Pourquoi survivre ?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Vence le Dim 5 Fév 2012 - 9:26

"la matière grise a triomphé du muscle", tu résumes bien l'issue de la situation.
(Est-ce que cela a modifié ton rapport à la clientèle ?).
Ne dérive t-on pas du sujet à parler de nos expériences réciproques ?

Vence
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Ash le Dim 5 Fév 2012 - 11:11

Un peu mais sans plus, ça reste dans l'idée du sujet, la niaque, ce qui vous a animé. Donc, de mon coté, pas de soucis...
avatar
Ash
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 32
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Vence le Dim 5 Fév 2012 - 11:32

Merci Johann.
Pourquoi survivre ? Pour témoigner ?

Primo Levi, rescapé des camps de la mort et écrivain considérait que survivre et témoigner sont inextricablement liés (réf. Wikipédia - Primo Levi).

Mes parents et des amis ont témoigné de ce qu'ils ont vécu en 1978 (documentaire), je crois que cela leur a fait du bien.
J'ai été approché lors de la préparation du documentaire mais je n'avais pas grand-chose à raconter, avec les années la vase s'est posée sur les souvenirs et la niaque partait à vau-l'eau.

Et pourtant… en écrivant ces lignes, je me souviens avoir présenté deux exposés, l'un au cours moyen, l'autre au collège.

Vence
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par CONSTANTIN le Dim 5 Fév 2012 - 11:50

Vence a écrit:"la matière grise a triomphé du muscle", tu résumes bien l'issue de la situation.
(Est-ce que cela a modifié ton rapport à la clientèle ?).

Oui, je suis beaucoup plus méfiant et prudent, même si je n'en laisse rien paraitre, en outre j'ai maintenant du "hors charte" en permanence dans le tiroir de mon bureau.
avatar
CONSTANTIN
Membre

Masculin Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 18/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Vence le Dim 5 Fév 2012 - 12:02

C'est que tu es un bon professionnel si rien ne transparaît et c'est d'autant mieux pour la clientèle.

Vence
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Vence le Dim 5 Fév 2012 - 20:55

Cette question (pourquoi survivre ?) me tracasse, j'essaye donc de l'approfondir, n'y voyez pas un monopole quelconque.

Je me suis souvent posé cette question, mais plus simplement encore, en me demandant pourquoi vivre.
Bien qu'ayant un instinct de survie, aux dires de certains, plutôt développé, je reconnais avoir franchi le pas pour voir ce qui se passait de l'autre côté du miroir, tant sur le plan psychologique que sur le plan de l'intégrité physique.
J'ai donc passé quelque temps enfermé, durée pendant laquelle le système hospitalier m'a remis progressivement les idées en place.

Que c'était-il passé pour que j'en arrive là ?
Je me suis retrouvé dans un environnement étranger limite "hostile", disons indifférent, avec un enfant en bas âge, dans un pays que je ne connaissais pas. Mon voisin était un apprenti DJ, la musique techno battait son plein du matin à l'après-midi. Le conflit est arrivé : police, rapport, médiation, mais jouer avec la musique à n'importe quel moment est relativement facile. Cela a duré une année, car nous étions coincés avec le contrat locatif. Je n'ai pas eu l'occasion d'équilibrer la balance, mauvais point…

Plus tard, autre lieu et décor mais même pays, je rénove seul le haut d'un duplex, et ce pendant une année durant laquelle je pensais rénovation et uniquement rénovation, casque anti-bruit sur les oreilles toute la journée. Plus aucun contact social, à part ma femme et mon enfant, encore un mauvais point, le clash c'est produit.

Je me suis demandé à quoi rimait cette vie, à quoi bon vivre. Plongeon dans le passé, perte de repères, tout devenait presque un jeu, la vie, la mort.

Un moment dans ce marasme, au volant de ma voiture après avoir "fugué" une journée, je fus complètement perdu (les panneaux n'avaient plus de signification). J'ai alors tenté de restructurer mes idées en passant par les valeurs fondamentales : ce qui m'était le plus cher donc mon enfant. J'ai laissé filer mon instinct pour le rejoindre et j'y suis arrivé, bien qu'entre-temps j'étais passé par la case police.

Survivre pour les enfants, les proches, survivre pour et grâce à l'Autre. Tant pis, je poste...

Vence
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Catharing le Dim 5 Fév 2012 - 22:47

Salut Vence,

Je suis loin d'avoir la science infuse comme on dit mais vu ton parcours,il est normal d'avoir "péter un câble".
Nous passons tous par des épreuves qui laissent des stigmates plus ou moins profonds et plus ou moins durables.
Parfois le "retour de bâton " arrive des années après,à cause d'un événement ,d'un contexte,d'une interrogation.
En l’occurrence ,la question n'est pas pourquoi survivre mais pourquoi vivre ou pour qui ?
La question est quel est le sens de ma vie? Dois-je subir ou infliger?
Suis-je en phase avec la réalité qui m'entoure?
Tu es le seul à connaitre la réponse,mais le fait d'en parler ici et maintenant dénote déjà d'un courage certain.
Tu as le droit de faire tes propres choix de vie,de créer du sens à ta façon ,le plus important c'est d'assumer..
Assumer sa différence ,assumer ses forces et ses faiblesses et faire ce que tu as rééllemnt envie de faire et non ce que tu penses que les autres voudraient te voir faire.
Si à ton age (j'en ai ..un peu plus..) tu ne vis pas aussi pour toi ,tu le feras quand?
On a qu'une vie Very Happy Very Happy Very Happy

A++++


Dernière édition par CATHARING le Lun 13 Fév 2012 - 22:28, édité 1 fois

________________________________________________________
« Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui avant ne pouvaient parler qu’au bar, après un verre de vin, sans conséquence pour la collectivité. On les faisait se taire tout de suite, tandis que maintenant ils ont le même droit de parole qu’un Prix Nobel. » Umberto Eco
avatar
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4307
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Vence le Lun 6 Fév 2012 - 10:43

Salut Catharing,

"il est normal d'avoir "péter un câble"."
C'est un aspect de la chose que j'avais toujours négligé, à tord évidemment.

"Nous passons tous par des épreuves qui laissent des stigmates plus ou moins profonds et plus ou moins durables."
Exactement, quelque soit l'épreuve cela peut aussi contribuer à enrichir son "capital-vie", enfin je le vois comme cela.

"Assumer sa différence ,assumer ses forces et ses faiblesses et faire se que tu as rééllemnt envie de faire et non ce que tu penses que les autres voudraient te voir faire.
Si à ton age (j'en ai ..un peu plus..) tu ne vis pas aussi pour toi ,tu le feras quand?"

Mes orientations dans la vie je les ai prises, la plupart du temps, sans écouter les ancien(ne)s, …. au gré des événements, bon j'assume mais je ne le recommande pas, car les aînés sont source d'expérience et de savoir, n'est-ce pas ? Very Happy

Vence
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Catharing le Lun 6 Fév 2012 - 11:12

Vence a écrit:
.....car les aînés sont source d'expérience et de savoir, n'est-ce pas ? Very Happy

Hello Vence,

Pas toujours,pas toujours.... Very Happy Very Happy

________________________________________________________
« Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui avant ne pouvaient parler qu’au bar, après un verre de vin, sans conséquence pour la collectivité. On les faisait se taire tout de suite, tandis que maintenant ils ont le même droit de parole qu’un Prix Nobel. » Umberto Eco
avatar
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4307
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Roots le Lun 13 Fév 2012 - 23:08

Je ne crois absolument à rien "au delà" , donc faute de mieux ma vie me semble valoir le coup de s'y accrocher ... et accrocher celle des miens par la même occasion.
avatar
Roots
Membre

Masculin Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par appache le Lun 13 Fév 2012 - 23:20

Pourquoi survivre.. Finalement je m'en mêle et la réponse est toute simple..

Avec ce que j'ai vécu a travers ma vie s'est tout simplement:

l'instinct

appache
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 286
Localisation : Quebec Canada
Emploi : Militaire
Loisirs : chasse, tir , survie , airsoft, lecture...Retourner sur le terrain dans mon métier
Date d'inscription : 02/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par orma le Mar 14 Fév 2012 - 0:00

On peut aussi avoir envie de survivre par amour envers ceux qui sont morts, pour les garder un peu en vie en quelque sorte.

orma
Membre

Féminin Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 11/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par papapoilut le Mar 14 Fév 2012 - 8:40

orma a écrit:On peut aussi avoir envie de survivre par amour envers ceux qui sont morts, pour les garder un peu en vie en quelque sorte.

pour moi ce n'est qu'une version "hypocrite" de :

"Les morts même plus là me soutienne moralement quand je pense à eux"

Le mot est un peu fort mais je suis persuadé que l'Homme (au sens large) ne fait rien pour les autres sans interêt personnel.

________________________________________________________
"Le Gouvernement le meilleur est celui qui gouverne le moins."
"Il est plus désirable de cultiver le respect du bien que le respect de la loi."[la désobéissance civile]
Henry David Thoreau
http://www.clicanimaux.com/
avatar
papapoilut
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 534
Age : 29
Localisation : 28, proche 91
Emploi : prestataire, mea maxima culpa!
Date d'inscription : 30/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par pensif le Mar 14 Fév 2012 - 13:16

J 'ai un peu l'impression que parfois certains font un amalgame entre pourquoi survivre et pourquoi vivre tout court ..
La vie c est accepter de continuer malgré les difficultés que je qualfierai de "normales" ( précarité n seuils , séparation ,etc..) .
Survivre c est essayer de vivre dans un contexte de situations extremes qui demandent des capacites qui vont au dela des normes habituelles .

Mais pour revenir au sujet de la question , ma principale motivation à la vie et à la survie , bien c est la curiosité .

Celle de savoir de quoi demain , aprés-demain seront fait .

D' autres part personne ne peut affirmer avec une certitude absolue que dans le temps de ma vie , il ne se passera pas un événement ,progrés scientifique ou autre qui permettra de vivre tres tres vieux , voire TRES TRES TRES vieux ?

bref jusqua preuve du contraire rien ne me dit avec une certitude absolue que ne serai pas immortel ..
ok c est hautement improbable ....

pensif
Membre

Masculin Nombre de messages : 21
Localisation : puy de dome
Date d'inscription : 06/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Belenos le Mar 14 Fév 2012 - 14:15

pensif a écrit:Mais pour revenir au sujet de la question, ma principale motivation à la vie et à la survie, bien c est la curiosité .

C'est en grande partie pareil pour moi : la curiosité, mais aussi le défi imposé par une vie (encore) moins confortable et plus autonome des systèmes existants mais vachement plus excitante.

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).
avatar
Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 36
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Catharing le Mar 14 Fév 2012 - 14:26

pensif a écrit:
Survivre c est essayer de vivre dans un contexte de situations extremes qui demandent des capacites qui vont au dela des normes habituelles .

Je ne pense pas que les sans abris qui sont dans la rue aient des capacités hors normes et pourtant ils essayent de survivre dans des conditions "extrêmes"...

A+

________________________________________________________
« Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui avant ne pouvaient parler qu’au bar, après un verre de vin, sans conséquence pour la collectivité. On les faisait se taire tout de suite, tandis que maintenant ils ont le même droit de parole qu’un Prix Nobel. » Umberto Eco
avatar
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4307
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par appache le Mar 14 Fév 2012 - 22:24

moi je suis une norme otan quelque chose .... Mais autre que mon numero de série il ne m'ont pas dit mon numéro de matériel lol

appache
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 286
Localisation : Quebec Canada
Emploi : Militaire
Loisirs : chasse, tir , survie , airsoft, lecture...Retourner sur le terrain dans mon métier
Date d'inscription : 02/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par serilynpayne le Mer 15 Fév 2012 - 0:34

pensif a écrit:J 'ai un peu l'impression que parfois certains font un amalgame entre pourquoi survivre et pourquoi vivre tout court ..


On redéfinit la question : "pourquoi survivre" . C'est pas "ce que c'est de survivre" , ni "comment survivre" , ni "combien de temps survivre" . Mais pourquoi . A part les suicidaires (et encore ça reste à démontrer) tout le monde veut survivre . La réponse est dans la question : parce que !

Le reste est interessant . Il définit le cadre de la survie voulue par tous , mais seulement certains y arriveront (le cas échéant Crying or Very sad )

A la question "ce que c'est de survivre" , je pourrai répondre après ...

"comment survivre" c'est le but du forum

"combien de temps survivre" c'est l'équation que l'on essaye de résoudre. A mon avis c'est là que ça coince. Certains 10 secondes (pas de bol) certains 1 semaine, 1 mois , 10 ans , une vie ...
Avec la notion de temps vient la question de niveau . Survivre combien de temps et à quoi ? On survit assez bien dans un effondrement lent , on a le temps de se préparer et d'évoluer.
On survit plus difficilement en cas d'exode, de guerre , de pollution nucléaire ...

le but de la survie , c'est de vivre


________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/
avatar
serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3207
Age : 54
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Le poulpe le Mer 15 Fév 2012 - 9:46

Question intéressante : ce que j'écris ci dessous n'est que mon témoignage personnel.

Je suis le produit de l'histoire de mes ancêtres (et ça remonte loin, notamment à des formes rigolotes datant de plusieurs milliards d'années). Si je suis ici, c'est parce que tous mes ancêtres ont voulu survivre. L'envie de survivre est un des éléments qui permet à la vie de continuer. Sans cette envie de survivre, pas de vie aujourd'hui.
Ça a donc été une sélection naturelle sur le critère de l'envie de survivre : ceux qui ne voulaient pas disparaissaient, donc l'envie de survivre se transmettait à ceux qui survivaient jusqu'à se retrouver profondément gravé dans l'instinct. C'est d'ailleurs pour ça que dans la pyramide de Maslow, les besoin de physiologiques passent avant les besoin de sécurité. Sans sécurité, on peut survivre, mais pas sans manger ni boire (ni avoir chaud...).

Cela explique le pourquoi de mon existence, pas celui qui me conduit à m'intéresser à tout cela.

Pour cette seconde partie, je pars d'un principe : l'envie de liberté. Quand bien même l'existence réelle de la liberté serait discutable à cause de tous les déterminismes auxquels on fait face, j'ai acquis la conviction que la véritable liberté se construit sur la connaissance de nos déterminismes, et notre positionnement par rapport à eux.
Milieu dans lequel on a grandi, culture, société, etc... Tout cela a construit ce que nous sommes. Le simple fait d'en prendre conscience nous pose une question simple : est ce que j'accepte ce déterminisme (et ses conséquences) ou non ?

Ce simple choix est le seul véritable geste de liberté que nous ayons (et la plupart des gens n'ont pas conscience de ces déterminismes, même si la psychanalyse a pointé l'un des principaux : nos parents).

Je suis un scientifique empirique. Je crois à ce qui marche. Mais pour moi, on ne sait ce qui marche que sur le long terme. J'ai donc accepté mes déterminismes "naturels", à savoir ceux imposés par ma physiologie (instinct, avec une tendance au retour à une structure et un fonctionnement "traditionnels" car ayant fait leurs preuves pendant des siècles) : ce sont des éléments nécessaire à l'équilibre car s'insérant dans un écosystème qui a fonctionné pendant très longtemps.

En revanche, j'ai tendance à rejeter ce qui est trop "nouveau". Je suis rétif au téléphone portable, je préfère manger des produits sains et cultivés par des gens que je connais qu'acheter des plats préparés, je préfère passer une soirée avec des gens que je connais plutôt que devant la téloche (que je ne regarde plus depuis des années), etc...

Survivre devient alors une attitude de scepticisme à l'encontre de tout ce qui est "moderne". Je passe peut être pour un attardé, un réactionnaire, ou je ne sais quoi, mais quand un changement est trop rapide et quand on en vient à "créer le besoin" chez le "consommateur", et que l'on perd de vue la dimension humaine et d'écosystème en équilibre, ben je me méfie, ayant une sensibilité aigüe de l'égoïsme humain (attention, chez moi, l'égoïsme n'est pas une tare, mais une simple réalité : je renvois à Max Stirner qui a très bien expliqué ça dans "L'unique et sa propriété", et je crois beaucoup à ce qu'il appelle des "associations d'égoïstes").

Bref si j'essaye de résumer : je cherche à survivre par souci de liberté (indépendance, autonomie), et par investissement dans des techniques pérennes sur le long terme. Et au final, il y a plus de vie dans la survie et la conscience de ce qui nous entoure que dans l'isolement devant sa téloche (phrase hautement paradoxale pour quelqu'un qui poste sur internet... fumeur )

________________________________________________________
La catastrophe qui finit par arriver n’est jamais celle à laquelle on s’est préparé
Mark Twain
avatar
Le poulpe
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 97
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 14/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Barnabé le Mer 15 Fév 2012 - 10:17

Le poulpe a écrit:Ça a donc été une sélection naturelle sur le critère de l'envie de survivre : ceux qui ne voulaient pas disparaissaient, donc l'envie de survivre se transmettait à ceux qui survivaient jusqu'à se retrouver profondément gravé dans l'instinct.

Pour être exact, ce qui a été sélectionné par l'évolution, c'est la motivation à transmettre ses gènes à des descendants qui arrivent eux-même à se reproduire. Les biologistes appellent cela le "succès reproducteur" ou "fitness" en anglais. Ceux qui n'avaient pas cette envie-là chevillée au corps, n'ont pas transmis leurs gènes, ou en tout cas moins que les autres, et c'est pourquoi cette motivation est désormais commune à tous les êtres vivants.

La plupart du temps, pour se reproduire et élever ses enfants jusqu'à l'âge où ils peuvent eux-même se reproduire, il faut survivre. Donc cette motivation est presque toujours égale à l'envie de survivre. Mais ce n'est pas exactement identique à l'envie de survivre. En particulier, cette différence explique pourquoi des parents peuvent se sacrifier pour leurs enfants. Dans l'"instinct", le succès reproducteur est encore plus important que la survie individuelle.

Chez l'homme, il y a évidemment plein de choses ajoutées par la culture, l'éducation, le fonctionnement de la société ; mais la base biologique est celle-là, commune à tous les êtres vivants.
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Le poulpe le Mer 15 Fév 2012 - 10:37

On est bien d'accord : mon message était déjà un peu long, je n'ai pas voulu encore le prolonger avec l'aspect procréation ! Laughing

________________________________________________________
La catastrophe qui finit par arriver n’est jamais celle à laquelle on s’est préparé
Mark Twain
avatar
Le poulpe
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 97
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 14/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par KrAvEuNn le Mer 15 Fév 2012 - 11:04

Salut !
serilynpayne a écrit:"comment survivre" c'est le but du forum
Nan ! Pas seulement.

Le but du survivalisme c'est de se préparer pour survivre à certaines situations de risque envisagées. Ce concept tend parfois à nous faire oublier que toutes les situations de risque n'impliquent pas forcément d'y survivre et que certains risques sont parfois omniprésents sans que l'on ne se soucie de les prévenir, ou de les gérer (radons, obésité morbide, mal-bouffe, etc).

Le but du forum c'est d'anticiper et/ou de gérer des situations de risque qui n'impliquent pas toutes forcément la survie ; exemples : précarisassions, paupérisation, pollutions (radons, pollutions des aliments, etc), maladies de civilisation, etc. Tous les risques ne sont pas forcément mortels ; tous les risques ne sont pas forcément potentiels, mais réels et omniprésents. Il y a une logique, dans le survivalisme, qui tend à occulter certains risques pour leur préférer des risques plus anxiogènes (guerre nucléaire, rupture de l'approvisionnement, pannes électriques, pillards, etc).

Il ne s'agit pas seulement, ici, de survivre, mais de maximiser nos chances de conserver un accès au minimum nécessaire pour assurer notre survie et notre bien être minimal et pour garantir nos besoins élémentaires, dans le cas, ou bien dans les situations, ou ces besoins seraient, ou sont, menacés.

Bref, la question ne doit pas seulement se cantonner à savoir pourquoi survivre mais, justement et aussi, à savoir comment vivre avant, pendant et après, la situation de crise, ou bien aux risques omniprésents tels que les polluants, les crises économiques, etc.
Barnabé a écrit:Pour être exact, ce qui a été sélectionné par l'évolution, c'est la motivation à transmettre ses gènes à des descendants qui arrivent eux-même à se reproduire.
Ne pas oublier que pour certains organismes il n'y a aucune motivation à transmettre ses gènes (plantes, virus, etc) ; il y a surtout une sélection naturelle qui favorise ceux qui transmettent un maximum leurs gènes et peu importe que l'individu ou l'espèce survivent (au court de l'histoire de la terre la majorité des espèces se sont éteintes). Nombre d'espèces finissent dans un cul de sac. Il y a même des cul-de-sac évolutifs ; des espèces trop spécialisées, incapables d'évoluer et de s'adapter. Ce qui importe, pour le vivant, c'est que l'ADN se perpétue (à travers les organismes vivant). A noter que la survie de certains implique parfois le sacrifice d'un grand nombre (mâle de la mante religieuse, migrations (lemmings, etc), réduction naturelle des populations en situation de surpopulation, etc). Pour certains scientifiques il y aurait même un paradoxe apparent de la reproduction sexuée. Comme quoi le pincipe n'est pas universel. clind'oeil

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   
avatar
KrAvEuNn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7511
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Barnabé le Mer 15 Fév 2012 - 14:27

KrAvEuNn a écrit:
Barnabé a écrit:Pour être exact, ce qui a été sélectionné par l'évolution, c'est la motivation à transmettre ses gènes à des descendants qui arrivent eux-même à se reproduire.
Ne pas oublier que pour certains organismes il n'y a aucune motivation à transmettre ses gènes (plantes, virus, etc)
Le mot "motivation" est peut-être mal choisi. Parce qu'il semble évoquer une volonté et des choix, cela tend vers l'anthropomorphisme. Mais, de façon imagée, pour "faire comprendre", pour vulgariser, il n'est pas si mal choisi.

Même une plante réagit à son environnement de façon à maximiser la transmission de ses gènes. On sait par exemple qu'une plante stressée ou blessée fructifie d'avantage. C'est "comme si" elle était "motivée", "pilotée" par un "instinct" qui la pousse à transmettre au maximum ses gènes avant de mourrir. Encore une fois, c'est sans doute trop imagé ; il faudrait plutôt dire que ce comportement "fructification accrue en cas de stress" a été sélectionné par l'évolution parce qu'il maximisait le succès reproducteur.

il y a surtout une sélection naturelle qui favorise ceux qui transmettent un maximum leurs gènes et peu importe que l'individu ou l'espèce survivent (au court de l'histoire de la terre la majorité des espèces se sont éteintes). Nombre d'espèces finissent dans un cul de sac. Il y a même des cul-de-sac évolutifs ; des espèces trop spécialisées, incapables d'évoluer et de s'adapter. Ce qui importe, pour le vivant, c'est que l'ADN se perpétue (à travers les organismes vivant).

Effectivement, peu importe. En fait, ça n'a rien à voir. Il n'y a que si on pense que la nature (ou le créateur, ou le vivant") a un "dessein", une volonté consciente, qu'on peut s'étonner d'une apparente opposition : "pourquoi "la nature" met-elle tant de volonté à transmettre les gènes des individus mais condamne-t-elle des espèces entières ?"
Mais une approche scientifique ne devrait pas s'encombrer de ce genre de réflexions. On observe d'une part une tendance des individus à maximiser leur succès reproducteur, et d'autre part des extinctions d'espèces, qui peuvent tout à fait s'expliquer (hyperspécialisation, variations trop brusques de l'environnement pour permettre une adaptation par sélection des mutations adaptées au nouveau contexte, etc.). Il n'y a pas d'opposition entre les deux.

A noter que la survie de certains implique parfois le sacrifice d'un grand nombre (mâle de la mante religieuse, migrations (lemmings, etc), réduction naturelle des populations en situation de surpopulation, etc).

Certes, mais ça n'a rien de contradictoire avec la maximisation du succès reproducteur des individus.

Chacun de ces comportements s'explique.

Par exemple, les lemmings ont un instinct migratoire, notamment en cas de surpopulation. C'est logique, car migrer vers des territoires moins peuplés peut permettre à ces individus de mieux se reproduire, alors que s'ils restent dans un territoire surpeuplé, ils vont mourrir de faim. Donc, ils migrent. Le fait que ces migrations conduisent à des morts est une conséquence "accidentelle" ; il n'y a pas de suicide "volontaire" pour faciliter la survie de ceux qui restent.

Pour la mante religieuse qui mange parfois le mâle pendant ou après l'accouplement :
Du point de vue du mâle, s'il s'accouple et meurt, il a un meilleur succès reproducteur que celui qui ne s'accouple pas. Donc il s'accouple malgré le danger. L'évolution aurait pu sélectionner à un moment les mâles qui auraient trouvé l'"astuce" pour s'accoupler sans se faire bouffer : assurément, leur succès reproducteur aurait été encore supérieur, puisqu'ils auraient pu s'accoupler plusieurs fois... mais manifestement, ils n'ont pas trouvé cette "astuce".
Du point de vue de la femelle, son succès reproducteur n'est pas menacé du tout par la mort du mâle. Si elle avait besoin de lui pour élever les petits, la sélection naturelle aurait sans doute privilégié le trait de caractère "ne tue pas le mâle". Mais là, manifestement, le succès reproducteur global est sans doute meilleur chez les individus voraces... donc c'est le trait de caractère "voracité" qui a été sélectionné... et tant pis pour le mâle.

Pour certains scientifiques il y aurait même un paradoxe apparent de la reproduction sexuée. Comme quoi le pincipe n'est pas universel. clind'oeil
Trop de résultats divers dans ton lien. N'hésite pas à poster un lien direct vers un document qui expliquerait mieux ce que tu veux dire.

Bon, enfin, c'est pas trop le lieu pour discuter longuement de cela. Je voulais juste souligner l'intérêt de la notion de maximisation du succès reproducteur pour comprendre le comportement des êtres vivants... Ceux que ça intéresse peuvent approfondir de leur côté.

En tout cas, à l'occasion de l'observation du vivant, gardez en tête cette idée ; vous verrez que ça explique pas mal de choses. Twisted Evil
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Invité le Mer 15 Fév 2012 - 15:16

je serai curieux de connaitre le taux de reproduction des forumeurs et donc de survie potentielle de leur patrimoine génétique ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Barnabé le Mer 15 Fév 2012 - 17:25

Philippe13 a écrit:je serai curieux de connaitre le taux de reproduction des forumeurs et donc de survie potentielle de leur patrimoine génétique ?

Tu ne peux pas être sérieux. Quel intérêt ? Et puis c'est fondamentalement indiscret.

En tout cas, la notion de succès reproducteur appliquée à l'homme posent des questions épineuses, éthiquement.

A mon humble avis, l'une des tâches morales qui incombent à l'humanité, c'est de prendre conscience, individuellement et collectivement, que son développement démographique et que son impact sur la biosphère doivent désormais être limités, dans l'intérêt de la survie même de l'humanité. Pour autant, la tendance à la maximisation du succès reproducteur reste chevillée à notre nature animale... C'est un des éléments à prendre en compte...

Après, c'est à chacun de faire des choix de vie...

Bref, moi je ne veux pas connaître la réponse à ta question.


Dernière édition par Barnabé le Mer 15 Fév 2012 - 17:43, édité 1 fois
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi survivre ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum