La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Aller en bas

La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Catharing le Ven 10 Aoû 2018 - 23:37

Salut,

Le remède pire que le mal? A vous de juger...

La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique, de Guillaume Pitron - Préface de Hubert Védrine -Edition Les Liens qui libèrent, Janvier 2018 - 296 P.

Journaliste pour Le Monde Diplomatique, Géo ou National Geographic (il est notamment lauréat de l’édition 2017 du Prix Erik Izraelewicz de l’enquête économique, créé par Le Monde), Guillaume Pitron signe ici son premier ouvrage. La géopolitique des matières premières est un axe majeur de son travail. Il intervient régulièrement auprès du parlement français et de la Commission européenne sur le sujet des métaux rares.




« La guerre des métaux rares » relève que les énergies prétendument propres nécessitent l’utilisation de minerais rares dont l’extraction ne l’est franchement pas.

COP21 : 195 États plus l’Union européenne ont signé l’accord de Paris sur le changement climatique sans jamais se poser les questions essentielles, à commencer par celle de savoir où et comment nous nous procurerons les métaux rares sans lesquels cet accord est vain, parce que ces métaux rares sont indispensables à la fabrication des équipements (éoliennes, panneaux solaires, voitures électriques, etc.) permettant d’assurer la transition voulue par l’accord vers des sociétés et des économies durables et sobres en carbone.


Les rois des métaux « verts » sont ceux baptisés « terres rares », dont les propriétés dépassent celles de tous les autres métaux sur les plans électromagnétique, optique, catalytique, chimique.
Le XIXe siècle a été celui du charbon et de la prédominance de la Grande-Bretagne ; le XXe siècle a été celui du pétrole et de l’hégémonie des États-Unis ; le XXIe siècle sera celui des métaux rares, un domaine dans lequel un État a pris une position dominante, à l’exportation et à la consommation.
 Cet État, c’est la Chine.
Désireuse de rattraper en trois décennies le retard économique qu’elle avait accumulé sur l’Occident en trois siècles, la Chine s’est accaparée d’une position dominante dans la production de ces métaux et dans leur utilisation en aval en pratiquant un dumping tant économique qu’écologique : sa dizaine de milliers de mines ont ruiné l’environnement, pollué ses fleuves, contaminé ses puits et ses terres arables, privé ses populations d’eau potable.
À peine 5 de ses 500 plus grandes villes répondent aux standards internationaux pour la qualité de l’air.

Tel est le constat de Guillaume Pitron au terme de l’enquête qu’il a menée autour du monde pendant plusieurs années et qui a abouti à la rédaction de son essai, le premier, sur La guerre des métaux rares : la face cachée de la transition énergétique et numérique.

S’ensuivent trois autres constats :

  • l’un économique, à savoir que l’Occident s’est jeté dans la gueule du Dragon, la Chine disposant d’un monopole pour nombre de métaux rares et étant l’unique fournisseur des plus précieux d’entre eux, les « terres rares », une classe de métaux sans substituts connus aux propriétés extraordinaires ;
  • le deuxième écologique, à savoir qu’un modèle de croissance basé sur l’exploitation intensifiée des ressources de l’écorce terrestre s’accompagne d’un impact écologique plus important que l’extraction du pétrole ;
  • le troisième militaire et géopolitique, à savoir que des équipements parmi les plus sophistiqués des armées occidentales (robots, avions, dont le F35, par exemple) dépendent désormais du bon vouloir de la Chine…






________________________________________________________
" Avec des si ...tu auras milles passés mais aucun avenir  "
« Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple ». (Bertolt Brecht)
"N'oublies pas que chaque personne que tu croises mène une guerre dont tu ignores tout."
avatar
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4609
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Wanamingo le Sam 11 Aoû 2018 - 5:38

Très bon livre, sauf que je trouve que l'auteur fait le jeu des anti-renouvelables (des compagnies pétrolières?). Certes, les énergies renouvelables ont un impact car elles nécessitent des ressources minières. Mais le reste de notre énergie vient majoritairement d'énergies fossiles ! Qu'il faut aussi extraire et raffiner avec un processus polluant. Mais qui vont, elles, nous cuire à petit feu. Raison pour laquelle il faut les laisser sous terre.
J'entends de plus en plus des écolos me sortir des "ah non mais les panneaux solaires ça contient des terres rares", ce qui est faux et m'énerve. Et si c'était le cas ce serait un faux problème car elles ne sont pas si "rares" dans la croute terrestre.
Alors oui, passer au 100% renouvelable va nécessiter beaucoup de ressources et produire beaucoup de carbone. Mais l'autre option c'est le suicide climatique collectif donc à mon avis ça vaut le coût d'essayer...
La partie sur la Chine est très intéressante, mais là encore je trouve qu'il flatte notre chauvinisme. Aucun automobiliste français ne s'indigne d'acheter du pétrole à l'Arabie Saoudite. Si les Chinois ont été assez stratégiques pour développer une filière industrielle d'avenir sur leur territoire, avec les ENR, c'est de bonne guerre (économique).
avatar
Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1368
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par pvo12 le Sam 11 Aoû 2018 - 16:36

Wanamingo a écrit:[...]
Alors oui, passer au 100% renouvelable va nécessiter beaucoup de ressources et produire beaucoup de carbone. Mais l'autre option c'est le suicide climatique collectif donc à mon avis ça vaut le coût d'essayer...[...]
Désolé, mais le renouvelable éolien et solaire (autrement dit des énergies fatales : pas de vent, pas de soleil, pas d'énergie) n'est pas une option tenable. Jancovici est assez limpide là-dessus il me semble. Il y a en fait deux autres options : le nucléaire (mature, pilotable, non diffus et sans rejet de GES) et la décroissance énergétique. En fait je crois que c'est la dernière qui s'imposera, quand les lumières s'éteindront...

pvo12
Membre

Masculin Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 04/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Wanamingo le Mer 15 Aoû 2018 - 6:00

Sauf que le nucléaire est installé dans des zones à risque avec le changement climatique, plus les budgets délirants de démantèlement et de gestion des déchets, insoutenables dans une société en effondrement. (Et les compétences rares etc...)
Donc ça ne me semble pas une solution.
Par contre on aura toujours l'infrastructure existante, et pas mal d'alternateurs de récup' et autres bidules à bricoler. On risque plus de ressembler à Cuba qu'à Mad Max. Du moins je l'espère.
Et ce qui me dérange dans ce discours anti-ENR, c'est qu'il va décourager des gens qui, sinon, auraient pu passer au solaire et au passage revoir la consommation électrique de tous leurs appareils. Ce qui est exactement l'un des actes utiles à faire...
avatar
Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1368
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par pvo12 le Mer 15 Aoû 2018 - 18:48

Ce n'est pas la même chose d'avoir des panneaux solaires sur son toit ou une éolienne dans son jardin et de construire des centrales solaires ou éoliennes. Dans le premier cas on produit ce qu'on va consommer (au moins en partie) et il y a une responsabilisation quant à la consommation d'énergie. Dans le second cas on enrichie des grosses boîtes et on construit l'illusion qu'on va pouvoir continuer à consommer sans risque, puisqu'on consomme du renouvelable. Sauf que si l'énergie est renouvelable, le transformateur ne l'est pas, et que ces ENR sont fatales. Bref, le consommateur a bonne conscience, les promoteurs ENR s'enrichissent (sur le dos des contribuables), on double avec du pilotable (gaz le plus souvent) ou avec des batteries (ou on construit des STEP mais c'est limité et cher). Bref, on ne fait que déporter le problème.
Il ne peut y avoir de décroissance énergétique que si le consommateur finale se rend compte de ce que signifie consommer de l'énergie. Quand on se chauffait au bois, qu'il fallait couper, transporter, fendre, on s'en rendait bien compte. C'est cette prise de conscience qu'il faut retrouver.

pvo12
Membre

Masculin Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 04/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Wasicun le Mer 15 Aoû 2018 - 21:37

Ce qu'il faut c'est tout simplement changer de paradigme(s).
C'est le modèle civilisationnel complet qui est à revoir, ce qui ne se fera bien entendu qu'une fois au pied du mur (et donc à la hâte, dans la souffrance et le renoncement / comme d'hab' quoi ...).
Moi je serais plutôt un adepte du "'mix raisonné" (en matière d'énergies) et de la décroissance volontaire et "joyeuse" ...

________________________________________________________
« I'm out, old man ! I'm just a peckerwood who lives in the hills with too many guns ».
avatar
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2036
Age : 46
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par troisgriffes le Jeu 16 Aoû 2018 - 19:53

Hop là!

Wanamingo a écrit:"ce serait un faux problème car elles ne sont pas si "rares" dans la croute terrestre."
Elles sont même plutôt abondantes.
c'est les poches géologiques  où elles sont suffisamment concentrées pour être exploitables qui sont rares.
Passer à 100% aux énergies renouvelables est une utopie.
Entre autre pour des régularités d’approvisionnement et de puissance.

PVO12 a écrit:" le renouvelable éolien et solaire... n'est pas une option tenable.
Pour du 100% ER,effectivement mais tout mégawatt produit de cette façon c'est déjà cela de gagné.

POV12 a écrit:"Il y a en fait deux autres options : le nucléaire (mature, pilotable, non diffus et sans rejet de GES) et la décroissance énergétique.
Nan,le nucléaire n'est pas viable a long terme et tout simplement parce que l'uranium est une ressource finie.


Comme le fait remarquer Wasicum,ce qui est viable c'est un mix de toutes les formes de sources d’énergie disponibles.
Ce qui peut amener à revoir le modèle de concentration des secteurs de l’énergie, de  l'industrie ainsi que de la population.
Et donc tout ce que cela implique...une utopie donc...

Avant toute chose c'est la décroissance qui est la voie à suivre.
Un bon mégawatt est un mégawatt dont on a pas besoin et donc que l'on ne produit pas,hé...

Enfin bon ,comme pas mal de membres,je pense que concrètement cela sera plutôt guérir(autant que possible) que prévenir. désolé
.
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2759
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par pvo12 le Ven 17 Aoû 2018 - 6:14

Le problème des ENR solaire et éolien, en France, c'est qu'on les subventionne énormément au détriment d'autres actions. Or la production d'électricité en France est largement décarbonée, nous sommes même parmi les champions en Europe. Sauf à considérer qu'on peut mener de front la dénucléarisation et la lutte contre les GES, il faut hiérarchiser les urgences. Le changement climatique est un problème actuel (voire dépassé...) ; le nucléaire est un problème pour le siècle à venir.
Avec les subventions données aux industriels de l'éolien, on aurait pu équiper, sans que cela ne leur coûte rien, les foyers se chauffant au fuel de pompes à chaleur. Ce qui aurait non seulement diminué efficacement les rejets de GES mais aussi les dépenses de ces ménages, souvent modestes. On a préféré donner cet argent publics à entreprises dont le comportement sur le terrain est celui des pires entreprises capitalistes (corruption, mensonges, intimidation, manoeuvres juridiques, etc.).
Mais les gouvernements successifs ont fait les mêmes mauvais choix en matière de transports, en privilégiant la route au détriment du ferroviaire (en dehors du TGV).
De toute façon, nous sommes bien d'accord, il est trop tard pour empêcher la crise énergétique et écologique.

pvo12
Membre

Masculin Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 04/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Wanamingo le Sam 18 Aoû 2018 - 14:46

Si on essaie pas, on est foutu. Point. Et je préfère ouvrir des mines que de continuer à extraire des énergies fossiles.
Il y a des ENR sans intermittence comme le mouvement des vagues.Et puis plein de choses intéressantes comme les hydroliennes, les usines marémotrices, la biomasse, le gaz renouvelable, le power to gas, les éoliennes autoportées...
Et le solaire progresse, avec la perovskite ou le graphène (et bientôt d'autres matériaux en 2D). Et on peut faire des batteries à l'eau salée ou à l'aluminium air...
Ce qui est sûr c'est que si on y croit pas, on y investira pas. Et je me demande si le lobby pétrolier est pas derrière cette campagne de discrédit anti ENR.

Dans le genre, un mec m'a dit "et l'acide de tes batteries, tu compte le boire quand elles seront usées ?" Non, je les amènerai dans un centre de recyclage ou on séparera les éléments.
Ou une fille m'a tenu un discours comme quoi tout ce qui n'était pas productible localement était immoral. Et qu'elle préférait un futur sans électricité, même si ça signifiait perdre un enfant prématuré faute de couveuse... *facepalm*
Dans tous les cas on aura nos déchets et l'infrastructure existante. Il y a de quoi bricoler un paquet d'éoliennes pigott et autres concentrateurs solaires...

Mais oui, on devrait investir en priorité en France dans le solaire thermique et les pompes à chaleur.
avatar
Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1368
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Jeff01 le Lun 20 Aoû 2018 - 16:50

@Wanamingo Je suis d'accord avec à peu près tout ce que tu viens de dire sauf ta conclusion :
Mais oui, on devrait investir en priorité en France dans le solaire thermique et les pompes à chaleur.

Pourquoi dans les PAC ? C'est d'après moins le moyen de chauffage le plus mauvais après le radiateur (convecteur ou radiant) électrique.
Le rendement s'écroule quand il fait froid, justement quand on en a besoin, coût d'installation et d'entretien énorme, rendement thermodynamique déplorable quand tu prend toute la chaîne (depuis la centrale électrique qu'elle soit nucléaire ou non jusqu'à la PAC).
Oui au solaire thermique, oui au bois, mais pas les PAC.

Pour revenir au sujet, la seule et vraie solution pour moi, c'est la décroissance énergétique. Au rythme où on bouffe les kW actuellement, le moyen de les produire n'est plus le centre du débat.
Internet est en passe de consommer autant que les US, et ça double tous les 4 ans.
https://www.fournisseur-energie.com/internet-plus-gros-pollueur-de-planete/
avatar
Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 366
Age : 43
Date d'inscription : 23/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Wanamingo le Mar 21 Aoû 2018 - 2:04

Je faisais référence à Jancovici qui encense cette solution mais il se trompe peut être ! https://jancovici.com/publications-et-co/articles-de-presse/affirmer-nest-pas-compter/
avatar
Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1368
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Kerkallog le Mar 18 Déc 2018 - 16:12

Un article de synthèse qui reprend pas mal d'éléments des discussions faites ici, avec des sources comme Guillaume Pitron, entre autres.

Les heures sombres de la transition énergétique

Comble des paradoxes, la transition énergétique pourrait bien manquer d’énergie… Non seulement pour assurer la marche du monde une fois les énergies fossiles abandonnées, mais aussi pour parvenir à alimenter les nouveaux modes de production de cette énergie. Plongée dans l’arène des débats.


Juliette Nouel

SOMMAIRE

La transition énergétique à court d’énergie ?
Environnement : l’industrie sale de la transition énergétique
 
Lire la suite…



http://www.accroche-press.fr/heures-sombres-de-transition-energetique/

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny
avatar
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1779
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Kyraly le Ven 4 Jan 2019 - 13:39

Un article de l'auteur de ce livre : https://www.lecho.be/opinions/general/pour-rouler-en-voiture-verte-il-faut-rouvrir-nos-mines/10082899.html

Les métaux rares sont au cœur de la transition énergétique et numérique (smartphone, voitures électriques, objets connectés, éoliennes,…). Guillaume Pitron, juriste, réalisateur et journaliste d’investigation, a consacré six années d’enquête, sur plusieurs continents, aux enjeux de cette industrie potentiellement plus dramatique que notre dépendance au pétrole. Il en a fait un livre* et bientôt un documentaire (avec Arte). Il invite à une prise de conscience des désastres écologiques et géopolitiques de ce nouvel or noir. Et plaide aussi pour une Europe qui atteindrait un jour sa pleine souveraineté minérale et qui paierait enfin le vrai prix de sa consommation.
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 1355
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre des métaux rares,la face cachée de la transition énergétique et numérique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum