Collapsologie / transitionneurs etc ...

Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Eco.foxtrot le Dim 16 Déc 2018 - 20:25

Je me permet d'ouvrir un topic qui pourra a l'avenir receuillir les différents articles sur le sujet


Conférence de Vincent Mignerot, il y devellope certaine de ces idées, et y inclus des éléments d'informations diverses ...

N'hésitez a voir la page des annexes par-là

Cet article m'a bien interessé, car cela reprend les conclusions de FerFAL sur son expérience.

________________________________________________________
La faim est proche
Eco.foxtrot
Eco.foxtrot
Membre

Masculin Nombre de messages : 443
Emploi : Rien
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par albertspetz le Jeu 27 Déc 2018 - 14:11

Article de France Info
"J'y pense tous les jours" : entre "deuil" et "quête de joie", les collapsologues se préparent à "la fin d'un monde"
Convaincus que la civilisation industrielle court à sa propre perte, ils prônent l'entraide et la sobriété pour se préparer à vivre après "l'effondrement".

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/j-y-pense-tous-les-jours-entre-deuil-et-quete-de-joie-les-collapsologues-se-preparent-a-la-fin-d-un-monde_3078925.html#xtor=EPR-51-[j-y-pense-tous-les-jours-entre-deuil-et-quete-de-joie-les-collapsologues-se-preparent-a-la-fin-d-un-monde_3118829]-20181227-[titre]
albertspetz
albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1796
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Vincent mignerot - conférence science po reims

Message par Lab2 le Jeu 14 Fév 2019 - 17:17

Vincent Mignerot - conférence science po reims

Je l'avais découvert par le biais de son interview sur la chaîne thinkerview, pas inintéressant mais qui ne m'avait pas laissé grande impression.
C'est tout le contraire avec ce format de conférence de 2h, à destination d'un public non-sensibilisé, qui présente le bonhomme et sa pensée. Vincent Mignerot amène sa réflexion sur les causes et fondements de nos organisations et impacts, et à la problématique de l'incohérence écologique.
Une grille de lecture qui remet en cause nombre de solutions à l’effondrement.


Je savais pas trop ou poster ça (3 sujets ou il est cité), mais comme à un moment il répond justement à son absence de proximité du mouvement "collapsologie", ca vient là. Ce n'est pas le plus intéressant des 2 heures mais difficile à résumer.

Quote approximatif a écrit:Je ne suis pas collapsologue. La collapsologie est une étiquette ou une espèce de discours chapelle qui englobe tout les discours de l'effondrement et leurs grandes diversités sous une seule ligne qui n'est pas la mienne.  Du tout. Qui développe des propos prescripteurs totalement réacs. De façon très subtile, il faut aller les chercher dans le texte. Et qui je pense sont la continuation du modèle conservateur et vraiment le développement des illusions sur le risque d'effondrement. Je discutais encore avec Servigne (...) dans ton texte tu as écris ce truc là, qui est un propos vraiment plus que bordel line pour l'avenir, voir clivant, voir générateur de violences sociétales, voir méprisant pour des formes de spiritualités qui existent que tu ne veux pas intégrer dans ton discours etc etc.
(...)
médias ouvrent des discours plus critiques, constructifs, (le mien ou un autre) pas restrictifs, réducteurs sur les perspectives morales, politiques, éthiques qu'on peux reprocher à la collapsologie.


https://www.youtube.com/watch?v=UO21PznlkQY&t=2s

edit quote et précisions

Lab2
Membre

Masculin Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 09/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par patrick31 le Mar 26 Fév 2019 - 19:28

Je vous invite à aller voir la chaine thinkerview. On y retrouve avec Migneron, Servigne, le grand Jancovici, Gael Giraud, philippe Bihouix et bien d'autres intervenants passionnants

patrick31
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par troisgriffes le Mar 26 Fév 2019 - 20:29

@Patrick:ces video ont été postées sur le fofo.
troisgriffes
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2912
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par patrick31 le Mar 26 Fév 2019 - 21:06

Ok. J’ai pas encore tout découvert!

patrick31
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par albertspetz le Jeu 18 Avr 2019 - 16:19

Nouvelle-zélande. Là où fleurissent les bunkers de milliardaires

https://www.humanite.fr/nouvelle-zelande-la-ou-fleurissent-les-bunkers-de-milliardaires-670945
albertspetz
albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1796
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Kerkallog le Jeu 4 Juil 2019 - 15:01

Référencement des ressources et bibliographie sur la collapsologie:


"...S’informer sur les risques d’effondrement de nos sociétés thermo-industrielles


https://medium.com/@victor.caritte/ressources-et-bibliographie-sur-la-collapsologie-afdc1ee7f63e


Victor Caritte


Sep 13, 2018




mise à jour : janvier 2019

Pourquoi cette page ?
J’ai 29 ans, ingénieur de formation et spécialiste de l’évaluation des impacts environnementaux. Cette dernière année j’ai voyagé à vélo à travers l’Europe et l’Asie. Ma prise de conscience sur le sujet de l’effondrement de nos sociétés thermo-industrielles est relativement récente. Difficile de s’y retrouver face à la quantité d’informations que l’on trouve sur le sujet. J’ai eu la chance de pouvoir consacrer un certain temps à ces recherches ces derniers mois. Cette page a pour vocation de référencer le contenu de qualité (à mon avis ;-)) que j’ai pu trouver sur internet (vidéos, blogs, podcasts…) et des livres afin de permettre au plus grand nombre de s’informer pour, je l’espère, s’éveiller et agir.

Collapsologie / transitionneurs etc ... 1*SgIfwCHHvWdxdGvvKqcezQ
The great acceleration. Source & CC : http://www.anthropocene.info
Ressources et bibliographie

Podcasts

Pour les citadins ou pour les pressés, les podcasts sont un bon moyen pour rentrer dans le sujet, à écouter sans modération dans les transports avec votre lecteur de podcasts préféré !

  • Thinkerview : contrairement aux 3 chaînes suivantes, celle-ci n’est pas spécialisée sur le sujet de l’effondrement. Le style de l’intervieweur est assez particulier mais on s’y habitue vite. En plus de découvrir le monde des hackeurs , cette chaîne permet de s’informer des sujets plus larges : les GAFAM, la géo-politique… C’est par cette chaîne que je vous conseille de découvrir Pablo Servigne, Philippe Bihouix, Vincent Mignerot et d’autres…
  • Sismique : par Julien Devaureix, 37 ans, habitant à Paris, qui se pose des questions sur son avenir et sur celui de sa fille de 1 an. Il “donne la parole à ceux qui pensent le futur, à ceux qui comprennent les forces à l’œuvre et leurs enjeux et à ceux qui sont dans l’action”. Faites un tour sur son site web qui propose un bon résumé écrit de chaque podcast. On y trouve notamment l’interview inspirante d’Arthur Keller, qui à la minute 29 développe l’allégorie du Titanic et des rôles que nous pouvons jouer.
  • Présages : par Alexia Soyeux. Le podcast “qui questionne l’état de notre monde, les risques d’effondrement de notre civilisation industrielle, et les façons de se préparer à vivre différemment”. Le contenu et les invités sont remarquables.
  • Atterrissage : par Damien Detcherry. Toujours sur les questions d’effondrement et avec un volet économie et financier souvent assez développé, vous y trouverez l’interview de Maxime de Rostolan, fondateur de l’association “Fermes d’avenir” et plus récemment d’Alain Grandjean sur le pilotage de l’économie de l’après-croissance. Également de très bons articles à lire sur son blog.


Vidéos

Évidemment pas le support le plus sobre en énergie mais c’est pour la bonne cause (pensez à baisser la résolution de la vidéo !) :

  • Heu?reka : Chaîne de vulgarisation sur l’économie et la finance. Je vous conseille tout particulièrement sa brillante vidéo Croissance & PIB pour les nuls en partenariat avec le Réveilleur — une bonne porte d’entrée.
  • Le Réveilleur : Attention pépite !! Chaîne de vulgarisation sur l’économie, le changement climatique, la pollution et l’énergie. Le contenu est d’excellente qualité et très bien sourcé. Je vous conseille sa vidéo sur les limites de la Croissance & PIB, suite de la vidéo d’Heu?reka qui résume bien les travaux issus du rapport Meadows.
  • L’excellente intervention (12 min) du physicien d’Aurelien Barrau (oui, il a la coupe de cheveux de Jésus ;-)) à la conférence Climax Bordeaux du 8 septembre 2018, dresse un constat sans appel sur l’état du vivant, du climat, des ressources… Il lance un appel à harceler les politiques sur les catastrophes en cours et à venir !
  • Web-série NEXT : En 11 épisodes, cette première saison est une introduction intéressante à la collapsologie. L’interview d’Yves Cochet, ancien ministre de l’environnement, est, je pense, particulièrement intéressante pour sensibiliser les 40 ans et plus car c’est une figure politique connue par cette génération. Saison 2 à venir très prochainement.
  • Les jeux vidéo vont-ils disparaître ? Derrière le nom un peu décalé de cette vidéo se cache un bon résumé en (seulement) 42 minutes de notre sujet et en particulier des limites de la technologie. Vous y verrez intervenir un bon nombre de mes “héros” : Philippe Bihouix, Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici, Gaël Giraud…
  • Professeur Feuillage : Sensibilisation à l’écologie par l’humour (humour un peu graveleux — ne convient pas aux enfants Surprised)
  • Nicolas Meyrieux : Un mec plein de talent dont je trouve les vidéos très drôles, en particulier sa série “La Barbe” qui traite de sujets environnementaux mais également des sujets de société plus larges… par exemple celle dédiée à l’énergie grise. Il fait même des spectacles sur scène à Paris, alors allez le voir !
  • Partager c’est sympa : un autre youtubeur talentueux et engagé ! Regardez ses 5 TRUCS pour Changer Ta Ville, c’est plein d’énergie !
  • Et tout le monde s’en fout : format court et efficace sur de nombreux sujets de société. Quelques imprécisions scientifiques ici et là mais ce format a le mérite de capter une large audience.
  • Data Gueule : des vidéos courtes à grand renfort d’infographies sur de nombreux sujets de sociétés dont des sujets environnementaux comme celui-ci sur la voiture et celui-là sur l’industrie du sucre.
  • Barnabé Chaillo : bricoleur de génie, il partage ses trouvailles sur internet pour fabriquer en autoconstruction des systèmes simples et accessibles pour utiliser les énergies renouvelables.
  • Pour finir avec quelques chaînes de youtubeurs engagés, je cite également Osons Causer qui traite de nombreux sujets passionnants mais dont j’aime un peu moins le ton et Demos Kratos que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir mais dont le contenu me semble prometteur.
  • Enfin, puisque le sujet est désormais de plus en plus porté par les médias “classiques”, vous trouverez une série de très bonnes émissions par arrêt sur images.


Livres

J’ai pu observer que la lecture réussit parfois là où la parole échoue. Pour moi et pour beaucoup d’autres, les livres sont révélés irremplaçables sur ces sujets. Pensez à les demander à votre bibliothèque !

  • Comment tout peut s’effondrer (Pablo Servigne et Raphaël Stevens, 2014) : un excellent ouvrage qui traite le sujet de l’effondrement avec beaucoup de justesse.
  • Une autre fin du monde est possible (Pablo Servigne, Raphaël Stevens, Gauthier Chappelle, 2018) : Un des meilleurs livre que j’ai pu lire sur le sujet. Il ne s’attarde pas sur le diagnostic et sur les causes de l’effondrement (déjà amplement détaillées dans leur précédent livre Comment tout peut s’effondrer) mais propose de vraies pistes pour mieux vivre cette prise de conscience et en tirer les conclusions pour son action individuelle. Un ouvrage très précieux pour vous accompagner dans votre cheminement intérieur.
  • L’âge des Low Tech (Philippe Bihouix, 2014) : Un livre qui devrait convaincre les ingénieurs et tous les autres que les “technologies vertes” ne sont pas une “solution magique” qui pourrait prévenir l’effondrement à venir et nous permettre de préserver nos modes de vies. Une analyse très juste, je trouve, de l’impact des voitures individuelles sur nos sociétés.
  • La famille zéro déchet (Jérémie Pichon, Bénédicte Moret, 2016): Une lecture qui fait du bien et qui donne de la motivation pour agir ! Le livre introduit de manière très claire et juste les enjeux écologiques associés à nos actes de consommation et aux déchets puis détaille des solutions pratiques à mettre en œuvre pour réduire sa production de déchets mais aussi aller plus loin (mobilité, finance…).
  • Petit manuel de résistance contemporaine (Cyril Dion, 2018) : Ce livre m’a un peu laissé sur ma faim (il paraît que c’est délibéré) mais il a le mérite d’inciter à la mobilisation, de donner envie de rejoindre ceux qui agissent, car il développe l’idée qu’une masse critique (d’environ 3.5% de la population) peut suffire pour qu’une lutte non violente renverse un gouvernement et fasse basculer tout un pays.
  • Effondrement (Jared Diamond, 2009) : un sacré pavé qui décrit et analyse l’évolution de nombreuses sociétés anciennes (Mayas, Îles de Pâques…) pour en tirer des enseignements pour nos sociétés modernes. La démarche est passionnante car elle rend bien plus crédible la possibilité d’un effondrement (car d’autres, plus isolés, ont déjà eu lieu).
  • L’entraide, l’autre loi de la jungle (Pablo Servigne et Gauthier Chapelle, 2017) : Une lecture assez “technique” qui permet cependant de prendre la mesure de l’ampleur et des limites des mécanismes d’entraide dans le monde du vivant.
  • Illusion financière (Gaël Giraud, 2014) : Si comme moi vous n’avez pas fait des études d’économie, vous risquez de ne pas tout comprendre à cet ouvrage. J’y ai toutefois trouvé une belle démonstration de l’absurdité du système économique et financier mondialisé.
  • Antispéciste (Aymeric Caron, 2017) : Si vous n’êtes pas encore devenus végétariens pour des raisons environnementales, ce livre démonte le mythe de la suprématie de l’espèce humaine sur les autres et vous donnera les clés intellectuelles, éthiques et humanistes pour vous aider à réduire voire arrêter votre consommation de viande.
  • La guerre des métaux rares (Guillaume Pitron, 2018) : Je cherchais dans ce livre une analyse quantifiée qui démontrerait que les technologies vertes et du numérique impliquent nécessairement une consommation ingérable de métaux rares… et je ne l’ai pas trouvée. Ceci étant dit le livre est très intéressant sur bien d’autres aspects : il décrit le rôle hégémonique de la Chine et développe la thèse selon laquelle il serait préférable de rouvrir des mines en France pour que les Français aient sous les yeux les vrais impacts écologiques de la transition numérique et énergétique et que ceux-ci ne soit plus “cachés” et exportés à l’autre bout du monde. Autre citation que j’aime beaucoup : “La brutalité avec laquelle nous nous sommes rués dans un monde rare n’a tout simplement pas été pensée. Notre fulgurante transition technologique s’est opérée plus hâtivement que nos progrès cognitifs”.


Bande dessinée

Une autre piste à explorer pour sensibiliser le public. Deux belles initiatives trouvées sur internet :

  • Stuart McMillen : Une BD en anglais d’un jeune canadien bien pensée pour expliquer le concept “d’esclave énergétique” et mettre en perspective nos modes de vies. Vous trouverez également une autre série sur le pic pétrolier.
  • Tabouret 2000 : Une BD française et drôle sur le processus de transition intérieur et sur le “peak of everything”.


Ailleurs sur le web


  • Jean-Marc Jancovici : son blog est un travail remarquable de sensibilisation et de vulgarisation sur la thématique énergie-climat.
  • Tableau de bord des principaux indicateurs environnementaux et sociaux de la planète.
  • Le très bon récit de cet anonyme et les témoignages personnels de Marie-Cécile Paccard et de Mathieu Hestin relatifs à leurs prises de conscience et pour apprendre à en parler autour de soi.
  • Le très bon billet d’opinion d’Olivier De Schutter, membre du Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU sobrement intitulé « J’ai cinquante ans et voici pourquoi je ne prendrai plus jamais l’avion… »






Pour s’informer aux quotidien
Bravo, vous avez tout lu, tout regardé et tout écouté (ou presque) sur le sujet ! Il est maintenant temps d’organiser votre veille sur ce thème qui bouge !

Page et groupe Facebook

Bon je ne suis pas un fan de ce réseau social mais sachez qu’on peut aussi l’utiliser comme un média d’information après avoir patiemment désactivé les notifications de vos amis un peu trop bruyants :

  • La page de Jean-Marc Jancovici qui relaie de très bonnes études et actualités.
  • 3 groupes Facebook pour partager de l’information, lire les témoignages de personnes qui partagent leur prise de conscience et leurs difficultés pour en parler autour d’eux : Transition 2030, Transition 2030 pour les nuls, La collapso heureuse. De quoi vous sentir moins seul ! ;-)
  • L’excellent magazine indépendant JTerre qui décripe l’actualité environnemental en seulement 1 heure chaque mois.
  • Suivez des journalistes spécialisés comme Juliette Nouel sur Linkedin.


Site d’actualité

En vrac : Novethic, Energy resilience (en anglais, j’apprécie notamment leur brief hebdomadaire Peak Oil Review), We Demain, Alternatives économiques, Reporterre…





Agir
Cette phase d’information et de documentation, vous poussera sans doute, comme moi, à l’action, alors voici quelques pistes :

Contribuer à la diffusion de ces informations par vos clics et par votre porte-feuille

Abonnez-vous aux chaînes de ces youtubeurs engagés, retweetez, likez, partagez pour participer à la diffusion de ces initiatives.

  • Tipeee : plateforme pour soutenir financièrement les causes et personnes engagées sur ces sujets (Le Reveilleur, Le JTerre, Partager c’est sympa…)
  • Non, Monsieur Hulot, vous n’êtes pas seul ! : la pétition en ligne de mobilisation citoyenne lancée suite à la démission de Nicolas Hulot.
  • La cagnotte en ligne MiiMOSA pour donner ou prêter de l’argent à des projets d’agriculture alternatifs.



Participez à des actions collectives et individuelles


  • Il est encore temps : Ce site, lancé suite à la marche du 8 septembre 2018, recense un certain nombre d’actions individuelles et collectives que vous pouvez d’ores et déjà entreprendre.
  • Ça commence par moi : Un répertoire de 400 manières de changer le monde à l’échelle de l’individu selon ses talents, ses disponibilités, ses moyens. Je trouve malheureusement la navigation sur le site peu pratique et gênée par de nombreuses publicités pour la promotion du livre à mon goût. Allez donc faire un petit tour pour découvrir les 30 gestes éclairés de la Fondation pour la Nature et l’Homme et le blog Échos Verts qui propose 46 actions sur un format plus pertinent !
  • Actions individuelles pour agir contre le changement climatique : Un article qui commence à dater (2000) mais plus que jamais d’actualité ! Pour chaque mesure l’auteur (Jean-Marc Jancovici) indique l’efficacité avec un nombre de croix (+ à ++++) et l’impact financier avec le nombre de dollars $$$. Le calculateur d’empreinte écologique individuelle de WWF Suisse peut également vous aider à prioriser vos actions.
  • Le mouvement des villes en transition : Sur le site de ce mouvement initié par Rob Hopkins, de nombreuses ressources, liens, ainsi que des exemples de collectifs engagés dans la transition, un peu partout en France.
  • Le mouvement populaire et non-violent pour relever le défi climatique : un mouvement citoyen de masse, à la fois radical et populaire, non-violent et déterminé, lancé en 2015 dans la perspective de la COP21.
  • Soutenir le Pacte Finance Climat, 1000 milliards d’euros par an pour la transition, c’est possible !


Association et Think Tank

A l’heure actuelle, je ne suis pas engagé dans ses initiatives mais j’envisage de le faire bientôt, parmi les plus à la pointe sur ces sujets : Adrastia, Institut Momentum, The Shift Project et bien sur le mouvement des colibris qui propose de nombreuses pistes d’actions près de chez vous !

MOOC

Les formation en ligne ouverte à tous (FLOT comme on dit en français) sont des bons outils pour acquérir des compétences utiles pour demain.

  • MOOC Bâtiment Durable : cette plateforme de l’ADEME propose régulièrement un cours sur les bâtiments bio-sourcés..."



https://medium.com/@victor.caritte/ressources-et-bibliographie-sur-la-collapsologie-afdc1ee7f63e

________________________________________________________
Collapsologie / transitionneurs etc ... 0_0_0_12  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000012Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000013 sunny Collapsologie / transitionneurs etc ... _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Catharing le Jeu 4 Juil 2019 - 15:26

Salut,
Sacré boulot! 
Merci M'sieur . clind'oeil

________________________________________________________
"Sur cette terre, le risque de mourir diminue. C'est la peur de mourir qui nous tue".
" Avec des si ...tu auras milles passés mais aucun avenir  "
"N'oublies pas que chaque personne que tu croises mène une guerre dont tu ignores tout."
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4919
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par patrick31 le Jeu 4 Juil 2019 - 20:30

Bravo. Jolie compilation.

J’ajoute le groupe Facebook « l’autonomie est la clé de notre futur » avec plein de choses pratico pratique.

patrick31
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par patrick31 le Jeu 4 Juil 2019 - 20:41

Bravo. Jolie compilation.

J’ajoute le groupe Facebook « l’autonomie est la clé de notre futur » avec plein de choses pratico pratique.

Sur l’anti specisme et plus particulièrement sur les anti viande, et vegan, rien n’est aussi caricatural que les chiffres avancés et la philosophie très contradictoire qui l’accompagne. Une vidéo de la tout-à-fait-excellente-chaîne YouTube Ma ferme autonome remet un peu de mesure dans leur idéologie : https://youtu.be/6X4UEawXu-Q

patrick31
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Kerkallog le Sam 6 Juil 2019 - 11:24

"...Quelques éléments sur la collapsologie, les collapsonautes et les collapsosophes

Depuis un moment avec Dylan Michot et Pierre-Eric Sutter on entend de tout sur la collapsologie. les uns s’enthousiasment et les autres crient au loup et à l’irrationalité écologique. Les uns parlent de Greta Thumberg en marionnette effrayante, les autres en Pythie nécessaire. Des tenants des effondrements possibles réfutent les termes de collapsologie ou d’anthropocène et se critiquent mutuellement en fonction de la chapelle à laquelle ils appartiennent et de la terminologie qu’ils utilisent. Ne soyons pas dupe. Il y a d’abord des jeux de pouvoir et de positionnement entre les acteurs pour avoir une place préférentielle dans l’exposition médiatique sur les termes qui sont en vogue. Pour nous ce n’est pas l’essentiel. C’est une réflexion dont il faut affiner les contours mais qui permet le dialogue. En plus, il existe une profusion de termes pour définir ce qui se passe. Solastalgie, éco-anxiété, survivalisme, prepper, doomer, collapsologie. Cette profusion des termes nuit à la compréhension de ce qui se passe..."

_occurrence Vidal:

"...
Bien qu’il soit incomplet car il réduit par trop les dimensions et n’étudie que certains aspects, je trouve que le schéma de Betrand Vidal est celui que résume le mieux les principales composantes de ces mouvements leur place dans les mouvances contestataires.   Vous trouverez l’article ici dans libération. 
Collapsologie / transitionneurs etc ... Image2
e ne suis en revanche pas d’accord avec ses conclusions et affirmations suivantes « Notre présent est si sûr que ce qui nous angoisse maintenant est notre avenir. On n’a plus d’imprévus dans nos vies. On se dit survivaliste quand on projette nos angoisses sur l’avenir, des angoisses qui proviennent d’un trop plein de sécurité. » « Ces mouvances représentent un «espoir méphitique» pour ses disciples qui veulent renverser le système. » Il ne s’agit pas forcément de « disciples » ou « d’adeptes » ou de gens qui veulent renverser le système (en tout cas dans la collapso) mais souvent de gens très structurés. Il y a certes de croyances mais pas aussi irrationnelles qu’il le suppose. Le collapse pose un risque nouveau qui existe et il faut l’étudier et y répondre avec tous les apports de la psychologie des risques, de la connaissance scientifique objective et en arbitrant des dilemmes dont il faut différencier l’importance et l’imminence.  Je rappelle à toute fin utile qu’avec Patrick Soulignac, j’ai traduit le modèle Handy et la dernière actualisation du modèle de Meadows, tout comme j’ai résumé les livres de Servigne et il y a une certaine robustesse dans les hypothèses. Par ailleurs Jancovici ou Gaël Giraud ont produit des travaux qui sont tout sauf marginaux.
Il faut rester calme et étudier ce qui se passe
Finalement ceux qui connaissent le domaine et qui l’étudient ne sont pas ceux qui s’expriment le plus. Pourquoi ? Probablement parce que le mouvement de la collapsologie est jeune, balbutiant et mouvant. Il est difficile d’en faire un portrait exhaustif et correct en l’état. La collapso doit encore affiner sa méthodologie de travail et les critères de sa scientificité et de sa contestabilité (au sens épistémologique du terme). Il faut multiplier les enquêtes pour y voir plus clair et laisser les événements décanter la situation. Mais ce qui est assez évident c’est que les détracteurs profitent des excès de certains thuriféraires du mouvement.
Le thinkerview Laurent Alexandre Philippe Bihouix.
Cet article est né de l’agacement ressenti au visionnage d’un reportage sur la chaîne Thinkerview. Lors de ce récent débat, Laurent Alexandre a multiplié les critiques globalement infondées et caricaturales en se présentant comme libéral. Il disait des choses énormes qui relevaient tout autant de la croyance. Certes, toutes les prophéties apocalyptiques n’ont pas été justes (il cite l’exemple du crottin de cheval qui devait submerger Londres) et de formidables progrès ont été accomplis (il prend l’exemple du poids des appareils photos et de la consommations de ressources ou de l’espérance de vie) et je souscris à cette réalité. Il vaut mieux vivre aujourd’hui avec notre espérance de vie et nos standards. Globalement les différentes trajectoires plaident en faveur du présent.  On peut lui rétorquer que si toutes les dystopies n’ont pas été exactes (heureusement), un très grand nombre d’utopies se sont révélées toutes aussi fausses. Il y a cinquante ans encore, lorsqu’on envisageait l’an 2000, on imaginait des voitures volantes, des hommes immortels, la paix universelle et cet avenir radieux se fait attendre. C’est le moins qu’on puisse dire. Ce qui est bien avec les prévisions c’est qu’elles sont souvent fausses parce que le réel est toujours plus complexe. John Kenneth Galbraith pensait que “La seule fonction de la prévision économique, est de rendre l’astrologie respectable.” On pourrait étendre le raisonnement à toutes les affirmations par trop péremptoires quant à l’avenir sur un grand nombre de domaines.

Avec Dylan Michot et Pierre-Eric Sutter, nous avons écrit un article de recherche sur le sujet avec plusieurs phases d’étude.
       – Une première enquête
D’abord une première enquête a été réalisée en ligne courant octobre 2018 auprès de personnes connaissant la collapsologie. Le questionnaire a été diffusé par l’intermédiaire de groupes Facebook francophones traitant du sujet. La rapidité des réponses à la suite de sa diffusion indiquait une volonté de s’exprimer de la part de la cible. 90 % des répondants ont confiance en à la robustesse des hypothèses de la collapsologie et 80 % des répondants pensent que le collapse a déjà commencé. 85 % des répondants ont suivi des études supérieures (dont 57 % d’études supérieures longues). L’échantillon est assez spécifique puisque 80 % des répondants ont un mode de vie qualifié d’écologique ou de très frugal. Lorsqu’on demande aux répondant comment ils ont découvert le concept on observe une très grande variété de réponse. Il en va de même lorsqu’on les interroge sur leurs réactions. Le verbatim de ces réponses donne comme point d’entrée cinq axes :
– une sensibilité initiale à l’écologie et aux questions de pollution
– une prise de conscience liée aux problèmes climatiques et à la démission d’Hulot
– Une prise de conscience liée aux ressources autour de l’Institut Momentum, du Shift project, ou d’autres organismes de ce type
– Un sentiment d’évidence face à l’impossibilité de croissance infinie
– Une continuation de la réflexion politique plutôt marquée à gauche
...
De plus, il est assez normal de s’inquiéter des conséquences de nos actes et de mode de vie dans un monde malade. Il est assez normal de chercher du sens. On a des processus assez semblables à ceux que l’on observe en cas de burn-out. Une perte de sens qui conduit à l’impasse parce que l’univers du travail est chamboulé. On ne voit plus d’avenir possible car il semble compromis ou dégradé. C’est cette dégradation possible qu’il faut observer et scénariser pour la rendre la plus objective possible et surtout moins inquiétante. Cela permet de limiter les fantasmes. Il faut comme nous invite à le faire Weik recréer du sens. Il faut accepter de vivre avec des risques et des incertitudes et s’y préparer à minima. Je l’avais évoqué dans un article. Mais les questions que posent les collapsologues ou tous ceux qui étudient les problèmes de ressources, de pollution ou de climat (sans se revendiquer du terme) sont essentielles. Celles des limites de nos sociétés, du problème des inégalités et de l’imbrication des problèmes. Il faut continuer à travailler à analyser le phénomène qui est une urgence pour nos sociétés et leur pérennité. C’est ce que nous faisons.
Ce champs d’investigation doit être un lieu de rencontre de gens avec des sensibilités différentes. Il ne sert à rien de lancer des anathèmes. Il faut préparer des réflexions qui se nourrissent des réflexions des uns et des autres. Ceux qui critiquent les collapsologues ou cette famille de réflexion (même si tout le monde ne se revendiquent pas du terme) n’ont pas ce genre d’état d’âme. Là aussi je l’évoque en résumant « Où atterir » de Latour...."





http://loic-steffan.fr/WordPress3/quelques-elements-sur-la-collapsologie/?fbclid=IwAR1N_96NVVrHipQ2qiWsa97PpTih8fasm-fkjEJztzEzYPUkFCgxTZlvQBI

________________________________________________________
Collapsologie / transitionneurs etc ... 0_0_0_12  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000012Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000013 sunny Collapsologie / transitionneurs etc ... _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par moulino51 le Sam 6 Juil 2019 - 16:17

Merci Loïc Very Happy 




moulino51
moulino51
Membre

Masculin Nombre de messages : 167
Age : 72
Localisation : Région de Reims
Date d'inscription : 23/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Catharing le Sam 6 Juil 2019 - 21:44

Salut,

Du communisme à la collapsologie, une utopie en remplace une autre.

Le dogme fondateur de la nouvelle idéologie à la mode est le catastrophisme, dont l’avatar extrême est la « collapsologie ».
https://www.contrepoints.org/2019/06/29/347924-du-communisme-a-la-collapsologie-une-utopie-en-remplace-une-autre

[...]
C’est alors qu’une autre idéologie monta en puissance. À vrai dire, elle ne sortait pas de nulle part. Suite logique des travaux de Heidegger, Hanna Arendt et quelques autres, parallèle à la gentille et hédoniste « flower power » américaine, l’écologisme remplissait toutes les cases pour devenir la nouvelle utopie de la classe moyenne supérieure et des intellectuels médiatiques.
La sobriété heureuse remplaça le collectivisme heureux. Le fait que Hans Jonas, un des théoriciens de l’écologisme, ait démontré que le dogme écologiste ne peut conduire qu’à la dictature d’une élite pour se réaliser ne gêna personne.
C’est à croire que l’intelligentsia, surtout en France, a une propension naturelle à choisir une vision de la société qui conduit à l’autoritarisme.

Le dogme fondateur de cette nouvelle idéologie est le catastrophisme, dont l’avatar extrême est la « collapsologie ». Notre société serait menacée d’extinction par notre propre faute. Un des périls est la montée des eaux et la disparition d’espèces.
Et notre devoir est de sauver la biodiversité. Comme Noé nous construisons donc des arches qui ne sont plus évidemment physiques mais organisationnelles : le GIEC pour le Climat, l’IPBS pour la biodiversité. Nous voulons aller vers une sobriété heureuse, proche de la nature telle que nous l’imaginons, mais en ayant éliminé tout risque de toutes sortes. Peu importe que les deux objectifs soient souvent en opposition.

Une idéologie qui plait aux élites

Une partie de l’extrême gauche, toujours désireuse de faire le bien de l’humanité malgré elle, a naturellement adopté la nouvelle idéologie. L
’élite bien pensante, et le monde artistique, ont suivi avec enthousiasme.
Acteurs et actrices font des kilomètres dans leurs jets privés pour porter la bonne parole. Science Po et l’IDDRI, son pôle développement durable, ont remplacé l’École normale à la pointe du combat.
Cette nouvelle utopie a bien plus d’atouts que la précédente pour durer. Elle est poussée par des organisations internationales, non démocratiques et incontrôlables, qui ont gagné la bataille de la communication, et acquis ainsi un pouvoir de nuisance médiatique qui freine toute contestation. Elle transcende les clivages politiques. Elle est à court terme compatible avec un capitalisme libéral, ou pseudo libéral. D’ailleurs, les secteurs financiers et marchands en font leurs choux gras. Ainsi, tous les acteurs de la société s’instrumentalisent mutuellement pour faire progresser la chose.
[...]

________________________________________________________
"Sur cette terre, le risque de mourir diminue. C'est la peur de mourir qui nous tue".
" Avec des si ...tu auras milles passés mais aucun avenir  "
"N'oublies pas que chaque personne que tu croises mène une guerre dont tu ignores tout."
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4919
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Kerkallog le Sam 6 Juil 2019 - 22:00

"...Le dogme fondateur de cette nouvelle idéologie est le catastrophisme, dont l’avatar extrême est la « collapsologie ». Notre société serait menacée d’extinction par notre propre faute. Un des périls est la montée des eaux et la disparition d’espèces...."


Collapsologie / transitionneurs etc ... _00010

...çà c'est sûr! çà va finir par arriver!!! geek...Tout fout l'camp! pale

________________________________________________________
Collapsologie / transitionneurs etc ... 0_0_0_12  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000012Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000013 sunny Collapsologie / transitionneurs etc ... _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Wasicun le Sam 6 Juil 2019 - 22:11

cheers dévil cheers

________________________________________________________
« I'm out, old man ! I'm just a peckerwood who lives in the hills with too many guns ».
Wasicun
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2207
Age : 46
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Kerkallog le Jeu 11 Juil 2019 - 18:09

_tirs nourris sur la collapso:

_tir de février:
"Les nouveaux prêtres de la « collapsologie » et de l’effondrement
Dans tout mensonge il y a une part de vérité. Cette part de vérité sert à rendre crédible et vraisemblable l’ensemble de l’échafaudage bancal. La nouvelle « science » de la « collapasologie » (la science de l’effondrement global) ne fait pas exception à la règle (1)...."

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-nouveaux-pretres-de-la-201452

_tirs de juin-juillet:

"Sciences : les nouveaux obscurantistes


Médecine, climat, biologie... Avec le développement des réseaux sociaux, les courants de pensée qui font fi de la science disposent d'une audience inédite. Qui sont-ils?


Vous reprendrez bien un peu de frissons ? "Le monde va s'effondrer en 2050 si nous ne parvenons pas à contenir le réchauffement climatique" ; "Les vaccins sont dangereux pour les enfants" ; " les ondes du téléphone provoquent le cancer"... Tant pis si toutes ces affirmations, qui ont cours sur les réseaux sociaux ou parfois même dans les médias, ne sont pas confirmées par la science - quand elles ne constituent pas des contrevérités flagrantes. Qu'importe l'équation, pourvu qu'on ait l'ivresse ! Le phénomène est mondial, et le pays de Descartes n'y échappe pas. Fin juin, une enquête réalisée par l'institut américain Gallup a montré que les Français comptent parmi les plus sceptiques en matière de vaccins - 1 sur 3 ne les croient pas sûrs. En février, une autre étude de l'Ifop pour la fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch estime que 21 % de nos compatriotes sont perméables aux théories complotistes. Et, le 26 juin, l'institut BVA indique qu'ils sont 11 % à penser que le charbon serait moins polluant que... l'atome. On en passe et dans tous les domaines. Assiste-t-on à retour de l'obscurantisme avec bûchers 2.0 ? "Je préfère les termes d'alterscience voire d'antiscience : à savoir, lorsque les résultats de la science se trouvent niés au nom d'une idéologie ou d'une croyance personnelle", éclaire Alexandre Moatti, polytechnicien, ingénieur des Mines et historien. 
L'ampleur du phénomène devrait inquiéter, parce qu'il percole dangereusement dans la société. Tous les sondages précités font la même analyse : les plus jeunes se trouvent être les plus défiants vis-à-vis de la science. Un fossé générationnel se creuse insidieusement...." Collapsologie / transitionneurs etc ... Les-nouveaux-obscurantismes-6_6197138
https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sciences-les-nouveaux-obscurantistes_2087668.html

"...Comment l'écologie politique saborde la civilisation occidentale ..."
https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/comment-lecologie-politique-saborde-la-civilisation-occidentale-107951

"Valeurs Actuelles N° 4309 du 27 juin 2019 L5667S
Collapsologie / transitionneurs etc ... L5667S_cache_4309s282019

AU SOMMAIRE

Les Charlatans de l'écologie..."
https://www.journaux.fr/valeurs-actuelles-_economie-finance_actualite_238823.html

_ Basketball  duel médias à fleurets très mouchetés!  https://giphy.com/gifs/medieval-canadian-duel-12eljpyuTK0fSM/tile

https://www.valeursactuelles.com/societe/ecologie-nous-avons-bien-lu-vos-gentils-courriers-reponse-aux-critiques-et-insultes-des-pseuso-specialistes-du-climat-108929

https://www.nouvelobs.com/politique/20190701.OBS15207/la-lettre-ouverte-d-un-charlatan-de-l-ecologie-du-depute-matthieu-orphelin-a-valeurs-actuelles.html

________________________________________________________
Collapsologie / transitionneurs etc ... 0_0_0_12  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000012Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000013 sunny Collapsologie / transitionneurs etc ... _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par patrick31 le Jeu 11 Juil 2019 - 18:11

Il semble y avoir de plus en plus de mécréants qui doutent de la sainte consommation, du Dieu capitaliste, et du progrès infini de l’humanité...
Brûlons-les!

patrick31
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Kyraly le Jeu 11 Juil 2019 - 20:45

Le nouvel obs ce matin : 

https://www.nouvelobs.com/edito/20190711.OBS15772/collapsologues-survivalistes-le-temps-des-faux-prophetes.html?


En ces temps de réchauffement climatique avéré et de canicule constatée, prenons garde de suivre ces oracles manichéens qui nous promettent le pire car nous avons plus besoin de raison que de dévotion, d’ouverture que de sectarisme.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 1945
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Kerkallog le Jeu 11 Juil 2019 - 21:14

_pour enfoncer le clou!



"...France Culture, Le Monde, Le Point, Les Echos, Libération, Mediapart, LCI, L’Obs, sont quelques-uns des médias grand public qui ont choisi de faire la promotion du courant relativement récent de la « collapsologie ».
La « collapsologie » — néologisme issu du latin lapsus qui signifie « chute », inventé (« avec une certaine autodérision ») par les chercheurs Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans leur livre Comment tout peut s’effondrer, petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes (Seuil) — désigne, toujours selon eux : « l’exercice transdisciplinaire d’étude de l’effondrement de notre civilisation industrielle, et de ce qui pourrait lui succéder, en s’appuyant sur les deux modes cognitifs que sont la raison et l’intuition, et sur des travaux scientifiques reconnus. »
Derrière cette définition un peu nébuleuse, la collapsologie se caractérise — dans les publications qui lui sont associées, comme le livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, les conférences qu’ils tiennent ou que d’autres personnes proposent sur ce sujet, etc. — par des perspectives et des analyses parfois contradictoires, ou bien trop limitées.
Dans l’ensemble, elle correspond à une réflexion qui admet l’inéluctabilité de l’effondrement de la civilisation « thermo-industrielle », qui le considère comme un drame, comme une « catastrophe » (Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans leur livre précité), et qui implique de « faire le deuil de notre civilisation industrielle » (ibid). La réalisation de ce que la civilisation industrielle n’est pas viable, de ce qu’elle est vouée à s’auto-détruire, constitue, à leurs yeux, « un énorme choc qui dézingue les rêves » (ibid), une « mauvaise nouvelle » (ibid). Ils citent même, à ce propos, cette phrase de Jean-Pierre Dupuy : « C’est parce que la catastrophe constitue un destin détestable dont nous devons dire que nous n’en voulons pas qu’il faut garder les yeux fixés sur elle, sans jamais la perdre de vue. »
***
Mais avant de continuer à examiner cet aspect de la collapsologie, un rappel : au-delà du fameux Rapport Meadows de 1972 sur « les limites à la croissance », de nombreux courants, collectifs et individuels ont réalisé et dénoncé l’insoutenabilité de la civilisation industrielle il y a bien longtemps, et bien souvent sans avoir eu besoin, pour cela, d’une avalanche de « chiffres », de « données » et « d’études scientifiques ». Le seul bon sens leur aura suffi.
Citons, pour exemple, Aldous Huxley dans un essai de 1928 intitulé « Progress: How the Achievements of Civilization Will Eventually Bankrupt the Entire World » (en français : « Le progrès : comment les accomplissements de la civilisation vont ruiner le monde entier ») publié dans un vieux numéro du magazine Vanity Fair, pour lequel il écrivait à l’époque :
« La colossale expansion matérielle de ces dernières années a pour destin, selon toute probabilité, d’être un phénomène temporaire et transitoire. Nous sommes riches parce que nous vivons sur notre capital. Le charbon, le pétrole, les phosphates que nous utilisons de façon si intensive ne seront jamais remplacés. Lorsque les réserves seront épuisées, les hommes devront faire sans… Cela sera ressenti comme une catastrophe sans pareille. »
En France des anarchistes naturiens de la fin du 19ème siècle à de nombreux écologistes du 20ème siècle (on peut penser à tous ceux du journal La Gueule Ouverte), en passant par les situationnistes, les auteurs de l’Encyclopédie des Nuisances, et bien d’autres (Bernard Charbonneau, Jacques Ellul, Ivan Illich, etc.), beaucoup nous ont averti et nous avertissent depuis longtemps de l’insoutenabilité de la civilisation industrielle.
Ainsi Pierre Fournier écrivait dans le journal Hara-Kiri Hebdo du 28 avril 1969 :
« Pendant qu’on nous amuse avec des guerres et des révolutions qui s’engendrent les unes les autres en répétant toujours la même chose, l’homme est en train, à force d’exploitation technologique incontrôlée, de rendre la terre inhabitable, non seulement pour lui mais pour toutes les formes de vie supérieures. Le paradis concentrationnaire qui s’esquisse et que nous promettent ces cons de technocrates ne verra jamais le jour parce que leur ignorance et leur mépris des contingences biologiques le tueront dans l’œuf. »
Tandis qu’aux États-Unis, l’historien et sociologue états-unien Lewis Mumford écrivait, dans un article publié en 1972 :
« Malgré toutes ses inventions variées, les dimensions nécessaires à une économie de vie font défaut à notre économie technocratique actuelle, et c’est l’une des raisons pour lesquelles apparaissent des signes alarmants de son effondrement. »
Il ajoutait également qu’il « devrait être évident que cette société d’abondance est condamnée à périr étouffée sous ses déchets […] ».
Toute l’œuvre littéraire de l’écologiste états-unien Derrick Jensen (et des écologistes des courants anti-industriel et anti-civ en France, aux USA et ailleurs), depuis son premier livre publié en 1995, se base sur la compréhension de ce que la civilisation industrielle est fondamentalement destructrice et qu’elle est ultimement vouée à s’auto-détruire.
Tout cela pour dire que cette réalisation n’est pas nouvelle, que de nombreux individus se sont efforcés de l’exposer et s’efforcent de l’exposer depuis déjà longtemps. Seulement, la manière dont ils le faisaient et dont ils le font n’est pas médiatiquement recevable (politiquement correcte), contrairement à la manière dont les collapsologues discutent de ce sujet, comme nous allons le voir.
***
Reprenons l’examen de la collapsologie. Une des raisons pour lesquelles les médias grand public s’autorisent à la promouvoir, c’est qu’elle considère l’effondrement de la civilisation industrielle comme une « catastrophe », un drame, une terrible nouvelle. Du point de vue de la culture dominante, qui détruit les biomes et les espèces du monde entier pour satisfaire sa frénésie de croissance et de progrès, cette perspective est logique. Mais pour tous ceux qui se sont défaits de l’aliénation qu’elle impose, pour les peuples autochtones du monde entier, menacés de destruction (et non pas d’extinction) à l’instar de toutes les espèces vivantes, pour les rivières, les saumons, les ours, les lynx, les loups, les bisons, pour les forêts, pour les coraux, et ainsi de suite, la catastrophe est la civilisation industrielle, et son effondrement, lui, constitue la fin d’un désastre destructeur qui accable la planète depuis bien trop longtemps.
Considérer l’effondrement de la civilisation industrielle comme la catastrophe, c’est perpétuer le paradigme destructeur qui le précipite. Si la culture dominante, la civilisation industrielle, se dirige vers son effondrement, si elle détruit les écosystèmes du monde entier, c’est entre autres parce qu’elle ne considère pas le monde naturel et ses équilibres et ses dynamiques comme primordial. Au contraire, ce qu’elle considère comme primordial, c’est elle-même, son propre fonctionnement, sa croissance, son développement, ses industries, etc.
C’est précisément parce que la civilisation industrielle est profondément et fondamentalement narcissique, qu’elle ne se soucie que d’elle-même, qu’elle est amenée à détruire tous les autres (les autres espèces et les autres cultures), tout ce qui n’est pas elle.
Ainsi, considérer l’effondrement de la civilisation industrielle comme la catastrophe, c’est perpétuer le paradigme destructeur qui le précipite, c’est perpétuer le narcissisme qui est au cœur de ses pulsions destructrices.
L’effondrement de la civilisation industrielle est une solution, pas un problème. La santé de la biosphère est ce qu’il y a de plus important. Au-delà de l’aspect empathique élémentaire qui devrait nous pousser à nous soucier des autres, il s’agit également d’une réalité écologique élémentaire. Nous ne pouvons pas vivre sans une biosphère saine.
Je n’insinue pas par là que le sort des milliards d’humains piégés dans la civilisation industrielle m’indiffère profondément, non, seulement que considérer les choses d’abord et avant tout de leur point de vue me semble à la fois indécent et peu judicieux.
Pourtant, à côté de cette tendance majeure qui consiste à percevoir l’effondrement comme une catastrophe, dans leur livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens nous rappellent que :
« Dans un texte publié en décembre 2013, le cocréateur du concept de permaculture, David Holmgren, plus pessimiste que jamais, s’inquiétait des récentes découvertes sur les conséquences du réchauffement climatique. Selon lui, la seule issue pour éviter de trop graves dommages sur la biosphère serait désormais de provoquer un effondrement rapide et radical du système économique global.
La proposition a généré une grande controverse chez les collapsologues du monde entier, qui est loin d’être terminée… »
David Holmgren semble avoir les pieds sur Terre.
***
Le principal problème de la collapsologie relève donc du narcissisme qu’elle perpétue (l’effondrement comme la catastrophe plutôt que la civilisation industrielle comme la catastrophe).
Ce narcissisme s’observe également dans les questions souvent posées par les collapsologues vis-à-vis de l’effondrement :
« Comment fait-on pour “vivre avec” ? » (Pablo Servigne et Raphaël Stevens)
« Comment vivre avec toutes ces nouvelles tristes sans sombrer ou rester dans la dépression ? » (Clément Montfort dans un billet publié sur Reporterre[1])
« Qu’est ce qui nous attend concrètement ? Comment s’y préparer ? » (ibid)
Beaucoup de leurs questions tournent autour d’un « nous » ou d’un « on » qui désignent quelques habitants des pays riches qui redoutent la fin de leur mode de vie destructeur, basé sur l’exploitation systématique de tout une myriade d’autres, d’autres êtres humains et d’autres espèces.
Une autre citation tirée du livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens qui rend particulièrement flagrant le narcissisme de la collapsologie :
« Au fond, la vraie question que pose l’effondrement de la civilisation industrielle, au-delà de sa datation précise, de sa durée ou de sa vitesse, c’est surtout de savoir si nous, en tant qu’individus, allons souffrir ou mourir de manière anticipée. Projetée à l’échelle des sociétés, c’est la question de la pérennité de notre descendance, et même de notre “culture”. » (L’emphase est mienne).
Là encore, plutôt que de se soucier du sort de ces autres, actuellement exploités, torturés ou tués par le fonctionnement normal de la civilisation industrielle, c’est du futur du leur que ces privilégiés du monde se soucient avant tout.
Rien d’étonnant. La plupart de ceux qui promeuvent la collapsologie (et dans une autre mesure, de ceux qui s’y intéressent) ne sont pas issus des milieux militants, des luttes contre les injustices sociales, ils ne sont pas de ceux que le fonctionnement normal, quotidien – diaboliquement et fondamentalement inique – de la civilisation industrielle révulse.
D’où la citation introductive de René Riesel et Jaime Semprun.
Et pourtant, dans leur livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens expliquent que les inégalités sont un des facteurs dont découle la destructivité de la civilisation industrielle. Malheureusement, dans l’ensemble, et notamment dans les médias grand public, ne reste de leur réflexion qu’une « critique écologique expurgée de toute considération liée à la critique sociale » (Jaime Semprun et René Riesel)...
... study ...
L’article du journal Le Monde sur la collapsologie publié au début de cette année 2018 présente — évidemment — l’effondrement de la civilisation industrielle comme une catastrophe, tout en promouvant, à travers Jared Diamond, le mensonge raciste du pessimisme anthropologique, qui consiste en une affirmation grossière selon laquelle « l’homme s’est toujours comporté de façon dévastatrice dans ses relations avec tout ce qui vit ». Et passent aux oubliettes de l’histoire — rédigée par les vainqueurs — tous ces peuples qui vivaient d’une manière si ce n’est entièrement soutenable, au moins infiniment plus soutenable que les civilisés qui les ont massacrés. Sans parler de ceux qui subsistent encore aujourd’hui, en Inde, en Amazonie, en Océanie, en Afrique et ailleurs (des Jarawas aux Penan, en passant par les Pygmées), et que la civilisation industrielle détruit actuellement à petit feu. Une manière de justifier et de rationaliser l’abominable au prétexte que c’est simplement la nature humaine (cette nature humaine qui n’est, en réalité, qu’une illusion occidentale, ainsi que Marshall Sahlins le rappelle très justement).
C’est dire qu’en l’état des choses, la collapsologie renforce l’identification toxique de la plupart des gens qui vivent au sein de la civilisation industrielle à cette culture mortifère, au lieu d’encourager leur identification au monde naturel. Ainsi, elle sert les desseins destructeurs de l’État et des médias grand public, de leur propagande, de la culture dominante, bien plus qu’elle ne sert la planète et toutes les espèces vivantes.
On ne peut que souhaiter que ses promoteurs éclaircissent leur perspective, qu’ils s’affranchissent des relents toxiques de la culture dominante qui les empêchent de prendre position de manière plus déterminée, qu’ils intègrent la critique sociale à leur analyse, qu’ils adoptent une perspective plus compréhensive, biocentrée ou écocentrée, rejoignant ainsi, sans équivoque, le camp de ceux qui luttent contre la « guerre contre le monde vivant » que mène la civilisation industrielle, selon l’expression de George Monbiot.
Nicolas Casaux
..." study 
Collapsologie / transitionneurs etc ... _000_c12
https://www.partage-le.com/2018/01/8648/

________________________________________________________
Collapsologie / transitionneurs etc ... 0_0_0_12  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000012Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Collapsologie / transitionneurs etc ... 00000013 sunny Collapsologie / transitionneurs etc ... _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2004
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par J-Mi du Temple le Jeu 11 Juil 2019 - 22:47

Sacré boulot merci Kerkallog

________________________________________________________
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα ou scio me nihil scire Socrate.
si vous préférez en français : Je sais que je ne sais rien
J-Mi du Temple
J-Mi du Temple
Membre

Masculin Nombre de messages : 43
Age : 50
Localisation : Douai
Emploi : recherche emplois aide-comptable
Loisirs : Tir Sportif ; Randonnée pédestre, équestre, cyclo ; échecs
Date d'inscription : 28/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Collapsologie / transitionneurs etc ... Empty Re: Collapsologie / transitionneurs etc ...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum