[Technique] Cultiver après le fallout...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Canis Lupus le Mer 21 Nov 2007 - 16:39

Bon, je n'ai pas pu être explicite dans le titre du fait de la longueur maximale du champ de texte et je m'en excuse. Je veux discuter des techniques qui nous permettraient de produire de la nourriture après un accident type Tchernobyl dans notre pays (grosses retombées radioactives de partout) ou bien un hiver nucléaire s'ensuivant un conflit à grande échelle avec des armes nucléaires ou des munitions à l'uranium appauvri (comme en Irak).

Au début, je me disais qu'il valait mieux avoir un tiquet pour les îles Kerguelen ou un coin paumé de ce genre mais je viens d'avoir une idée plutôt géniale pour pouvoir faire pousser de la nourriture après : avoir une grande serre de maraîcher. En effet, le sol de la serre ne sera pas ou peu touché par les poussières radioactives du fallout, ce qui permettra de s'alimenter sans craindre pour sa santé. Alors okay, le plastique ne dure pas trente six ans et donc il faut le changer souvent pour être sûr qu'il tienne le temps que toutes les poussières retombent (dans le cas d'un hiver nucléaire). Il faut aussi avoir une source d'eau non contaminée pour faire pousser les légumes. Mais bon, c'est juste un idée pour l'instant.


Dernière édition par le Sam 5 Jan 2008 - 22:55, édité 1 fois

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Andros le Mer 21 Nov 2007 - 17:10

Si tu comptes vivre dans un environnement contaminé, il faut retirer
une couche de terre d'un demi-mètre au moins sur toute terre que tu
comptes cultiver.

La question est : que fait-on de la terre contaminée ? J'avais un
moment envisagé d'y faire pousser des cultures industrielles (pour
huile de moteur, biocarburant). Si on fait cela, cela ne pourra pas
être pour une consommation locale. L'idéal serait d'utiliser ces
produits en haute mer (pour propulser et lubrifier des cargos par
exemple).

Mais bon l'un dans l'autre il faut s'attendre à une explosion de cas de cancers et leucémies divers.

Je suis allé à une conférence sur un gars du ministère de l'agriculture
qui est allé en Biélorussie pour examiner les conséquences de
Tchernobyl. Bon le gars ne m'a pas convaincu du tout, son exposé était
brouillon (au mieux), il avouait ne pas savoir se servir d'un compteur
Geiger (ce qui est un comble tout de même) et a été désarçonné par ma
question sur les comprimés d'Iodure de Potassium. Bref c'était un gars
qui n'existe que pour justifier son salaire du mieux qu 'il peut.

Bon d'après ce que ce gars disait, la radioactivité ne s'est pas
déposée de manière uniforme, et au fil du temps elle peut se concentrer
en certains endroits et partir d'autres endroits.

A mon avis, il faut avoir un compteur Geiger ou un dosimètre
(incontournable si l'on veut aborder cette question) et délimiter les
zones saines, les zones dont il faut retirer la surface, et les zones à
oublier.

Pour plus de renseignement, voici des infos d'il y a pile cinquante ans :Home Defence and the Farmer
Farming and Fall-outh

http://www.cybertrn.demon.co.uk/atomic/farming/main.htm

(Où l'on se rend compte que ces sujets étaient très bien préparés il y
a 50 ans, aux antipodes de la performance du conférencier dont je
parlais, et de ce qu'on fait aujourd'hui)

Ceci dit j'ai quelque part dans mes archives un CD-ROM distribués aux
médecins français il y a deux ans sur le risque nucléaire, avec des
vidéos et tout, bien fait.

J'y ai parris l'existence du Bleu de Prusse et du médicament
"Radiogardase" qui aide à débarasser l'organisme de certains isotopes
radioactifs...

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par KrAvEuNn le Mer 21 Nov 2007 - 17:20

Le problème andros, c'est que si tu enlève les premiers 50cm de terre tu enlève toute la vie microbienne qui fait vivre ton sol, ainsi que tous les éléments organiques dont se nourrissent les plantes...bref, tu te retrouve avec un sol mort.

Sinon il y a la possibilité de cultiver dans les caves (andives, champignons de paris, etc...bref que des choses pas très nourrissantes), sinon en interieur (dans la maison (en pot)).

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Andros le Mer 21 Nov 2007 - 18:03

Kraveunn, je sais bien, mais de l'autre côté, comme cela ne sera pas
facile d'enlever ce sol (le sol à évacuer sera de plus extrêmement
lourd... !) ca se fera petit à petit, donc d'un an à l'autre la vie
peut revenir.

Je pense que cette histoire d'enlever du sol ne s'applique vraiment
qu'à des surfaces de type "potager", pas aux grands champs de céréales.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Invité le Mer 21 Nov 2007 - 18:14

Il ne faut en aucun cas "enlever le sol".....bien au contraire:

Le labour tue l'humus en l'enfouissant, causant une minéralisation trop rapide de la matière organique et des pertes de sol qui atteignent couramment 10 tonnes/an/hectare en zone tempérée et jusqu'à plusieurs centaines de tonnes en zone tropicale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Eco.foxtrot le Mer 21 Nov 2007 - 18:19

Le plus intelligent c'est de se faire la malle avec sa tenue NBC , essayer de vivre dans un environnement contaminé et invivable c'est con !!

________________________________________________________
La faim est proche

Eco.foxtrot
Membre

Masculin Nombre de messages : 367
Age : 30
Emploi : Rien
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par KrAvEuNn le Mer 21 Nov 2007 - 18:23

Andros a écrit:Kraveunn, je sais bien, mais de l'autre côté, comme cela ne sera pas
facile d'enlever ce sol (le sol à évacuer sera de plus extrêmement
lourd... !) ca se fera petit à petit, donc d'un an à l'autre la vie
peut revenir.

Je pense que cette histoire d'enlever du sol ne s'applique vraiment
qu'à des surfaces de type "potager", pas aux grands champs de céréales.
Oui mais, si tu enlève ton sol petit à petit tu vas avoir un sol et donc des aliments contaminés ; si tu enlève tout d'un coup, ton sol est mort, ça ne te sert plus à rien... autant faire carrément du hors sol (avec de la laine de roche et des engrais chimiques (sous serre)).

Bref dans cette optique, je pencherais plutôt comme canis : serres plastiques, laine de roche et engrais liquides.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Andros le Mer 21 Nov 2007 - 18:26

Semper, si tu vires le sol c'est qu'il est contaminé. Il est DEJA mort,
vu que tu peux rien cultiver dessus sous peine de s'irradier les
intestins...

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par KrAvEuNn le Mer 21 Nov 2007 - 18:31

Andros a écrit:Semper, si tu vires le sol c'est qu'il est contaminé. Il est DEJA mort,
vu que tu peux rien cultiver dessus sous peine de s'irradier les
intestins...
Bonne remarque, la plupart des microbes doivent être clamsés, mais pas tous et puis, dans ton sol il y a les organismes décomposés qui font la richesse de ton sol (les éléments que les plantes vont puiser pour se former). Si tu utilise un sol puisé à 50 cm, tu as de la roche, du sable, etc, mais pas de matières complexes (calcium, sels, etc.)...bref, tu as un simple support (comme la laine de roche en agriculture hors sol) et il va te falloir y incorporer des nutrimants chimiques (parce que reconstituer un vrai sol ça demande des années)...bref tu fait du hors sol sur un "vrai" sol mrsgreen

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Andros le Mer 21 Nov 2007 - 18:35

Pour cela on peut envisager du compost (par exemple nos déchets organiques, provenant de bouffe non irradiée).

On ne s'imagine pas quelles difficultés il y aura dans ce scénario.

Là encore, il y aura un sacré écrémage parmi les survivants, et alors là du coup ça ressemblera beaucoup à de la roulette russe.

Il suffit qu'on soit dans un mauvais endroit, où la contamination se
déverse venant d'ailleurs, alors qu'avant le sol était sain, et alors
que les dernières semences ont déjà germé...

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Capausoleil le Mer 21 Nov 2007 - 18:37

Eco.foxtrot a écrit:Le plus intelligent c'est de se faire la malle avec sa tenue NBC , essayer de vivre dans un environnement contaminé et invivable c'est con !!

Je confirme Eco !
Rien d'autre à faire que de partir (d'ailleurs seuls quelques fous sont restés dans les environs de Tchernobyl....)
Par contre il faut être bien equipé pour voyager en environnement contaminé, avoir un stock de nourriture "propre" et un compteur Geiger adapté au niveau de radiation présent (voir les sections sur le sujet dans "principes de bases").

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par KrAvEuNn le Mer 21 Nov 2007 - 18:45

Andros a écrit:Pour cela on peut envisager du compost (par exemple nos déchets organiques, provenant de bouffe non irradiée)...
Oui, mais en attendant, tu cultive sur quoi ? Il faut un an pour faire du bon compost.

Et puis un bon sol, ce n'est pas seulement du compost, c'est une vie microbienne riche, des éléments minéraux, une aération (travail des lombrics et autres bestioles), etc et tout ça demande du temps.

Désolé d'insister un peu et de jouer les pinailleurs, mais c'est très complexe pour le néophite et je te renvoie vers les travaux de Jean claude bourguignon (une sommité en la matière) clind'oeil

Je n'ai jamais essayé de cultiver sur un sol mort ; il faudrait que je tente ça...pour voir scratch (en fait c'est ce qui attend nombre de paysans avec la stérilisation des sols due aux excès de substances chimiques durant des décennies).

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Mariner le Mer 21 Nov 2007 - 18:50

voir ce topic qui parle de culture hors sol ou hydroponique

Enlever la terre sur 50 cm est possible, seulement il faudrait attendre au moins 3 mois pour que les micro-organismes, les verres de terre et autres microbes si développent, donc 3 mois pendant lesquelles il faudrait rester sur ses reserves de boites de raviolis.

Le choix le plus judicieux est (selon moi) de quitter le territoire contaminé.

Enlever 50 cm, ok, mais sur combien d'hectares? il faut combien d'hectares de terre cultivable pour faire vivre une famille de 5 personnes? avec quoi creuser? un tractopelle? comment transporter la terre? en camion-benne?

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Invité le Mer 21 Nov 2007 - 20:00

En cas de guerre nucléaire, les puissantes explosions au sol propulseraient de fines particules jusque dans la haute stratosphère. Les incendies massifs produiraient des fumées qui empêcheraient la lumière du soleil d’atteindre la basse atmosphère annulant l’effet de serre. Il en résulterait un refroidissement considérable dont la durée se compterait en mois ou en années, aboutissant à une planète sombre et glacée.

Il y a la solution de croupir comme un rat dans son abris et mourir déja enterré.

Cette modification du climat s’étendrait sur une zone beaucoup plus large que sur celle visée par une attaque nucléaire. Une majeure partie de la faune et de la flore serait détruite, le tout provoquant la rupture de la chaîne alimentaire sur terre et dans l’océan. Andreï Sakharov, prix Nobel de la paix et physicien nucléaire, estimait ainsi en 1983 que l’hiver nucléaire pourrait entraîner la mort « de milliards de personnes et, selon toute probabilité, la destruction de l'humanité en tant qu'espèce vivante. »

Disont que les 50 cm de terre ferais de bonnes fosses communes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Eco.foxtrot le Mer 21 Nov 2007 - 20:55

Moi j'etais resté dans un incident genre Tchernobyl avec une tres forte radioactivité qui est la pour un long moment !

Mais si c'est un hiver nucleaire d'ampleur planetaire alors, la bah heuuu je sais pas peut etre y'a une limite au survivalisme , c'est comme si une meteorite giga enorme foncait sur la Terre lequel d'entre vous construirait d'une fusée et ramenerait ses boites de corned beef sur la Lune.

________________________________________________________
La faim est proche

Eco.foxtrot
Membre

Masculin Nombre de messages : 367
Age : 30
Emploi : Rien
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Andros le Mer 21 Nov 2007 - 21:18

Oui certes, le survivalisme est limité, mais bon si d'aventure des
humains surviveront dans notre coin (ailleurs l'humanité survivra avec
certitude) , ce ne sera pas le fruit du hasard uniquement.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par splotch le Mer 21 Nov 2007 - 22:39

Une contamination, radioactive, chimique, bactériologique... est un risque non négligeable. En ce cas, tout ce qui sera daté "avant" deviendra précieux. D'où l'idée de stocker du "millésime". Par exemple, si une maladie de la vache folle rend l'abattage obligatoire des bovins et destruction de leur carcasse, les boites de corned-beef achetées à 1 euro aujourd'hui se négocieront au prix du caviar.

Pour en revenir à la terre propre, creuser un trou ou remplir une grotte avec de la bonne terre aujourd'hui. Si la surface est contaminée, il n'y a plus qu'à la ressortir quand les retombées sont terminées. Mais bon je ne sais pas si c'est réaliste. Stocker des sacs d'engrais me semble plus simple.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Eco.foxtrot le Jeu 22 Nov 2007 - 0:38

Je capte pas trop pourquoi essayé de vivre dans une zone contaminé , tu vas vivre jusqu'a la fin de tes jours en combinaison NBC avec 1200000 cartouches de rechange !


Pour vivre dans une zone contaminée par la radioactivité c'est dans un bunker avec un stock de bouffe , tu ne feras jamais rien poussé de sain sur une terre contaminée ...

Sauf si tu veux crever d'une leucemie et d'avoir des enfants difformes ...

________________________________________________________
La faim est proche

Eco.foxtrot
Membre

Masculin Nombre de messages : 367
Age : 30
Emploi : Rien
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Andros le Jeu 22 Nov 2007 - 8:12

Oui, OK Eco Foxtrot, maintenant comme une guerre nucléaire a eu
lieu, tu peux pas partir (ailleurs en Europe c'est la même chose) et
donc il va bien falloir faire avec les moyens du bord, non ?

Choisir entre la mort par leucémie ou par famine.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Eco.foxtrot le Jeu 22 Nov 2007 - 11:37

Faudrait une bombe vraiment enorme pour contaminé tout un pays comme la France par les Fallout.

________________________________________________________
La faim est proche

Eco.foxtrot
Membre

Masculin Nombre de messages : 367
Age : 30
Emploi : Rien
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Rammstein le Jeu 22 Nov 2007 - 13:39

... ou plein de petites bombes réparties sur tout le territoire ! C'est de fait la stratégie adoptées par les différents pays possesseurs de la bombe : destruction systématique de tous les secteurs d'activités du territoire ennemi, à savoir les centrales électriques, les usines, les aciéries, les stocks d'essence et les raffineries, les centres de communication, les bases militaires, les ports, les aéroports, etc. En général ces infrastructures sont pour la majorité positionnées à proximité immédiate des grandes agglomérations.

Même des bombardements stratégiques classiques suffiraient à provoquer des contaminations diverses et variées, comme cela s'est produit en Serbie en 1999 après les attaques de l'OTAN sur plusieurs centrales chimiques, avec de graves conséquences sur les populations et l'environnement.

On peut tout de même espérer que notre improbable ennemi aura la mensuétude de nous bombarder avec des bombes à neutrons ! Seule la faune (homme inclus) en souffrira, l'ennemi conservant la possibilité de venir jardiner à loisir sur notre territoire...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Canis Lupus le Ven 23 Nov 2007 - 16:28

Euhm...Vous n'avez, il me semble, pas compris de quoi je parlais.

Si, dès maintenant, vous installez une serre de 500m² dans votre champ (encore faut-il en avoir un et les sous pour la serre), vous aurez un bout de sol "à l'abri" du fallout, pour peu qu'elle ait des portes. Il n'est pas question de bouger de la terre contaminée ou des trucs chelou de ce genre...Après la crise nucléaire ou l'accident, il faut nettoyer à l'eau de pluie la surface de récupération d'eau (toit de la maison ou bâche de la serre) pour que vous puissiez stocker de l'eau "clean" et ainsi faire un potager dans la serre (encore faut-il qu'il y ait un peu de soleil...), c'est aussi simple que ça.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Canis Lupus le Lun 26 Nov 2007 - 9:48

Je cite le fasicule luxembourgeois :

b) Consignes supplémentaires pour les agriculteurs et maraîchers:

  • rentrez le bétail dans des locaux fermés;
  • diminuez dans la mesure du possible la ventilation naturelle et artificielle de ces locaux;
  • préparez dans un local fermé du fourrage ou d'autres aliments agricole pourbétails;
  • couvrez l'ensilage stocké en plein air par du plastique;
  • fermez les serres.

Comme quoi ce n'est pas con ce que je dis...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par Telimectar le Lun 26 Nov 2007 - 14:41

effectivement, mais le souci...tu imagine la surface pour nourrir une personne? je dirais 600m2...c'est possible en réquisitionnant la serre du voisin horticulteur mais sinon?

déja ce que je sais, c'est qu'il ne faut plus manger de champignon pendant un long temps...mais après, je pense qu'on est impuissant et que d'une manière ou d'une autre, et fonction de la zone ou l'on est, on sera touché par la contamination...il faut juste éspérer que les vents nous soient favorable (tant pis pour les autres...c'est la dure loie du hazard) et est bien loin de toute source de pollution nucléaire (rivière, bassin avec centrale abandonée ou détruite en amont, cibles militaires etc.

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] Cultiver après le fallout...

Message par tarsonis le Mer 27 Avr 2011 - 7:43

Salut !
Canis Lupus a écrit:Je veux discuter des techniques qui nous permettraient de produire de la nourriture après un accident type Tchernobyl
Libé (et l'IRSN) a publié un article qui propose une solution malheureusement impossible à mettre en oeuvre en France :

Faut-il planter du cannabis autour de la centrale de Fukushima?

La solution a déjà été testée à Tchernobyl pour tenter d'assainir les sols contaminés mais les écologistes restent sceptiques.
L'idée, inattendue à première vue, ne serait pas si farfelue que cela. La méthode est simple: planter, sécher et incinérer le tout. Certaines plantes sont ainsi capables d’absorber par leurs racines des métaux, notamment radioactifs. Le blog spécialisé dans la culture de cannabis, Alchimia web, raconte qu’en 1998, «Consolidated Growers and Processors (CGP), l’entreprisePhytotech, et l’ Institute of Bast Crop d’ Ukraine commencèrent leurs expériences avec la plantation de diverses espèces végétales pour l’élimination des métaux contaminants dans le sol autour de Tchernobyl».

Grâce à un processus nommé phytoremédiation, «les plantes ayant donné les meilleurs résultats sont le tournesol et le cannabis, avec une purification de 80% du sol d’une zone affectée.»
Bernard Bigot, administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), avait évoqué cette solution dans le Midi Libre, repris par Lesinrocks.fr, le 8 avril: «En ce qui concerne la décontamination des sols (...) nous avons suggéré la phytoremédiation, avec des plantes qui accumulent les radionucléides dans leurs racines puis sont traitées pour élimination.» Selon Alain Vavasseur, responsable d’un laboratoire de physiologie végétale au CEA, cité par Le Parisien, la procédure est même assez simple: «Il suffit de récolter la plante, de la faire sécher puis de l’incinérer, les cendres étant ensuite traitées comme des déchets nucléaires». Contacté par Libération.fr, il précise toutefois «qu'il faut incinérer les végétaux contaminés dans une installation adaptée munie des filtres nécessaires pour retenir les contaminants», au risque sinon de dégager une fumée radioactive.
Pour Jacqueline Garnier-Laplace de l’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN), certaines plantes peuvent être même réutilisées comme biodiesel ! Ainsi, la chercheuse, toujours citée par le Parisien, explique que «le colza a la capacité d’absorber dans les couches de surface le césium 137 et le strontium 90, qui sont deux des radionucléides que l’on retrouve majoritairement dans les territoires contaminées d’Ukraine et de Biélorussie. Une fois récoltée, l’huile de colza semble peu contaminée et peut être réutilisée pour fabriquer du biodiesel.» N’en déplaise aux amateurs de marijuana, même si la plantation de plants de cannabis semble possible selon la législation japonaise, cette hypothèse rend les écologistes sceptiques.
Stéphane Lhomme, président de l’Observatoire du nucléaire, estime ainsi que «cette solution est anecdotique et ridicule pour de nombreuses raisons. Il faudrait recouvrir toutes les zones concernées de plantation de cannabis, c’est impossible, c’est absurde.» Pour lui, cela correspond à notre volonté d'être rassuré, de se cacher la vérité d’une certaine manière: «On est dans la recherche de solution miraculeuse mais il n’y a aucune solution viable. En Ukraine et en Biélorussie, 25 ans après, il y a encore des millions de personnes qui vivent dans des zones agricoles toujours contaminées par du césium. Il y a même des endroits où la situation s’aggrave».[...]

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7990
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum