Se passer de GPS et autres assistances externes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Zapata le Sam 10 Mai 2008 - 23:23

Bonjour,

S'orienter et savoir où l'on est est aussi simple que de consulter son GPS, et une carte...

Mais sans GPS, il faut procéder autrement, et savoir le faire...

L'outil classique, c'est la boussole traditionnelle, plus ou moins perfectionnée (et chère). Un achat qui dure (sauf chute ou perte), donc autant y mettre le prix et avoir une qualité minimale.

Bien pratique, il y a la version avec compas de visée, qui permet de faire des relèvements précis : on regarde vers un point particulier, et juste en dessous on peut lire la valeur de l'azimut (l'angle entre le point visé et le nord magnétique), dans une petite fenêtre. Avec ce système, la mesure est juste à un-demi degré près, si la boussole n'est pas déviée (par la monture des lunettes en métal, par la montre en acier, par la présence proche d'un véhicule, par le voisinage d'une ligne électrique, ou bien du fait que le terrain local est très minéralisé...).

Dès que l'on est en zone accidentée, l'altimètre offre un autre moyen de se situer, en fonction de la hauteur à laquelle on se trouve..., ce qui complète la mesure faite à la boussole.

Moins connu, il y a aussi le petit sextant en plastique (environ 150 euros), qui permet de se situer assez précisément.

Si on l'utilise sur les étoiles ou le soleil, on sait où l'on est à quelques kilomètres près, après des calculs un peu longs et assez soigneux (une calculatrice ou des tables spéciales, sont conseillées pour faciliter l'opération). Dans ce cas, il est également nécessaire de pouvoir mesurer l'heure à la seconde près.

Si on l'utilise pour mesurer les angles entre divers points précis (et pas trop éloignés) du paysage (pics, sommets de montagnes, etc.), on se situe à quelques dizaines de mètres près, de nouveau après quelques calculs et quelques traçages sur la carte du coin.



Et si l'on n'a plus rien de tout ce qui précède ? Et bien, la situation n'est pas désespérée pour autant, à condition de savoir s'y prendre, bien sûr...

La nuit, il y a déjà l'étoile polaire, qui est presque située dans la direction du nord géographique (mais seulement visible dans l'hémisphère nord), et qui indique aussi la latitude où vous êtes (par la mesure de l'angle entre l'horizon et cette étoile, dans le sens vertical, qui correspond approximativement à votre latitude sur la Terre).

En prime, la rotation apparente des étoiles en général, et des constellations de la Grande Ourse, de la Petite Ourse, de Cassiopée, en particulier, vous donne l'heure, à quelques minutes près, toute les nuits (si elle sont claires). Pour déterminer cette heure, on utilise un petit accessoire appelé horloge stellaire ou nocturlabe, facile à faire. Une fois en possession de cet instrument, on le règle pour le mois et la date, puis on aligne un repère avec la position des étoiles, et l'on obtient l'heure.

Plus perfectionné, que le simple emploi de l'étoile polaire, il y a le compas stellaire, où l'on détermine la direction que l'on veut suivre, en fonction de l'endroit sur l'horizon où se lèvent (ou bien se couchent) certaines étoiles. Cet endroit ne varie pas, tout au long de l'année, mais il se modifie si l'on se déplace en latitude (vers le nord ou vers le sud).

Entre toutes les étoiles qui remplissent le ciel, à l'horizon, il y en a toujours une qui correspond au cap que l'on veut suivre, sur mer, ou sur terre (si l'horizon n'est pas trop encombré par des obstacles).

Au fil de la nuit, l'étoile monte dans le ciel (après son lever) ou bien elle devient invisible (après son coucher). Pour garder une bonne précision dans la direction à suivre, on remplace cette étoile par une autre qui se lève (ou bien qui va se coucher) exactement au même endroit que la précédente.

Même si l'étoile polaire n'est pas visible, la direction nord ou sud correspond à celle où toute étoile atteint sa hauteur maximale dans le ciel (entre son lever et son coucher). Et, cette fois, le principe est valable indépendamment de la latitude (mais cette dernière influe sur la valeur de la hauteur maximale, ce qui ne change toutefois rien à la direction).

Si une étoile passe au zenith (juste à la verticale) de l'endroit où vous êtes, votre latitude sur la Terre est égale à sa latitude dans le ciel, une valeur que l'on trouve dans un atlas ou une carte stellaire.



Avec le soleil, et la lune, les choses sont un peu plus compliquées, notamment au lever et au coucher, car ils n'ont lieu exactement à l'est et à l'ouest, que deux fois par année... Avant et après ces deux dates, il faut calculer, ou lire dans des tables, le décalage entre l'est ou l'ouest véritable, et l'endroit où le soleil (oo bien la lune) apparaît ou disparaît.

Par contre, que se soit la lune ou le soleil, le passage à la hauteur maximale au dessus de l'horizon qui est atteinte donne toujours la direction du sud. Le problème, c'est que cela ne se produit qu'une seule fois par jour (pour le soleil) et une fois par nuit, et pas toutes les nuits en plus (pour la lune). Et puis, ce n'est pas toujours facile à mesurer précisément (avec l'ombre portée par un bâton).

Au contraire, le compas stellaire, lui, est utilisable en continu, tant que le ciel est dégagé, d'où son intérêt.

Pour ceux qui douteraient des possibilités de se guider de cette façon, de nuit, et sur les étoiles, il faut savoir que les Polynésiens y arrivaient, et retrouvaient ainsi des îles, situées à parfois des centaines de kilomètres de distance du point de départ, ou bien même à quelques milliers de kilomètres (trajet Hawaï-Tahiti, par exemple), dans tout l'Océan Pacifique. Avec l'aide de leur mémoire, de leur sens de l'observation, de la formation donnée par les anciens.

De jour, ils utilisaient aussi d'autres techniques, qu'il serait trop long d'exposer ici.

Les Viking, eux, se servaient parfois de compas solaires, donnant les directions de la boussole, au moyen de l'ombre portée par le soleil sur un disque spécialement gravé, et pourvu d'une tige en son centre (un peu comme sur un cadran solaire, dont on reprend ici le principe), pour naviguer entre leurs pays et le Groenland, ou d'autre lieux très éloignés, dans l'Atantique Nord. Le même procédé (perfectionné) a été longtemps utilisé dans le désert, avec une meilleure précision que la boussole (il y a de fortes déviations magnétiques, dans certaines zones de certains déserts).



Il n'est pas possible, dans un message comme celui-ci, de rentrer dans tous les détails pratiques, de chaque méthode, mais il existe pas mal de livres ou de textes consultables sur Internet. Toutefois, la grande majorité est en anglais...

En tout cas, j'ai essayé de montrer que l'on peut parfois se positionner assez précisément (au moins à quelques kilomètres près), presque partout sur la Terre, ou bien se diriger vers une destination donnée, sans aucun matériel électronique, et même éventuellement sans aucun instrument du tout, à l'exception de certaines connaissances théoriques et d'un minimum de pratique préalable.

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par SavageBeast le Sam 10 Mai 2008 - 23:29

Merci pour l'info. De mon côté, j'ai un GPS et une boussole avec compas de visée + carte, de manière à pouvoir retrouver une direction. Bien sûr, il faut entraîner tout cela.

Si tu as des liens en français pour les diverses méthodes dont tu as parlé, ce serait intéressant de les inclure dans un message.

A plus.

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Zapata le Sam 10 Mai 2008 - 23:37

Bonsoir,

Le hic, c'est que la commande pour insérer des liens URL, sur cet éditeur de texte, ne fonctionne pas sur mon ordinateur, problème lié à ce dernier et que je dois supporter.

Chercher avec Google, ou bien chez Wikipedia, au moyen des mots clés comme :

compas stellaire
stellar compas

horloge stellaire
stellar clock

nocturlabe

compas solaire
sun compass


viking navigation

navigation polynésienne
polynesian navigation

Devrait déjà donner quelques résultats intéressant.

Ensuite, il faut rebondir avec les liens qui sont fournis sur ces pages, pour en trouver d'autres...

Désolé de ne pouvoir faire mieux et plus, avec les problèmes de ma machine...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ar

Message par phimouk le Mar 27 Mai 2008 - 19:06

une boussole est un outils indispensable je suis ok sur cela

mais ou je suis moins pour vos avis c est sur l utilisation avec des cartes

si on est dans une region connue ?
on as ses reperes
ailleurs il faut avoir la bonne carte a la bonne echelle ?
combien de cartes avoir ?

savoir dans qu elle direction on marche oui la boussole est utile

________________________________________________________
NAIVE ET REVEUSE

phimouk
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 69
Localisation : basse normandie
Emploi : retraitee
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par ipphy le Mar 27 Mai 2008 - 20:17

phimouk a écrit:une boussole est un outils indispensable je suis ok sur cela

mais ou je suis moins pour vos avis c est sur l utilisation avec des cartes

si on est dans une region connue ?
on as ses reperes
ailleurs il faut avoir la bonne carte a la bonne echelle ?
combien de cartes avoir ?


La carte est un outil fondamental.
Des guerres ont été gagnées grace aux cartes.

Ok tu connais ton coin, mais en cas de brouillard tu fais comment? Et si il neige? Et si tu te perds quand même, comme tu fais une triangulation?
Bref, la carte rend beaucoup de services, surtout si on ne connait pas bien la région.
Pour les échelles on trouve de tout, de la 1/25000 pour la rando à pied au 1/250 000 des cartes routières. A choisir selon sa région et le niveau de détail souhaité.

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

comment je fais

Message par phimouk le Mar 27 Mai 2008 - 20:45

en cas de brouillard carte et boussole usage tres moyens pas tres utile je vois rien le mieux je reste ou je suis et j attends
il neige idem
grosse pluie idem
les cartes routiere sont utile si ont suis les routes pour un grand deplacement pour deplacement en terrain inconus et hors des routes il faut des cartes 1/25000 pour avoir assez de details pour trianguler
et c est juste 1/25000

pour une grande transumance il faut beaucoup de cartes
pour ma region le cotentin il faut presque 20 cartes au 1/25000
les cartes s'usent vite
je sais par experience
donc une boussole oui pour savoir vers ou on vas
les cartes s est bien mais combien en stoker ?
je suis pas anti cartes
j en utilise
je veux juste dire en cas deplacement de survie je prend quoi comme carte ?
je me deplace le long des routes ou je me cache ?
le probleme est la ?
pour 10 KM une carte pour 500KM combien de cartes?
je cherche pas de polemique mais de reflechir a des choses pratiques
je sais pas tout
et j ecoute

________________________________________________________
NAIVE ET REVEUSE

phimouk
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 69
Localisation : basse normandie
Emploi : retraitee
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Zapata le Mer 28 Mai 2008 - 20:48

Bonjour,

Dans un GPS à mémoire suffisante, il y a de la place pour plusieurs cartes.

En logique survie, qui serait de quitter une zone pour aller vers une autre, la précision au 1/25000 n'est pas obligatoirement indispensable, sur tout le trajet, sauf coin très accidenté et "piégeux".

Effectivement, la boussole seule ne dit que là vers où l'on se dirige, mais pas là où on est, ce que seule peut confirmer la carte (utilisée avec la boussole).

Une lecture préalable de la carte, si elle est possible, permet de dégrossir certains paramètres : durée et difficulté du trajet, possibilités de blocages divers et moins de les contourner...

De plus, la carte topographique donne la troisième dimension, l'altitude, qui, dans certaines zones est un élément indispensable du positionnement.

Le kit de survie des aviateurs alliés, pendant la seconde guerre mondiale, comprenait une carte de la France, imprimée en deux parties, recto-verso, sur un foulard de soie d'un mètre carré, portant les axes routiers et ferroviaires principaux, les cours d'eaux les plus importants, etc.

Cela était jugé suffisant pour s'orienter, plus précisément se "recaler", au cours d'une pérégrination clandestine. Bien entendu, pas question d'utiliser les voies routières, mais simplement de s'en servir comme point de repère.

Si l'on veut "nomadiser" en plein bled, sans perdre du temps en se fourvoyant dans des "impasses", la carte seule permet de s'en sortir.

Il existe de plus en plus de CD-ROM avec des cartes topographiques, et des vues aériennes, de certaines régions, ce qui permet d'imprimer ce dont l'on a besoin, et d'avoir les informations sous la main dans un volume et sous un poids minimal.

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Invité le Mer 28 Mai 2008 - 21:02

Du calme, du calme

Je suis l'heureux détenteur d'un GPS et de nombreuses cartes Igns.
A mon sens une carte suffit, celle du territoire "France"

Si on parle de la France difficile de se perdre.

Vous parlez de cartes, il y à des dizaines de milliers de routes en france,et des milliers d'agglomérations, avec à chaque intersection des panneaux d'indications, du genre "PlanlesOuates 4 km".

En dehors des massifs montagneux, difficile de ce perdre en france.

Tu va toujours tout droit, tu tombera sur une route.

Attention à la Falaise....quand méme.

Concernant les autres pays et continent c'est une autre histoire, pas beaucoup de panneaux indicateurs dans le desert de Gobi........

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par phimouk le Mer 28 Mai 2008 - 21:16

je me calme
justele gps marcheras il tencore?

________________________________________________________
NAIVE ET REVEUSE

phimouk
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 138
Age : 69
Localisation : basse normandie
Emploi : retraitee
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Zapata le Mer 28 Mai 2008 - 21:24

phimouk a écrit:je me calme
justele gps marcheras il tencore?

Bonsoir,

Que ce soit le GPS actuel ou le Galileo futur, il suffit de "tourner le bouton", à quelqu'un, quelque part, pour tout arrêter.

Pire encore, on peut altérer les informations données, et le GPS affiche alors des positions fausses.

Si l'on a une carte et une boussole, on ne peut pas être ainsi induit en erreur.

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par SavageBeast le Mer 28 Mai 2008 - 21:25

GPS, système de positionnement par satellite. Tant que tu as de l'énergie, il fonctionne, pour autant qu'il n'y a pas eu d'EMP (décharge électromagnétique dûe à une/des explosion(s) atomiques) ou que les satellites soient HS, coupés, ou que l'on introduise une fréquence parasite (guerre électronique)...

Donc je dirais, à priori, cela doit fonctionner

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Invité le Mer 28 Mai 2008 - 21:25

Bonsoir Phimouk,
Perso, le GPS, me sert essentiellement à marquer " des points interressant en foret.
1/ Caches
2/Sources
3/un spot de "Trompettes de la mort", une bolétiére, un coin à girolles, ou le super coin à morilles.
4/Un repaire de sangliers:wub:

Le GPS dépend d'un systéme américain de réseau satellite.

Peut importe, quand on cotoit quotidiennement la nature, le GPS est dans la Téte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par ipphy le Mer 28 Mai 2008 - 21:37

Zapata a écrit:

Pire encore, on peut altérer les informations données, et le GPS affiche alors des positions fausses.

Si l'on a une carte et une boussole, on ne peut pas être ainsi induit en erreur.


Tout à fait d'accord!
Un utilisateur intelligent de GPS sait manier carte et boussole.
Donc si jamais son GPS est HS, il aura le bagage technique nécessaire pour s'orienter à l'ancienne.

PS: Je parle de randonneurs, pas des GPS pour voitures...

@Semper: Tes "spots" tu les notes sur papier? (ce serait bête de perdre ton coin à champi en cas bug ^^)

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Invité le Mer 28 Mai 2008 - 21:46

Citation:
@Semper: Tes "spots" tu les notes sur papier? (ce serait bête de perdre ton coin à champi en cas bug ^^)


Oui et non.
Certain lieux qui on était pour moi de véritable découvertes sont marquer sur carte, bien sur...du genre, découverte d'un réseau de galerie de plusieurs kilométres, non indiquer sur les carte Ign et Etat major...aprés analyse, cette mine est une mine "d'Antimoine" du 17éme siecle...
C'est fou ce que l'on découvre en "chassant" les gentils champignons.:0)
Magnifique Abris.....
Non...
C'est du répérage, lorsque je découvre j'incrémente dans le Gps.
Puis je revient sur les lieux en mémorisant à l'aide de celui ci.

Difficile d'oublier ensuite, le lieu et le chemin menant à une magnifique Bolétiére de ceps Edulis "bordeaux"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Bouh-riko le Mer 28 Mai 2008 - 21:53

Sempervirens a écrit:...
cette mine est une mine "d'Antimoine" du 17éme siecle...
...

Fait attention c'est dangereux comme matière !!!

Pour la petit histoire, le produit "antimoine" était utilisé par un moine qui fesait des expériences chimique, et pour se débaraser des résultats d'expérience, il balancait le tout dans la cour du monastère.
Et les poule se régalait, puis en mangeant les poules, les moines sont devenu malade et mort.
Donc évite de te faire une omelete au chanpignons dans la grotte. Rolling Eyes
Fain c'est la légende pour expliquer le nom, mais n'empèche c'est dangereux.

Bouh-riko
Membre

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Invité le Mer 28 Mai 2008 - 21:59

Oui, je suis au courant, merci.

Seul, les salles d'extractions dans les terminaisons du réseaux comporte des veines d'antimoine.
De toute maniére je ne compte pas y séjourner.
Cependant, du matériel peut y résider en toute sécurité....et oui l'antimoine ça fait peur...ceci dit il faut déja trouver l'entrée...pas évident, croyez moi.

Remarque.
En foret, pour revenir sur un lieu, je pratique souvent des marques dans le paysage, petit quern de pierre, et trés souvent, de simple sigle dans l'écorce des arbres, pour marquer un chemin, que je me suis créer...ou pour indiquer quelquechose qui m'interresse..............

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Zapata le Jeu 29 Mai 2008 - 20:40

Bonsoir,

La technique de marquage, évoquée par "Toujours vert", me fait penser à l'équivalent des amérindiens, capables de poser ainsi des "marques" codée sur les arbres ou d'autres éléments de l'environnement, de telle façon qu'il soient facilement retrouvables par d'autres membres de la tribue, mais très difficiles à remarquer par d'autres gens.

Parfois, le signal indiquait simplement la proximité d'un autre endroit, un peu en retrait de la piste suivie, où se trouvaient, caché, un message plus détaillé, des provisions, etc.

L'histoire de l'antimoine, que je connaissais, était différente, bien qu'en lien avec les moines.

"Ma" version aurait été que ce métal avait été utilisé pour la vaisselle en lieu et place de l'étain (peut-être plus cher, à l'époque), avec les conséquences que l'on sait...

Salut

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Invité le Jeu 29 Mai 2008 - 21:37

Hs....pas tout à fait.

L'antimoine c'est ça:
<LI>Composant d'alliages de plomb (dont il augmente la dureté) servant à la fabrication :

  • de caractères d'imprimerie ;
  • de plaques d'accumulateurs plomb-acide (5%) ;
  • des alliages pour soudure plomb-antimoine-étain (environ 80 %, 15 % et 5 %) ;
  • des « plombs » des cartouches de chasse.
</LI>

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se passer de GPS et autres assistances externes

Message par Zapata le Jeu 29 Mai 2008 - 22:08

Bonsoir,

La chose se serait passée au Moyen-Âge, où ces utilisations (que tu cites) n'étaient pas encore en cours.

Par contre, l'utilisation du métal (de certains d'entre eux, dont l'étain) était sinon courante, au moins usuelle, pour la vaisselle, en lieu et place du bois ou de la terre cuite, parfois.

Il y avait eu pire, puisque les romains avaient parfois utilisé le plomb, comme métal de vaisselle ou pour d'autre contenants (sûrement en alliage, du fait de sa ductilité).

Wikipedia donne une autre version de l'histoire des moines, qui se seraient intoxiqués, tout au moins certains, dans leur pratique de l'alchimie et par l'utilisation de ce métal.

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum