les premiers éco-réfugiés .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les premiers éco-réfugiés .

Message par phyvette le Ven 5 Jan 2007 - 0:02

He ben ! cette fois ci se ne sont plus des supputations d'ecolo-chevelus-catastrophistes , c'est pour de vrais , j'avoue que cette info que je viens de découvrir, m'a fortement ému, le RC qui était un sujet de polémique est maintenant une actualité. A l'époque des bons voeux, sombres années en perspective pour les îliens.


Ils sont peut-être devenus les premiers « éco-réfugiés ». Les habitants de l’île de Lohachara, petit morceau de terre désormais disparu sous les eaux du golfe du Bengale, ont en effet dû fuir les flots qui commençaient à les submerger. Le quotidien britannique « The Independent », qui révèle l’information enregistrée par l’université Jadavpur de Calcutta (Inde), estime que cette date marque « le moment où les plus apocalyptiques prévisions des écologistes et climatologues ont commencé à se réaliser ».

SOURCES

Phyvette

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

eco réfugiés

Message par KrAvEuNn le Lun 14 Mai 2007 - 14:29

Réchauffement climatique: Marée humaine en perspective
2007-05-14 05:28:44 lien


Au moins un milliard de personnes seront forcées de migrer d'ici 2050 en raison de phénomènes liés au réchauffement climatique, estime l'organisation humanitaire britannique Christian Aid.

Dans un rapport intitulé « Marée humaine: la véritable crise migratoire », Christian Aid affirme que les migrations causées par les catastrophes naturelles, les conflits et les grands projets de développement vont s'accélérer avec les changements climatiques.

À l'heure actuelle, ces migrations sont évaluées à environ 163 millions de personnes. Elles grimperont à un milliard de personnes d'ici 2050, estime l'ONG.

Selon Christian Aid, les pays développés, principaux responsables de la pollution à l'origine du réchauffement climatique, doivent prendre en charge l'aide aux populations les plus touchées.

Les scientifiques pensent que l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre entraînera une hausse de 1,8 à 3,0 degrés Celsius au cours du XXIe siècle. Ce réchauffement climatique provoquera des inondations et des famines catastrophiques pour des millions de personnes.

Les flux migratoires consécutifs à ces phénomènes risquent d'envenimer les conflits et en créer de nouveaux.

Finalement, Christian Aid souligne que l'impact du réchauffement climatique demeure « la grande, l'effrayante inconnue de cette équation ». Car l'importance des changements climatiques déterminera l'ampleur des catastrophes qui en découleront.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7488
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les premiers éco-réfugiés .

Message par Canis Lupus le Mer 16 Mai 2007 - 9:39

Les flux migratoires consécutifs à ces phénomènes risquent d'envenimer les conflits et en créer de nouveaux.

Ca sent l'sapin...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les premiers éco-réfugiés .

Message par Mariner le Mer 16 Mai 2007 - 12:44

Ca me fait penser que Rammstein n'a pas attendu cet article pour en parler:
Rammstein a écrit:Le 21e siècle va être celui des réfugiés écologiques !

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les premiers éco-réfugiés .

Message par nemo le Mer 16 Mai 2007 - 14:10

Sans parler des réfugiés éco...nomique.

nemo
Membre

Masculin Nombre de messages : 110
Age : 48
Localisation : Limoges
Emploi : sans
Loisirs : JdR, esotérisme, astrologie
Date d'inscription : 19/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les premiers éco-réfugiés .

Message par lykos69 le Mar 24 Juin 2008 - 19:28

OUPS pas vu que le sujet avait été délocalisé !!
Faudrait supprimer ce post

Mon but c'est d'arriver à passer les 3 caps : pré crise, crise et post crise.
Pour ce qui est de post crise (dans la mesure où elle n'est pas liée tout de suite au climatique) c'est que je suis intimement convaincu qu'il faut s'attendre dans les 10 15 ans qui viennent à de gros chambardements de notre vieille terre.
A savoir montée des eaux (donc éviter les côtes), volcanisme donc éviter le massif central et la zone des volcans et aussi sismisque donc éviter les chaines de montagnes (Pyrénnées et Alpes).
Mais aussi éviter tant que ce peut les réfugiés qui vagabonderaient (sans aucun moyen de locomotion) dans les campagnes.

Quand je dis pré crise, il faut comprendre qu'il ne sert à rien de dépenser des trésors d'énergie, de temps ou d'argent si c'est pour avoir comme une enseigne lumineuse au dessus de sa tête lorsque la crise sera là !
Autrement dit si certaines personnes peuvent supposer ou déduire que vous avez de quoi vivre, ils se rappelleront de vous pendant la crise.
Ce qui est valable en pré crise l'est aussi en période de crise !
En effet, si je constate que mon voisin ne fait pas la queue pour la bouffe, ne semble pas souffrir de manque lors des pénuries ou ne sort plus de chez lui pendant les dites périodes, j'aurai pas trop de mal à comprendre pourquoi !
Tout être humain ne tolérera pas de voir les siens ou lui même crever quand l'autre bouffe ... et c'est logique !
Moralité, il ira quémander chez le voisin et si ca passe pas, il s'organisera pour lui prendre de force, seul ou en groupe.
S'il n'est pas facile de cacher de la bouffe sur pied ou en pot à la campagne c'est encore pire en milieu urbain.

Donc pour moi la pré-crise c'est se mettre dans un endroit tranquille loin des chemins de migration et de préparer mon autonomie (pour le peu que ce soit faisable) le plus discretement possible.

Je fais un apparté pour dire ce que je pense de la survie urbaine.
Je suis persuadé que vivre et tenter de passer la crise en ville est prendre un gros risque.
En effet, en fonction des considérations que je viens de dire, il me semble utopique de pouvoir cacher aux autres sa bonne santé quand tout le monde crêve la fin ... à moins de bien se faire oublier et je ne vois pas trop comment on peut faire dans un endroit où des dizaines d'yeux vont être à l'affût de la moindre nourriture.
A l'instar de nos concitoyens qui ne veulent pas croire que ca sent le pâté et qu'ON va trouver des solutions, celui qui croit pouvoir survivre en milieu urbain vit à peu près la même illusion.
A voir le comportement de mes semblables, je ne me fait aucune illusion !
En effet quand on voit des mecs se taper pour une place de parking, pire !, pour une c*nnerie de poupée à la veille de Noël ( et donc quand leur survie n'est pas en jeu mais juste leur désir de propriété ou de consommation) comment croire que par un quelconque coup de baguette magique ceux-ci vont devenir respectueux et civique quand il s'agira de leur survie ?
C'est tout juste si les vigiles / encadrants ne se font pas pietiner dans les supermarchés le jour des soldes, le soir de la première d'un film, lors des manifestations ou concerts ....et on va me faire croire que ça sera plus cool lorsqu'il s'agira de manger ?
Faut pas rêver ça sera la razzia avec tout le gâchis possible et les scènes de violence qui vont bien.

En ville c'est 2 jours de bouffe et même pas une journée d'eau .... et après ?
Après c'est je marchande, je vole et après j'agresse ou je dépouille !
Maintenant quelque soit le scénario, je ne crois pas que les urbains vont partir tout de suite à la campagne
Pourquoi ?
Tout simplement parce que l'homme a l'esprit grégaire et qu'il ne voudra pas quitter son chez soi.
Regardez les birmans, regardez les inondés de la nouvelle orléans... ils sont partis de leur coin ?
Comme je disais précédemment, l'urbain se comporte comme le citoyen lambda.
A savoir le citoyen pense que la mamelle de la société ne se tarit pas et qu'il y aura toujours une solution pour s'en sortir ...ce qui nous fait doucement sourire ...mais l'urbain fait de même avec la ville : il pense que la mamelle de la ville va continuer tant bien que mal à l'approvisionner, qu'il y aura une solution !
LA solution elle est facile à trouver :
- soit on pratique le principe de l'écrevisse en chauffant la flotte doucement : ici on met doucement en place des restrictions (soit budgetaires en augmentant les prix, soit rationnement) jusqu'à ce que ce ne soit plus supportable ...et là pas grand monde sera apte à prendre les bonnes décisions.
- soit on en vient à une solution plus radicale : une ville c'est un concentré de personnes ...y'a trop de personnes ...suffit juste de les éradiquer rapidement et il en existe des procédés pour ça.
Du plus cynique au plus sournois c'est pas les moyens qui manquent : parquage, nettoyage par le vide, chimique, bactériologique ...

De toute façon, je ne m'attends pas à voir arriver des "hordes" de citadins après la crise.
Ceux qui partiront le feront soit de suite (une minorité) soit très longtemps après la crise et dans ce cas ils auront plus le profil épave que gengis khan.
Combien d'urbains sont aptes à marcher plus de 10 km ?
Combien sont capables de reconnaître ne serait ce qu'une plante comestible ?
Combien pourront partir en laissant derriere eux leur vécu ?
Il suffit de voir les documentaires de la guerre : les réfugiés se barraient avec la presque totalité de leurs biens dans des charrettes ou des poussettes .... et ils étaient pas intoxiqués à la société de consommation !

Tout ca pour dire que je suis convaincu que les sites en campagne restent les meilleurs endroits pour une survie longue durée.
J'ai écrémé les départements pour ne proposer ceux qui me semblent les plus sûrs en tenant compte de tous les paramètres qu'il est possible d'envisager actuellement.

Donc si vous connaissez des biens à vendre, voir des lieux qui méritent de s'y interesser, il serait peut être utile de partager ces connaissances, voire même pour les plus audacieux de tisser des projets

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum