Addictions et dépendances médicamenteuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Tabula Rasa le Ven 25 Avr 2008 - 0:27

Le PO risque fort de diminuer voire de restreindre l'approvisionnement de certains produits. J'ai contracté il y a quelques années un glaucome et je suis obligé de prendre un traitement spécifique toutes les douzes heures. Cela n'entame heureusement pas ma vision mais sachant que j'ai un oeuil totalement aveugle suite à un accident, j'aimerai bien garder l'autre cyclops

Pendant et après la crise, beaucoup de nos remèdes ne seront plus disponibles ou alors très rares et difficiles à se procurer.
De plus, comme je l'imagine, je ne suis pas le seul "semi ex fumeur" du forum. J'ai réussi quelques tentatives d'arret mais je ne résiste pas très longtemps.

Alors voilà, je lance le débat: comment comptez vous gérer tout ça ?

________________________________________________________
"Il est plus facile de ne laisser aucune trace
Que de marcher sans toucher le sol"

Tchouang Tseu

Tabula Rasa
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 41
Localisation : Moselle
Emploi : informaticien (réseaux et télécom)
Loisirs : parapente, alpinisme, survie, histoire du Japon
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par SavageBeast le Ven 25 Avr 2008 - 1:22

Salut Tabula Rasa,

Pour la dépendance à la cigarette, il existe des cours d'auto-hypnose qui te permettent d'apprendre à ne plus vouloir fumer.

En gros, cela te permet de renforcer dans ton mental que la cigarette est toxique, et de lui offrir une substitution. Du style "A chaque fois que tu voudras fumer, tu préfèreras sortir prendre un bol d'air frais dans la rue"

Tu peux essayer de rechercher un livre écrit par Paul Clouvel sur l'auto-hypnose, c'est très bien expliqué.

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par SurvivalFred le Dim 8 Juin 2008 - 19:21

Tabula Rasa a écrit:Le PO risque fort de diminuer voire de restreindre l'approvisionnement de certains produits. J'ai contracté il y a quelques années un glaucome et je suis obligé de prendre un traitement spécifique toutes les douzes heures.
Alors voilà, je lance le débat: comment comptez vous gérer tout ça ?

Très bonne question ...

Pour certains médicaments, pour ceux qui sont "obligés" de suivre un traitement spécifique et chronique, je ne vois que deux solutions :

1) Le stockage, mais même si le stock est important il arrivera bien un jour à terme.

2) Trouver un traitement de substitution naturel, la c'est au cas par cas et à chacun de se documenter pour sa dépendance spécifique, on peut également aller voir un naturopathe qui peut aider à trouver LA solution.

Pour ma part, je suis un traitement anti-hypertenseur depuis un an, là, j'ai volontairement stoppé le traitement il y a 1 mois, je surveille ma TA, c'est pas encore génial mais avec une perte de poids programmée, une diminution du sel et la prise d'ail et de diurétiques naturels ça ne se passe pas trop mal ... j'espère pouvoir me passer de ce truc définitivement bientôt ... seul effet secondaire pour le moment je me réveille 3x par nuit pour vider ma vessie mrsgreen

Pour le tabac, j'ai arrêté il y a 6ans, et sauf 25 kilos dans les dents je n'ai pas eu de troubles particuliers ... Pour le long terme, seule solution, à mon sens, un stock qu'on utilisera de façon dégressive en gardant la fin pour du troc pour les inconscients qui n'ont rien vu venir et qui, en réel manque, donneront une poule contre une clope fumeur

Bon, on peut aussi cultiver son tabac mais il manquera toujours ce petit plus de goudron et d'ammoniac que les cigarettiers mettent dans les cigarettes pour rendre les fumeurs accrocs zinzin

Pour les autres addictions, mieux vaut se faire soigner, difficile de concilier survivalisme et addiction désolé

@ +

Fred


Dernière édition par SurvivalFred le Lun 9 Juin 2008 - 13:46, édité 1 fois

________________________________________________________

Vous êtes trop devant votre écran, allez donc pratiquer dehors !!

SurvivalFred
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 44
Localisation : La porte des Ardennes
Emploi : Infirmier en chef en Psychiatrie
Loisirs : NTTC, soins d'urgence, self-défense, sécurité personnelle, permaculture et autres amusements autarcirques ...
Date d'inscription : 02/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.survivalisme-attitude.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Robinsone81 le Dim 8 Juin 2008 - 20:41

Tabula Rasa a écrit:Le PO risque fort de diminuer voire de restreindre l'approvisionnement de certains produits. J'ai contracté il y a quelques années un glaucome et je suis obligé de prendre un traitement spécifique toutes les douzes heures. Cela n'entame heureusement pas ma vision mais sachant que j'ai un oeuil totalement aveugle suite à un accident, j'aimerai bien garder l'autre cyclops

Pendant et après la crise, beaucoup de nos remèdes ne seront plus disponibles ou alors très rares et difficiles à se procurer.
De plus, comme je l'imagine, je ne suis pas le seul "semi ex fumeur" du forum. J'ai réussi quelques tentatives d'arret mais je ne résiste pas très longtemps.

Alors voilà, je lance le débat: comment comptez vous gérer tout ça ?

Bonsoir

Il est évident qu'il faut différencier l'addiction aux substances telles que le tabac, l'alcool et autres drogues (douces ou dures) et la nécessité de suivre un traitment médicamenteux.

Pour le cas du tabac/alcool/drogues : la solution est simple : arret total. C'est sûr que le sevrage ne va pas arranger les nerfs de ceux qui attendront que la crise soit là pour arreter... mais bon ! vu le B**del ambiant qu'il y aura à ce moment là, je pense que l'enervement dû au sevrage ne fera pas beaucoup de différence ! Quand on a faim, très faim, on pense un peu moins à sa clope...
Personnellement, j'ai commencé mon sevrage au tabac depuis la semaine dernière... et ça roule ! fumeur DDF

Pour le manque de médicaments : Faire des stocks : oui... à condition de pouvoir se procurer ces médocs à l'avance (pour ceux qui ne sont fournis que sur ordonnance et pour une courte période, c'est moins simple de faire des stocks...) et puis les produits ne sont pas forcément "longue durée" donc il va arriver un moment où les produits stockés seront périmés donc inéfficaces). Se soigner en médecine douce : oui sauf que les médecines douces et/ou traditionnelles sont loin de pouvoir tout soigner. Pourquoi croyez-vous qu'au siècle dernier, l'espérence de vie était beaucoup moins importante que maintenant ? Parce que ceux qui avaient des maladies graves en mourraient.
J'ai bien peur qu'à long terme l'espérence de vie ne revienne au niveau de celle du siècle dernier... pale La bonne nouvelle dans ce scénario catastrophe, c'est qu'il y aura moins de bouches à nourrir... en espérant qu'on ne fera pas partie de ceux qui succomberont rapidement, faute de remedes efficaces. Bonne chance à tous !

Robinsone81
Membre

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : Castres, Tarn, France
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-ZfDP7i8jdKTJUz1BgDSomNai81uyaZ

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par ipphy le Dim 8 Juin 2008 - 21:03

Robinsone81 a écrit:Pourquoi croyez-vous qu'au siècle dernier, l'espérence de vie était beaucoup moins importante que maintenant ? Parce que ceux qui avaient des maladies graves en mourraient.

L'espérance de vie était faible également à cause du manque d'hygiène, du manque de personnes qualifiées, et du cout de la vie (la bouffe était le budget prioritaire).

[pdf] Hesperian foundation - Hygiène

De plus les personnes âgées actuelles ont connu des aliments sains durant leur enfance (pas de pesticides et de sucres à outrance), et ont bénéficié des progrès constants de la médecine! Voila pourquoi on a temps de "vieux".
Je ne suis pas convaincu que la génération McDo/Coca/Monsento puisse faire aussi bien (si pas de LLBSV).

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Invité le Dim 8 Juin 2008 - 21:15

Ipphy tu as bien raison.

Tout ça pour dire quand matiére de survie, la connaissance des plantes "sauvages" serat d'un grand secours tant en matiére thérapeutique, que dans l'alimentation.

C'est quand méme "marrant" de constater que la quantité de la population "initié" est marginale...
Alors qu'il y a 2 3 générations, on apprenait aux enfants des le plus bas age à reconnaitre et à récolter, les plantes qui soignes et celles que l'on mange.

Ps: Cancérologue, voila un métier d'avenir, pour la génération OGM...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par ipphy le Dim 8 Juin 2008 - 21:29

Sempervirens a écrit:
C'est quand méme "marrant" de constater que la quantité de la population "initié" est marginale...
Alors qu'il y a 2 3 générations, on apprenait aux enfants des le plus bas age à reconnaitre et à récolter, les plantes qui soignes et celles que l'on mange.

Exact!
Le mieux serait de pouvoir mélanger - avec un médecin bien formé - plantes sauvages et médecine moderne.

Pour en revenir au sujet initial, n'oublions pas l'addiction incurable de 6 milliards d'humaine: l'eau.

[pdf] Hespérian foundation - L'eau -

Ouvrages en ligne de l'hesperian foundation

Regardez "When there is no doctor" et "When there is no dentist".
Ils sont dispo par chapitres.
Je les ai en pdf entier si ça intéresse certains d'entre vous.

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Robinsone81 le Lun 9 Juin 2008 - 7:57

ipphy a écrit:

L'espérance de vie était faible également à cause du manque d'hygiène, du manque de personnes qualifiées, et du cout de la vie (la bouffe était le budget prioritaire).

De plus les personnes âgées actuelles ont connu des aliments sains durant leur enfance (pas de pesticides et de sucres à outrance), et ont bénéficié des progrès constants de la médecine! Voila pourquoi on a temps de "vieux".
Je ne suis pas convaincu que la génération McDo/Coca/Monsento puisse faire aussi bien (si pas de LLBSV).

Tout à fait d'accord avec ça aussi.
Simplement, dans un scénario post-crise, il me semble (je peux me tromper hein !) que la population aura quand même les connaissances de base nécessaire pour avoir une hygiène correcte (peut-être pas les moyens pour la mettre en place mais les connaissances seront là).

Idem pour le personnel qualifié : on aura toujours le fonds documentaire des bibliothèques médicales donc une source d'information possible pour la formation du personnel médical. A mon humble avis, la difficulté sera plus au niveau de la gestion des formations et de ce stock de connaissances. Mais rien d'insurmontable... enfin j'espère ! Reste à savoir combien demandera le toubib pour une consultation, et si le citoyen lambda aura les moyens financiers de se payer la consultation et les medocs qui iront avec ....

Pour le coût de la vie : y'a des chances qu'on revienne à ce modèle là !

En fait quand je parlais de mortalité accrue, je pensais aux maladies type cancer et autres du même gabarit : je ne suis pas convaincue que la medecine traditionnelle puisse y faire grand-chose. Cela dit, si quelqu'un sait soigner un cancer avec des plantes, c'est tant mieux !!! bravo

Quand à la génératin MacDo : quand les hamburger n'existeront plus et que les pc/consoles auront cessé de fonctionner, il ne leur restera plus qu'à avoir une alimentation moins riche et la pratique régulière d'exercice physique. ça devrait rattraper un peu les dégats du MacD. Je suis volontairement simpliste sur ce coup là. c'est juste pour dire que les maladies causées par les excès de notre vie actuelle disparaitront quand le style de vie changera. Les autres maladies, d'origine génétique ou "à pas de bol", elles seront toujours là, comme elles étaient là avant. Et c'est surtout ces maladies là qui feront des ravages dans la population fragile.

sempervirens a écrit:
Tout ça pour dire quand matiére de survie, la
connaissance des plantes "sauvages" serat d'un grand secours tant en
matiére thérapeutique, que dans l'alimentation.

Là encore, je suis d'accord à 100%. D'où l'intéret pour ceux qui n'y connaissent rien (comme moi par exemple), de s'y remettre dès à présent et de profiter au maximum des sources d'information dont on peut disposer encore très facilement (internet par exemple).

Bonne journée à tous !

Robinsone81
Membre

Féminin Nombre de messages : 59
Localisation : Castres, Tarn, France
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-ZfDP7i8jdKTJUz1BgDSomNai81uyaZ

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Atom le Lun 9 Juin 2008 - 18:26

Il y a comme un côté absurde à participer à un forum sur la survie la clope au bec...

Oh, nul n'est parfait...

Ceci dit, la méthode qui m'a réussi pour arrêter, depuis 10 mois maintenant, c'est un bouquin "La méthode simple pour en finir avec la cigarette" de Allen Carr (non, j'ai pas d'actions sur les ventes).

Atom
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Emploi : Annee sabatique
Date d'inscription : 25/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Neville le Jeu 17 Juil 2008 - 19:05

Robinsone81 a écrit:
Pour le manque de médicaments : Faire des stocks : oui... à condition de pouvoir se procurer ces médocs à l'avance (pour ceux qui ne sont fournis que sur ordonnance et pour une courte période, c'est moins simple de faire des stocks...) et puis les produits ne sont pas forcément "longue durée" donc il va arriver un moment où les produits stockés seront périmés donc inéfficaces). Se soigner en médecine douce : oui sauf que les médecines douces et/ou traditionnelles sont loin de pouvoir tout soigner.
Oui: par exemple les hépatites et le HIV...

Neville
Membre

Masculin Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

nces

Message par A. Palchine le Ven 18 Juil 2008 - 1:24

Neville a écrit:
Robinsone81 a écrit:
Pour le manque de médicaments : Faire des stocks : oui... à condition de pouvoir se procurer ces médocs à l'avance (pour ceux qui ne sont fournis que sur ordonnance et pour une courte période, c'est moins simple de faire des stocks...) et puis les produits ne sont pas forcément "longue durée" donc il va arriver un moment où les produits stockés seront périmés donc inéfficaces). Se soigner en médecine douce : oui sauf que les médecines douces et/ou traditionnelles sont loin de pouvoir tout soigner.
Oui: par exemple les hépatites et le HIV...

La péremption est assez longue pour uen statine (cholestérol) c'est au moins 3 ou 4 ans et les délai indiqués sur la boite peuvent être largement dépassés. Mais le problème est qu'un traitement anticholestérol revient entre 100 et 150 E par mois. Pour stocker sans espoir de remboursement faut une fortume personnelle.

Ne rêvons pas ceux qui souffrent d'une pathologie lourde (maladies cardiovasculaires, Sida) y passeront.

Pour les hépatites il y a des solutions (homéopathie - Notamment Phosphorus...) mais évidemment ça demande des connaissances et de l'expérience.

A. Palchine
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Localisation : Nice 06
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Neville le Sam 19 Juil 2008 - 13:22

A. Palchine a écrit:
Ne rêvons pas ceux qui souffrent d'une pathologie lourde (maladies cardiovasculaires, Sida) y passeront.
Pour les hépatites il y a des solutions (homéopathie - Notamment Phosphorus...) mais évidemment ça demande des connaissances et de l'expérience.
Sympa Palchine; pour eux il n'y a aucune médecine alternative?

Neville
Membre

Masculin Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par Canis Lupus le Sam 19 Juil 2008 - 17:03

Neville a écrit:
A. Palchine a écrit:
Ne rêvons pas ceux qui souffrent d'une pathologie lourde (maladies cardiovasculaires, Sida) y passeront.
Pour les hépatites il y a des solutions (homéopathie - Notamment Phosphorus...) mais évidemment ça demande des connaissances et de l'expérience.
Sympa Palchine; pour eux il n'y a aucune médecine alternative?
Il suffit de regarder de l'autre côté de la Méditerranée pour voir à quoi ressemble la médecine dans un pays (devenu) pauvre. Je doute qu'il y ait une alternative, juste des anti-douleurs.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Addictions et dépendances médicamenteuses

Message par soldat louis le Mar 29 Juil 2008 - 15:22

Bonjour,

Il y a une méthode sûre et efficace, sans manque, qui marche en moins d'une semaine.

Donc si vous voulez arrêter le tabac en un jour......., buvez! Very Happy DDF

soldat louis
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Localisation : Bretagne
Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 27/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum