Modélisation: inégalités & exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité

Aller en bas

Modélisation: inégalités & exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité

Message par Kerkallog le Dim 15 Avr 2018 - 12:38

Après recherche sur le site il semble que ce texte n'ait pas été référencé?

Une lecture(*) entreprise ce matin, à lire & relire vus la masse des données, les modèles, & les exemples soumis dans cette synthèse:


Dynamique Homme-Nature (« HANDY ») : Modélisation des inégalités et de l’exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité des sociétés
Published 8 mai 2016

Traduction Patrick SOULIGNAC – Loïc STEFFAN

Extraits:

"....
6.1. Société inégalitaire

Les scenarii qui reflètent de la façon la plus réaliste notre monde contemporain se situent dans le troisième groupe d’expériences (voir les scenarii pour une société inégalitaire en Section 5.3), où nous avons introduit une stratification économique.

Dans de telles conditions, il apparait que l’effondrement est difficile à éviter, ce qui aide à expliquer pourquoi la stratification économique est l’un des éléments récurrents identifié dans les sociétés du passé qui se sont effondrées. En particulier, dans le premier de ces scenarii de sociétés inégalitaires, 5.3.1, la solution semble être sur une voie soutenable pendant une longue période, mais même avec un taux d’exploitation des ressources optimal (δ*) et en commençant avec une population d’Élites très faible, les Élites consomment finalement trop, ce qui provoque une famine parmi les Citoyens qui cause finalement l’effondrement de la société. Il est important que noter que cet effondrement de Type-L est dû à une famine induite par les inégalités qui conduit à une perte de travailleurs, plutôt qu’à un effondrement de la Nature. Bien qu’apparaissant initialement comme identique à la solution soutenable optimale obtenue en l’absence d’Élites, la stratification économique change the résultat final : la consommation des Élites continue de croitre jusqu’à ce que la société s’effondre. L’effondrement Maya – dans lequel la population ne s’est jamais rétablie alors même que la nature s’est régénérée – est un exemple d’effondrement de Type-L , alors que les effondrements dans l’Ile de Pâques et le Croissant Fertile – où la nature a été épuisée – sont des exemples d’effondrement de type N.

Dans le scénario 5.3.2, avec un taux d’exploitation des ressources plus élevé, le déclin des Citoyens se produit plus rapidement, tandis que les Elites prospèrent encore, mais finalement les Citoyens s’effondrent complètement, suivis par les Elites. Il est important de noter que dans ces deux scenarii, les Elites – du fait de leur richesse – ne souffrent des effets négatifs de l’effondrement environnemental que bien après les Citoyens. Cette réserve de richesse permet aux Élites de continuer à agir comme si de rien n’était, en dépit de la catastrophe imminente.

Il est probable que ce soit un mécanisme important pour expliquer comment les Élites ont permis aux effondrements historiques de se produire, en semblant inconscients de la trajectoire catastrophique (ce qui est le plus manifeste dans le cas de Rome et des Mayas). Cet effet retard est encore renforcé par la longue trajectoire apparemment soutenable qui précède le début de l’effondrement. Alors que certains membres de la société pourraient sonner l’alarme quant au fait que le système se dirige vers un effondrement imminent et par conséquent prôner des changements structurels dans la société pour l’éviter, les Élites et leurs soutiens, qui se sont opposés à ces changements, pourraient arguer de la longue trajectoire soutenable “jusqu’à présent” pour défendre le statu quo.

Les deux derniers scenarii dans cette série d’expériences, 5.3.3 et 5.3.4, sont conçus pour indiquer le type de politiques nécessaires pour éviter cette issue catastrophique. Ils montrent que, dans un contexte de stratification économique, les inégalités doivent être grandement réduites et la croissance de la population maintenue en dessous de niveaux critiques pour éviter un effondrement sociétal (Daly, 2008).
..."

"...
7. Synthèse

Des effondrements de civilisations, même avancées, se sont produits à de nombreuses reprises lors des 5000 dernières années, et ils étaient fréquemment suivis par des siècles de déclin démographique, culturel et économique. Bien que de nombreuses causes différentes aient été proposées pour expliquer des effondrements particuliers, il est encore nécessaire de développer une explication d’ordre plus général. Dans cet article, nous essayons de construire un modèle mathématique simple pour explorer les dynamiques essentielles d’interaction entre population et ressources naturelles. Cela inclut les deux caractéristiques qui semblent apparaitre parmi les sociétés qui se sont effondrées : l’épuisement des ressources dû à la pression exercée sur la capacité porteuse écologique, et la division de la société entre Élites (riches) et Citoyens (pauvres).

Le modèle de Dynamique entre les humains et la nature (HANDY) a été inspire par le modèle prédateur-proie, où la population humaine agit comme le prédateur et la nature étant la proie. Quand elle est faible, la Nature croit exponentiellement avec un coefficient de régénération γ, mais elle sature à une valeur maximale λ. En conséquence, la régénération maximale de la nature a lieu pour λ / 2, et non au niveau de saturation λ. Les Citoyens produisent de la richesse à un taux d’exploitation des ressources per capita δ, et l’exploitation est également proportionnelle à la quantité de ressources naturelles disponibles. Cette production est épargnée sous forme de richesse accumulée, qui est utilisée par les Elites pour rémunérer les Citoyens d’un salaire de subsistance s, et se rémunérer eux-mêmes κs, où κ est le coefficient d’inégalité. Les populations d’Elites et de Citoyens croissent avec un taux de natalité β et meurent avec un taux de mortalité α qui demeure à un niveau sainement faible tant qu’il y a assez de nourriture accumulée (richesse). Cependant, quand la population augmente et la richesse diminue, le taux de mortalité s’accroit jusqu’à un niveau de famine, conduisant à une diminution de population.

Nous montrons comment la capacité porteuse – la population qui peut être indéfiniment maintenue par un environnement donné (Catton, 1980) – peut être définie dans HANDY, comme la population dont la consommation totale est à un niveau qui égale ce que la nature peut régénérer. Etant donné que la régénération de la Nature est maximum quand y = λ / 2, nous trouvons le niveau optimal d’exploitation (production) per capita, δ* dans une société égalitaire où xE ≡ 0, δ∗∗(≥δ∗) dans une société équitable où κ ≡ 1, et δ*** dans une société inégalitaire où xE ≥ 0 et κ > 1.

En résumé, le résultat de nos expériences, discuté dans la Section 6, indique que chacune des deux caractéristiques apparentes dans les effondrements historiques de sociétés – sur-exploitation des ressources naturelles et forte stratification économique – peut résulter indépendamment dans un effondrement complet. En présence de stratification économique, l’effondrement est très difficile à éviter et requiert des changements politiques majeurs, incluant des réductions importantes des inégalités et des taux de croissance de la population. Même en l’absence de stratification économique, l’effondrement peut tout de même se produire si l’exploitation per capita est trop élevée. Cependant, l’effondrement peut être évité et la population peut atteindre l’équilibre si le taux d’exploitation de na nature per capita est réduit à un niveau soutenable, et si les ressources sont distribuées de manière raisonnablement équitable.

Dans les prochaines générations de HANDY, nous prévoyons de développer plusieurs extensions y compris : (1) dissociation de la Nature entre stocks non renouvelables, stocks renouvelables, et flux renouvelables, ainsi que l’introduction d’un mécanisme d’investissement dans l’accessibilité des ressources naturelles, afin d’étudier les effets de l’investissement dans la technologie sur le choix des ressources et l’efficience de la production ; (2) rendre l’inégalité (κ) endogène à la structure du modèle ; (3) introduction de “politiques” qui peuvent modifier des paramètres tels que l’exploitation des ressources, le coefficient d’inégalité, et le taux de natalité ; et, (4) introduction de plusieurs régions associés pour représenter les pays avec différentes politiques, commerce de capacité porteuse, et ressources de guerre.

Ceux qui sont intéressés pour obtenir le modèle peuvent contacter les auteurs...."

 Published in Anthropocène and Recherche    study

http://loic-steffan.fr/WordPress3/dynamique-homme-nature-handy-modelisation-des-inegalites-et-de-lexploitation-des-ressources-dans-leffondrement-ou-la-soutenabilite-des-societes/

*PS: je ne suis pas fan des modèles & modélisations mais cette étude semble plutôt bien ficelée;elle sera vraisemblablement suivie & affinnée...

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny
avatar
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1648
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modélisation: inégalités & exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité

Message par troisgriffes le Dim 15 Avr 2018 - 17:27

Sympathique mais en retirant le langage universitaire on obtient:
-Les élites sont  ceux qui consomment le plus>>trop d"élite tue le système.
-protégés par leurs richesses,les élites tardent a prendre conscience du problème et ne tiennent pas à changer un système
qui est à leur avantage.
-les élites sont au sommet de la pyramide et celle-ci s'effondre s'il n'y a plus de base.
-l'homme se développe en exploitant les ressources naturelles;plus de ressources>>fin de la partie.
-Pour être viable,la prédation de l'homme doit être égale ou inférieure à la régénération des ressources.

Donc en gros rien de nouveau sous le soleil. clind'oeil


Bon,pour être honnête cela a le mérite de créer des modèles mathématiques.
Après,d'ici à ce que les plus riches renoncent à leur train de vie et que les autres renoncent à vouloir les rejoindre
pour le bien générale,hein... scratch study
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2535
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modélisation: inégalités & exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité

Message par Philippe-du-75013 le Dim 15 Avr 2018 - 21:13

L'empire romain ne s'est pas effondré par manque de ressources. Ce fut multi-causes mais l'aveuglement des élites protégées du réel en fit partie. On peut analyser que ce fut globalement par incapacité à modifier, face à un environnement changé, un système qui avait fait ses preuves plusieurs siècles. 

Idem pour l'empire Ottoman qui chût en 1918 mais était artificiellement maintenu en vie depuis presque  un siècle  par les puissances européennes pour des raisons de géopolitique*

*crainte des conséquences imprévisibles de la déstabilisation de ce vaste empire dont la Russie s'emparerait au moins la partie européenne.


Dernière édition par Philippe-du-75013 le Lun 16 Avr 2018 - 8:38, édité 1 fois

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1338
Age : 62
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modélisation: inégalités & exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité

Message par troisgriffes le Dim 15 Avr 2018 - 22:45

Pour les romains,par rapport à ce post;cela serait le détournement des richesses financières pour leur train de vie au détriment des légions nécessaire pour sécuriser l'empire.

Autres biais de son raisonnement,Il oublie les cas ou:
-La population a laissé tomber son élite et est partie s'installer ailleurs(Amérique centrale).
-La population,bien qu'ayant perdue son élite, a continué localement sa petite vie sans faire de zèle pour en retrouver une nouvelle(peste noire).
-La population a décidée de  se débarrasser de son élite purement et simplement(hé...).
-La nuance entre l'élite utile à une société et les "élites" qui tiennent du poids mort.

mais bon là on est plus dans les thèmes du forum.
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2535
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Modélisation: inégalités & exploitation des ressources dans l’effondrement ou la soutenabilité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum