Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Message par Kyraly le Lun 31 Juil 2017 - 22:16

A la base, il y avait un livre que j'avais feuilleté sur une étagère, qui traitait des bio indicateurs permettant de détecter la pollution à l'ozone.

En recherchant un peu, j'ai trouvé cet article qui expliquait bien le sujet :
[url=http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=3754]http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=3754[/url]


Et surtout ces pages permettant de voir le protocole a appliquer :
http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/ress/environnement/tabac.html
http://www.planete-sciences.org/enviro/ubppa/pedagogie/procedure_semis.pdf

Le concept m'intéresse, je décide d'essayer.

Premier point, obtenir les graines des 2 variétés de tabac.

Après de nombreux appels (en commençant par l'INRA), j'ai fini par contacter l'ex-manufacture des tabacs de Bergerac (http://www.bergeracsb.com/)
J'avais mis quelques détails là : http://www.le-projet-olduvai.com/t1675p25-le-tabac#172847

Pour être franc, ce fut long (quasiment 1 mois entre la demande et la réception des graines) 

 
Préparation des graines dans l'eau


Prélèvement avec pipette


Mise en serre (j'ai séparé les 2 variétés en laissant 5 cm d'espace entre les zone de semis)


Apparition des premières plantules

Maintenant, je commence les replants.
Je vous posterais ensuite les premiers résultats, je compte mettre 2 pots des demain sur le balcon.
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 515
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Message par tarsonis le Ven 4 Aoû 2017 - 8:56

Salut,
merci pour les infos, l'étude du doc PDF porte les tests sur l'été, tandis que l'académie se focalise sur Mai et propose de changer de plant régulièrement pour ne pas influencer/cumuler les effets.

Théoriquement, il faudrait mettre en culture à plusieurs reprises au cours de l'année pour proposer des résultats continus clind'oeil

Si l'année prochaine te tente pour renouveler l'expérience, il doit me rester du tabac Mapacho (Nicotiana rustica) clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8293
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Message par Kyraly le Mar 15 Aoû 2017 - 18:29

Salut

Apparemment, le bel DE est le plus réceptif à l'ozone. J'avais trouvé un tableau qui donnait le taux d'ozone minimum pour altérer les cellules, c'était le plus "réactif". (J'arrive plus à trouver ce tableau).

Il me reste des graines, je pourrais lancer des plantes en avril pour étudier plusieurs emplacements autour de chez moi et comparer les résultats.

Je pense refaire une demande de graines chez Universal tobbacco.

Sinon, à noter que dans le science et Vie "questions/réponses" sur les plantes qui est en kiosque, un article met en avant ce tabac et le contrôle de l'air qui est utilisé par la municipalité d'Antony (haut de Seine) pour surveiller la qualité de l'air.

Si quelqu'un habite sur place ou pas loin, je serais intéressé par des photos de leur station de contrôle.

En parallèle, j'ai pris contact avec la personne de l'Inra qui avait travaillé sur le sujet (aujourd'hui retraité) et je lui transmettrai mes résultats pour qu'il m'aide à mes interpréter
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 515
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Message par Kyraly le Lun 28 Aoû 2017 - 23:20

J'ai 3 plans de tabacs BEL W3 sur le balcon, des nécroses apparaissent au bout de 10 jours 
Balcon au dessus d'une rue peu passante, mais je suis a moins de 500 m d'une autoroute.



Je lance des plants BEL W3 et des plants témoins ce WE

Je planifie de les mettre en 3 endroits :
Balcon
Jardin ouvrier (200 m d'une autoroute)
Appartement 

Et de voir si une évolution différente est notable.
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 515
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Message par Kyraly le Jeu 7 Sep 2017 - 20:01

J'avais mis 2 plants de tabac BEL W3 (réactif), 1 sous serre et 1 en plein air :

Les plants ont été mis en pot en même temps :

A gauche, celui à l'air libre, à droite celui sous serre .

Pour celui à l'ai libre, on note des nécrose sous forme de petites taches, et les feuilles à la base sont complètement nécrosées :

 

Alors que celui sous serre a de larges taches, moins marquées et les feuilles à la base sont encore belles :

 

Je pose les nouveaux plants actifs et passifs demain soir.
Ce serais bien si on pouvait réaliser des essais similaires dans une zone moins urbanisée.
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 515
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tabac comme bioindicateur d'ozone

Message par Kyraly le Dim 24 Sep 2017 - 23:01

Bonjour

Fin du test (pour cette année), les frimas envahissant lentement nos belles contrées.

Pour le tabac sur le balcon, voilà le resultats :


A gauche, le tabac passif, il n'y a aucune tache, a droite le plant est complètement nécrosé.

Au jardin, dans un environnement plus éloigné des routes :


Bien que le plant actif soit marqué, il reste en "meilleur" état que l’essai du balcon. 


Enfin un plant que j'avais laissé en intérieur : a peine quelques taches sur les feuilles.
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 515
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum