Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 13:31

La santé des abeilles va de mal en pis.
Beaucoup d'articles ont étaient écrits récemment concernant ce probléme.

Pour ma part je posséde quelques ruches d'Apis Mellifera, pour la production de Miel.
Les abeilles produisent un sucre naturel et médicinal de premiere qualité, qui en cas de LLBSV peu s'avérer precieux.

Cet automne j'ai repérer une colonie importante chez mes voisins, chez qui j'entretient leurs propriété.

Une importante colonie à construit entre la fenétre et le volet...coup classique, en 7 annnées j'ai récupéré dans ce lieu 3 colonies qui peuplent actuellement mon rucher.

Ce matin belle journée Dominicale, je part à pied dans la montagne rendre visite à la future colonie que je me prépare à capturer.
Les gateaux de cire sont plein à craquer.
Il y a 15 jours la colonie était là au grand complet....quelques milliers en grappe, la Reine visible à travers la vitre.

Tout va bien....sauf que les abeilles ont toutes quitté leur Ruche sauvage en plein coeur de l'hivers...laissant derriére elles une grande partie de leur Miel.

Qui à déja vu les abeilles essaimer en hivers?
Qui à déja vu les abeilles quitter leurs ruches en laissant leurs précieux Miel?
En facade du batiment aucun cadavre !

Donc il me reste plus qu'a revenir sur le lieu pour prélever le miel restant.
(tout n'est pas perdu) et a attendre les beaux jours pour visiter mon rucher pour voir si mes ruches sont vides également!????

Quelqu'un ici à t'il une explication?
Dans mon coin il n'y à pas d'agriculture intensive, pas de relais Téléphonique et pas de Wifi.
Depuis deux ans, les abeilles disparaissent dans le monde entier. La première alarme a été déclenchée en automne 2006. Des abeilles disparaissent à travers les Etats-Unis, affectant la moitié des états et les l'apiculteurs perdent 30 à 90 pour cent de leurs colonies. Le phénomène a commencé il y a plus de deux ans et s’est intensifié ces derniers mois. Les abeilles disparaissent relativement soudainement, laissant peu ou pas d'adultes morts dans ou à proximité des colonies, laissant la reine seule avec quelques juvéniles. Ce « syndrome de l'effondrement de colonie » («Colony Collapse Disorder» : CCD) est particulièrement dévastateur pour des cultivateurs de fruits et légumes qui dépendent des insectes pollinisateurs.

Depuis lors, le « syndrome de l'effondrement de colonie » a été observé en Allemagne, en Suisse, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Grèce et au Royaume-Uni, Europe.

Source : ISIS


Dernière édition par Sempervirens le Ven 18 Avr 2008 - 16:50, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par ipphy le Dim 27 Jan 2008 - 14:08

Sempervirens a écrit:
Dans mon coin il n'y à pas d'agriculture intensive, pas de relais Téléphonique et pas de Wifi.

Même pas de wifi via une "machin"Box ?

Ça porte loin ces trucs là. (Je baigne dans wifi de mon immeuble et même celui d'en face fumeur)

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 14:47

Non, pas de Wifi via un machin box.
Perso je suis connecté par cable.
Et puis, ce qui ma mis la puce à l'oreille, Vendredi dernier, j'ai croisé un apiculteur chez qui je travail à l'occasion,....bonjour, comment vont les abeilles?

Réponse: (l'air contrarié): "j'ai perdu 50 ruches cet été, et cet hivers je viens de perdre 40% de mes colonies".

Ipphy: à quel distance porte le wifi via le machin box????
Car j'habites à environ 600 métres du coeur du village...ou évidement il doit y avoir des ondes via téléphone portables et wifi.

Cela n'explique pas pour moi, ni pour mon collégue apiculteur le POURQUOI d'un tel comportement chez le peuple des abeilles...

D'autre part, vu et observé ce jour, bourdons, abeilles en activités, mouches, papillons et méme quelques guépes....encore pire que l'hivers dernier!!!
Le printemps (si on peut dire) est plus que précoce...
Bien sur la nuit les température voisine avec les O° mes à 14H46 ce jour il fait quand méme 16° a l'exterieur sous abris.
Avec un méchant soleil.

Bon il est vrai que les Cevennes sont dans le SUD, mais tout de méme!! on est en montagne en pleine hivers et de surcroit en Altitude.

Bref j'en perd mon Latin choc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 15:12

Pour en avoir le coeur net, je viens de faire un tour dans mon rucher.
Voila ce que j'observe sur les ruches N°1 et N°2
à 15H01 le dimanche 27 Janvier.

Ca bosse!!!!! Nimportnawak.


Dernière édition par Sempervirens le Ven 18 Avr 2008 - 16:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par ipphy le Dim 27 Jan 2008 - 15:16

Sempervirens a écrit:
Ipphy: à quel distance porte le wifi via le machin box????
Car j'habites à environ 600 métres du coeur du village...ou évidement il doit y avoir des ondes via téléphone portables et wifi.


Je me suis renseigné sur le net, et les portées sont variables 30 à 50 m en intérieur, et de 150m à 1km vers l'extérieur avec un matériel "normal"

Donc,bon, il faudrait demander à un spécialiste.

Si tu as un pc portable peut l'amener à coté de tes ruches et voir si il capte du wifi.

Et puis, je pense que le wifi n'est pas l'unique raison de la disparition des abeilles (sinon elles auraient disparu depuis longtemps ^^)

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 16:38

Bon voila des éléments de réponses:



En résumé:
1/ la piste des ondes électromagnétiques est écartée.

2/ La piste des OGM est à l'étude mais n'explique pas le probléme étant donné que les abeilles disparaissent de régions ou les OGM sont absentes.

3/ Les virus et Maladies à l'étude.

4/ Le réchauffement climatique et l'effondrement de la Biodiversité est la piste la plus sérieuse selon le bureau d'étude suisse de Berne.

A mon avis c'est "4"

Citation:
Ce « syndrome de l'effondrement de colonie » («Colony Collapse Disorder» : CCD) est particulièrement inquiétant pour des cultivateurs de fruits et légumes qui dépendent des insectes pollinisateurs : 90 plantes destinées à l'alimentation humaine sont exclusivement pollinisées par les abeilles.
L'abeille est en effet un des élément fondamental du transport des polens entre fleurs : 80 % des plantes en ont absolument besoin pour être fécondées, sans ce transport la plante ne peu plus se reproduire. C'est de part ce constat qu'Albert Einstein avait affirmé : "Si l'abeille disparaissait de la terre, l'homme n'aurait plus que 4 années à vivre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par KrAvEuNn le Dim 27 Jan 2008 - 16:55

La phrase complète : « Si les abeilles venaient à disparaître, l’homme n’aurait plus que quatre années devant lui. Sans abeilles, plus de pollinisation, plus de plantes, plus d’animaux, plus d’hommes ».

Attention toutefois, cette affirmation n'est coroborée par aucune étude sérieuse ; certe l'humanité serait très affectée par cette disparition, voir condamnée elle même à l'extinction, mais ces 4 années sont purement fictives (en fait on ne connait pas le temps de survie qui nous serait impartit).

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Dim 27 Jan 2008 - 18:08

Citation: mais ces 4 années sont purement fictives (en fait on ne connait pas le temps de survie qui nous serait impartit).

Et je ne tiens pas vraiment à le vérifier... mrsgreen
A.Einstein était pourtant pas si mauvais en mathématique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Telimectar le Lun 28 Jan 2008 - 14:05

Bon et on oublie le cas des amériques ou il n'y avait pas d'abeilles il me semble...pourtant on a des civilisations qui s'y sont devellopées.
Et pour la pollinisation, certes les hyménoptères sont un vecteur capital, mais ils ne sont pas les seuls, on a tous vu le cétoine doré, qui n'est heureux que dans les roses, aubépines et autres rosacées (tient, c'est la famille du pommier, poirier, cerisier...).
En tout cas pour mon coin d'Anjou, rien encore de tous ces malheurs (enfin, concernant les abeilles, par ce que les papillons moi aussi j'en vois déja ;( ) pourtant on en a des ogm, du wifi, des traitement chimiques, et une biodiversité pitoyable (enfin toujour mieux que dans la beauce).

Pour les abeilles qui disparaissent: pas de cadavre?...et si c'était tout simplement un nouveau prédateur qui aurait trouvé le moyen de faire sortir les ouvrières? des insectivores c'est pas ça qui manque, surtout chez les nocturnes, ce qui expliquerais que l'on ne voie rien...

Telimectar (affligé, déconcerté, mais pas vaincu ).

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Le_Celte le Lun 28 Jan 2008 - 14:18

Il est vrai que c'est surprenant que on ne retrouve pas les corps...un essaim complet ca ne passe pourtant pas inapercu tout de meme!
Donc quand je lit que des apiculteurs perdent 40 ruches en une nuit...et pas une abeille morte, juste des ruches vides...c est fort...

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Lun 28 Jan 2008 - 17:43

Telimectar, pour les Amériques tu à entiérement raison, il n'y avait pas d'abeilles avant: (comme pour le LOMBRIC)

L'abeille domestique véritable n'est pas indigène dans les Amériques. En effet, les premières colonies d'abeilles ont été introduites en Amérique du Nord par des colons européens au XVIe siècle. Au fil des ans, les abeilles se sont échappées dans la nature, de sorte qu'elles étaient bien établies partout dans le continent à la fin du XIXe siècle. Finalement, on en est venu à les considérer comme un élément naturel de la faune nord-américaine.

Ceci dit le genre Apis était bien present sur tout le continent, mais pas l'abeille domestique.
Reste à savoir si le "syndrome" touche également d'autre variété d'abeilles.

Il y a de nombreux types d'abeilles différentes. La plupart des abeilles sont solitaires, mais certaines vivent en société. Celles-ci vivent ensemble en colonies et le travail est réparti entre les individus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Lun 28 Jan 2008 - 19:53

Concernant un éventuel insectivor....NON...le phénoméne d'exode des ruches à était observé par les apiculteurs...les ouvriéres quittent la ruche, laissant Miel et Reine...ce qui est fondamentalement anticonstitutionnel chez l'abeille.
Ceci dit voila une piste de prédateur des Apis...le genre insectivore à tendance à ouvrir la ruches et la détruire...(gros dégat visible).
Les prédateurs de l'abeille


  • en hiver, des rongeurs comme les lérots pénètrent dans les ruches et détruisent les rayons.
  • les lézards, les oiseaux insectivores (hirondelles, guépiers, bondrées apivores)
  • Les cétoines, à partir de mai, s'introduisent dans les ruches et dévorent la cire et le miel en creusant des rigoles sinueuses dans les rayons.
  • Le sphinx tête de mort, un gros papillon nocturne, en plein été, pénètre dans les ruches et se nourrit de miel.
  • Les chenilles des fausses teignes rongent la cire, se nourrissent du couvain et même du bois de la ruche.
  • les larves de Meloe proscarabaeus (triongulin)
  • les araignées, ainsi que certains insectes comme les guêpes ou les frelons capturent les butineuses, l'actualité parle du frelon asiatique apparu en France en 2005-2006.

Bref le probléme reste entier....si vous trouvez des Newz sur le sujet je suis preneur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par cerise le Mar 29 Jan 2008 - 10:55

moi je pensais plutôt au wifi et autres ondes qui brouilleraient le vol des abeilles ( cf discussion ici ) : du coup elles ne retrouvent plus leur chemin pour revenir à la rûche, ça expliquerait l'absence de cadavres... mais si elles disparaissent sans être sorties de la rûche, c'est un mystère.
j'ai discuté avec un apiculteur bio de ma région, il a eu beaucoup moins de miel cette année, il citait le manque d'eau cet été... je vais voir si je trouve d'autres infos.

cerise
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 04/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marmite-norvegienne.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Mar 29 Jan 2008 - 18:57

Bzzzzzzzzz.....
Cet été aussi, pour ma part ce fut une piétre récolte...peu de pluie donc peu de Nectar dans les fleurs.
Durée de floraisons raccourcie.

Je n'ai fait qu'une seul récolte sur Chataignier...alors que d'habitude...je fait miel de Bruyére et miel de Chataignier et plus rarement Miel de Callunes.

*Des que j'ai le temps je vous fais des photos des "Ruches Troncs"...Ruches primitives.
Tronc évidé, un croix en bois à l'interieur, et une belle Lauze sur le dessus.
Perso..c'est le meilleur miel que je récolte.
La récolte de ruches Troncs et un peu particuliére. on préléve peu, et uniquement quelques "gateaux de Miel" sans toucher au couvain..et en évitant que le miel dégouline sur la reine.
La ruche tronc à ma préférence.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Mer 6 Fév 2008 - 17:24

Bonsoir à Tous.
Nous nous posions la question: Si la disparition des abeilles touche egalement d'autres insectes de la méme Famille??.


Car la situation de l'effondrement des colonies est dramatique....mais quand serait t'il si les Bourdons et autres Apis sauvages disparaissaient également???

J'avais cette intuition car si nos abeilles domestique souffrent de plus en plus, il est logique que les membres de la meme famille enthomologique disparaissent en paralléle...
Et bien, voila le topo:


Inquiétude autour du sort des bourdons

En plein tumulte autour du réchauffement climatique et de la disparition mystérieuse de colonies entières d'abeilles, des scientifiques commencent à s'inquiéter du sort d'un autre insecte: le bourdon.
Robbin Thorp, professeur d'entomologie à l'Université de Californie à Davis, ne parvient plus à dénicher une espèce de bourdon qui était encore abondante il y a cinq ans dans le nord-ouest de la Californie et le sud-ouest de l'Oregon. L'an dernier, il avait repéré une ouvrière solitaire sur une piste des montagnes Siskiyou. Il n'en a localisé aucune cette année.

Ce spécialiste des insectes craint que l'espèce en question, le bourdon de Franklin, ne disparaisse avant même que son inscription sur la liste des espèces menacées ne soit proposée. Pire, deux autres catégories de bourdons plus communes, l'une sur la côte Est et l'autre sur la côte Ouest, se font de plus en plus rares.

Pour l'instant, le sort des bourdons n'inquiète que les scientifiques. Mais, préviennent agriculteurs et entomologistes, leur disparition aurait des conséquences importantes. Car elle s'ajouterait à la situation critique des abeilles, qui s'activent à différents moments et sur différentes cultures.

Environ 15% des cultures américaines sont pollinisées par les bourdons, pour une valeur de trois milliards de dollars (2,12 milliards d'euros). Le phénomène concerne notamment les cultures sous serre, comme les tomates, les poivrons et les fraises.

Selon une récente étude de l'Académie nationale des sciences sur le statut des pollinisateurs dans le monde, il y aurait plusieurs responsables au déclin de l'espèce: la destruction de leurs habitats en plein développement urbain, l'agriculture intensive, les pesticides, la pollution ou encore les maladies issues des serres qui utilisent des ruches commerciales de bourdons.

Nous avons été naïfs, constate Neal Williams, professeur assistant de biologie au Bryn Mawr College, en Pennsylvanie. Nous n'avons pas été prévoyants comme nous aurions dû l'être. Mais nous sommes suffisamment intelligents pour régler ça, assure Laurie Adams, directrice de Pollinator Partnership. Il y a de l'espoir.

Au Congrès, les amoureux des bourdons font pression pour que des fonds plus importants soient alloués à la recherche et à la mise en place d'incitations pour que les agriculteurs laissent des terres en jachère préservant leur habitat. Ils veulent également encourager la culture de plantes à fleurs, dont raffolent les abeilles.

Au début des années 1990, des entreprises européennes, israéliennes et canadiennes ont adapté les bourdons à un usage commercial. Et ils sont désormais utilisés dans les serres où l'on cultive des tomates et des poivrons.

Avec le recul du nombre d'abeilles, la demande augmente, notamment dans les cultures de myrtilles, airelles, pastèques, courges et framboises, observe Holly Burroughs, directrice générale de la production pour la branche américaine de Koppert Biological Systems, une entreprise néerlandaise qui vend la plupart des bourdons d'élevage utilisés aux Etats-Unis.

Parmi ses clients figure Tony Davis, agriculteur à Grants Pass, dans l'Oregon. Il a longtemps dépendu des bourdons sauvages pour féconder les courges, concombres, tomates et aubergines qu'il fait pousser en plein champ pour les vendre sur des marchés de producteurs. Cette année, il a commencé à cultiver des fraises sous serre et a fait appel aux services de Koppert. Sans bourdons, je n'aurais plus de travail. Je ne pense pas que je pourrais polliniser toutes ces plantes à la main, note-t-il.

Les scientifiques, qui cherchent à découvrir les raisons du déclin des abeilles, ont récemment découvert un virus jusqu'alors inconnu. Mais les mites parasites, les pesticides et la malnutrition restent des causes possibles de leur recul.

Contrairement aux abeilles, venues en Amérique du Nord avec les colons européens au XVIIe siècle, les bourdons ont vu le jour en Amérique. Ils recueillent le pollen et le nectar des fleurs pour nourrir leur progéniture, mais produisent très peu de miel.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Mer 6 Fév 2008 - 19:53

Je continue mes recherches, et je trouve...la réponse.
Menaces sur les insectes pollinisateurs .




Le phénomène est global et rien ne semble devoir l'arrêter. Les populations d'insectes pollinisateurs sont en train de chuter dramatiquement sur une grande partie de la planète. C'est ce qu'en anglais on appelle la «crise de la pollinisation». Les abeilles domestiques ne sont pas les seules à être touchées. On compte, en effet, plus de 2 500 espèces d'abeilles sauvages en Europe dont beaucoup sont solitaires. Les bourdons, les papillons, les mouches, les moustiques et les coléoptères qui se nourrissent de nectar et participent très efficacement à la fécondation des plantes en transportant de fleur en fleur les minuscules grains de pollen (la semence mâle des végétaux), sont eux aussi menacés.

Suite Lien titre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Ven 15 Fév 2008 - 18:22

Mes observations se confirment...du constat, rien que du constat.
A lire
Etat sanitaire des ruches - Les abeilles en danger cet hiver



Selon les premières observations hivernales effectuées par le Réseau biodiversité pour les abeilles, l’état sanitaire des ruches serait mauvais avec des mortalités parfois importantes.

« Les premières observations hivernales de terrain sur l’état sanitaire des ruches sont mauvaises », indique le réseau biodiversité pour les abeilles dans un communiqué. « Actuellement, les mortalités vont de 5 à 90 % des ruches ». En cause un pollen de mauvaise qualité, la dégradation des défenses immunitaires des abeilles et l’extension des parasites.

Varroa et pollen de mauvaise qualité
Ainsi, la non-maîtrise du Varroa, un parasite qui affecte le couvain de l’abeille. « Face aux traitements anti-Varroa, toutes les ruches ne réagissent pas selon le même mode et certains traitements sont inefficaces », souligne le réseau biodiversité pour les abeilles. « La présence du Varroa permet alors l’arrivée de Nosema ceranae. Son implantation au sein des colonies affecte les défenses immunitaires des ruches. La conséquence est fatale pour les abeilles avec l’arrivée de pathologies opportunistes (virus) très impliquées dans le phénomène de dépérissement des colonies. »
L’autre élément associé à ces mortalités d’hiver est le problème du pollen. La ressource pollinique a fait défaut cet été. « La pluie et l’humidité ont empêché l’émergence des fleurs par ailleurs en régression à cause de l’anthropisation croissante du milieu », souligne le réseau biodiversité pour les abeilles. La qualité des pollens est mauvaise et provoque elle aussi l’effondrement des défenses immunitaires des abeilles.

Source : Web-agri

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Telimectar le Dim 17 Fév 2008 - 22:19

arrête de me faire peur!

Les premiers chiffres sur les pertes de tes ruches?

Pour le Varroa, il faut tempérer, il est déja presque partout depuis 15 ans, comme les maladies qu'il favorise: il est quand même bien maitrisé, ceux qui ne maitrisent pas perdent leur ruches, c'est tout...

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Perle le Mar 19 Fév 2008 - 10:31

France Culture propose demain soir son émission "Surpris par la nuit" (de 22h15 à 23h30) sur les abeilles et leur disparition en masse, sous le titre : "Fin de la lune de miel"

avis aux amateurs :

LIEN

édit modo : Perle merci de penser à mettre les liens entre balises fouet ( règle 8 de la charte et tuto ici )
je t'envoie un mp clind'oeil

Perle
Membre

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Mar 19 Fév 2008 - 11:28

Merci, Perle.
@ Telimectar:
La il ne s'agit pas du Varroa, mais de tout autre chose.
Quoi?
Cela reste à déterminer, rapidement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Telimectar le Mar 19 Fév 2008 - 14:08

lol je parlais du varroa des observations du réseau biodiversité^^

"En cause un pollen de mauvaise qualité, la dégradation des défenses immunitaires des abeilles et l’extension des parasites.

Varroa et pollen de mauvaise qualité
Ainsi, la non-maîtrise du Varroa, un parasite qui affecte le couvain de l’abeille."
pour moi non plus la varroase n'est plus un souci, on le maîtrise. (enfin, c'est une surcharge de travail quand même)

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Jeu 8 Mai 2008 - 22:33

Les apiculteurs américains ont perdu 36% de leurs rûches en 2007 (VO)
mercredi 7 mai</SPAN>



A survey of bee health released Tuesday revealed a grim picture, with 36.1% of the nation’s commercially managed hives lost since last year. Last year’s survey commissioned by the Apiary Inspectors of America found losses of about 32%.

As beekeepers travel with their hives this spring to pollinate crops around the country, it’s clear the insects are buckling under the weight of new diseases, pesticide drift and old enemies like the parasitic varroa mite, said Dennis vanEngelsdorp, president of the group.

USA Today

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Madudu le Dim 18 Mai 2008 - 23:25

Pour ce qui est des frelons asiatiques (japonais je crois), ils ne nourissent de larves d'abeilles et pour cela tuent la colonie dans son entier.
Les abeilles japonaises ont une parade, elles se jettent sur les éclaireurs et s'y frottent jusqu'à ce que la hausse de température ainsi engendrée le tue.
Les abeilles européenes n'ont pas cette parade.
Si les frelons japonais venaient à proliferer en Europe il y aurait lieu de s'inquieter, et pas qu'un peu..

Source : Arte.

Madudu
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi : Lycéen
Loisirs : Aucun !
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par luxferrrare le Lun 19 Mai 2008 - 8:53

Pour lutter contre le varroa, je conseille la technique de Maurice Chaudière expliquée dans ce livre "Apiculture alternative" aux éditions Le Décaèdre, ainsi que sur ce lien.

Une variante de ruche écologique que l'on peut fabriquer soi-même en terre ou terre/paille : "l'Hélianthe".

Avec cette ruche, l'extraction n'est plus mécanique mais solaire : on retourne la cloche comme un bol, on couvre d'une vitre et on attend que ça coule par l'orifice du fond (orifice bouché lorsque la ruche est en activité et donc non retournée). Cette forme de ruche est la plus adaptée et ergonomique pour les abeilles.

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Colonie d'Abeille-Disparition inexpliquée

Message par Invité le Sam 21 Juin 2008 - 10:36

Les apiculteurs du sud-ouest s'alarment de l'expansion du frelon asiatique


BORDEAUX - Les apiculteurs du sud-ouest, première région française où est apparu le frelon asiatique voici quelques années, s'alarment de la prolifération de ce redoutable prédateur d'abeilles qui pourrait constituer, selon un rapport, un risque économique pour la profession.
Après dix-huit mois d'un minutieux travail d'observation mené par un chercheur de l'Association de développement de l'apiculture en Aquitaine (Adaaq), les conclusions du rapport présenté cette semaine sur le mode de vie de "Vespa velutina" pointent les dégâts irrémédiables sur les ruches.
En Dordogne, où 14 ruchers d'observation ont été sélectionnés pour saisir la relation entre l'abeille et le frelon asiatique, Jacques Blot, chercheur à l'Adaaq, a constaté une production apicole perturbée avec "de 3 à 5 frelons devant une ruche" et l'arrêt de toute activité "au-delà de cinq frelons".
La désintégration des ruches se fait en plusieurs étapes: dans un premier temps, le frelon, qui vient piller les larves et voler le miel, met un coup d'arrêt à la ponte des abeilles, entraînant une diminution des populations et un vieillissement de la colonie. Puis les réserves hivernales s'affaiblissent, conduisant à une mortalité prématurée.
"Plusieurs dizaines de ruchers ont été entièrement détruits cette année en Aquitaine", relève le chercheur, notamment parce que l'efficacité des défenses naturelles de l'abeille, déjà limitée, est anéantie à partir de trois frelons.
Selon Jacques Blot, "il faut 15 à 20 abeilles sur le frelon et un combat de trois à cinq minutes pour en venir à bout".
"Ce que nous avons constaté comme pertes de ruchers dans la région est pour l'instant économiquement viable, mais c'est un risque à surveiller. Le frelon asiatique est un problème supplémentaire pour l'abeille, qui doit déjà se défendre contre les insecticides, les OGM...", prévient-il.
Le "Vespa velutina" commence aussi à dégrader la production estivale de fruits rouges - fraises et framboises - par manque de pollinisation, ainsi que des parcelles d'aubergines et de courgettes, selon les analyses sur le terrain.
Pour la première fois, la filière apicole a mis en place cet hiver une campagne de piégeage des femelles reproductrices en Dordogne. "Un peu plus de 2.000 fondatrices ont été piégées au total", selon l'Adaaq, qui estime cependant qu'à ce stade d'implantation, "il n'est plus possible d'éradiquer le frelon asiatique en France".
Parti de deux points de dispersion, Bordeaux et Tonneins (Lot-et-Garonne), le frelon asiatique, qui se distingue de son cousin européen par sa couleur brune et sa taille plus petite, a désormais colonisé un quart sud-ouest de la France. Il serait arrivé en France en 2003 dans des marchandises chinoises.
Le piège artisanal a été conçu à partir d'une bouteille plastique de 2 litres avec le but d'être "sélectif": le filtre d'entrée ne laisse passer que les insectes de taille égale ou inférieure au frelon, d'autres trous à la base permettant de "libérer" les insectes plus petits.Les professionnels regrettent cependant que les préfets des autres départements n'aient pas encore donné leur feu vert pour mettre en place un réseau similaire de piégeage institutionnel.
(©AFP / 21 juin 2008 10h14)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum