Enseignements de FerFAL - Partie IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Rammstein le Mar 16 Oct 2007 - 22:23

PARTIE 4
Page 1 sur 2


INTERLUDE
Etudier le SHTF à l’université : sombres présages.
Je l’ai oublié ! Diantre, pareil que pour l’histoire de l’or mais pire, bien pire. Je n’ai jamais été doué pour me souvenir de certaines choses, comme les numéros de téléphone et les noms des personnes que je rencontre. Je les oublie instantanément, ils ne font que traverser mon esprit sans y laisser de traces. Par contre je me souviens d’autres choses qui ne semblent pas avoir d’importance. Je me souviens de mon enfance aux USA. Je me rappelle de mon école, l’école Pierce. Je ne me souviens plus exactement où c’était, car j’ai vécu à Boston, Massachussetts et ailleurs dans le New Hampshire. Je me souviens de mon meilleur ami, Freddy, et d’une fille (pourquoi y a-t-il toujours une fille ?) : Samantha, ou Sam. Elle était rousse et grande. J’avais une photo de nous deux jouant ensemble mais je l’ai perdue. A un moment entre 3 et 26 ans j’ai perdu cette photo qui m’était si chère. Je me souviens de l’odeur d’une orange épluchée, d’un autocollant « écrasez et sentez » que mon maître de maternelle avait une fois collé dans un livre que nous avions fait. Mais j’ai oublié la majeure partie pour toujours. C’était un moment où la vie que nous avions toujours connu a cessé d’exister, et un groupe d’étudiants réunis dans la salle de classe d’un bâtiment qui semblait abandonné l’a réalisé, 60 personnes à la fois en même temps.

Il est 01:06 du matin ici. Je viens juste de prendre ma douche et ma femme et mon fils sont endormis. Alors que j’étais en train de me shampooiner, réfléchissant à ce que j’allais écrire aujourd’hui dans ce post, je me suis souvenu du moment exact où j’ai réalisé, avec plusieurs autres personnes, non seulement le SHTF (que nous connaissions tous), mais que le monde que nous connaissions n’existait plus, et que ce n’était pas un ouragan mais plutôt une période glaciaire, qui ne partirait pas si facilement.

Nous avons compris cela comme un enfant comprend la photosynthèse : parce qu’un professeur nous l’a froidement expliqué, en utilisant même des graphiques. J’ai dormi 5 heures hier, 2 heures la nuit précédente. Samedi soir je n’ai même pas dormi. Je suis déjà habitué à cela. Les échéances à l’université, les veillées jusqu’à tard dans la nuit, les dessins CAO en 3D, l’attente jusqu’à ce que les corrections soient faites… C’est un monde de compétition ici, et personne ne compatit avec ce que vous faites, ils veulent seulement que vous fassiez ce qu’ils attendent, et le standard est toujours élevé. Cela s’est produit il y a 4 ans, environ un an après la crise de décembre 2001. C’était lors d’un cours d’études sociales, et ce professeur, je ne me souviens pas si c’était un homme ou une femme, était en train de nous expliquer les différentes sortes de pyramides sociales. Seigneur ! Maintenant je me souviens mieux ! Nous avions même un livre plein de ces cruelles et satanées pyramides. La première pyramide décrivait la société de base. Une pyramide avec 2 lignes horizontales, séparant l’élite (la classe de la haute société) du milieu (la classe moyenne) et du bas de la pyramide (les pauvres, le prolétariat). Le professeur nous a expliqué que le milieu de la pyramide, la classe moyenne, agit comme un tampon entre les riches et les pauvres, prenant en charge le stress social. La deuxième pyramide avait une grosse section moyenne : c’était la pyramide représentant les pays développés, pour laquelle le bas est très mince, des flèches montrant qu’il est possible de passer de la classe la plus basse à la classe moyenne, et de la classe moyenne à l’élite. Notre professeur nous a expliqué que c’était la société démocratique capitaliste classique, et que dans les pays européens socialistes la pyramide était très similaires quoique un petit plus plate, signifiant qu’il y a une grosse classe moyenne, une petite élide et une petite classe d’en bas. Il y a peu de différences entre les 3 classes.

La troisième pyramide montrait la société communiste. Où les flèches partant du bas et de la classe moyenne essayaient d’attendre le haut mais étaient limitées par la ligne de séparation. Une petite élite et une grosse société d’en bas, séparées par une section de classe moyenne minimale de la pyramide. Ensuite nous avons tourné la page et avons vu la damnée quatrième pyramide. Celle-là avait des flèches partant de la classe moyenne et pointant vers la classe d’en bas, la classe des pauvres.

« Qu’est-ce ? » a demandé l’un de nous.

Le professeur nous a regardé : « c’est nous ».

« C’est le pays en faillite, un pays qui redevient un pays du tiers monde, comme le montre la pyramide cinq où il n’y a plus de classe moyenne à proprement parler, une énorme classe populaire pauvre, et une très petite et très riche élite. »


A SUIVRE


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 23:29, édité 3 fois

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Rammstein le Mar 16 Oct 2007 - 22:25

PARTIE 4
Page 2 sur 2


« Quelles sont ces flèches qui partent du milieu vers le bas de la pyramide ? » demanda quelqu’un.

Vous auriez pu entendre une mouche voler. « C’est la classe moyenne en train de s’appauvrir. »

Je ne mentirai pas : personne n’a pleuré, bien que tout le monde ait fermé son visage, se soit pris la tête dans les main en retenant sa respiration.

Personne n’a pleuré, mais nous savions tous à ce moment que tout ce que nous pensions, tout ce que nous tenions comme acquis, ne se produirait jamais.

« Vous le voyez, les revenus de la classe moyenne ne sont pas suffisants pour permettre le fonctionnement de la classe moyenne. Certains en haut de la classe moyenne tombe dans la classe moyenne, mais une large majorité de la classe moyenne devient pauvre » dit le professeur.

Je ne sais pas combien de personnes dans cette pièce ont soudainement pris conscience qu’ils étaient pauvres.

Le professeur continua « Vous voyez, nous avons une classe moyenne qui devient subitement pauvre, créant une société de gens pauvres à la base, et il n’y a plus de classe moyenne pour amortir les tensions. Les gens de la classe moyenne découvrent soudainement qu’ils sont surqualifiés pour les emplois qu’ils peuvent trouver, et doivent se contenter de ce qu’ils peuvent obtenir, le taux de chômage atteint des sommets, trop d’offre, trop peu de demande. Vous voyez ils se préparent, étudient pour un emploi qu’ils n’obtiendront jamais. Vous les enfants, vous étudiez l’architecture parce que vous voulez simplement le faire. Seuls 3 ou 4 pourcents parmi vous trouveront en fait un emploi en relation avec l’architecture. »

Nous étions tous assis là, nous imbibant de tout cela. Après quelques mois, tout cela s’avéra vrai. Même Le nombre d’étudiants ayant quitté l’université a augmenté de 50%. Soit ils n’avaient plus d’intérêt à étudier quelque chose qui ne ferait aucune différence sur leur futur salaire, soit ils n’avaient plus d’argent pour rester à l’université, soit ils devaient travailler et soutenir leur famille.

Quelqu’un à dit une fois sur ce forum que si cela s’était produit aux USA, la situation sociale serait devenue bien pire, car les gens d’Amérique du Sud sont plus forts. Premièrement, je lui ai dit que je n’en étais pas convaincu. Je lui ai rétorqué que tous les humains s’adaptent quand ils n’ont plus d’autre choix. Mais maintenant que je réfléchis à la question, je pense qu’il avait peut-être raison. Non pas que les sud-américains sont plus forts, mais ils sont plus habitués à l’adversité. La plupart d’entre nous sont les petits enfants de grands parents ayant échappé à la guerre civile espagnole ou aux dictateurs italiens, nos parents ont survécu à la sale guerre, et même à d’autres dictateurs, et par conséquent leurs enfants ont également un fort caractère. Les citoyens américains peuvent-ils survivre à ce que nous avons vécu ? Bien sûr qu’ils le peuvent, bien que je pense qu’il y en a beaucoup qui ne sont pas comme vous, qui ne se préparent pas, et considèrent chaque chose comme acquise. Ceux-là seront responsables de l’augmentation des troubles sociaux, ceux qui étaient trop paresseux pour prendre soin d’eux-mêmes avant le SHTF, ou qui se laissaient tranquillement vivre au fil des années, croyant que le gouvernement prendrait soin d’eux « parce qu’ils paient leur impôts ». Mais au final, ils passeront l’épreuve, les gens s’adapteront, ils le font toujours. Vous seriez surpris. Et ceux qui refusent de s’adapter à la nouvelle réalité mourront jeunes, nettoyant ainsi au passage le patrimoine génétique et assurant la continuité de l’espèce. Il en a toujours été ainsi depuis des milliers d’années.

Nota : je suis désolé d’avoir mis autant de temps à poursuivre ce post. J’ai passé les derniers jours à dessiner sur l’ordinateur. Je dois présenter dans 3 semaines une sorte de thèse, un projet universitaire, à un jury composé de 4 professeurs.

- FerFAL -


FIN DE LA PARTIE IV


Dernière édition par le Mar 16 Oct 2007 - 22:31, édité 2 fois

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Andros le Mar 16 Oct 2007 - 22:26

(encore une fois, nous ne pourrons jamais te remercier assez pour cet effort Rammstein !)

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Tagada Jones le Mar 16 Oct 2007 - 22:41

Merci Rammstein c'est trés intéressant

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Le_Celte le Mer 17 Oct 2007 - 10:37

Grand merci Rammstein

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Perle le Mer 17 Oct 2007 - 12:17

+ 1
chapeau

Perle
Membre

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignements de FerFAL - Partie IV

Message par Jep le Mer 17 Oct 2007 - 19:04

Merci Ram.
Ça fait réfléchir.

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum