Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur"

Aller en bas

 Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur" Empty Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur"

Message par Kerkallog le Sam 2 Juin 2018 - 16:32

_Je viens de visionner ce documentaire de Gédéon et Jules Naudet réalisé en trois parties et qui pourrait relever de plusieurs des thématiques du forum:

Premiers secours & gestion psychologique


Survie en milieu urbain


...

Zone d'alerte



https://culturebox.francetvinfo.fr/series-tv/13-novembre-fluctuat-nec-mergitur-un-documentaire-revient-sur-les-attentats-274055

"...Dans leur nouveau documentaire en trois parties, les frères Gédéon et Jules Naudet abordent le sujet douloureux des attentats du 13 novembre 2015. Intitulé "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur", la production Netflix recueille les témoignages de quarante témoins de cette soirée où Paris a basculé dans l'horreur.
Quarante témoins (rescapés, pompiers, médecins, infirmiers, forces de l'ordre, politiques) des attentats de Paris et Saint-Denis, ont accepté de se confier dans ce film en trois volets que Jules et Gédéon Naudet dédient "à toutes les victimes" de cette funeste soirée.

Révélés par leurs images tournées en direct de l'attaque du World Trade Center le 11 septembre 2001, les deux frères ont décidé de se pencher sur les attentats du 13 novembre 2015 dans leur nouveau documentaire diffusé à partir de vendredi sur Netflix.

Éviter la propagande

Le nom du documentaire, "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur", reprend la devise latine inscrite sur le blason de la capitale française signifiant "il est battu par les flots, mais ne sombre pas". Elle symbolise aussi, depuis les attentats, la résistance face au terrorisme.

Les frères réalisateurs reconstituent la chronologie des événements avec des témoignages entrecoupés d'images inédites. Pour leur sécurité, seuls les prénoms des survivants sont mentionnés. Aucun groupe terroriste n'est nommé, les agresseurs réduits à la seule ignominie de leurs actes. Les documentaristes tenaient à "s'assurer que le film ne puisse jamais être utilisé à des fins de propagande."..."


http://www.telerama.fr/television/13-novembre-fluctuat-nec-mergitur-parlera-aux-victimes-du-terrorisme-bien-au-dela-de-la-france,n5667621.php

"...Depuis le jour où les tours jumelles du World Trade Center se sont effondrées, les frères Naudet ne sont plus tout à fait les mêmes. Ce 11 septembre 2001, par une drôle de coïncidence, les réalisateurs se trouvaient à quelques blocks de là, filmant le quotidien des pompiers de New York. Caméra au poing, Jules s’était engouffré avec les soldats du feu dans la tour nº 1 — il en ressortira huit minutes avant qu’elle ne s’écroule — tandis que Gédéon, resté à la caserne, remontait à contre-courant le flot d’humains hagards fuyant l’apocalypse.
Du jour au lendemain, Jules et Gédéon Naudet étaient devenus célèbres : le monde entier voulait voir les images des Frenchies, témoignage unique de la tragédie (rassemblées dans le film New York, 11 septembre). Autre chose avait changé : ils portaient en eux un poids oppressant, fatras sinistre d’images et de sons, corps humains s’écrasant au sol, nuage de poussière étouffant, relents de fin du monde. C’est cette expérience traumatique qui les a conduits, quinze ans plus tard, à réaliser 13 novembre : Fluctuat nec mergitur (1) , une impressionnante — et déroutante — somme de témoignages de victimes des attentats de l’automne 2015 à Paris.
“Au milieu de toute cette horreur il y a eu des choses très belles.”Les frères Naudet

Et cette fois encore, le film s’est imposé à eux par hasard. « Je suis resté très proche du chef des pompiers de New York, il m’a sauvé la vie, confie Jules Naudet. Peu après les attaques du 13 novembre, il nous a demandé de l’aider à organiser la venue à Paris d’une délégation américaine chargée de tirer les leçons de la gestion des attentats, afin de mieux préparer les Etats-Unis à ce genre de crise. » Au fil des rencontres avec les policiers et les médecins qui étaient intervenus au Bataclan et sur les autres sites attaqués, les langues se délient. On s’éloigne du cadre professionnel pour aborder des sujets plus personnels, le choc émotionnel ressenti face à des scènes cauchemardesques, bien sûr. Mais aussi le courage de ces blessés graves qui invitaient les secouristes à soigner plus touchés qu’eux. Ou la dignité des habitants voisins qui descendirent spontanément des couvertures pour couvrir les corps des morts. Autant de bribes d’humanité auxquelles on s’accroche lorsqu’on a basculé dans l’effroi. « Ce qui nous a permis de survivre au 11 Septembre, disent les frères Naudet, c’est de savoir qu’au milieu de toute cette horreur il y a eu des choses très belles. » ..."


_En dehors du caractère émouvant des récits personnels, il y a beaucoup de renseignements sur la partie "gérer le risque dans l'urgence absolue" que ce soit pour les professionnels ou les individus, du point de vue mental ou simplement matériel...

________________________________________________________
 Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur" 0_0_0_12   Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur" 00000012 Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur" 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni   Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur" 00000013 sunny  Documentaire: "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur" _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2137
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum