Cache en milieu urbain

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Ven 18 Avr 2008 - 17:26

Le_Celte a écrit:Petite astuce de résistants: Pour éviter toute découverte d'une cache par un gentil couillon armé d'une "poele à frire", il faut toujour penser à disposer un joli lit de boites de coca/conserves vides a 30cm au dessus de toute cache.

Le Celte


Bonsoir,

Désormais on saura qu'en cas de première détection, il faut se donner la peine de repasser le détecteur au même endroit, après avoir déplacé ce qui n'est pas intéressant...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Neville le Lun 21 Juil 2008 - 17:22

Y-a-t-il des méthodes pour dissimuler des choses en période post-bise? Fabriquer des caches indétectables aux divers détecteurs électroniques aux mains de méchants-pas-beaux (plaques de plomb, par exemple)? scratch

Neville
Membre

Masculin Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Lun 21 Juil 2008 - 19:37

Neville a écrit:Y-a-t-il des méthodes pour dissimuler des choses en période post-bise? Fabriquer des caches indétectables aux divers détecteurs électroniques aux mains de méchants-pas-beaux (plaques de plomb, par exemple)? scratch

Bonjour,

Ca va être dur, très dur...

Déjà, et pour tous ceux que cela intéresse, lisez les revues et les catalogues de matériels, pour les "chasseurs de trésors" amateurs, et vous aurez une première idée des possibilités techniques en matière de détection sous-terraine ou sous-marine.

Ajoutez les matériels dipsonibles pour les archéologues professionnels, et finissez par les matériels de détection militaires, et vous aurez une idée de la difficulté à dissimuler quelque chose sous terre, sous l'eau. Et même de simplement le laisser en surface mais camouflé à la vue.

Entre l'imagerie infrarouge, visible, ultraviolette ; l'imagerie thermique ; l'imagerie acoustique ; l'imagerie électromagnétique ; l'imagerie électrique ; l'imagerie magnétique, etc., il faut être tout petit et loin, pour ne pas être détecté.

Et ne croyez pas que tout doit se faire à pied, on peut aussi détecter depuis un hélicoptère à basse altitude, un avion, un satellite...

Un reportage est passé à la TV, récemment, montrant du matériel portable, permettant de "voir" à l'intérieur d'une pièce, à travers deux épaisseurs de murs et un vide intermédiaire...

Bien sûr, tout le monde ne dispose pas de tout cet attirail de détection, mais il y a d'autres moyens de trouver. A commencer par interroger un détenteur potentiel de ce que l'on veut, de façon très, mais vraiment très, persuasive..., et dans ce cas, la meilleure planque du monde ne sert à rien...

Cordialement.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Silex le Lun 21 Juil 2008 - 22:34

Salutations Camarades

Je pense qu’il ne faut pas tomber dans la parano en matière de cache. Des caches, il faut en avoir qu’elles soient utilisées ou non. Je distingue plusieurs types de caches en fonction de l’utilisation, du volume qu’elles représentent et de la nature de ce que l’on veut y mettre. Voici quelques pistes pas spécialement pour milieu urbain mais si ça peut aider:

les caches à fond perdu
car elles sont susceptibles d’être découvertes ou déplacées non intentionnellement car disposées sur la voie publique. Ce type de cache est à privilégier pour des objets tels que des clefs. Attention, il faut bénéficier de ces caches en plusieurs exemplaires.
Je m’explique ; vous voulez cacher un double de clef de votre domicile.
Commencer par faire 3 copies de ces clefs. Ces 3 copies prendront place dans 3 caches différentes à proximité de votre lieu d’habitation.
Exemple :
1 cachée dans le cimetière,
1 peinte en noir et aimantée où collée à un poteau de chemin de fer le long d’une ligne proche,
1 ensachée et enterrée à l’aplomb d’une clôture d’autoroute ou voie
rapide en prenant soin de rattacher le sachet à cette même clôture avec un morceau de fil galva (plus simple à retrouver).
La pérennité de ces caches peut aller de 1 semaine (pessimiste) à 20 ans (optimiste).

Elles offrent l’intérêt que rien ne les rattache à vous et qu’un inventeur lambda ne pourra rien faire de sa découverte. Les possibilités sont nombreuses. Si une de vos "caches" est visitée, il en restera toujours 2.
Oubliez le mobilier urbain type cage d’ascenseur, banc public, parking sous terrain, groupe climatisation, abri bus etc. Ces lieux sont bien souvent déjà exploités par des trafiquants en tous genre, squattées par des branleurs ou reçoivent fréquemment la visite de techniciens qui connaissent parfaitement les multiples usages clandestins de ces emplacements.
N'utilisez ces emplacements qu'en dernier recours et pour de courte durée (moins d'une semaine)

Les caches à domicile:
Elles sont là pour protéger des biens importants de la cambriole.
En appartement, Les faux interrupteurs ou fausses boites de relais électriques offrent des petits emplacements intéressants et rarement « visités ».
En pavillon, les possibilités sont plus vastes (fausses canalisations –à bien fixer car attention aux vibrations--, vide sanitaire, faux plafond amovible, plinthe amovible etc….)
Les cambrioleurs opèrent le + souvent en plein jour quand on est au boulot et recherchent en priorité le cash et tout ce qui est facilement négociable (bijoux, chéquiers, carte bleue, lecteur dvd, écran plat, Ipod et autres conneries) aucun cambrioleur ne se fait chier avec un détecteur pour la bonne et simple raison qu’il n’en a pas le temps. Les caches à domicile ont un enemi : le feu

Les caches dans sa propriété
:
Elles sont là pour stocker des volumes plus importants (essence, containers de denrée etc ou des objets importants mais craignant le feu. Là l’enfouissement est à mon sens évident à condition de prendre en compte le facteur « humidité » .

Méthode : achetez une cantinière en acier et recouvrez intérieur et extérieur d’un voile de « Rustol » (antirouille) mélangé à une autre peinture spéciale fer ou investissez dans une caisse plastique gros volume type outils de jardins.
Creusez un trou, disposez au fond un lit de cailloux ou tuiles cassées, posez ensuite quelques blocs de polystyrène épais et placez la caisse sur les blocs.
Attention, le contenant ne doit pas toucher les bords du trou, prévoyez ce dernier plus grand que le contenant.
Placez ensuite 2 rails « Rustolisés » à 20 cms de la surface. Placez un morceau de plaque de béton armé de récupération sur les rails et recouvrez le tout de terre.

Autre méthode Vous pouvez également enterrer « debout » un container plastique et remplir le vide entre le container et la terre avec du sable (Si le container et en acier type gros bidon, ajoutez de l’huile de vidange au
sable).
Ce dispositif ne permet pas d’extraire le contenant mais uniquement le contenu.
Une fois le container fermé, placez une plaque de polystyrène puis une plaque type dalle de jardin en camouflage. Cette dernière méthode est plus sensible à l’humidité, il faut l’utiliser pour des biens ne craignant pas l’eau.

Les caches « underground »
sont les caches hors de votre domicile et hors de votre propriété, parfois à plusieurs kilomètres, dont vous ne souhaitez pas que le contenu, s’il est découvert, vous trahisse. L’enfouissement reste une méthode valable encore une fois. Mais attention :
Rêgle 1 : l’itinéraire menant au site doit être sûr et pas unique ou en cul de sac (possibilité de continuer sa route en cas de promeneurs sur les talons, possibilité de repérer et déjouer un éventuel suiveur)
Rêgle 2 : le site doit permettre l’observation des alentours (pour ne pas être surpris en plein travail
Rêgle 3 : La cache doit comporter un dispositif qui aura pour fonction de vous avertir si quelqu’un l’a découverte et l’a mise à jour. (branche ou pierre placées d’une certaine façon). Le dispositif doit vous permettre en jetant un simple coup d’œil d’être informé sur cet état de fait. Si vous constatez que le témoin a bougé : continuez votre chemin….

Silex
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 41
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 12/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/silex-mindset

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Neville le Mar 22 Juil 2008 - 9:29

Merci pour vos réponses.
Je précise ma question: des agents d'un gouvernement facho-illégitime (genre Vichy) ou de forces d'occupations veulent confisquer des "objets métaliques" appartenants aux citoyens;
Y-a-t-il
des méthodes pour dissimuler efficacement ces objets? Fabriquer
des caches indétectables aux divers détecteurs électroniques de métaux et de cavité (plaques de plomb, par exemple)?

Neville
Membre

Masculin Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 17/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Le_Celte le Mar 22 Juil 2008 - 9:56

Oublie le plomb, c'est avec l'alu (et l'or mais bon de l'or j'en ai jamais trouvé) ce qui fait "gueuller" le plus fort les détecteurs de métaux!

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Bouh-riko le Mar 22 Juil 2008 - 10:14

- En cachant l'objet dans un objet métallique plus grand... (ex: statue de parc?, voiture?, un bidon métallique au milieu d'une aire de stockage de bidons métallique?, collé a la structure d'un bâtiment a structure d'acier?, ...)
- En le fessant bouger. Tu sais que les méchants pas beau vont fouiller ton cartier, tu déplace l'objet cher un ami dans un autre cartier.

Neville, j'ai du mal à imaginer une situation ou cella pourrai se produire comme tu le décrit.
Pourrais tu nous donner plus d'infos sur ton scénario ?
Surtout la raison, qui pourrait faire confisquer tout objet métallique.

Bouh-riko
Membre

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Mar 22 Juil 2008 - 19:45

Neville a écrit:Merci pour vos réponses.
Je précise ma question: des agents d'un gouvernement facho-illégitime (genre Vichy) ou de forces d'occupations veulent confisquer des "objets métaliques" appartenants aux citoyens;
Y-a-t-il
des méthodes pour dissimuler efficacement ces objets? Fabriquer
des caches indétectables aux divers détecteurs électroniques de métaux et de cavité (plaques de plomb, par exemple)?

Bonjour,

Comme je le disais précédemment, il n'y a pas de moyen absolu d'échapper à une détection minutieuse, sauf à mettre hors de portée de la plupart des détecteurs courants.

En d'autres termes, le seul moyen de ne pas être détecté, ce n'est pas d'être indétectable, puisque dans notre monde physique n'est absolument indétectable que ce qui n'est pas..., mais cela consiste à être suffisament petit, éloigné, d'une matière qui se confond avec celle qui environne, etc., pour rester en dessous du seuil de détection des appareils (qui tous ont une limite de discrimination)...

En ce qui concerne tes "objets métalliques", en plus, tu as intérêt à utiliser des méthodes bien précises et strictes, de conditionnement et d'emballage, pour qu'ils restent en bon état, même après des mois ou des années de mise à l'abri...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par SD le Dim 3 Aoû 2008 - 0:04

les polymeres sont pas detectables aux detecteurs de metaux

seuls les rayons x et encore faut une certaine experiance il me semble

SD
Membre

Masculin Nombre de messages : 62
Age : 66
Date d'inscription : 28/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par SurvivalFred le Jeu 7 Aoû 2008 - 23:43

SD a écrit:les polymeres sont pas detectables aux detecteurs de metaux
seuls les rayons x et encore faut une certaine experiance il me semble

Soyons sérieux, même si, par respect pour la charte Olduvienne, on ne cite pas directement le type de "pièces de métal" que l'on peut vouloir cacher aux "forces obscures" celles ci ne peuvent être constituées à 100% de polymères ... et encore moins leurs munitions ... /N/. Oups, ma langue a fourché ange

Fred


Dernière édition par SurvivalFred le Jeu 14 Aoû 2008 - 16:52, édité 1 fois

________________________________________________________

Vous êtes trop devant votre écran, allez donc pratiquer dehors !!

SurvivalFred
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 44
Localisation : La porte des Ardennes
Emploi : Infirmier en chef en Psychiatrie
Loisirs : NTTC, soins d'urgence, self-défense, sécurité personnelle, permaculture et autres amusements autarcirques ...
Date d'inscription : 02/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.survivalisme-attitude.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Ven 8 Aoû 2008 - 20:56

Bonsoir,

Il existe bien des "pièces de métal" très difficilement détectables, justement parce qu'elles ne sont (presque) pas en métal, tout comme leurs... accessoires...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Canis Lupus le Lun 11 Aoû 2008 - 21:00

Okay, soyez gentils et passez à autre chose ; je ne voudrais pas qu'on nous tienne responsable pour avoir donner l'idée de comment cacher l'arme d'un crime ou d'un délit.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Mer 13 Aoû 2008 - 20:29

Canis Lupus a écrit:Okay, soyez gentils et passez à autre chose ; je ne voudrais pas qu'on nous tienne responsable pour avoir donner l'idée de comment cacher l'arme d'un crime ou d'un délit.

Bonsoir,

Tu as parfaitement raison, certains de nos propos peuvent toujours être "détournés", pour des intentions moins innocentes que celles du survivalisme.

En fait, il y a plein de choses qui peuvent être employées à mauvais escient...

En droit, c'est ce que l'on appelle, dans certains cas, une arme par destination...

Tu noteras que j'ai bien signalé qu'il était illusoire de vouloir cacher des objets, contre des gens motivés, entraînés, équipés, et je n'ai donc jamais encouragé à aller dans certaines voies, ni à nourrir des espoirs illusoires...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Invité le Mar 23 Déc 2008 - 18:40

Rammstein a écrit:L'info sur les squatters n'est pas un hoax : j'ai connu une personne de RP qui l'a réellement vécu aux premières loges (appartement voisin au sien squatté pendant des moins, le proprio ayant eu la mauvaise idée de partir en vacances).

Rammstein
J'ai longtemps vecu en HLM pourri et j'y ai quelques contacts. En cas de blème de ce genre j'embauche quelque "jeunes" qui régleront le problème pour quelques coupures de 50 Euros. Si cas de conscience ethnique voir les manouches.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par serilynpayne le Mar 29 Nov 2011 - 10:18

je ré-ouvre ce vieux post car on en a causé hier.

j'ai eu quelques déboires naguère en planquant provisoirement des fonds chez moi . J'avais pas eu le temps d'aller à la banque car je partais en vacances.

j'ai trouvé des planques simples et assez sures , le soucis c'est que 1 mois après , impossible de me souvenir des 2 emplacements .

du coup , j'ai mis plus d'un mois pour retrouver ce "liquide" . Depuis quand je cache qqchose , je me fais un mémo (que je cache geek ) .

en cas de bise , je me pose quelques questions existentielles :
cacher , oui mais quoi ?
où et comment cacher ?
qui doit être au courant ?

de plus , dans certains cas de figure, on doit pouvoir cacher très rapidement , donc prévoir des caches à accès rapide.

depuis 2007 , de l'eau a coulé sous les ponts , le besoin de cacher qqchose se fait plus urgent .

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Rammstein le Mar 29 Nov 2011 - 11:28

Tu trouveras de quoi t'inspirer dans le bouquin "How To Hide Anything", qu'on trouve facilement (et illégalement) au format pdf sur le net.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Da le Mer 18 Déc 2013 - 16:00

Un autre bouquin dans le même registre:

"The construction of secret hiding places"
http://www.truthistreason.net/downloads/SecretHidingPlaces.pdf

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Sam 28 Déc 2013 - 11:20

Bonjour serilynpayne,

Ta mésaventure est un grand classique de l'emploi de caches : l'oubli.

Avec la personne qui cache quelque chose, et garde pour elle son emplacement exact. Pour peu que la personne décède ensuite, seul le hasard permettra de retrouver son dépôt, un jour ou l'autre, ou bien jamais.

Une bonne partie des découvertes des archéologues, en matière de pièces de monnaies anciennes, sont de tels dépôts, effectués dans des endroits dissimulés, et qui ne furent ensuite jamais récupérés par leurs dépositaires.

Et, c'est aussi la fréquence de ces dépôts oubliés qui motive principalement les utilisateurs de détecteurs de métaux (bien que ce soit totalement illégal).

Un autre grand classique de l'emploi de caches, c'est la perte des repères permettant de localiser l'endroit exact de son dépôt.

Un exemple typique, c'est de dissimuler quelque chose au pied d'un arbre isolé. Sauf que, quand l'on revient plusieurs années plus tard, soit l'arbre a été abattu, soit d'autres ont poussé au même endroit, et alors, reconnaître le bon est plus que difficile.

Un troisième grand classique de l'emploi de caches, c'est l’inaccessibilité future de la cache choisie.

Par exemple, le verger qui est devenu un parking, depuis que l'on y a caché quelque chose. Ou bien la ruine qui a été remplacée par un bâtiment neuf. Cela peut parfois se produire sur un délai de quelques années à peine.

Salut,

Zapata

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par serilynpayne le Sam 28 Déc 2013 - 13:33

depuis cette mésaventure j'ai caché d'autres choses ... je me suis aperçu que si l'on cache quelque chose pour du long terme , plusieurs années , c'est assez facile de se souvenir où c'est car on y pense de temps en temps .
Par contre une cache temporaire, quelques jours ou semaines,  c'est plus difficile .

J'ai pu démontrer y'a un mois cette phrase attribuée à Séneque (je vous ne la fait pas en latin clind'oeil ) « Rien en fait de sagesse n'est plus détestable que d'excessives subtilités »
On s'est fait cambrioler le cabinet de kiné de ma blonde (donc y'a un mois) , porte fracturée etc ... Ils n'ont volé que des timbres ! la caisse qui contient un peu de liquide (300 à 400 roros) était bien visible sur le bureau .
Ca rejoint la nouvelle d'Edgard A.Poe , la lettre volée ... 


Du coup , les valeurs transitoires , pourquoi ne pas simplement les laisser en évidence , dans un endroit tellement visible qu'il devient invisible ?


Y'a aussi l'histoire de ce diamant le cullinan (le plus gros du monde)  , envoyé en paquet simple par la poste .


Je pense que les flics, les douanes ainsi que les cambrioleurs pros sont tout à fait au fait des planques statistiquement usitées , le congélateur , les pots de farine et de sucre , coffres planqués ...

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Sam 28 Déc 2013 - 14:04

Bonjour serilynpayne,

Effectivement, il ne faut pas toujours viser au plus tortueux, pour cacher quelque chose. Toutefois, tout laisser traîner en pleine vue, cela peut également ne pas fonctionner.

Le fractionnement peut être une autre stratégie : répartir les biens qui peuvent être subdivisés et disperser chaque lot dans un emplacement différent.

Sans oublier l'approche consistant à donner l'illusion d'une moindre valeur : faire passer un tableau de maître pour une "croûte", transformer un objet en métal précieux en un objet en toc, etc.

Le plus pénible, dans le cas des "intrusions", c'est que le coût des dégâts, liés à cette intrusion, peut se révéler plus élevé que le montant des biens qui ont été "adoptés". D'où l'intérêt de veiller à maximiser la difficulté de l'intrusion, dès la périphérie des locaux. Ce thème étant traité dans d'autres sujets, sur ce même site, je n'en dit pas plus, sur ce point.

Pour ce qui est des objets de très grande valeur, dont les diamants, il est connu que, effectivement, ils ont souvent voyagé dans des colis tout simples, et même pas recommandés, adressés à des personnes physiques plutôt qu'à des sociétés, au lieu de les faire transiter en valeurs déclarées, par fourgons blindés, etc.

Je ne suis pas sûr que cela soit toujours le cas, compte tenu de la hausse connue des pertes de colis.

Dans la liste des lieux "visités" en premier, par des "intruders", l'on peut lister : les piles de draps, la literie, les livres, les tiroirs et les récipients divers...

Salut,

Zapata

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Aristote le Sam 28 Déc 2013 - 14:12

Il y a un truc très usuel et notamment chez les peuples d'asie qui consiste à fabriquer des meubles avec des caches.
Perso j'en ai un et la cache est pas facile à trouver.  clind'oeil 

A moins que les intruders soit intéressés par le meuble lui-même...mais moins sûr car pas forcément évident qu'ils s'embarrassent de quelque chose de lourd..

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3260
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Zapata le Sam 28 Déc 2013 - 14:42

Bonjour Aristote,

Au moins jusqu'au dix-neuvième siècle, les meubles comportaient des caches bien dissimulées, en France.

Quand un antiquaire achète un meuble ancien, la première chose qu'il fait, une fois rentré chez lui, c'est de chercher les caches éventuelles, avec parfois de belles découvertes à la clé.

Si vous avez de tels meubles anciens, chez vous, une inspection soigneuse pourrait se justifier, des fois que... Mais, les concepteurs de tels meubles étaient parfois très astucieux et la recherche pourra alors être compliquée.

Pour ce qui est de la typologie de la cachette, l'on peut discerner trois niveaux :

La cachette de premier niveau, qui consiste à ne pas offrir à la vue certains objets, et à les dissimuler à une recherche rapide (ouverture de tiroirs, etc.).

La cachette de deuxième niveau est celle susceptible de résister à une fouille soigneuse et approfondie (intruders, etc.).

La cachette de troisième niveau est celle capable de survivre à une fouille totale, incluant le démontage des meubles, voire le sondage des murs, etc.

Cette classification est triviale, mais elle mérite quand même d'être rappelée, pour aider à comprendre où l'on doit "mettre le curseur".

Une autre chose à arbitrer, comme indiqué dans des messages d'autres participants, c'est la facilité d'accès et de récupération par rapport à la qualité de la dissimulation de la cache.

Il est difficile de pouvoir cumuler les deux critères : facilité de récupération et protection de la cache. Bien qu'un coffre, dans une banque, puisse répondre à cette double contrainte.

Cacher, ce n'est pas que dissimuler, mais aussi protéger des effets de l'environnement et du temps, ce qui doit être pris en compte, pour déterminer les moyens de préservation les plus adaptés.

Le sol, l'eau, et plus encore l'eau de mer sont des milieux "agressifs", pour beaucoup de matériaux. De plus, certains contextes, notamment le sol, peuvent engendrer des pressions importantes sur les contenants et les contenus (par écrasement, déplacement, cisaillement...).

Protéger, s'il faut le dire en un seul mot, c'est isoler le contenu, au maximum, de tous les facteurs chimiques et physiques pouvant l'affecter. Cela implique de protéger le contenant, seule barrière entre l'environnement et le contenu.

Dans ce thème, mais aussi dans d'autres, tous présents sur ce site, ou bien sur d'autres sites, et dans des manuels téléchargeables, vous trouverez des informations sur les matériaux les plus adaptés, pour les contenants, en fonction des environnements.

L'environnement n'est qu'un facteur, qui doit être pondéré par la durée nécessaire de la protection. Protéger de l'humidité (par exemple), pour quelques heures, ce n'est pas la même chose que protéger pour une décennie, pour un siècle, pour un millénaire.

C'est évident, mais penser à prendre une grande marge de sécurité devrait être la règle, pour éviter toute déconvenue, que ce soit, notamment, en terme d'étanchéité ou bien de résistance à la pression.

Salut,

Zapata

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Kerkallog le Sam 16 Jan 2016 - 14:52

...il me semble qu'il y avait un autre sujet ouvert sur les cachettes pour des objets en métal: or & argent, valeurs,...pas retrouvé  scratch :

_je complète celui-ci avec un lien intéressant=

"Un cambriolage dure en moyenne moins de 5 minutes et les voleurs choisissent de dérober les objets de valeurs petites tailles qu’ils peuvent transporter et revendre facilement :

  • métal précieux



  • bijoux



  • appareils photo



  • téléphones portables



  • armes de poings



  • caméscopes



  • argent liquide


...Ils pénètrent généralement :

  • de nuit



  • en l’absence des occupants



  • par effraction d’une porte ou d’une fenêtre




  • à l’abri des regards


Les pièces visitées en priorité sont :

  • la chambre parentale



  • Les chambres des enfants



  • La cuisine



  • Le salon


En l’absence de butin, les voleurs fouillent les congélateurs, les réfrigérateurs et les WC.
Leur façon de procéder est simple : ils vident sans vergogne les étagères et les placards de toute la maison !
...
CACHETTE 1 :  Dans un extincteur
Tenez vos valeurs serrées dans un rembourrage pour éviter qu’elles ne fassent du bruit lorsque l’extincteur est déplacé.
Les extincteurs déclassés peuvent être exploités comme suit :
[list="text-align: justify;"]
[*]Mettez des lunettes de protection
[*]Dévissez lentement le dessus en plastique jusqu’à ce que l’azote commence à s’échapper.
[*]Remuez pour faire évacuer la poudre.
[*]Insérez une confection constituée de tissu pour emballer votre trésor (cela évite de faire du bruit dans le cas où vous déplacez l’extincteur)
[*]Refermez le collet avec le système d’origine

[/list]
Attention: Les cols étroits sur ces appareils signifie que vous pourrez seulement insérer des petites pièces d’or de type Napoléon.

CACHETTE 2- Une porte intérieure creuse
[list="text-align: justify;"]
[*]Faîtes une ouverture de la taille de vos valeurs sur la tranche du haut de votre porte.
[*]Insérez vos objets de valeurs dans un sac congélation.
[*]Accrochez un fil solide au sac et faîtes-le descendre à l’intérieur de la porte.
[*]Attachez l’autre bout du fil avec un clou enfoncé sur le haut de la porte.

[/list]
...
[b]CACHETTE 4- Utilisez les leurres métalliques de votre logement
[/b]
L’intérieur du dispositif des machines à laver ou des radiateurs sont des endroits qui ne sont jamais visités par les cambrioleurs !
Ce sont les meilleurs endroits pour cacher votre or car ils permettent de tromper les détecteurs de métaux…"
http://goldup.fr/2013/10/cacher-son-or.html

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny

Kerkallog
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par strinkler le Dim 17 Jan 2016 - 18:48

Kerkallog a écrit:
...
[b]CACHETTE 4- Utilisez les leurres métalliques de votre logement
[/b]
L’intérieur du dispositif des machines à laver ou des radiateurs sont des endroits qui ne sont jamais visités par les cambrioleurs !
Ce sont les meilleurs endroits pour cacher votre or car ils permettent de tromper les détecteurs de métaux…"
http://goldup.fr/2013/10/cacher-son-or.html

ça c’était vrai avant, parce qu’aujourd’hui les détecteurs de métaux de milieu de gamme sont sélectifs, notamment sur l'or.

Je suis très étonné de ne pas voir la fouille de la salle de bain.

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 707
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cache en milieu urbain

Message par Kerkallog le Dim 17 Jan 2016 - 19:37

...& en faisant des leurres en or pour brouiller les pistes=

vu sur ibaie:
30 Feuilles D'or 24 carats 4,5 x 4,5 cms:6,00 €

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny

Kerkallog
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum