattre.

D'ici 2012, ils espèrent couvrir leurs besoins en électricité grâce à des panneaux solaires et produire leur propre viande, lait et légumes. "Les gens ne seront pas préparés" à ce changement, prédit Lynn-Marie. "On peut imaginer des hordes en maraude."

Sur le site PeakOil.com, littéralement "pic de pétrole.com", qui a réuni jusqu'à 800 personnes lors de récentes soirées, on évoque volontiers l'avenir du monde. Certains estiment qu'il n'y aura pas de krach financier, mais plutôt une lente dégradation de la situation économique.

Certains pensent que le gouvernement américain réagira à la perte de "sécurité" énergétique en restreignant les libertés individuelles et d'autres pensent que l'Etat ne sera pas en mesure d'assurer les services de base à la population durant la crise. Les autorités, estiment-ils, seront largement impuissantes.
Edit : Le lien en français


Dernière édition par KrAvEuNn le Mar 27 Mai 2008 - 13:28, édité 1 fois

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7488
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par Rammstein le Mar 27 Mai 2008 - 8:53

L'article d'origine est
Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4997
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par Canis Lupus le Mar 27 Mai 2008 - 19:58

KrAvEuNn a écrit:Décidément, on parle de plus en plus des collègues us (pas de lien dispo...post récupéré ailleurs) :
C'est l'exact traduction de l'article que j'ai posté juste en dessus. Après, tu fais comme tu veux pour gérer ça mrsgreen.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par KrAvEuNn le Mar 27 Mai 2008 - 22:13

Canis Lupus a écrit:
KrAvEuNn a écrit:Décidément, on parle de plus en plus des collègues us (pas de lien dispo...post récupéré ailleurs) :
C'est l'exact traduction de l'article que j'ai posté juste en dessus. Après, tu fais comme tu veux pour gérer ça mrsgreen.
Argh ! tu sais très bien que je ne pipe pas un mot en english ; j'ai pris les deux articles pour deux sujets différents...mais au moins, comme ça,il y a la traduc en frenchie pour cancres comme moi clind'oeil

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7488
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du côté des survivalistes anglo-saxons

Message par Canis Lupus le Sam 16 Jan 2010 - 12:03

Une réflexion sur la réaction des gens face à une situation de crise, par un survivaliste ricain : Analysis of common survival strategies.
I am talking here about a total collapse situation, not a slow slide decline or regional disruption. You can pick your own favorite cause from an EMP event to a finance system failure. They all cause roughly the same sequence of events. The results of any catastrophic collapse could easily be worse than any fiction you have ever read. The worst case scenarios all result in disruption of services and quick spiral into anarchy, but leave most of the population alive and hungry. This is the stuff of nightmares.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum