Les oliviers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les oliviers

Message par Capausoleil le Jeu 25 Oct 2007 - 22:55

Amateur d'olives, je me suis acheté un olivier qui arrivait surement directement du sud car il etait couvert d'olives...
Cetrtaines etait deja bien noires et bien sur, je n'ai pas resisté à la tentation d'en gouter une....
Beurk ! pas bon !DD
J'ai pensé m'être fais "avoir" , mais apres quelques recherches sur le sujet, j'ai appris qu'il y avait une petite "preparation" a faire....
Je vous poste les explications pour ceux que ça interesserait :

CULTURE
PLANTATION L'olivier s'adapte à des types de sols très différents suivant la quantité d'eau dont il dispose. Sous une pluviométrie de 200-250 mm, il ne végétera sans le secours de l'irrigation que s'il est planté en sol profond et, surtout, dont la teneur en argile ne dépasse pas 10 %. Il profite alors de la moindre pluie puisque, l'eau s'infiltrant rapidement dans le terrain, il y a peu de perte par évaporation ou par ruissellement. Il lui faudra en revanche au moins 600 mm si la teneur en argile est de l'ordre de 30 % et plus, et si la profondeur moyenne du sol n'est que d'1 m. Très sensible à l'asphyxie des racines, donc à une submersion prolongée ou à des remontées du plan d'eau.
PROTECTION On admet que les stades de végétation se situent dans l'échelle suivante : - 6°C, risque de gel grave de la partie aérienne ; 10-12°C, entrée en végétation ; 15°C, développement des inflorescences ; 18-19°C, floraison ; 21-22°C, fécondation ; au-dessus de 35°C, arrêt ou, au moins, net ralentissement du développement. La gravité du gel est essentiellement fonction de l'état végétatif. Lors d'un refroidissement lent, l'arbre s'adapte progressivement et peut résister à des froids de - 12 à - 13°C. Mais si la température s'abaisse brutalement après une période relativement douce, les dégâts deviennent alors très graves. Toute la partie aérienne est détruite et l'on doit la reconstituer, en général sur plusieurs rejets, à partir de la souche qui, seule, a échappé au gel. C'est ce qui s'est passé en France en février 1956.
TAILLE (Février-Avril) Avant la reprise en végétation, tailler le bois malade ou mort et les branches se croisant pour ne garder que les branches vigoureuses et maintenir un beau port.

PROPRIETES & EMPLOIS
Plus de 92 % des olives produites dans le monde sont destinées à la production d'huile. L'huile d'olive qui peut être consommée vierge et crue, puisque l'extraction n'est le fait que de manipulations physiques simples, est connue pour ses qualités gustatives. C'est aussi la plus riche en acide oléique, ce qui, pense-t-on, lui confère ou contribue à lui conférer un haut degré de digestibilité.
Les olives de table peuvent être préparées selon d'assez nombreux procédés. Les olives vertes, quel que soit le traitement ultérieur, sont d'abord désamérisées dans une solution de soude à 1,5-2,5 % pendant un laps de temps variable selon différents paramètres, notamment le degré de maturité, puis rincées à plusieurs reprises pendant 1 à 4 j, enfin mises en saumure généralement à 5 %, quelquefois plus, mais qui s'abaisse vite à 2,5 %. Elles peuvent alors être soumises à un processus de fermentation, où interviennent des lactobacilles (procédé espagnol), ou conservées, sans fermentation, par augmentation progressive de la concentration en sel jusqu'à 7-8 % (méthode "à la Picholine"). Les olives noires n'ont pas à être désamerisées mais, pour être consommables, doivent séjourner 3 à 6 mois dans une saumure d'abord à 7-9 %, qui s'abaisse à 5-6 % pour être stabilisée, in . fine, à 8 %.

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Petrus16 le Ven 26 Oct 2007 - 7:15

Capausoleil a écrit:Amateur d'olives, je me suis acheté un olivier qui arrivait surement directement du sud car il etait couvert d'olives...
Cetrtaines etait deja bien noires et bien sur, je n'ai pas resisté à la tentation d'en gouter une....
Beurk ! pas bon !DD

Capau, méfies-toi toujours de quelquechose avec laquelle on ne peut pas faire d'alcool....mrsgreen

Petrus.

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."
avatar
Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Rammstein le Ven 26 Oct 2007 - 8:53

Au contraire, Petrus, l'idée de Capausoleil est fantastique !

Capausoleil pourra en effet voir mourir le monde ancien en sirotant un Martini - olive ! La classe !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5059
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par geispe le Ven 26 Oct 2007 - 10:43

<<<Beurk ! pas bon !
J'ai pensé m'être fais "avoir" , mais apres quelques recherches sur le sujet, j'ai appris qu'il y avait une petite "preparation" a faire....
>>>

ben oui çà ne se mange pas comme çà cueilli de l'arbre... faut les "préparer" :-)

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Capausoleil le Ven 26 Oct 2007 - 12:56

Rammstein a écrit:Capausoleil pourra en effet voir mourir le monde ancien en sirotant un Martini - olive ! La classe !

Bon, alors il faut stocker du Martini....
Perso, je perfere un ti'punch cheers
Ou alors il faut en faire de l'huile !
Interessant aussi....Mais il faut un peu de matos !

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Tagada Jones le Ven 26 Oct 2007 - 13:52

Faire de l'huile sans moulin.



Pour extraire l'huile de l'olive, on ne fait aucune transformation chimique. Ces opérations sont mécaniques. « On prend l'huile comme le bon Dieu l'y a mise ». On peut donc fabriquer de l'huile sans moulin.
Trois opérations sont indispensables:
- détriter les olives : briser la peau pour que l'huile puisse s'échapper;
- pressurer la pâte obtenue pour en extraire l'huile;
- laisser décanter: séparer l'huile de la margine, l’eau de végétation amère, et des débris et fragments qui pourraient rester.
Il existait différentes méthodes.
En Syrie, au Xème siècle, on pilait les olives dans un mortier, puis la pâte était placée dans une cuve en terre cuite. On y mettait de l'eau chaude en continuant à triturer à la main, l'huile qui surnageait était recueillie dans les paumes des mains ou avec une sorte de cuillère plate, puis mise à reposer dans des jarres.
En Afrique du Nord, les olives étaient écrasées par deux femmes qui se renvoyaient une grosse pierre aux angles arrondis. La pâte était foulée avec les pieds et un peu d'eau, puis on l’immergeait et on la triturait avec un bâton. On recueillait l'huile qui surnageait et on achevait de la purifier par décantation dans des jarres. On pouvait aussi placer les olives dans un sac allongé que l'on mettait dans une auge en bois percée d'un trou. Des fouleurs entraient en action et piétinaient les olives. On tordait ensuite le sac comme un linge à essorer et le jus coulait dans l'auge et s’échappait par le trou. Elle était laissée à décanter dans des jarres. Ce principe « du pressoir à torsion », était connu pour le vin dès la plus haute antiquité.

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par geispe le Ven 26 Oct 2007 - 14:24

deux questions que je me pose :
""les olives étaient écrasées par deux femmes qui se renvoyaient une grosse pierre aux angles arrondis""
là je comprends pas bien comment çà marche ?

""On tordait ensuite le sac comme un linge à essorer et le jus coulait dans l'auge et s’échappait par le trou. Elle était laissée à décanter dans des jarres. Ce principe « du pressoir à torsion », était connu pour le vin dès la plus haute antiquité.""

apparemment çà nécessite des tissus ou sacs sacrément costauds pour ne pas déchirer ou éclater ?

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Tagada Jones le Ven 26 Oct 2007 - 14:43

AMA,je pense qu'en se renvoyant la grosse pierre cela devait créer une pression sous leurs pieds à la réception de celle-ci.

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Le_Celte le Ven 26 Oct 2007 - 14:50

Non, on place une pierre ronde dans un sac bien costaud, et on lui fait faire un mouvement de vas et vient, ce qui écrase les olives au passage.
C'est la même technique pour polir les pilules sacrées Tibétaines, et c'est sacrément long à faire...

Le Celte
avatar
Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par geispe le Ven 26 Oct 2007 - 17:47

intéressant mais long, effectivement... mais si on n'a pas le choix et qu'on ne compte pas le temps... :-)
çà me rappelle la méthode pour polir des galets ou des bouts de verre : dans une boîte avec un petit dispositif qui tourne à l'eau du ruisseau... on obtient plein de jolis cailloux brillants et colorés après un bon moment...

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par BigBird le Mer 11 Déc 2013 - 16:27

je remonte ce topic car nous venons de terminer la récolte 2013
... et cette année elle particulièrement généreuse, on a fait prés du double
en poids d'olives par rapport à l'an dernier (+ d'1,5 tonne contre 780 kg en 2012),

début de journée plutôt fraîche ...


mais ça se réchauffait trés vite dans la journée avec le soleil (jusqu'à 18°),

au moulin, les bacs des récoltants locaux en attente du pressage :


... et le nôtre, ... le plus plein (héhéhé!) en attente de la pesée :


... au bout de la chaine, l'or vert :


 Smile
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Aristote le Mer 11 Déc 2013 - 16:43

Salut bigbird,  clind'oeil 
Une petite question, j'ai deux oliviers que j'ai mis en terre il y a deux mois. Je sais qu'il ne faut pas trop qu'il fasse froid et pourtant dans mon coin ça peut aller jusqu'à -20.

J'ai bien protégé les racines en mettant beaucoup de feuilles autour du tronc. Mais j'ai peur que cela ne soit pas suffisant. Faut-il rajouter un voile d'hiver ? ou y a t-il d'autres méthodes pour les protéger ?

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3495
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par BigBird le Mer 11 Déc 2013 - 21:20

hello Aristote,
je ne suis pas un spécialiste du grand froid, mais selon la nature de ta terre,
ce que je ferais c'est de biner tout autour (pour décompacter la terre = faire rentrer de l'air),
puis copieux paillage (foin, coupes d'herbe, feuilles mortes, ...), une bonne couche
sur une bonne circonférence autour du tronc, et un plastique noir tendu pour couvrir le tout,
après ça, si l'arbre est encore jeune, tu peux ajouter de la paille ou du canisse pour entourer le tronc,
+ un voile de protection,
si l'arbre est plus costaud, une simple taille sévère (à ne pas faire en période de gel)
devrait suffire, à condition que ton terrain soit bien drainé (sinon, prévoit un drain),
si froid sec et sur de courtes périodes, il résistera plutôt bien, si sol détrempé et froid persistant,
il y a des soucis à se faire ... sachant que le seuil de survie est (selon la variété) entre -12° et -14°;
éventuellement, ajouter un coupe-vent si tu as par chez toi un vent dominant venant du nord ou de l'est.
 Smile
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par Aristote le Mer 11 Déc 2013 - 21:31

Merci pour tes bons conseils.  Very Happy 
Je vais les mettre en application.
Pour décompacter la terre je pense que je vais utiliser ma grelinette pour éviter d'abimer les racines.

A +

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3495
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les oliviers

Message par BigBird le Mer 11 Déc 2013 - 21:45

Aristote a écrit:...
Pour décompacter la terre je pense que je vais utiliser ma grelinette pour éviter d'abimer les racines.
good point !  clind'oeil
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum