(Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Aller en bas

(Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Mar 9 Oct 2018 - 15:27

Bonjour,

La Belgique encours un risque sérieux de pénurie d’électricité suite à l’arrêt de la majorité de ses réacteurs.

Notre état rassure le citoyen en expliquant que des accords sont en cours avec les pays voisins afin que ceux-ci nous approvisionnent.

D’autre part nos autorités envisagent de « délester », couper l’approvisionnement de certaines « zones », souvent des zones extra urbaines pendant une durée évaluée à 4-5h en soirée.

Afin de mieux évaluer le risque réel, les implications, j’ai envoyé ces questions à des opérateurs/distributeurs d’énergie, de telecom, gestionnaires d’infrastructure.


Si vous avez des connaissances/compétences sur certains points, je suis intéressé à vous lire. Si je reçois des réponses, je ne manquerai pas de les partager.

Questions aux prestataires "énergie"


1.            Des accords avec les pays voisins sont proposés comme solution au manque de ressources : Nos voisins ont-ils raisonnablement la possibilité (des surplus) de nous fournir en cas de grands froids ?
 
2.            Dans le cas où nos voisins sont amenés à suppléer nos centrales à l’arrêt, cette fourniture est-elle immédiate, sans mécanisme/manœuvre de mise en route qui pourrait faire l’objet d’une panne faute d’utilisation fréquente ?
Autrement dit, les mécanismes de fourniture en masse par les pays voisins sont-ils utilisés de manière très courante ?
 
3.            Si nous délestons, le mécanisme de délestage peut-il faire face à des difficultés de reprises ? (Pique de consommation d’anticipation, hausse de reprise… autre)
 
4.            Les délestages sont-ils anticipables ?
Existe-t-il réellement des procédures pour avertir des délestages ?
Comment se passerait un délestage : quand et comment prévient-on ?
 
5.            Quelles sont les conséquences à un délestage ?
                Antennes GSM : durée des batteries
                Livraison internet (câble, cuivre ou fibre)
                Châteaux d’eau : autonomie
                Gaz de ville
 
6.            Les prix qui vont monter pour cause de pénurie et de mise à l’arrêt de nos réacteurs, vont-ils retrouver leur base une fois les réacteurs remis en ordre et la pénurie passée ?
                L’augmentation du tarif est-elle uniquement due aux mises à l’arrêt de nos centrales

Questions telecom:

Quelles sont les conséquences d’un délestage sur les infrastructures télécom ?
                Antennes GSM : durée des batteries (data et communications)
                Livraison internet (câble, cuivre ou fibre)
                Les lignes de communication téléphonique (non VOIP) seront-elles toujours actives ?
Quelles sont les conséquences d’un blackout sur les infrastructures télécom ?
                Antennes GSM : durée des batteries
                Livraison internet (câble, cuivre ou fibre)
                Les lignes de communication téléphonique (non VOIP) seront-elles toujours actives ?

Au plaisir de partager/échanger


MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Mar 9 Oct 2018 - 15:47

Je partage déjà ces 3 liens

Le plus pragmatique (conséquences d'une délestage)
risques et conséquences

Qui décide de délester et comment
Procédure en cas de pénurie d'électricité

Plan de délestage (pas mal de liens)
plan de délestage

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par Jeff01 le Mar 9 Oct 2018 - 16:11

Je peux au moins te répondre avec certitude sur celles ci :
Dans le cas où nos voisins sont amenés à suppléer nos centrales à l’arrêt, cette fourniture est-elle immédiate, sans mécanisme/manœuvre de mise en route qui pourrait faire l’objet d’une panne faute d’utilisation fréquente ?
Autrement dit, les mécanismes de fourniture en masse par les pays voisins sont-ils utilisés de manière très courante ?

Oui, non seulement il y a plusieurs points de passage de la frontière entre Elia (gestionnaire belge) et Enedis (anciennement ERDF) mais ils servent quasiment au quotidien, d'autant que la Belgique est historiquement demandeuse.
Une connaissance bossant chez ERDF m'avait expliqué à l'époque (il y a une quinzaine d'année mais peu de chance que ça ai changé) que le flux s'inversait souvent dans la journée. Comme les belges ont assez peu de marge de manœuvre pour l’écrêtage (pic de conso) il arrivent souvent que la Belgique soit en demande aux heures de pointes mais donneuse dans les creux (un réacteur nucléaire ne s'arrête pas en 5 minutes).
Quelles sont les conséquences à un délestage ?
                Antennes GSM : durée des batteries
                Livraison internet (câble, cuivre ou fibre)
                Châteaux d’eau : autonomie
                Gaz de ville

Une relai GSM a souvent des batteries pour 12h mini à 48h (voir même plus pour des sites isolés). C'est les premiers consommateurs de batteries OPzV.
Internet par cable : tout dépend de l'autonomie la plus faible des différents nœuds de raccordements du parcours de ta connexion. Il n'y a pas de réglementation précise, mais en général les équipements sont ondulés pour plusieurs heures. Après il restera Internet par la 3G, les relais GSM dureront probablement plus longtemps.
Les anciennes lignes commutées (réseau RTC) fonctionnent encore pendant une coupure (central téléphonique ondulé + groupe électrogène), c'est d'ailleurs ce qui pose un gros problème au passage tout VoIP par les opérateurs, car l'état leur demande une continuité de service justement en cas de coupure de courant. Du coup les opérateurs planchent sur des box équipés de batteries.

Je peux ensuite de répondre avec une profonde conviction, mais sans certitude pour celle-ci :
1.            Des accords avec les pays voisins sont proposés comme solution au manque de ressources : Nos voisins ont-ils raisonnablement la possibilité (des surplus) de nous fournir en cas de grands froids ?

Non ... d'autant qu'en France, on va nous même tourner avec pas mal de réacteurs en moins ...
avatar
Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 295
Age : 43
Date d'inscription : 23/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par troisgriffes le Jeu 11 Oct 2018 - 18:51

A l'automne  dernier ,il n'y avait pas déjà eu une crainte de coupure en Belgique due à l’arrêt de deux réacteurs?
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2613
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par Da le Ven 12 Oct 2018 - 13:17

Cela fait même 3 à 4 ans que ça revient à chaque automne...
La Belgique connaît beaucoup de soucis avec son parc nucléaire, et aucun investissement ne vient pallier à ce problème, because un plan de sortir du nucléaire dans quelques années. Mais ce n'est pas avec les éoliennes et les panneaux solaire qu'on arrive à compenser, du coup on compte beaucoup sur les voisins (France notamment), pour nous filer du courant quand on en manque.
Et comme la France, avec sa politique d'incitation au chauffage électrique, est encore plus sujette que la Belgique aux aléas météorologiques, cela risque de poser problème.
avatar
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Lun 15 Oct 2018 - 22:20

Bonjour à tous,

J'ai donc posé mes questions à un panel de grosses boites: fournisseurs internet (cable/dsl), téléphonie/data mobile et fixe, eau, gaz, electricité, gestionnaire de réseau, IBPT...

En gros: pas de réponse dans la majorité des cas. Parmis ceux qui m'ont répondu, la majorité m'ont répondu quelquechose de ce type:
- de toute façon il y a peu de chances que ça arrive
- si ça devait arriver on vous informera

Pour le reste, je reprend mes questions:


1.            Des accords avec les pays voisins sont proposés comme solution au manque de ressources : Nos voisins ont-ils raisonnablement la possibilité (des surplus) de nous fournir en cas de grands froids ?

Aucune info sur ces accords ni sur le fait qu'en cas de grand froid un/des voisins aient suffisement de surplus.
 

2.            Dans le cas où nos voisins sont amenés à suppléer nos centrales à l’arrêt, cette fourniture est-elle immédiate, sans mécanisme/manœuvre de mise en route qui pourrait faire l’objet d’une panne faute d’utilisation fréquente ?
Autrement dit, les mécanismes de fourniture en masse par les pays voisins sont-ils utilisés de manière très courante ?
Oui, tous les jours nous échangeons du courrant avec nos voisins.
Voire les FPF http://www.elia.be/fr/grid-data/interconnexions/flux-physiques-frontieres
 

3.            Si nous délestons, le mécanisme de délestage peut-il faire face à des difficultés de reprises ? (Pique de consommation d’anticipation, hausse de reprise… autre)


La réponse rassurante d'un petit fournisseur qui m'a sympathiquement (réellement) répondu:


Le mécanisme mis en place par Elia en collaboration avec les autorités publiques et les gestionnaires de réseau de distribution prévoient un zonage des
délestages et des reprises.
Ce zonage exclut tout pic indésirable sur le réseau, et donc toute variation de fréquence en dehors du réglage permis par entso-e (coordinateur européen des
zones d'équilibrage).

La réponse brève d'un éminent spécialiste reconnu du secteur énergie qui m'a sympatiquement répondu




Oui
Comprendre, oui il y a des risques de difficulté de reprise
 

4.            Les délestages sont-ils anticipables ?
Existe-t-il réellement des procédures pour avertir des délestages ?
Comment se passerait un délestage : quand et comment prévient-on ?

Oui et non. Oui si la consommation est progressive, prévisible (suivant la météo)
Non si panne sur le réseau, à la production



5.            Quelles sont les conséquences à un délestage ?
                Antennes GSM : durée des batteries
                Livraison internet (câble, cuivre ou fibre)
                Châteaux d’eau : autonomie
                Gaz de ville


Réponse d'un forunisseur d'élect:


Gaz naturel: Les protection cathodiques du réseau de distribution de gaz naturel peuvent se passer temporairement d'alimentation électrique. La plupart des
stations ne nécessitent pas d'énergie électrique, il s'agit exclusivement de vannes et de détendeurs. Les stations de stockage, d'import, d'export, de détente et
de distribution du réseau de transport à haute pression Fluxus disposent de mécanismes de secours et d'alimentations garanties.



Fgov à propos du gaz





Quel est l’impact d’un délestage sur la disponibilité du gaz ?
 
Le gestionnaire du réseau de transport de gaz en Belgique, Fluxys, a pris les mesures nécessaires pour garantir la continuité de l’approvisionnement en gaz naturel des consommateurs finaux ainsi que des flux transfrontaliers. Un éventuel délestage n’aura pas d’impact sur les installations qui sont indispensables à la gestion du réseau et à la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel du pays. En effet, en cas de pénurie, le gaz naturel a un rôle prépondérant à jouer pour limiter celle-ci, notamment au niveau de la production d’électricité dans les centrales au gaz naturel.
 
Par ailleurs, en concertation avec les gestionnaires de réseaux de distribution, Fluxys a pris les dispositions nécessaires afin que les stations de détente – qui forment la liaison entre les canalisations de gaz naturel à haute pression de Fluxys et celles à moyenne et à basse pressions de la distribution – ne subissent pas les inconvénients d’un éventuel délestage.
 
Une interruption de courant à grande échelle suite à un délestage n’a donc pas d’impact direct sur la distribution du gaz naturel ni sur la sécurité de l’infrastructure. L’utilisation de gaz naturel ne sera toutefois possible que si vos appareils au gaz ne nécessitent pas pour fonctionner, d’être alimentés en électricité ou s’ils sont raccordés à une source d’électricité autonome.
 
Les appareils à détection de flamme thermoélectrique (thermocouple) ont uniquement besoin d’électricité pour actionner l’organe d’allumage (piézo). Dans ce cas, une allumette ou un briquet pourrait servir de source d’allumage alternative, ces appareils pouvant fonctionner ensuite parfaitement sans électricité. Les appareils au contrôle électronique de la flamme (ionisation) ne pourront par contre pas fonctionner sans électricité.


Fgov à propos de l'eau

Le délestage aura-t-il un impact sur l’alimentation en eau potable ?
 
En fonction de votre situation géographique, le débit d’eau du robinet risque d’être plus faible que d’ordinaire. C’est seulement en cas de coupure de courant prolongée ou à certaines altitudes élevées que la distribution d’eau pourrait s’arrêter.


Fgov sur les telecom

La téléphonie, l’internet et les paiements seront-ils possibles pendant un délestage ?
 
Les fonctions critiques et les bases de données du secteur financier sont protégées contre les coupures de courant de longue durée. Les distributeurs automatiques seront cependant hors d’usage, de même que les terminaux de paiement dans les magasins.
 
Les antennes GSM peuvent tenir sans électricité de 1 à 4 heures. Les usagers qui utilisent une ligne de téléphonie fixe ne pourront plus utiliser la téléphonie ou l’internet.
 
Quoi qu’il en soit, il est fort à craindre qu’au bout de quelques temps les réseaux soient saturés si tout le monde se met à appeler.
 
Qu’advient-il de mes différents services de télécommunications en cas de délestage ?
Services de télécommunications fixes
 
Les services de télécommunications fixes tels que la téléphonie, l’internet, le wi-fi, la télévision analogique et digitale, etc. fonctionnent à l’électricité. Par conséquent, ces services seront indisponibles durant la période d’interruption de courant sur le territoire concerné par le délestage mais aussi dans d’autres communes car certains services de télécommunications peuvent dépendre d'équipements centraux localisés dans des endroits touchés par le délestage.
 
Si vous disposez d’une ligne téléphonique classique dont l’appareil téléphonique fonctionne sans alimentation électrique dédiée, vous pourrez continuer à téléphoner pendant environ 4 heures.
 
Si vous disposez d’applications spécifiques liées à votre ligne de téléphonie fixe (par ex. une liaison avec une centrale d’alarme), nous vous conseillons de prendre les mesures de précaution nécessaires.
Services mobiles GSM
 
En cas d’interruption prolongée de l’approvisionnement électrique, le fonctionnement de la partie du réseau mobile des différents opérateurs, située sur le territoire impacté, sera vraisemblablement perturbé.
 
Grâce aux batteries de secours ou aux générateurs diesels présents sur les sites opérationnels, le réseau GSM peut continuer à fonctionner 1 à 2 heures. Cela dépend de l’antenne et du nombre d’appels gérés par cette antenne.
 
Dans le cas où des délestages surviendraient dans certaines communes de manière répétée sur plusieurs jours consécutifs, le réseau GSM serait plus vite indisponible.
 
De manière générale, en cas de délestage, nous vous conseillons de limiter l’utilisation de votre GSM aux seules communications indispensables, afin de ne pas solliciter inutilement les réserves des batteries de secours des antennes. Préférez toujours l’envoi de SMS pour éviter au maximum de surcharger le réseau.
 
En outre, assurez-vous que votre GSM est suffisamment chargé pour pouvoir continuer à fonctionner.
 
(Source IBPT)


Puis-je encore appeler les services de secours pendant un délestage ?
 
Tout est mis en œuvre par les opérateurs de téléphonie mobile pour que les numéros d’urgence 112, 100 et 101 restent accessibles par GSM, de n’importe quel endroit du pays, en cas de délestage.
 
Lorsque l’alimentation électrique est coupée, les antennes passent automatiquement sur leur batterie de secours. Aussi longtemps que l’antenne de votre opérateur fonctionne, vous pouvez appeler les services de secours avec votre GSM.
 
Si la coupure dure longtemps, les réserves fournies par les batteries de secours s’épuiseront et inévitablement, certaines antennes ne fonctionneront plus.
 
Dans ce cas, les opérateurs appliquent la règle suivante : en cas de panne de défectuosité d’une antenne GSM, les appels d’urgence effectués via le numéro d’urgence 112 sont automatiquement déviés et repris par l’antenne d’un autre opérateur.
 
Aussi longtemps que votre GSM perçoit le signal d’une antenne active, même d’un autre opérateur, vous pouvez appeler le numéro d’urgence 112.
 
Pour éviter que les batteries de secours des antennes ne s’épuisent trop rapidement, nous vous conseillons de limiter, en cas de délestage, l’utilisation de votre GSM aux seules communications urgentes.
 
Si vous disposez d’une ligne fixe classique et d’un téléphone qui n’est pas branché sur le réseau électrique, vous pouvez toujours joindre tous les numéros de secours : le 112 en cas d’incendie ou d’urgence médicale, et le 101 pour la police. Pour vérifier si votre ligne fixe fonctionne, vous devez entendre la tonalité lorsque vous décrochez le téléphone.
 
(Source IBPT)



 

6.            Les prix qui vont monter pour cause de pénurie et de mise à l’arrêt de nos réacteurs, vont-ils retrouver leur base une fois les réacteurs remis en ordre et la pénurie passée ?
                L’augmentation du tarif est-elle uniquement due aux mises à l’arrêt de nos centrales


Logiquement on pourrait penser que oui mais le cout de l'énergie ne cesse de monter donc il ne reprendra pas son cours d'avant (il y aura probablement un ajustement si l'augmentation est forte).

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Lun 15 Oct 2018 - 22:30

En prime quelques liens et infos en résumé:

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/politique-en-cas-de-crise

Le risque de pénurie est le plus important en hiver, en particulier lors du pic habituel de consommation de fin de journée (17h-20h).

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/procedure-en-cas-de-penurie

Elia peut donc détecter jusqu’à 7 jours à l’avance (jour -7) une menace de pénurie, en se basant entre autres sur
    les prévisions de l’Institut Royal de Météorologie (IRM),
    les données de production,
    l’information émanant des marchés de l’énergie.
Toutefois, certaines circonstances particulières peuvent faire qu’un risque de pénurie ne soit pas détectable aussi tôt.
Au cas où la situation impliquerait un délestage (coupure temporaire et ponctuelle de l’alimentation électrique), la population des zones concernées en est avertie au plus tard la veille au soir (Jour -1).

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/delestage-quoi-pourquoi-quand
Des dispositions légales définissent les types de clients susceptibles d’être délestés (les zones rurales en priorité) et ceux qui doivent être (ré)approvisionnés en priorité (comme des services auxiliaires des postes de haute tension, les hôpitaux généraux et les hôpitaux psychiatriques, les centrales de gestion des appels d'urgence...)

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/plan-de-delestage

A propos des 8 zones de délestage :
Ces 8 tranches ne sont pas constituées en zones géographiques régionales ou locales. Une même tranche concerne donc des communes de différentes régions du pays. Et de la même manière, une même commune, voire une même rue peut être alimentée par plusieurs postes de distribution appartenant à des tranches différentes.
En principe, on ne déleste qu’une seule tranche à la fois mais en cas de problème majeur, cela pourrait être plus. Dans tous les cas, même dans les zones sans électricité, certains utilisateurs prioritaires (essentiellement les hôpitaux généraux et les hôpitaux psychiatriques et les centres de gestion des appels d’urgence) seront réalimentés en priorité. Les coupures dureront environ 3 heures, a priori entre 17h et 20h, lors du pic de consommation journalier en hiver. Il se pourrait toutefois que cela se produise à d’autres moments et pour des durées plus longues si la situation concrète l’exige.
La procédure de délestage en cas de pénurie d’électricité prévoit un ordre allant de la tranche 8 à 2 et reprenant ensuite à 8 jusque 2 à nouveau. La tranche 1 ne servirait donc a priori pas en cas de délestage « manuel » dû à une pénurie. Elle est réservée aux situations de délestage « automatique » faisant suite à un incident soudain mettant en danger le réseau électrique belge ou européen.
Si le délestage doit avoir lieu plusieurs jours de suite ou plusieurs fois, les tranches seront délestées à tour de rôle, par ordre décroissant de numérotation. Par exemple, admettons que la tranche 8 ait été désignée pour le lundi et qu’il ait encore un risque de pénurie le mardi, on choisira alors de passer à la tranche 7, et ce, qu’il y ait eu effectivement délestage de la tranche 8 la veille ou non. Et si quelques semaines plus tard, il faut à nouveau envisager un délestage, cela se poursuivra par la tranche 6, puis la 5 et ainsi de suite…
Précisons toutefois que s’il fallait recourir à plusieurs périodes de délestage au cours d’une même journée, il n’y aurait pas de rotation de tranche d’un délestage à l’autre. Le principe de rotation ne vaut que pour des journées différentes

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/se-preparer-un-delestage/que-faire-avant-une-coupure

Que faire avant une coupure d’électricité annoncée ?
Evitez les gaspillages et diminuez votre consommation
 
        Eteignez l’éclairage inutile.
        Baissez vos thermostats et enfilez un pull.
        Débranchez les appareils électriques en veille.
        Utilisez fer à repasser, lave-linge, sèche-linge, cuisinière électrique, micro-ondes, lave-vaisselle, aspirateur, seulement si c’est indispensable. Utilisez ces appareils de préférence après 22h00.
        Incitez vos amis à faire de même.
 
Quand une coupure d’électricité est prévue pour plusieurs heures
 
        Chargez votre GSM (mais gardez à l’esprit que les réseaux de téléphonie mobile et fixe peuvent être perturbés durant une panne électrique).
        Préparez un kit d’urgence : radio à piles, lampe torche électrique et bougies ou bougies chauffe-plats (placez-les de préférence dans un photophore), médicaments, couvertures, vêtements chauds,…
        Prévoyez de la nourriture à consommer froide et des bouteilles thermos d’eau chaude (p.ex. pour les biberons des jeunes enfants).
        Gardez votre congélateur fermé (3 à 4h de coupure d’électricité ne suffisent pas à dégeler les aliments) et conservez-y un sac à glaçons qui vous servira d’indicateur de contrôle après une coupure d’électricité.
        Prévenez vos proches et vos voisins vulnérables.
        Le jour de la coupure annoncée, si un membre de votre famille doit disposer de matériel médical électrique spécifique, conduisez-le au lieu d’accueil le plus proche prévu à cet effet (renseignements disponibles auprès de son médecin traitant ou de l’administration communale).

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/se-preparer-un-delestage/que-faire-pendant-une-coupure

Débranchez les appareils électriques sensibles (TV, ordinateur) pour éviter les dégâts dus à une surtension au rallumage.
    Pour les mêmes raisons, réglez le thermostat de votre chaudière sur le minimum.
    Limitez vos déplacements en voiture.
    Restez à l’écoute des médias (via une radio à piles ou votre autoradio).
    Préférez les lampes torches (ou des bougies chauffe-plats) aux bougies.
    Placez les bougies (ou des bougies chauffe-plats) dans un support approprié et sur une surface incombustible. Ne les laissez jamais sans surveillance et éteignez-les avant d’aller vous coucher.
    Evitez d’ouvrir inutilement votre frigo ou votre congélateur.
    Téléphonez seulement en cas de réelle nécessité pour ne pas saturer le réseau (lors d’une coupure de courant, le trafic téléphonique peut subir des dérangements). Utilisez à cette fin votre GSM et préférez les SMS aux appels vocaux.
    Fermez portes et fenêtres pour conserver la chaleur de vos pièces.
    Si vous vous chauffez au gaz, au pétrole, au charbon ou au bois, gardez une aération de la pièce suffisante pour éviter les risques d’asphyxie au monoxyde de carbone.
    Gardez un interrupteur en position « allumé » pour savoir quand le courant sera rétabli.

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/se-preparer-un-delestage/que-faire-apres-une-coupure

Afin d’éviter tout risque de nouvelle coupure, n’allumez pas tous vos appareils électriques en même temps. Laissez le système électrique se stabiliser. Vous éviterez ainsi une surcharge.
    Vérifiez l'état de la nourriture dans les réfrigérateurs et congélateurs. Si vous suspectez une détérioration, jetez-la ! Il en va de votre santé !
        Par mesure de contrôle, placez un sac à glaçons au congélateur. Si les glaçons ont fondu puis gelé à nouveau, le risque est grand que la nourriture soit avariée.
        Sachez que des aliments peuvent demeurer congelés pendant 24 voire 36 heures si la porte du congélateur est restée fermée. Dans ce cas, vous pouvez encore consommer la nourriture sans danger.
    Si durant la coupure de courant, vous avez utilisé votre kit d’urgence (voir conseil « que faire avant une coupure d’électricité »), veillez à le compléter en prévision d’une nouvelle situation d’urgence.
    Prenez des nouvelles de vos proches et de vos voisins vulnérables.

https://economie.fgov.be/fr/themes/energie/securite-des/penurie-delectricite/questions-frequemment-posees

En cas de délestage, que se passera-t-il pour les utilisateurs prioritaires ?
 
Certains utilisateurs prioritaires (essentiellement les hôpitaux généraux, les hôpitaux psychiatriques et les centrales de gestion des appels d’urgence 112, 100 et 101) continueront à être approvisionnés même s’ils se trouvent dans une tranche de délestage. Si leur alimentation était tout de même coupée, comme pour tous les clients raccordés sur la même cabine de distribution délestée, ces utilisateurs prioritaires seraient directement réalimentés en électricité dans les minutes qui suivent. Les maisons de repos et les centres de soins ne sont pas repris dans la liste des utilisateurs prioritaires.
 
Pourquoi les zones rurales sont-elles concernées en premier par les délestages ?
 
Pour l’établissement du plan de délestage, Elia, le gestionnaire du réseau de transport, a mis au centre de toutes ses réflexions le principe de la minimisation des conséquences liées aux délestages. C’est ainsi qu’ont été déterminés quels types de consommateurs seront délestés en premier lieu (les zones rurales – celles qui sont les moins peuplées et où il y a le moins de feux de signalisation, le moins d’ascenseurs, etc.) et quels types de consommateurs doivent être réalimentés en priorité (hôpitaux généraux, hôpitaux psychiatriques, centrales de gestion des appels d’urgence 112, 100 et 101, etc.) en cas de délestage.


Quel est l’impact du délestage sur la circulation routière ?
 
Le trafic routier pourrait être rapidement perturbé par l’extinction de l’éclairage de certaines routes et autoroutes, des feux de signalisation et la fermeture des passages à niveau. Des embarras de circulation pourraient par ailleurs survenir. D’autant plus que les trains, métros et trams pourraient également être à l’arrêt. Toutefois, pour réduire ces embarras dans les grandes villes, les centres-villes des communes de plus de 50.000 habitants ont été exclus du plan de délestage.



Les trains rouleront-ils encore en cas de délestage ?
 
Infrabel et la SNCB ont fortement recommandé au ministre de la Mobilité et au ministre de l’Energie d’arrêter préventivement le trafic ferroviaire dans tout le pays et durant toute la journée en cas d’activation du plan de délestage par les autorités, sauf en cas de délestage de la tranche 8.
 
Après une étude approfondie et une analyse d’impact, Infrabel et la SNCB sont arrivés à la conclusion qu’il n’était plus possible de garantir la sécurité du transport ferroviaire en cas de délestage d’une autre tranche que la tranche 8.
 
En effet, en cas de coupure de courant, les passages à niveau et la signalisation se mettent automatiquement en mode de sécurité et il n’est plus possible de surveiller le trafic. Dès lors, les risques d’accidents, d’agressions ou de panique dans les gares plongées dans l’obscurité sont réels. Rapidement, la sécurité de l’exploitation ainsi que celle des voyageurs et des collaborateurs ne pourront plus être assurées.
 
En outre, le système prévoyant un délestage zonal (en dehors de la tranche 8) n’est pas compatible avec l’organisation nationale de l’infrastructure des chemins de fer et du trafic ferroviaire. Bon nombre de lignes de train traversent l’ensemble du pays. De ce fait, un train pourrait passer, au cours d’un trajet, par plusieurs zones où l’alimentation électrique serait coupée et donc la signalisation à l’arrêt et les passages à niveau fermés. De plus, la rotation des tranches de délestage nécessite qu’un scénario différent pour chaque cas de figure soit prévu pour permettre aux trains de circuler, ce qui est une tâche impossible dans la réalité.
 
Qui plus est, l’annonce tardive du recours au délestage (au plus tôt, la veille au soir) rend impossible l’organisation d’un service de train alternatif le lendemain et sa communication aux voyageurs.
 
Ni Infrabel, ni la SNCB ne souhaitent créer un chaos au niveau de la mobilité dans le pays. De même, ils veulent éviter que des navetteurs qui partiraient le matin ne puissent rentrer chez eux le soir.
 
(Source Infrabel)

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Lun 15 Oct 2018 - 22:33

Concernant les telecom, les lignes téléphoniques fixes sont de plus en en VOIP (Voice Over IP) c'est à dire qu'elles passent par internet, donc en cas de coupure vous n'avez plus accès à la téléphonie fixe...

Une piste de solution, le radio amateur (je ne m'y connais pas)

https://crisebw.be/actualites/reseau-radio-d-urgence-teste-pour-la-premiere-fois-le-reseau-radioamateur-de-secours-est-entierement-operationnel-en-brabant-wallon

En ce dernier jour d'un hiver sans délestage électrique, était testé au Service Incendie de Wavre le premier réseau radio de secours, électriquement autonome, opéré par des radioamateurs. Plus de 40 radioamateurs, desservant 23 centres de secours, étaient sur pied de guerre ce vendredi 20 mars, pour tester leur réseau en conditions réelles. Un projet-pilote national, mené en Brabant wallon, que d'autres provinces devraient bientôt implémenter à leur tour.
les radioamateurs peuvent aider les services de secours en cas de catastrophe, technologique ou naturelle…
Depuis les années 50, l'UBA (Union Belge des Amateurs-émetteurs) collabore d'ailleurs régulièrement, à travers son réseau B-EARS (Belgian Emergency Amateurs Radio Services)  avec la Croix-Rouge
Dès 2011, le gouvernement fédéral, par l'entremise du Centre de Crise fédéral, a demandé aux gouverneurs de province de préparer des plans d'urgence permettant de faire face à d'éventuels délestages électriques pouvant toucher notre pays
Christophe Baes, Gouverneur du Brabant wallon, en charge de la planification d'urgence, et de la coordination des secours en cas de déclenchement d'un plan-catastrophe à l'échelle de la province, la question des télécommunications s'est imposée au cœur des débats: "Très vite, il nous est apparu qu'en cas de coupure électrique, les réseaux habituels de communication, tels que le téléphone ou le gsm, allaient être rapidement impactés par une coupure de courant à grande échelle. Or conserver des communications dans ces circonstances est précisément vital. Il faut d'une part garder le contact avec les 27 bourgmestres du Brabant wallon, quoi qu'il arrive. Il est ensuite indispensable de pouvoir contacter le Centre de Crise fédéral, pour exprimer les demandes de renforts formulées par les bourgmestres. Par ailleurs, il est tout aussi important de mettre des moyens de communication au service des citoyens, leur permettant d'alerter les secours s'ils sont témoins d'un accident ou d'un incendie au moment où le téléphone ne fonctionne plus.

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Lun 15 Oct 2018 - 22:40

Ma conclusion à ce stade:

Si nous avons une réelle période de froid, le risque de pénurie est réel.
Nos infrastructures sont fragiles en cas de délestage un peu prolongé ou délestage + panne on va rigoler...
- coupure d'internet + coupure GSM
- la majorité des chauffages à l'arret
- transports en commun impactés (train out + si neige, tous les bus du TEC auront ils des pneus neiges?...)
- signalisation impactée

J'allais oublier
- Sécurité: comment contacter la police
- Sécurité: les alarmes vont gueuler puis ne plus fonctionner + services de polices demandés pour la circulation
- Chaine d'aprovisionement: je n'ai pas évalué  l'impact sur les chaines d'approvisionement, seront elles impactées, les centres logistique sont ils résilients?

Donc tout repose sur la météo à ce stade!

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par Kerkallog le Lun 15 Oct 2018 - 22:54

"...- Chaine d'aprovisionement: je n'ai pas évalué  l'impact sur les chaines d'approvisionnement, seront elles impactées, les centres logistique sont ils résilients? ..."

_l'eau courante dépend de pompes électriques.
_pour les chaines d'approvisionnement les centrales des grossistes jusqu'aux supermarchés & commerçants dépendent de l'informatique, voire même les terminaux portuaires ou les entrepôts frigorifiques... scratch

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny
avatar
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1721
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par troisgriffes le Mar 16 Oct 2018 - 18:40

Kerkallog a écrit:" les entrepôts frigorifiques"

Même les autres grands entrepôts: pas de jus>>pas de douchette ou portail de détection.
ou alors il faut dépalettiser ou ouvrir les conteneurs pour connaitre le contenu...

Ah oui,sacré post JeanGuy ! Very Happy
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2613
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Mar 16 Oct 2018 - 21:48

Et voilà la distribution aussi lol...ils n'ont pas de procédures de secours en mode papier ou circuit de secours ou autre? (incroyable)

Si la zone dans laquelle nous habitons/travaillon n'a pas été délestée, il ne faut pas oublier les impacts des zones délestée sur les autres zones. Des services impactés peuvent provenir d'autres zones...

Je peux avoir l'air catastrophiste, il n'en est rien, d'une part j'anticipe un peu et à peu de frais, d'autre part je me permet ce que j'accepte difficilement des gestionnaires d'infrastructures, je reste optimiste Very Happy

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par Kyraly le Mar 16 Oct 2018 - 22:10

MrJeanGuy a écrit:..ils n'ont pas de procédures de secours en mode papier ou circuit de secours ou autre?

Pas vraiment. Ils ont des procédures pour livrer en cas de soucis informatique, ce qui retarde énormément les délais de préparation, et ces procédures sont prévues sur l'éventualité d'une panne de secteur, pas une panne globale.

Mais au delà, ils y a toute une série d'équipements (trans palette électrique, porte de quai, la "marche" qui se met en place pour accéder au camion, etc, etc) qui sans électricité vont fortement compliquer la situation. Même si les acteurs de cette chaine de distribution sont motivés a faire leur boulot (au lieu par exemple de se barrer chez eux avec des vivres voir comment va leur famille)...
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 1136
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par troisgriffes le Mer 17 Oct 2018 - 18:00

@MrjeanGuy:
Pour compléter Kyraly,le but du système est d'économiser en temps et en personnel.
Donc tout en automatisme,autant que possible, avec un gars derrière une console pour contrôler le tout...
Alors garder en place des processus papier qui vont demander du personnel supplémentaire à rémunérer? zinzin
Et il y a pire:
peut choquer:

Même pour le fromage....
Tu vois les pubs avec le gars qui bichonne ses fromages en les retournant à la main?
ben maintenant c'est un robot qui fait cela en vérité...
donc plus de jus.. plus de fromage.affraid


.
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2613
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par deepdragon le Ven 19 Oct 2018 - 15:50

J'ai bossé dans un élevage de cochons, ben plus de jus plus de bouffe et plus de chaleur ! 

Pour la bouffe, je pense qu'il y aurait un roulement d'ouvrier pour distribuer du grain à la brouette mais pour la chaleur, je pense qu'il y aurait un paquet de porcelet qui mouraient (lampe chauffante à la maternité, lampe et radiateur pour après le sevrage) : Ils ont besoin d'une température proche des 30° ces petites bêtes !

deepdragon
Membre Premium

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 10/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par MrJeanGuy le Ven 19 Oct 2018 - 19:38

troisgriffes a écrit:...
Et il y a pire:
peut choquer:

Même pour le fromage....
Tu vois les pubs avec le gars qui bichonne ses fromages en les retournant à la main?
ben maintenant c'est un robot qui fait cela en vérité...
donc plus de jus.. plus de fromage.affraid
Ceci dit, je ne parle pas de la fin de l'électricité mais d'une panne courte/moyenne... le fromton va pas mourrir à la différence des ptits cochons (qui seraient toute manière morts mais... plus tard evcol )

MrJeanGuy
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Localisation : Liège (Belgique)
Emploi : (Bullshit job) Technico commercial ;)
Loisirs : prepping, famille, amis, ballades, manger, boire
Date d'inscription : 07/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par troisgriffes le Sam 20 Oct 2018 - 13:38

@MrJeanGuy:oui,sans l'electricité,les porcelets risque de mourir de froids à la nurserie et à minima une baisse de la croissance.

Ensuite un gros problème d’aération des bâtiments d'engraissage qui peut nécessité l'ouverture de porte(risque d'étouffement)>>courant d'air
>>risque de maladie/perte de rendement,l’énergie étant consommée pour le maintient de la température corporelle et non pour le gain de masse,
voir mort par hypothermie.
Tu peux en arriver à ce que l'éleveur doive prendre la décision de vendre le cheptel prématurément si ce n'est pour éviter de faire souffrir les bêtes cela sera pour raison économique .
Cela peut amener à mettre la clef sous la porte.
Une grosse coupure exceptionnel est une chose,l'accumulation de coupure est pire.

Ceci est valable pour n'importe quel élevage hors-sol.

Accessoirement,si les fromages ne sont pas retournés régulièrement,ils vont perdre en qualité voir foutu si cela se répète trop.
Il y a des emplois à la clef.

En complément et pour ton érudition:
A très court terme,l’éleveur peut utiliser des radians électrique(groupe électrogène )ou à gaz.
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2613
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Belgique) risque de visibleBlackout /délestage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum