Quelles énergies pour demain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelles énergies pour demain ?

Message par efgé le Mar 7 Aoû 2007 - 21:38

Séduisant comme technique mais trés peu connu, j'ai recherché sur le net pas grand chose. http://www.soultz.net/fr/

efgé
Membre

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 05/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par phyvette le Ven 31 Aoû 2007 - 20:16

Le solaire concentré produit dans les déserts + câble HDVC, est sûrement plus prometteur.

Discussion sur :
http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?p=133947#133947

Tous les liens du topic :
Le meilleur Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
Lien
TREC-UK : Lien
TREC-Australia : Lien
GEZEN, Pays-Bas : Lien
Lien
Lien
- Lien
- Lien
- Lien
- Lien

Phyvette

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelles énergies pour demain?

Message par ipphy le Jeu 24 Avr 2008 - 0:00

Je met à disposition mes notes (prises sur papier puis numérisées) d'une conférence d'une heure sur les énergies donnée par P. Vachet.
Les informations données ici sont d'ordre général, pour avoir une vue d'ensemble du problème.


QUELLES ÉNERGIES POUR DEMAIN?


I)LA FORMATION DES HYDROCARBURES

I-1) Formation du pétrole et du gaz

Les formation des hydrocarbures nécessite de la matière organique (CHON, soit Carbone,Hydrogène, Oxygène, Azote). Cette matière organique provient d'organisme marins (plancton, algues...).Cette matière va commencer à s'enfouir dans le sol. Des bactéries vont la dégrader y soustraire l'oxygène et l'azote. Cela va émettre du méthane. L'enfouissement se poursuit, la température va augmenter, on obtient une substance kérogène. La dégradation thermique intervient et abouti à la formation d'hydrocarbures. Entre 2500 et 3000m se situe le maximum de pétrole (fenêtre à
huile) et entre 3000 et 3500 se situe le gaz. Au delà de 4000m le métamorphisme intervient, les hydrocarbures disparaissent alors.

La roche mère contient les hydrocarbures sous formes de petites bulles (de gaz ou de pétrole), ces bulles vont migrer vers une roches plus poreuse (roche réservoir) pour aboutir à une roche pleine de pétrole ou de gaz.

Pour pieger ces hydrocarbures il faut un plan anticlinal et une roche poreuse recouverte d'une couched'argiles (ou d'une autre roche imperméable).

On obtient une stratification: eau/huile/gaz. Les hydrocarbures remontent car ils sont plus léger que l'eau et sont bloqués en partie haute par la roche
imperméable(en marron sur le dessin).




I-2) Formation du charbon

La formation du charbon se fait à partir de la végétation continentale (tourbe, marécages...). Lors de l'enfouissement la tourbe s'enrichit en
carbone jusqu'à l'obtention d'anthracite.


II) HYDROCARBURES COMMENT ESTIMER LES RÉSERVES

II-1) Courbe de production



temps 0= début d'exploitation

Pour estimer l'ultime (= quantité totale d'hydrocarbure) il suffit de calculer l'aire sous la courbe.

Fin de la courbe: plus de pétrole


II-2) Courbe d'écrémage

Courbe d'écrémage, on trouve l'ultime en traçant une droite là ou la courbe
devient horizontale.

Ici U (ultime) = 170 GB (giga barils, giga=milliard)

Si on regarde une courbe mondiale, on s'aperçoit que le pétrole n'est pas réparti de façon homogène sur terre. USA=100 GB, Moyen Orient = 700 GB.







II-3) Courbe de déclin


1 baril = 159 litres

Courbe de production annuelle en fonction de la production cumulée.

En traçant une droite (en noir) on trouve une estimation du déclin de ce champ de forage.

L'injection d'eau dans le champ permet uniquement d'exploiter plus rapidement les réserves restantes, cela n'augmente en aucun cas la quantité de pétrole qui elle à une valeur finie.






II-4) Découvertes et production mondiale

Pic de découvertes: 1965

Pic de découvertes de pétrole off-shore: 2000

Aujourd'hui: peu de découvertes

Depuis 1980 on consomme plus de pétrole qu'on en découvre.

Pic du pétrole: 2012 (peut être même 2006), à partir de là la production du
pétrole décroît.

On a donc consommé la moitié du pétrole présent sur Terre.

II-4) Pics des autres hydrocarbures

Cf courbe

Pic du gaz: 2030-2040

Pic du charbon: 2050




III) ÉNERGIE NUCLÉAIRE

III-1) Géologie de l'uranium

L'uranium est composé de 99,28%
d'U238 et 0,715% d'U235. Seul l'isotope U235 est fissible si il est bombardé avec des neutrons.

L'uranium est lithophile (il préfère les roches) et incompatible (il préfère les liquides).

Il faut de l'uranium avec 3% d'U235 pour faire du carburant pour centrales nucléaires.

III-2) Formation des gisements d'uranium

Filons uranifères:

-Cristallisation fractionnée

-Hydrothermalisme (eaux chaudes)

En roches sédimentaires: formations argileuses, phosphate

Mines d'uranium en france: Vendée, Limousin, Massif Central. Toutes ces mines sont actuellement fermées car non rentables.


III-3) Uranium: offre/demande

Pics de la courbe orange en 1960 et 1980 dus à la guerres froide et à la fabrication de têtes nucléaires.

Creux en 1990-2000, fin de la guerre froide, utilisation de l'uranium des têtes nucléaires dans les réacteurs civils.

RAR: ressources raisonnablement assurées (pour un coût ≤40$/kg d'uranium: courbe orange)

(IR'): spéculatif

En lisant la courbe orange (uranium pas cher, à 40$ le kg) pic de la production vers 2015. Si RAR≥130$/kg, le pic serait vers 2025.

Le déficit d'uranium est donc estimable entre 2006 et 2020 avec l'utilisation des réacteurs ctuels.

De plus le prix de l'uranium a été multiplié par 10 en 2 ans. (92$ ou 63€ /livre d'U3O8 le 12/11/2007, *40€/livre fin avril 2008)

L'uranium n'est donc pas l'énergie du futur (en tout cas avec les réacteurs actuels)






IV)QUELLES ALTERNATIVES?

IV-1) Les énergies renouvelables

Graphe de la consommation mondiale d'énergie primaire

Tep: tonne d'équivalent pétrole (Toe en anglais)

1 Tep = 11600 kW/h

En 2005 on n'utilise que 0.5% d'énergie renouvelables (en vert sur le graphe). Leur potentiel de croissance est énorme!




IV-2) Hydro-électricité

En France: puissance totale: 24000 MW (1000MW=1 centrale nucléaire)

production: 70TWh/an, environ 14% de la production énergétique française.

L'hydro-électricité permet une grande modularité. Le temps de latence pour
atteindre la puissance nominale est de 3 min (il suffit d'ouvrir les vannes du barrage).

Le temps de latence d'une centrale thermique (charbon, pétrole) est de 11h, celui d'un réacteur nucléaire de 40h. Ces deux derniers temps de latence ne peuvent faire face à un pic brutal de consommation
d'électricité contrairement à l'hydro-électricité.






IV-2) Éolien

p=1/2(rhô*S*V³)

p:puissance

rhô: masse volumique de l'air

S: surface balayée par les
palmes

V: vitesse du vent

La vitesse du vent est au cube, elle donc la plus importante dans la production d'énergie.

Le problème est l'intermittence de la production éolienne. La production d'énergie n'est possible que si le vent est entre 30 et 90km/h.

Le facteur de charge est de 20 à 25% de temps où l'éolienne fournit l'énergie annoncée par le fabricant.

En France puissance totale de l'éolien = 1300 MW (=1 réacteur nucléaire)

Même en multipliant cette puissance par 20, elle resterait faible.





IV-3) ITER

L'International Thermonuclear Experimental Reactor (ITER) est un projet de réacteur expérimental à fusion nucléaire (à ne pas confondre avec la fission nucléaire).

Puissance de fusion : 500 MWatts
Durée de maintien : de 6 à
16 minutes
Bilan énergétique : Q =10 (Rapport entre l'énergie fournie par le plasma et l'énergie extérieure fournie au plasma)

Malheureusement ITER ne pourra produire
de l'énergie qu'en 2040...trop tard.




ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Invité le Jeu 24 Avr 2008 - 12:16

Merci Ipphy study

L'exposé est limpide.
Je retiens ces chiffres:
Le déficit d'uranium est donc estimable entre 2006 et 2020 avec l'utilisation des réacteurs actuels.
Pic du pétrole: 2012 (peut être même 2006), à partir de là la production du
pétrole décroît.

On voit bien dans quel situation nous sommes.
Reste peu de temps, avant un déclin prononcé!!

J'écouterai ce soir avec attention notre "Pres", pour voir et entendre si le sujet des énergies, du RC, de la crise alimentaire et financiéres va étre abordé ou si....
Nous allons avoir droit à la langue de bois habituelle...

Travaillez plus pour gagner plus. scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par ipphy le Jeu 24 Avr 2008 - 18:12

Sempervirens a écrit:Merci Ipphy study

De rien.

A cause d'un pépin de rétroprojecteur, le prof n'a pas eu le temps de finir la partie sur les énergies renouvelables.



[b]J'écouterai ce soir avec attention notre "Pres", pour voir et entendre si le sujet des énergies, du RC, de la crise alimentaire et financiéres va étre abordé ou si...

Pas moi, j'écouterai le résumé demain à la radio fumeur

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Madudu le Lun 12 Mai 2008 - 15:53

Je n'ai que survolé le post, je tient seulement à signaler qu'une nouvelle génération de réacteurs nucléaires est en cours de concéption ( projet Iter).
Le réacteur éxpérimental sera installé en France. L'énérgie ne sera plus produite par une réaction de fission mais de fusion.
Le très grand interêt de la réaction de fusion c'est qu'elle nécéssite des noyaux legers, le plus leger étant aussi le plus commun : l'hydrogène.
Autre interêt : la produit d'une première fusion peut encore fusionner.
Exemples de réactions de fusion :
H(1) + H(1) = H(2) + p
H(2) + H(2) = He(3) + n
H(2) + H(3) = He(4) + n

H(1) = hydrogène, son noyau n'est composé que d'un proton.
H(2) = isotope de l'hydrogène, son noyau est composé d'un neutron supplémentaire : c'est le deuterium.
H(3) = isotope de l'hydrogène, son noyau est composé de deux neutrons supplémentaires : c'est le tritium.
He(4) = hélium, son noyau est composé de 2 protons et de deux neutrons, on l'appel parfois la "particule alpha" lors des réactions de fissions.
He(3) = isotope de l'hélium, son noyau est composé de 2 protons et d'un neutron : on l'appele l'hélium 3.
n = neutron
p = positon

Comme vous l'avez remarqué, il n'y a pas dans les produits de noyaux radioactifs : seulement des noyaux qui peuvent encore fusionner, de l'hélium et de l'hélium 3.
NB : j'ai un doute sur l'hélium 3 , je crois bien qu'il est radioactif B+ (béta +), c'est à dire que spontanément il va transformer un de ses proton en neutron (devenant du tritium) , et pour cela va émettre un positon. J'ignore aussi quelle est la dangerosité des positons, je crois bien me souvenir que le seul rayonnement vraiment dangereux est le rayonnement gamma.

Après ça reste de la théorie, parsque je ne sais pas où ils vont chercher leur hydrogène, ni meme sous quelle forme il sera lors de la fission, et donc si il n'y aura pas d'autres produits de la réaction.

Source : mon cahier de physique ^^ .

Madudu
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Loisirs : Aucun !
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par ipphy le Lun 12 Mai 2008 - 16:04

Madudu a écrit:Je n'ai que survolé le post
Bhouuu c'est pas bien fouet



Après ça reste de la théorie, parsque je ne sais pas où ils vont chercher leur hydrogène, ni meme sous quelle forme il sera lors de la fission, et donc si il n'y aura pas d'autres produits de la réaction.



Ouais sauf que c'est un réacteur expérimental qui n'est même pas encore sorti de terre et qu'il faudra (si ça marche) plusieurs 10aines d'années avant une utilisation à grande échelle. Donc bien trop tard pour le pic de consommation d'énergie que nous connaissons actuellement. pale

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par jeanfrancoism le Lun 12 Mai 2008 - 16:30

on tourne bcp autour du pot mais la vraie solution c'est d'arrétter les gaspillageS et
la décroissance energétique !!

avant qu'un nouveau tchernobyl advienne

tout ca paske des pas gentils se gavent de fric
alors qu'on pourais des aujourdui installer des chaufeau solaire sur tous les immeubles du sud de la france

gRRR

jeanfrancoism
Membre

Masculin Nombre de messages : 74
Age : 35
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.reopen911.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Armageddon974 le Lun 12 Mai 2008 - 20:11

jeanfrancoism a écrit:on tourne bcp autour du pot mais la vraie solution c'est d'arrétter les gaspillageS et
la décroissance energétique !!

avant qu'un nouveau tchernobyl advienne

tout ca paske des pas gentils se gavent de fric
alors qu'on pourais des aujourdui installer des chaufeau solaire sur tous les immeubles du sud de la france

gRRR

10 Jean-françois,
Là est la solution. Cessons cette hyperconsommation. tâtons un peu d'une certaine autarcie et simplicité volontaire. ça donnera à ces "pas gentils" nettement moins d'enprise sur nos vie.
Mais c'est pas simple de se lancer dans cette voie. La recherche du profit à n'importe quel prix anesthésie les cerveaux tendus vers un unique objectif : faire du pognon, avoir une grosse voiture et une maison plus belle que celle du voisin... Cette folie va s'arrêter d'elle-même sur une planète finie, mais elle aura tout ravagée avant.

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Madudu le Jeu 15 Mai 2008 - 21:03

jeanfrancoism a écrit:on tourne bcp autour du pot mais la vraie solution c'est d'arrétter les gaspillageS et
la décroissance energétique !!
gRRR

Hum...c'est une solution peut-être, mais absolument pas réalisable ; il suffit de voir comment réagissent mes potes quand je parle de ce que je découvre sur ce forum (ou celui de Davide Manise) à propos de la survie : "C'est des paranos complétement timbrés, ça sert à rien et c'est pas agréable la nature."
j'en rajoute un peu, mais c'est pas loin, pour convaincre les gens (moi compris...) qu'ils faut cesser de gaspiller il faut aussi leur faire comprendre pourquoi.
Quand on annonce une catastrophe dont les indices sont peu visibles, les gens (dont moi, donc nous) pensent (façon de parler) que cette catastrophe est complétement surréaliste, qu'elle ne peut pas arriver ou alors qu'elle est fortement éxagérée ; du coup on en rigole et on prend une bonne douche bien longue et bien chaude (sans chauffe-eau solaire, mais je suis du nord :p ) avant de poster sur un forum d'écolo-cool-viriles-en-plus (véridique).

ps : à propos du He(3), je crois me souvenir de cette réaction de fusion, à vérifier : He(3) + He(3) = He(4) + 2H(1)

ps2: Je suis parisien, et pas des pires ! Soyez consternés, ne tentez pas l'impossible ! Laissez les parisiens dans leurs nuages, ce sera plus de bouffe pour vous le moment venu Very Happy .

Madudu
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Loisirs : Aucun !
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par SavageBeast le Jeu 15 Mai 2008 - 21:16

Tu sais Madudu, pour un changement de paradigme (manière de penser et d'agir), il faut un noyau dur de 15% de la population.

En ce qui me concerne, je préfère la vie à la "survie", car cela est certainement bien plus agréable, néanmoins, au vu des réactions des gens, il est vrai que cela est très difficile à faire comprendre, et encore plus à accepter.

J'en ai parlé avec ma future belle-mère, ingénieur chimiste et titulaire d'un master ou doctorat en je ne sais plus qu'elle branche. Elle reconnaît la situation, mais surtout qu'on ne lui en parle pas, un peu comme si le fait de ne pas en parler, ne pas le voir et ne pas l'entendre allait la protéger. Et cela, c'est une majorité des gens qui pense ainsi.

Comment faire comprendre à la population de cette planète que l'on est obligés de changer ? Et cela d'une manière simple. Difficile sans doute mais pas impossible.

On devrait programmer des émissions éducatives à la TV et à la radio, en même temps, ainsi, on toucherait une bonne partie de la population, et peut-être ce serait un moyen de nous éduquer.

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Armageddon974 le Jeu 15 Mai 2008 - 21:20

Si on s'y met vraiment et qu'on est de plus en plus nombreux, ça finira par faire faire des "économies" à la biosphère... et le "monde marchand" va pas aimer du tout... et ça au moins, ça me fera plaisir...

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Armageddon974 le Jeu 15 Mai 2008 - 21:27

SavageBeast a écrit:....
J'en ai parlé avec ma future belle-mère, ingénieur chimiste et titulaire d'un master ou doctorat en je ne sais plus qu'elle branche. Elle reconnaît la situation, mais surtout qu'on ne lui en parle pas, un peu comme si le fait de ne pas en parler, ne pas le voir et ne pas l'entendre allait la protéger. Et cela, c'est une majorité des gens qui pense ainsi.

ça s'appelle la "politique de l'autruche mrsgreen
Faut qu'ils soient confronté eux-même dans leur chairs aux problèmes pour qu'ils réagissent... difficile...mais comme les problèmes arrivent bientôt...pas impossible.

SavageBeast a écrit:
Comment faire comprendre à la population de cette planète que l'on est obligés de changer ? Et cela d'une manière simple. Difficile sans doute mais pas impossible.
Peut-être en montrant l'exemple...en se préparant au pire et à l'autarcie...

SavageBeast a écrit:
On devrait programmer des émissions éducatives à la TV et à la radio, en même temps, ainsi, on toucherait une bonne partie de la population, et peut-être ce serait un moyen de nous éduquer.
ça marchera pas... "ils" préfèrent "les feux de l'amour" ou "Dallas". Ils regarderont pas.

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Madudu le Jeu 15 Mai 2008 - 21:38

armaggeddon974 a écrit:
SavageBeast a écrit:

Comment faire comprendre à la population de cette planète que l'on est obligés de changer ? Et cela d'une manière simple. Difficile sans doute mais pas impossible.


Peut-être en montrant l'exemple...en se préparant au pire et à l'autarcie...
Au mieu on ferais prendre conscience à la population (je parle de leur point de vue, vous vexez pas ^^) qu'une nouvelle génération d'écolo fanatique à vue le jour, et qu'elle est particulièrement dangereuse, séctaire et désinformée !
(relativise Madudu, relativise !)
SavageBeast a écrit:
Comment faire comprendre à la population de cette planète que l'on est obligés de changer ? Et cela d'une manière simple. Difficile sans doute mais pas impossible.
Juste un petit errata : la population de cette planète = les 20% d'hommes qui consomment 80% des rescources.
Non?

Madudu
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Loisirs : Aucun !
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Invité le Jeu 15 Mai 2008 - 21:40

L'esprit, par reflex, resiste au changement....l'esprit aime la routine et les habitudes.
ne vous faites pas de soucis...Néçessité fait LOI...
L'esprit changera, lorsque les habitudes changeront par la force des choses.

L'énergie de demain, serat le BOIS, pour le plus grand malheur de nos foret,...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Armageddon974 le Jeu 15 Mai 2008 - 21:48

ça craint, c'est vrai, pour nos forêts, ou ce qui en restera...
mais aussi pour les terres agricoles qui seront archi-cultivées pour le biocarburant... les sols vont souffrir...

La "force des choses" est là, à nos portes. La fête est finie... et les mentalités n'auront pas le temps de changer aussi vite.
Les plus forts vont chercher à s'emparer de ce qui reste par la force.

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Invité le Jeu 15 Mai 2008 - 21:52

C'est logique...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par calogronan le Jeu 15 Mai 2008 - 22:58

Le bois comme énergie:commençons à planter pour nos enfants...

calogronan
Membre

Masculin Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par luxferrrare le Jeu 15 Mai 2008 - 23:27

Quelles énergies pour demain ?

Et bien, j'ai vu sur France2 au JT qu'on allait étudier l'idée de forer à 6 km de profondeur dont 3 km de sel au fond de la Méditerranée dans les eaux territoriales Françaises et vers Chypre.

Arghh
affraid

Quelqu'un aurait'il des sources "fiables" sur la vraisemblance de cette nouvelle, SVP ?


Pffffffffffffff...
Z'on vraiment RIEN compris.

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Invité le Ven 16 Mai 2008 - 21:15

Bonsoir Luxferrrare,
Pour l'heure, c'est une hypothése vraisemblable:
Et si, sous le sel, se cachait un trésor ? Le chef de la mission du Glomar-Challenger, William Ryan (Université de Columbia) se souvient que, lors des forages entrepris dans les fonds méditerranéens en 1970, dans l'espoir de traverser les couches salines, les carottes "sentaient le pétrole à plein nez". De peur de provoquer une éruption pétrolière incontrôlée, les autorités scientifiques américaines avaient alors empêché la poursuite des forages. L'idée, à l'époque, n'était pas de chercher de l'or noir.
Les chercheurs réunis à Lyon les 5 et 6 mai souhaitent, eux, sonder les profondeurs méditerranéennes dans le Golfe du Lion. D'autres projettent une campagne au sud de Chypre. Un programme international pourrait permettre de mobiliser le navire de sondage japonais Chikyu,le seul capable de forer des puits de 5 km à 7 km de profondeur sous les 2,5 km d'eau de la Méditerranée. Il est doté d'un "riser", une sorte de manchon qui entoure le train de tiges destiné à perforer les fonds marins, et qui est déjà utilisé par l'industrie pétrolière : les variations de pression sont mieux contrôlées, ce qui permet de creuser des puits profonds, même dans des zones instables.
L'idée serait de forer pour atteindre la croûte océanique. Les carottes obtenues permettraient d'en savoir plus sur la présence éventuelle de pétrole ; et d'avoir des précisions sur l'impact de la crise messinienne sur la faune et la flore, dont on sait peu de chose, si ce n'est qu'il a dû être extrêmement destructif.
Le Monde

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par SavageBeast le Dim 8 Juin 2008 - 22:24

L'économie russe en quête d'alternatives au pétrole


L'économie russe s'est métamorphosée en dix ans et marque des points sur la scène mondiale, mais elle doit absolument se désintoxiquer du pétrole et devenir "innovante" pour rester dans la course à long terme, a estimé dimanche un haut responsable russe.


Réunis à Saint-Pétersbourg pour le 12e Forum économique, les milliers de patrons et responsables politiques russes et étrangers ont chaudement applaudi le discours du premier vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov, qui a dépeint sans complaisance les nombreuses défaillances de l'économie de son pays.
La veille, le président Dmitri Medvedev avait nommément accusé les Etats-Unis d'avoir provoqué la crise financière mondiale par leur inconséquence et l'"agressivité" de leurs politiques, et suggéré que la Russie pouvait aider le monde à se tirer d'affaire. Mais il n'avait fait que survoler ses faiblesses économiques.
M. Chouvalov, fraîchement promu dans le gouvernement emmené par Vladimir Poutine, a au contraire mis directement le doigt sur les plaies que sont la dépendance envers les hydrocarbures, la démographie défaillante, la propension de l'Etat à envahir tous les secteurs ou encore la "mentalité de retardataires" des Russes.
"Comme dans le sport, la Russie s'est parfois trop impliquée dans l'émulation avec l'Occident", sans chercher de modèle conforme aux "valeurs russes", et cela s'est traduit par une modernisation "non durable" ou "superficielle", a-t-il déploré.
Certes l'économie avance malgré tout à belle allure (8,1% de croissance en 2007), et devrait se hisser à la fin de l'année 2008 au sixième rang mondial, a-t-il souligné, avant d'énumérer tout ce que le nouveau gouvernement entendait réaliser pour faire encore mieux.
Il a en particulier promis de desserrer l'étreinte de l'Etat sur l'économie, par exemple en réduisant le nombre de bureaucrates siégeant dans les conseils d'administration de ses entreprises d'Etat au profit de "professionnels", et a promis de les convertir à la gouvernance et à la transparence.
Un grand nombre d'entreprises de ce type ont été créées ces deux dernières années dans les secteurs perçus comme les plus stratégiques (aéronautique, chantiers navals, armement, mais aussi pêche ou nanotechnologies, voire même Jeux olympiques de Sotchi en 2014).
Vladimir Poutine avait toutefois rejeté il y a quelques mois l'idée d'un système de "capitalisme d'Etat" et souligné qu'il ne s'agissait que d'une mesure transitionnelle.
Les patrons présents à la conférence n'en ont pas moins salué la déclaration de M. Chouvalov. "L'intervention excessive de l'Etat dans l'économie est l'un des problèmes qui préoccupent le monde des affaires. Nous sommes heureux que ce thème ait été soulevé", a réagi peu après Alexandre Chokhine, le patron des patrons russes.
M. Chouvalov a aussi relevé que les gigantesques ressources en énergie dont disposait la Russie étaient davantage un "piège" qu'une bénédiction, en dépit des généreuses recettes financières que cela lui garantit.
"L'abondance de matières premières se répercute négativement sur le développement socio-économique du pays", a déploré M. Chouvalov. "Nous allons lancer un programme pour faire en sorte que cela devienne une locomotive pour la croissance économique et non un frein", a-t-il ajouté.
Le premier vice-Premier ministre s'est enfin dit certain que les jeunes partant étudier à l'étranger reviendraient ensuite en Russie et contribueraient ainsi à faire d'elle une "économie post-industrielle" et l'un des "centres financiers du monde".

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Canis Lupus le Dim 17 Jan 2010 - 21:52

Quelles énergies pour demain ? La Chine a fait son choix et Uncle Sam n'est pas très content :
US raises concern over China oil policy
"We are pursuing intensive dialogue with the Chinese on the subject of energy security, in which we have raised our concerns about Chinese efforts to lock up oil reserves with long-term contracts," David Shear, deputy assistant secretary of state for East Asian and Pacific affairs, told the House Armed Services Committee yesterday.

"We will continue to engage them on this subject at very senior levels," he told the panel, which was holding a hearing on recent security developments in China.

Shear was responding to questions by Republican Roscoe Bartlett, who said he was worried that the Chinese were "aggressively buying up oil all over the world" and might not share it with other countries in the future.

Et ils y croient à mort, car ils viennent de sortir des chantiers un super-tanker d'une capacité de 300 000 tonnes
Le plus gros pétrolier chinois prêt à prendre la mer
Ce navire devrait être le plus gros pétrolier du monde, atteignant la taille de trois porte-avions.
...
Le navire peut naviguer à une vitesse de 30 km/h, même à pleine charge. Ce qui veut dire qu'il ne lui faudra que vingt jours au départ de Guangzhou pour atteindre les terminaux pétroliers du Moyen-Orient.


________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Canis Lupus le Mar 16 Mar 2010 - 8:57

Il se pourrait que l'on ne voit pas le pic énergétique mondial de si tôt, dans le cas où la recherche technologique trouve un moyen pour récupérer les hydrates de méthane qui représentent des quantités astronomiques d'énergie.

China looks to 'combustible ice' as a fuel source
Buried below the tundra of China’s Qinghai-Tibet Plateau is a type of frozen natural gas containing methane and ice crystals that could supply energy to China for 90 years. China discovered the large reserve of methane hydrate last September, and last week the Qinghai Province announced that it plans to allow researchers and energy companies to tap the energy source. Although methane hydrate is plentiful throughout the world, the key challenge for China and other nations will be to develop technologies to excavate the fuel without damaging the environment.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles énergies pour demain ?

Message par Cyrus_Smith le Sam 26 Avr 2014 - 18:13

(Je mets ça ici - si quelqu'un à une idée pour un meilleur emplacement...)

Dans un numéro récent de Nature, il y a un résumé sur quelques-uns des développements actuels pour produire de l'énergie à partir des océans, en exploitant l'énergie des marées ou des vagues:

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum