Les dégâts méconnus de la bouillie bordelaise

Aller en bas

Les dégâts méconnus de la bouillie bordelaise Empty Les dégâts méconnus de la bouillie bordelaise

Message par Catharing le Mer 3 Avr 2019 - 18:31

Salut,

Article paru dans la revue 60 millions de conso. pale

Malgré son origine naturelle et son utilisation en agriculture bio, le cuivre utilisé pour combattre le mildiou se révèle toxique et polluant.
Le cuivre est le principal fongicide autorisé dans l’agriculture biologique. Les jardiniers amateurs l’emploient de longue date sous la forme d’un mélange en poudre à diluer, appelé « bouillie bordelaise ».
Le cuivre est très efficace pour traiter le mildiou de la vigne, de la pomme de terre et la tavelure, un champignon qui provoque des taches noires et le pourrissement des pommes.

Lorsque les conditions climatiques sont favorables au développement de ces deux maladies (temps doux ou humide), les agriculteurs sont contraints d’appliquer dix à quinze traitements par an. Le revers de la médaille, c’est que le recours systématique à cette substance – pour plus de cinquante usages – provoque une pollution des sols.
Les plantes ne peuvent, en effet, absorber tout le cuivre.

Élimination des vers de terre
Ce cuivre en quantité excessive détruit à la fois les champignons souterrains, les germes et les vers de terre qui constituent la vie des sols.
Leur travail donne naissance à l’humus qui retient, en surface, l’eau et les nutriments.
En éliminant les acteurs de ce processus naturel, le cuivre contribue donc à appauvrir les sols et à favoriser la contamination des nappes phréatiques par d’autres polluants.

De plus, lorsque les particules de cuivre ruissellent vers les cours d’eau, elles sont toxiques pour les poissons et les autres organismes aquatiques.

Altération des poumons et du foie
Le sulfate de cuivre, utilisé dans la bouillie bordelaise, est la forme de cuivre la plus toxique pour l’homme.
Il provoque de sévères irritations cutanées et oculaires, tout en étant toxique en cas d’ingestion.
Pour l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), il peut affecter la fertilité, causer des dommages au fœtus ou aux organes des adultes après une exposition longue ou répétée.
Notons que la plupart des études concernent les effets liés à l’ingestion de cuivre, notamment dans l’eau du robinet.

Le jardinier amateur n’est pas averti
Pourtant, le port systématique d’une tenue de protection est rarement préconisé sur les emballages de bouillie bordelaise.
Tout au plus, certaines marques conseillent de porter des gants pendant la préparation du mélange.

Les fabricants précisent bien les quantités à employer pour chaque type de culture : tomate, carotte, chou, pommier, pêcher. Mais si on se cale sur la dose maximale autorisée en agriculture biologique, cela revient à utiliser, par an, pas plus d’un sixième d’une boîte d’un kilo de bouillie bordelaise pour un potager de 50 m2.

Autrement dit, les conditionnements ne sont pas du tout adaptés à un usage raisonnable, d’autant qu’à l’échelle d’une petite surface, il existe des solutions plus douces pour prévenir les maladies : mélange à base de bicarbonate de soude, rotation des cultures, plants espacés, etc.

La suite de l'article...


________________________________________________________
"Il y a une espérance infinie..mais pas pour nous". Kafka
"Sur cette terre, le risque de mourir diminue. C'est la peur de mourir qui nous tue".
"N'oublies pas que chaque personne que tu croises mène une guerre dont tu ignores tout."
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5011
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum